Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Le.blog.catholique.de.Véronique (Blog personnel)

26 ans, et euthanasiée

30 Juin 2013, 22:02pm

Publié par Véronique

En union de prière pour que les malades ouvrent leur coeur à Dieu...

Véronique

Voir les commentaires

Disney : lesbiennes pour tout-petits

30 Juin 2013, 21:58pm

Publié par Véronique

Protégeons nos enfants et prions bien sûr.

Véronique

Voir les commentaires

"Jésus. Seigneur, ça fait du bien de vous regarder dans ce monde de ténèbres qui sombre de plus en plus..."

30 Juin 2013, 21:54pm

Publié par Véronique

Voir les commentaires

La paix de Dieu

30 Juin 2013, 17:23pm

Publié par Véronique

La paix de Dieu ne s'acquière pas instantanément.
Il faut cheminer avant, et en toute patience et confiance, lui demander quotidiennement cette grâce.
Ceci dit, nous devons demeurer dans la joie car Dieu nous tient la main sur le chemin de notre vie, il est fidèle et veille à nous donner ce dont nous avons besoin. Toujours.
Rien que de nous rendre compte de cela, nous grandissons déjà dans la paix, mais aussi la patience et l'espérance, car en Dieu nous avons tout.

Que Dieu vous donne sa paix. Amen.

Il est vrai que la paix de Dieu nous aide à vivre chaque instant dans l'amour, les bons moments comme les plus difficiles de la vie.

Véronique

Voir les commentaires

Angelus - Dimanche 30 juin 2013

30 Juin 2013, 13:31pm

Publié par Véronique

Lors de la prière de l’Angélus dimanche 30 juin place Saint-Pierre, le pape François est revenu sur une phrase de l’Evangile du jour (Luc, 9, 51-62), quand Jésus « prend la ferme décision de se mettre en chemin vers Jérusalem », la « destination finale » où il doit « mourir et ressusciter, et ainsi achever sa mission salvatrice. »
A partir de cette prise de décision, Jésus est dirigé uniquement vers cet objectif, explique le pape. A ceux qui veulent le suivre, il donne les conditions : ne pas avoir de domicile établi, savoir se détacher des liens affectifs et ne pas céder à la nostalgie du passé. « Mais, poursuit François, Jésus dit également à ses disciples qui le précèdent sur la route de l’Evangile pour annoncer sa venue, de ne rien imposer : s’ils ne trouvent pas de possibilité d’accueil, il faut procéder autrement, tout en continuant à aller à l’avant ». Le pape a alors regardé la foule. Improvisant, il a souligné que « Jésus n’impose jamais, il est humble. Il invite, mais il n’impose pas. »
Suivre la Parole de Dieu rend libre

Pour le pape, ce passage de l’Evangile montre l’importance de la conscience : même Jésus écoute la parole du Père en son cœur et la suit. « Jésus n’est pas "télécommandé" quand il vient sur Terre, c’est le Verbe incarné, le Fils de Dieu fait homme, mais la décision d’aller à Jérusalem est une décision prise en conscience, avec le Père, en pleine union avec lui. »
Jésus a décidé d’obéir au Père, dans une écoute profonde et intime de sa volonté. C’est pour cette raison que la décision est ferme. C’est dans le Père que Jésus trouve la force et la lumière pour son chemin. Le Pape a également insisté sur la liberté donnée par Dieu : Jésus était libre dans sa décision, car le dialogue avec Dieu donne de la liberté. « Dieu ne veut pas des chrétiens égoïstes, incapables de créativité, télécommandés. » a insisté François.
Benoît XVI, un exemple à suivre

Le pape a ensuite évoqué son prédécesseur, Benoît XVI, qui « a donné un exemple merveilleux de ce rapport avec Dieu dans sa propre conscience. Quand le Seigneur lui a fait comprendre, dans la prière, le pas qu’il devait accomplir, Benoît XVI a suivi sa conscience, avec un grand sens du discernement et avec courage. C’est la volonté de Dieu qui parlait à son cœur. Cet exemple nous fait du bien et c’est un exemple à suivre », selon François.
Autre exemple à suivre, celui de la Vierge qui, « de façon très simple, a écouté et médité en son for intérieur la parole de Dieu. Elle a suivi son fils avec une conviction intime et une espérance solide. Marie nous aide à devenir toujours plus des hommes et des femmes "de conscience", toujours plus libres, capables d’écouter la voix de Dieu et de prendre la décision de la suivre, » a conclu le pape.
« Prier pour moi »
Avant de souhaiter un bon dimanche et un bon déjeuner aux milliers de fidèles qui étaient sous ses fenêtres, le pape les a invité à prier pour lui. François a d'ailleurs remercié « les évêques, les paroisses, surtout les plus pauvres, pour leurs prières et leurs dons afin de soutenir les initiatives pastorales et caritatives du successeur de Pierre à travers le monde. » En Italie, l'Eglise célèbre, le 30 juin, la Journée de la charité du pape.

 

Voir les commentaires

Homélie du Pape François - samedi 29 juin 2013

30 Juin 2013, 13:18pm

Publié par Véronique

CHAPELLE PAPALE
EN LA SOLENNITÉ DES SAINTS APÔTRES PIERRE ET PAUL

MESSE ET IMPOSITION DU PALLIUM AUX NOUVEAUX MÉTROPOLITES

HOMÉLIE DU PAPE FRANÇOIS

Basilique vaticane
Samedi
29 juin 2013

Vidéo

 

 

Messieurs les Cardinaux,
Son Eminence le Métropolite Ioannis,
vénérés frères dans l’Episcopat et le Sacerdoce,
chers frères et sœurs,

Nous célébrons la solennité des saints Apôtres Pierre et Paul, patrons principaux de l’Eglise de Rome : une fête rendue plus joyeuse encore par la présence des évêques du monde entier. Une grande richesse qui nous fait revivre, en un certain sens, l’évènement de la Pentecôte : aujourd’hui, comme alors, la foi de l’Eglise s’exprime dans toutes les langue et veut unir les peuples en une seule famille.

Je salue de tout cœur et avec gratitude la délégation du Patriarcat de Constantinople, conduite par le Métropolite Ioannis. Je remercie le Patriarche œcuménique Bartolomé 1er pour ce geste fraternel renouvelé. Je salue Messieurs les Ambassadeurs et les autorités civiles. Un merci particulier au Chœur de la Thomaskirche de Lipsa - l’église de Bach – qui anime la liturgie et qui constitue une présence œcuménique supplémentaire.

Trois pensées sur le ministère pétrinien, à partir du verbe « confirmer ». En quoi l’Evêque de Rome est-il appelé à confirmer ? 

1. Avant tout, confirmer dans la foi. L’Evangile parle de la confession de Pierre. « Tu es le Christ, le Fils du Dieu vivant » (Mt 16,16), une confession qui ne vient pas de lui, mais du Père céleste. Et c’est en raison de cette confession que Jésus dit : « Tu es Pierre et sur cette Pierre je bâtirai mon Eglise » (v. 18). Le rôle, le service ecclésial de Pierre a son fondement dans la confession de foi en Jésus, le Fils du Dieu vivant, rendue possible par une grâce donnée d’en haut. Dans la seconde partie de l’Evangile d’aujourd’hui nous voyons le danger de penser à la manière du monde. Quand Jésus parle de sa mort et de sa résurrection, de la route de Dieu qui ne correspond pas à la route humaine du pouvoir, la chair et le sang reprennent le dessus chez Pierre : « il se mit à lui faire de vifs reproches :   cela ne t’arrivera pas » (16,22). Et Jésus a une parole dure : « Passe derrière moi Satan ! tu es un obstacle sur ma route » (v. 23). Quand nous laissons prévaloir nos pensées, nos sentiments, la logique du pouvoir humain, et que nous ne nous laissons pas instruire et guider par la foi, par Dieu, nous devenons pierre d’achoppement. La foi dans le Christ est la lumière de notre vie de chrétiens et de ministres de l’Eglise !

2. Confirmer dans l’amour. Dans la seconde lecture nous avons écouté les émouvantes paroles de saint Paul : « J’ai combattu le bon combat, j’ai terminé la course, j’ai conservé la foi » (2Tm 4,7). De quel combat s’agit-il ? Non celui des armes humaines, qui malheureusement ensanglantent encore le monde ; mais il s’agit du combat du martyre. Saint Paul a une seule arme : le message du Christ, et le don de toute sa vie pour le Christ et pour les autres. Et c’est vraiment le fait de s’exposer en première ligne, de se laisser consumer par l’Evangile, de se faire tout à tous sans se ménager qui l’a rendu crédible et qui a édifié l’Eglise. L’Evêque de Rome est appelé à vivre et à confirmer dans cet amour pour le Christ et pour tous, sans distinctions, limites ni barrières. Et pas seulement l’évêque de Rome : vous tous, nouveaux archevêques et évêques, vous avez le même devoir : vous laisser consumer par l’Evangile, vous faire tout à tous. Le devoir de ne pas vous ménager, de sortir de vous-même au service du saint Peuple fidèle de Dieu.

3. Confirmer dans l’unité. Ici je m’arrête sur le geste que nous avons accompli. Le Pallium est symbole de communion avec le successeur de Pierre, « principe et fondement perpétuels et visibles d’unité de foi et de communion » (Conc. Œcum. Vat. II, Lumen gentium, 18). Et votre présence aujourd’hui, chères confrères, est le signe que la communion dans l’Eglise ne signifie pas uniformité. Vatican II, se référant à la structure hiérarchique de l’Eglise, affirme que le Seigneur « en fit ses Apôtres, leur donnant forme d’un collège, c'est-à-dire d’un groupe stable, et mit à leur tête Pierre, choisi parmi eux » (Ibid., 19). Confirmer dans l’unité : le Synode des évêques, en harmonie avec la primauté. Nous devons avancer sur cette voie de la synodalité, grandir en harmonie avec le service de la primauté. Et le Concile continue : « par sa composition multiple, ce collège exprime la variété et l’universalité du Peuple de Dieu » (Ibid., 22). Dans l’Eglise la variété, qui est une grande richesse, se fonde toujours sur l’harmonie de l’unité, comme une grande mosaïque dans laquelle les tesselles s’assemblent pour former l’unique grand dess(e)in de Dieu. Et cela doit nous pousser à dépasser toujours les conflits qui blessent le corps de l’Eglise. Unis dans la différence : il n’y a pas d’autre manière catholique de s’unir. C’est cela l’esprit catholique, l’esprit chrétien : s’unir dans la différence. Voilà la route de Jésus ! Le Pallium, s’il est le signe de la communion avec l’Evêque de Rome, avec l’Eglise universelle, avec le Synode des évêques, est aussi un engagement pour chacun de vous à être instrument de communion.

Confesser le Seigneur en se laissant instruire par Dieu ; se laisser consumer par amour du Christ et de son Evangile, être serviteur de l’unité. Ce sont là, chers confrères dans l’épiscopat, les consignes que les saint Apôtres Pierre et Paul confient à chacun de nous, pour qu’elles soient vécues par tout chrétien. Que nous guide et nous accompagne toujours de son intercession la sainte Mère de Dieu : «  Reine des Apôtres, priez pour nous ! Amen.

Voir les commentaires

L'amour au-dessus de tout

30 Juin 2013, 12:25pm

Publié par Véronique

Lorsque nous regardons la vie des saints et des saintes, leur coeur n'a jamais cessé d'être tourné vers l'amour.

L'Amour qu'est Dieu animait leur coeur, au point qu'ils acceptaient tout ce que Dieu leur faisait vivre, les bons commes les mauvais moments, et leur coeur animé sans cesse par l'amour, leur permettait de tout vivre selon la volonté divine.

Le coeur humain était conciliant aux invitations divines, parce qu'il était disposé à les accueillir, aussi bien que l'amour pour les saints est toujours au-dessus de tout.

Véronique

Voir les commentaires

Appel aux prêtres, évêques et cardinaux de France

29 Juin 2013, 16:39pm

Publié par Véronique

Chers frères dans le Christ,

je vous appelle et je vous invite à la prière communautaire dans nos paroisses, cathédrales et basiliques pour :

- la famille

- le respect de la vie

- la France

- le monde

- l'Eglise et ses membres

Pourquoi ne pas attribuer un après-midi par mois à la prière fraternelle si puissante, dans nos églises, et à vos côtés ? En débutant par une prière à l'Esprit Saint, puis un chapelet ou Rosaire, et enfin l'Adoration Eucharistique. La lumière du monde dans les ténèbres de notre temps.

Ainsi, à plusieurs milliers réunis en même temps, le coeur de Dieu se laissera toucher : "Mais priez mes enfants Dieu vous exaucera en peu de temps, mon Fils se laisse toucher" Notre Dame de Pontmain.

 

En union de prière fraternelle

votre soeur Véronique

Voir les commentaires

Carbet en Martinique : le maire célèbre un mariage gay, son fils décède d'une crise cardiaque

29 Juin 2013, 15:13pm

Publié par Véronique

Après la mairie de La Rochelle en flammes quatre jours après le premier mariage homosexuel, voici le décès subit du fils du maire de Carbet en Martinique après le premier mariage homosexuel célébré dans cette commune alors qu'il était en bonne santé :

L’information avait été annoncée et commentée dès la publication de la loi sur le mariage "pour tous". Myriam Jourdan, 49 ans, et Rosemonde Zebo, 52 ans, résidant dans la commune du Carbet ont célébré leur union devant le maire de la commune Jean-Claude Ecanvil (PPM). Une première qui devrait être suivie de plusieurs autres mariages entre personnes de même sexe.

Le mariage a été célébré par Jean-Claude Ecanvil, qui a tenu à officier personnellement malgré le drame qui touche sa famille. Son fils aîné est en effet décédé suite à arrêt cardiaque ce samedi matin. La rédaction de Politiques Publiques adresse ses condoléances à la famille Ecanvil.

 

En union de prière fraternelle pour cette personne décédée brutalement, et pour les âmes.

Véronique

 

(Merci à un internaute pour cette info)

Voir les commentaires

N'ayez pas peur du Christ, de sa parole, de son amour, de sa miséricorde...

29 Juin 2013, 14:47pm

Publié par Véronique

C'est auprès du Christ que nous apprenons toute chose, et en Lui que nous avons tout.

N'ayez pas peur de vous approcher de Lui, de Le contempler, de Lui parler, de L'écouter, de répondre à ses appels, de tout Lui confier, les moments heureux et moins heureux de votre vie, et n'hésitez pas à Lui demander de l'aide.

Il n'attend qu'une chose, c'est que vous ayez une intimité avec Lui, de plus en plus forte, de plus en plus vraie, de plus en plus profonde.

N'ayez pas peur de Lui dire "oui" pour le restant de votre vie, de tout Lui offrir de vous comme votre vie intérieure, sociale, professionnelle... et n'hésitez pas à Le suivre jour après jour.

Il le meilleur ami, le plus fidèle et veut tant nous offrir.

Je ne peux que vous inviter à vivre avec Lui et à ne rien faire sans Lui.

Passerzau moins cinq voir dix minutes le matin avec Lui : "Seigneur je T'aime, je suis là, je Te fais confiance... reste auprès de moi durant cette journée... je te confie (telle ou telle personne, telle situation...)". Votre journée n'en sera que changée, plus riche, diffrente de celles passées sans Lui.

Fraternellement

Véronique

 

Voir les commentaires

1 2 3 4 5 6 > >>