Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Le.blog.catholique.de.Véronique (Blog personnel)

Ce soir à 19 h : Philippe de Villiers

22 Octobre 2015, 17:40pm

Publié par Véronique

Philippe de Villiers sur TV Libertés

C'est ce soir à 19h00 avec Martial Bild

 

CR7oCwSXAAAznDW

Source : http://lesalonbeige.blogs.com/my_weblog/2015/10/philippe-de-villiers-sur-tv-libert%C3%A9s.html

En union de prière fraternelle pour la France et pour le monde.

Véronique

Voir les commentaires

Le bruit pendant la messe.

20 Octobre 2015, 17:15pm

Publié par Véronique

Le bruit.

Un sujet que nous devrions tous connaître dans notre vie spirituelle.

Satan est bruit. Dieu est silence.

Satan est bruit. Dieu est silence. (Je l'écris volontairement deux fois, afin d'entrer dans le silence où Dieu nous invite)

Pendant la messe, il y a trop de bruit. Cela ne concerne pas le bruit que peuvent faire des enfants. Ils sont petits, ils bougent, ce sont des enfants, c'est aux parents de faire ce qu'ils peuvent afin de les apaiser.

Le bruit dont je parle c'est celui des adultes, des ados, et des enfants du catéchisme aussi.

Les choses divines sont loin d'être celles de la terre, aussi, par notre vie de prière, de sacrements, d'oraison, d'intercession, Dieu nous fait pénétrer de plus en plus en elles.

Le monde divin est celui ou notre âme se sent bien puisqu'elle est dans son milieu naturel, dans celui ou elle vit et grandit.

Ce monde divin est présent durant la messe, aussi, nous sommes invités pendant une heure à nous unir à lui.

En fonction de la disposition que nous avons à y être uni et attentif, nous recevrons des grâces plus ou moins grandes.

Au début de la messe nous nous signons de la Croix de Jésus, nous sommes invités à pénétrer en la présence du Père, de Jésus et du Saint Esprit. La Très Sainte Trinité nous invite à un coeur à coeur avec elle. Déjà beaucoup de grâces à nos prières que nous lui avons adressé avant le début de la célébration sans oublier le Veni Creator.

Le chant d'entrée nous permet de nous mettre en communion avec toute l'Eglise et ses membres, ceux de la terre et ceux du Ciel. Nous exprimons ainsi notre joie d'entrer dans ce moment intime avec Dieu, et nous pouvons que nous réjouir de l'instant si haut et si puissant qu'est l'Eucharistie. Nous alons voir et recevoir Jésus !

Nous demandons ensuite pardon pour nos fautes, sincèrement, et, si notre coeur exprime un besoin de nse confesser, alors, nous devrons nous rapprocher le plus vite possible du sacrement de la confession, individuelle bien sûr, auprès d'un prêtre.

Le Gloria vient ensuite porter notre coeur et le soulever vers Dieu, et au combien nous pouvons chanter de tout notre coeur, témoignant ainsi notre amour à notre Créateur. Quelle joie, quelle puissance et quelle foi dans notre voix.

Viennent ensuite les lectures, le psaume, l'évangile, et au combien la parole divine est puissance et fait tomber les ténèbres. Nous imprégner des mots, des phrases, en laissant le Saint Esprit nous porter aux choses spirituelles, notre âme est nourrie. Dieu peut la porter dans de hauts pâturages, notamment ceux que nous ne connaissons pas encore. La nourritue peut y être très abondante, et, l'humilité et la sagesse doivent demeurer en nous, nous devons en tout cas les rechercher, afin de ne pas tomber dans l'orgueil des grâces offertes. Accueillir simplement en vérité les grâces que Dieu daigne nous offrir, et faire qu'ensuite elles portent des fruits.

Notre façon aussi de chanter l'Alléluia avant l'évangile, aura très certainement un effet sur les grâces que Dieu nous offrira. Louons-nous vraiment Dieu comme il se doit, avec tout notre être pour que notre louange, portée au pied du trône de Dieu, fasse trembler autant qu'il se peut les ténèbres jusqu'aux extrémités de la terre ? Pendant la louange, lorsque tout notre être est porté à Dieu, rien n'est laissé aux ténèbres, tout notre être est pour Dieu.

La prière universelle nous rassemble tous, dans la communionsdes saints. Au combien est belle cette union des coeurs.

Après les offrandes, nous rentrons plus profondément encore dans un coeur avec Dieu. Nous nous préparons à la Crucifixion de Jésus sur la Croix, à sa mort et à sa résurrection. Nous pouvons exprimer des mots, ou Dieu peut nous maintenir dans le silence, c'est selon ses désirs.

Arrive le moment le plus fort et le plus haut de la messe, notre coeur redouble d'amour, d'attention, et de vigilance. Nous sommes attirés vers les profondeurs de Dieu, de son coeur et de sa divinité. Nous sommes invités au pied de la Croix. Jésus est là, c'est la consécration de l'Hostie. Marie est présente, à côté de son Fils. Avons-nous conscience de ce qui se passe, là, sur l'autel, en notre présence ?

Ô Jésus, je suis là, je Vous aime...

Mon Dieu, je crois, j'adore, j'espère et je vous aime. Je vous demande pardon pour ceux qui ne croient pas, qui n'adorent pas,, qui n'espèrent pas et qui ne vous aiment pas... Dieu pourra alors nous faire sentir le besoin et l'envie irresistibles de nous mettre à terre par amour pour Lui. Oui, se mettre à genoux devant Jésus Hostie est un acte naturel. Cette nécessité sera alors l'expression de notre amour, non seulement par notre coeur, mais aussi par notre corps. Tout est un.

L'Agneau de Dieu est là, devant tous, et, au moment où le prêtre rompt l'Hostie Consacrée, c'est Jésus que l'on crucifie sur la Croix (Saint Padre Pio). Nous ne pouvons qu'être au pied de la Croix. Nous ne pouvons plus être dissipés dans le bruit du baiser de paix. Le silence doit demeurer. Le reccueillement doit être notre priorité. Comment pouvons-nous nous détacher de la présence de Jésus ? Il est là sur la Croix, ne faisons pas de bruit.

La prière du Notre Père vient alors renfocer notre foi, nous associant à Jésus, là, sur l'autel, nous adressant au Père.

Vient ensuite l'instant que nous attendons depuis toujours, celui de la communion intime avec Jésus Hostie.

Jésus va venir en nous, entrant en tout son être, toute sa divinité, toute sa lumière, toute sa puissance, tout son amour... Il est là.

Vient le moment où Il pénètre en nous, et, malgré toutes nos misères, nos imperfections, nos maladresses, Il est bien là, en nous.

Jésus est en nous. Nous devenons alors le tabernacle de Jésus, Jésus, bien précieux sur terre, et dont nous devons prendre le plus grand soin.

Comment pouvons-nous faire du bruit à ce moment là ?

Pourquoi laisser le bruit prendre place, alors que Dieu est silence ?

Nous devons évangéliser ce moment ultime de communion avec Jésus, notamment aux enfants au catéchisme.

Alors que Jésus vient d'entrer en nous, les remerciements et mots d'amour sortent naturellement de notre coeur. Les demandes doivent venir après seulement. Il faut mettre les choses dans l'ordre, et en premier, Il faut remercier Jésus d'être amour.

Pendant ce temps d'intimité avec Jésus, il peut y avoir des mots, il peut aussi y avoir le silence. C'est Jésus qui nous y invite, désirant uniquement l'expression et l'épanchement de notre amour à son divin coeur. Ce moment peut durer, selon les désirs de Jésus, aussi, n'hésitez pas à rester là où Il vous veut, les grâces en seront que plus abondantes, et, se délecter de douceurs si grandes est si bon pour notre âme. Jésus nous fait sentir alors qu'Il nous sert directement contre son coeur. Si les larmes coulent de vos yeux, à ce moment, laissez les couler, c'est tout simplement l'expression de votre corps parce qu'il sent l'amour qu'est Dieu. Il ne peut résister devant cet amour.

Si cela vous empêche de participer à la suite de la fin de la messe, ce n'est pas grave, demeurez là Jésus vous veut.

Ne partez pas ensuite comme des sauvages avant la bénédiction finale, car, par elle, Dieu vous recouvre de ses dix commandements. Elle est puissante.

Le chant d'envoi, nous fait rendre grâce à Dieu. Par politesse, ne partez pas pendant, mais restez pour respecter ce moment qu'Il a désiré avec vous.

Le bruit donc, que nous pouvons faire notamment par nos pensées, en nous préoccupant plus du bruit fait autour de nous ou des attitudes des uns et des autres, est dû au silence dans lequel nous sommes invités à rester pendant la messe, afin de priviliégier un coeur à coeur avec Dieu pendant une heure et auquel nous nous refusons. C'est de l'immaturité spirituelle, mais Dieu ne veut que corriger en nous ce qui nous empêche de pénétrer dans le divin, le spirituel donc, voir le mystique, là où Il demeure.

Cette relation que Dieu nous invite à avoir avec Lui, est simple. A nous d'être disposés à répondre à ses invitations, ou pas.

Que Dieu daigne vous offrir de grandes grâces et vous aide à leur faire porter des fruits.

J'intercède auprès du Père afin qu'entre Lui et vous naisse une intimité éternelle, telle qu'Il la désire.

Je me confie à votre prière.

Fraternellement.

Véronique

 

La bénédiction du prêtre - enseignement : http://le.blog.de.lala.over-blog.com/article-la-benediction-du-pretre-notre-signe-de-croix-et-les-dix-commandements-de-dieu-48199843.html

Voir les commentaires

Dieu n'arrête pas de nous prévenir...

16 Octobre 2015, 15:14pm

Publié par Véronique

JUILLET 2015

AOUT 2015

SEPTEMBRE 2015

En union de prière.

Voir les commentaires

Evangélisez-les vous mêmes !

16 Octobre 2015, 15:01pm

Publié par Véronique

NEWSLETTER - OCTOBRE 2015

 

 

 

EVANGELISEZ-LES VOUS-MEMES !   


Drôle de mois de septembre ! La tyrannie de l’émotion inaugurant le début de l’immigration massive sur l’Europe vient de sévir une nouvelle fois ! En réalité, décryptons d’abord quelle est la pensée de nos dirigeants depuis un demi-siècle ! Aujourd’hui nos chefs déclarent préparer en Europe la venue de millions de migrants de manière légale et permanente. Au final nous entendons bien qu’ils veulent remplacer la civilisation européenne et chrétienne par une autre civilisation à dominante africaine et maghrébine de confession musulmane.

Cette pensée a commencé en 1974 avec la loi sur l’avortement puis le regroupement familial. Pour la France, 250 000 bébés par an n’ont pas vu le jour pendant ces 40 ans, soit 10 millions de français, françaises sans descendance. C’est tout un peuple ! Leur choix a été constant quelle que soit leur couleur politique à savoir : financer l’immigration au lieu de favoriser la natalité. Alors que l’Esprit Saint nous exhorte sans cesse à choisir la vie: « J'en prends aujourd'hui à témoin contre vous le ciel et la terre : j'ai mis devant toi la vie et la mort, la bénédiction et la malédiction. Choisis la vie, afin que tu vives ... » Dt 30,19. A cause de leur choix malfaisant, aujourd'hui nos chefs proclament en chœur l'aubaine de l’immigration massive et organisée pour garder une force à la France et à l’Europe. Quelle forfaiture !

A contrario les évêques du Moyen Orient s’alarment de cette hémorragie des forces vives de leur pays, hémorragie soutenue par l'Occident. Ils condamnent l’empressement des Européens à accueillir ces millions de migrants notamment chrétiens au lieu de bâtir les conditions de la paix chez eux pour bâtir leur pays et éradiquer l’EI. Aussi nous supplient-ils de mettre fin à cette guerre que l’Occident a secrétée sournoisement pour ses vils intérêts.

Qu’allons-nous donc devenir ? Que pouvons-nous faire concrètement en attendant que de nouveaux responsables politiques prennent des décisions inspirées de la doctrine sociale de l'Eglise au service du bien commun ? Quel  serait la pensée du Christ dans notre situation ? Nous n’avons qu’une porte de sortie et elle est étroite : que notre peuple avec ces migrants se tournent vers le Christ ! Christ est la Paix ! Nous entendons cette exhortation du Christ pour l’Eglise en France : «Nourrissez-les vous mêmes !» Mt.14,13, ce qui veut dire dans le contexte de la Mission de l'Eglise : «Evangélisez-les vous-mêmes ! »

Ainsi va la pensée du Christ qui donne sens à nos épreuves : par-delà cette Europe moribonde de l’argent, de l’athéisme, de l’impureté, du nihilisme, l’Eglise conçoit un monde nouveau modelé par la Parole de Christ. Christ veut régner sur le monde, à travers nous les disciples ! Il est impossible que Dieu n’ait aucun souci de la terre : elle est l’objet de tous ses soins ! Mais le voyons-nous ?

Aujourd’hui, Christ nous engage à vivre un  temps missionnaire à rebours ! Désormais les "infidèles" viennent à nous recherchant la sécurité, un toit, du travail mais aussi la Vérité, la Lumière, la Paix. Elle est bien là la Nouvelle Évangélisation, prophétisée par Jean Paul II, mais aussi les Pères de l’Église du Vème siècle.

« Malheur à moi, si je n’annonce pas la Bonne Nouvelle » 1 Cor 9,16. La France n’a pas vocation à être islamisée mais bien au contraire elle a vocation à annoncer, sans peur et sans reproche, la Bonne Nouvelle du Christ Roi. Un Roi qui veut libérer les Musulmans du joug de l’Islam, libérer les athées du joug de l’athéisme, libérer les impurs de leurs impuretés ! Le Maitre de l’histoire fait actuellement craquer nos schémas religieux et nos carcans technocratiques étroits pour annoncer la Bonne Nouvelle ! Le Christ est Roi et Il veut rassembler les nations sous un seul étendard qui a pour nom : Paix et Amour !

Nous ne pouvons recevoir ces frères migrants que si nous demandons à genoux à l’Esprit Saint de savoir les accueillir en leur donnant à manger spirituellement et leur donnant du travail  afin qu’ils découvrent l’âme de la France depuis son baptême : la Foi en Christ ressuscité ! Osons enfin annoncer la Parole du Christ, à temps et contretemps autour de nous et aux humains d’où qu’ils viennent, afin que tous vivent en Paix sous un seul Chef : Christ !
 

       Le Conseil d’Alleluia-France

 

Cette lettre devrait vous aider à préparer vos Sorties du Roi, afin que la Bonne Nouvelle soit annoncée à tous : chrétiens endormis, musulmans, immigrés, athées... A vous de discerner le lieu à visiter : sanctuaire, lieu ou bâtiment significatif…


En savoir plus sur les sorties du Roi...

 

Source : http://www.alleluia-france.com/

Voir les commentaires

Réponse à un séminaire en Afrique qui s'inquiète pour moi visiblement.

11 Octobre 2015, 15:05pm

Publié par Véronique

ma sœur,
bcp au séminaire du Sénégél nous en mis en prudence contre votre blog. Il y a de tout et comme dit notre Vicaire vous piochez à gaauche ou dans les zonnes du dessous chez le leéviathan. Par ailleurs ns avons appris que vous attendiez votre annulation de mariage à Paris et vivait dans le péché. avec un débile psy. Il faut arrêter, ma sœur toutes vos b^tises.
Une persoonne vs a d reconnue au renouvea

charismatique et pense que vous êtes bourrée de prophéties de votre ami le faux Christ?LE TOUT NOIR;
p7RE bOBOLASSO QUI PRIE POOUR VOTRE CONVERTION ET CELLE DE VOTRE PARTENAIRE;
Ma sœur, il faut demander l'humilité. Je vous bénis Pére Nnyujen deamande excuses pour la mauvaise frappe. Grande bénédiction d'éxorcisme de la paart

de notre pays.

 

 

Bonjour.

Ce message peut venir de deux horizons différents.

Le premier, c'est un piège posé avec l'adresse internet que l'on m'a laissé, et, en écrivant sur celle-ci on pourrait piéger mon ordinateur... C'est malheureusement ce qui se passe souvent à cause d'esprits malveillants en Afrique. J'ai déjà eu des soucis avec une adresse internet, et, la façon d'écrire est un signe qui nous aide à nous mettre en garde. Vous comprendez donc que je vous réponds sur le blog et non sur l'adresse que vous m'avez laissé, uniquement par prudence.

Le deuxième, c'est un message sincère, mais malheureusement celui-ci est rempli de mensonges et fausses idées sur ma moi et ma vie.

Vous parlez de prudence sur mon blog, et vous avez entièrement raison, car il faut se méfier de tout sur internet. Il faut être vigilant. Le Pape François nous en a déjà parlé. Par contre vous n'êtes pas obligé de regarder mon blog.

Je m'efforce, avec toutes mes imperfections, de mettre sur mon blog ce qui répond à l'enseignement de l'Eglise catholique, et, il m'arrive aussi de mettre des articles parlant de Marie-Julie Jahenny, Garabandal, soeur Olive Danzé... pas reconnus par l'Eglise Catholique, certes, mais qui à mes yeux ont de l'importance, car, par les dires de prêtres pieux, de personnes mystiques, que je connais personnellement et dont je connais aussi la vie religieuse, prennent tout à fait leur place dans le moment que nous vivons actuellement.

Vous me dites vivre dans le péché. Cela me rassure, car je suis comme tout le monde. Jésus n'est pas venu pour les bien portants, n'est-ce pas ?

Je ne vois pas de psychologue ou de psychiatre, je vais très bien, je vous en remercie.

Il n'y a pas d'annulation en cours de mon mariage, et, encore faudrait-il que j'habite à Paris, ce n'est pas le cas.

Vous m'écrivez : "Il faut arrêter". Personne n'a d'ordre à me donner sinon Dieu. Là, c'est pas très catholique ce que vous m'écrivez.

Concernant le renouveau charismatique dont vous me parlez, il est vrai que j'aime beaucoup la louange chantée, et j'ai déjà assez reçu de critiques et autres méchancetés de la part de frères et soeurs dans le Christ pour aimer ce mouvement voulu par le Saint Esprit depuis plusieurs années. Je vais là où Dieu m'envoie.

Même si j'étais remplie de prophéties, comme vous le dites, il faut savoir répondre à l'appel de Dieu, car, si Dieu demande à un de ses enfants de faire si ou de faire cela, lorsqu'il sera devant Lui il lui dira : "je t'ai dit ça, je t'ai demandé ça, je t'ai offert ça, qu'est-ce que tu en as fait..., pourquoi n'a tu rien dis, pourquoi n'as tu rien fait...?". Cela peut être lourd de conséquences. Il faut savoir discerner et accueillir la grâce de Dieu, alors, si un jour vous vivez cela, priez le Saint Esprit, Il vous aidera.

La fin de votre message, concernant ma conversion, mon manque d'humilité, mon faux ami le tout noir... cela pourrait me faire rire (j'avoue que j'ai rigolé un peu, mais en pensant à Jésus et sa puissance, et pas autre chose), mais en même temps je me dis que vous avez un sacret toupet que de m'écrire ça. Sur quelle base m'écrivez-vous votre message ? Vous ne me connaissez pas, encore moins ma vie de prière quotidienne et intérieure. Bon, je vous rassure, je suis habituée à recevoir ce genre de critiques et de fausses idées sur ma personne.

Vous me parlez de mon manque d'humilité, oui vous avez raison, car nous avons tous de l'orgueil notamment spirituel.

Je ne vous en veux pas du tout de votre message, je ne suis pas blessée, aussi, essayez d'agir par la sagesse, celle dont nous parle la première lecture de la messe d'aujourd'hui (Sg 7, 7-11).

Ne vous en faites pas pour ma conversion, Jésus s'en occupe très bien chaque jour, ainsi que Dieu le Père, aussi, mes prières et intercessions auprès d'eux me font cheminer sur le chemin qu'Ils m'invitent à prendre, et, celui-ci est discerné (comme tout catholique) par un accompagnateur spirituel qui est un prêtre.

Je viens de perdre une amie, très chère à mon coeur, soeur ermite, elle était remplie de Dieu, très souvent nos conversations n'étaient que spirituelles, et, depuis son départ auprès du Père, je continue à faire le bilan de nos échanges fraternels (parce qu'il m'est donné et demandé de le faire et, d'en constater les fruits) et, oui, je peux affirmer que Dieu est dans ma vie, malgré toutes mes imperfections et maladresses bien sûr, mais que je n'ai pas à vendre ou à défendre ce que je suis, car mon coeur est dans la paix et, que l'humilité justement me fait dire que j'aime Dieu et que je continuerai à Le servir comme Il Le désire et du mieux que je pourrai.

Alors, soyez sans crainte, je n'ai pas besoin d'exorcisme, ni de me convertir, parce que je vois bien que le contenu de votre message vient du diviseur, du tentateur, et, démasqué, je rends grâce à Dieu pour tout ce qu'Il fait dans ma vie et au combien il y a beaucoup de fruits.

Dieu vous bénisse, ainsi que votre séminaire. Mon bonjour fraternel à tous ainsi qu'à votre Vicaire.

Fraternellement

Véronique

Voir les commentaires

Nos amitiés précieuses.

7 Octobre 2015, 15:51pm

Publié par Véronique

Sur terre, Dieu met sur notre chemin des personnes avec qui nous pouvons nous lier d'amitié, non seulement sur le plan humain, mais aussi sur le plan spirituel, voir mystique pour certains. Cette amitié peu être très forte.

Je les appelle les amitiés précieuses, car il y a peu de personnes avec qui nous pouvons parler des choses de Dieu et de la même manière que nous les vivons avec Lui, tout en gardant une partie cachée (la plus cachée avec Dieu et que le Saint Esprit nous demande de garder précieusement afin ne pas susciter notamment de jalousie ni d'orgueil spirituels).

Souvent nos rires sont presque incontrolables et sont spontanés, à d'autres moments nous sentons moins nos souffrances physiques car nous sommes portés par le spirituel, nous recevons dans la plus part du temps des enseignements, et, tout ceci est offert par le Saint Esprit.

Peu de personnes parmi ces amitiés précieuses, et, lorsqu'une d'entre elles est rappelée auprès du Père, un vide immense a pris place engendrant une énorme douleur dans le coeur et dans l'âme.

Nous serions alors tentés de poser cette question : "Seigneur, pourquoi encore cette séparation ?". Mais le tentateur démasqué, la sagesse agit, laissant le silence prendre place afin de s'abandonner davantage en Dieu pour Lui confirmer notre attachement et notre amour envers Lui, et, notre oui en sa volonté. Toute épreuve est enseignement et appel.

N'est-ce pas cette même solitude que celle de Jésus sur la Croix afin de Lui tenir compagnie, de la (solitude) vivre comme Il l'a vécu, et une invitation à Lui dire encore oui pour la vie, oui pour s'offrir... ?

Que Dieu daigne nous offrir ces amitiés précieuses, car en elles nous Le sentons bien vivant, ceci nous permettant de L'aimer davantage et de Le servir plus encore.

Véronique

Voir les commentaires

Notre soeur ermite a été rappelée auprès du Père.

7 Octobre 2015, 15:43pm

Publié par Véronique

Dernièrement, je vous avais demandé de bien vouloir prier pour une de mes amies, soeur ermite, suite à sa demande.

http://le.blog.de.lala.over-blog.com/2015/08/une-amie-soeur-ermite-a-besoin-de-nos-prieres.html

Je viens d'apprendre qu'elle a été appelée auprès du Père.

Je l'ai eu au téléphone lundi après-midi, elle n'était pas bien et m'avait encore demandé de prier pour elle. A présent elle ne souffre plus.

Elle fait partie de mes amitiés précieuses comme nous en avons peu sur terre.

Voulez-vous bien priez pour elle, s'il vous plait ?

Merci à vous.

En union de prière fraternelle

Véronique

Voir les commentaires

Des prêtres africians victimes de racisme en France.

3 Octobre 2015, 15:13pm

Publié par Véronique

"En vérité je vous le dis, ce que vous avez fait à l'un de ces petits qui sont mes frères, c'est à moi que vous l'avez fait" Mtt 25,40

 

Plusieurs témoignages me sont donnés, et, dernièrement , un de mes proches a pris dans ses bras un prêtre en larmes.

Ce prêtre est africain, et est victime de racisme, de la part de catholiques pratiquants. On dit sur lui toutes sortes de calomnies, mensonges, critiques... en allant jusqu'à écrire à l'évêque du diocèse. Ce prêtre a dit : "Je n'ai pas la bonne couleur de peau".

J'ai entendu dire aussi, que l'accent de ces prêtres africains dérangeait, que l'on ne comprend pas toujours lorsqu'ils parlent.

A tous ces manques d'amour et manque de sagesse  je réponds qu'il est assez aisé lorsqu'on a la foi, de privilégier un coeur à coeur avec Dieu que de s'attacher à autre chose pendant la messe notamment. Pour cela, il est bien de prier dans un grand abandon et avec confiance, avant la messe, afin de demander l'aide nécessaire pour essayer ne pas rendre inutiles les grâces que Dieu daignerait nous offrir, et de nous aider à vivre la Sainte Eucharistie selon Ses volontés et non les nôtres. Il y a là une orientation du coeur et non une prédisposition à l'oisiveté ou à la critique.

Pour ce qui est du racisme dont sont victimes ces prêtres africains en France, je dis simplement que nous seront jugés sur l'amour et rien d'autre.

Ceci dit, j'apporte tout mon soutien fraternel et spirituel à tous ces prêtres africians victimes de racisme en France de la part de certains catholiques (c'est là que la douleur est plus forte), je leur assure aussi ma prière et mon intercéssion auprès du Père et du Fils, de Marie notre maman du Ciel, sans oublier ces pauvres âmes qui critiquent, mentent et portent leur temps à juger sans fondement ni preuve, donc à faire du bruit pour le mal que de porter leur coeur à l'amour et uniquement à l'amour.

A ces prêtres je dis que toute épreuve est enseignement et appel, aussi, nous savons que s'il y a épreuve, Dieu l'a permise. Et dans ce cas, c'est une invitation à intercéder auprès du Père pour que les coeurs découvrent l'amour et y demeurent. C'est également un appel à la Miséricorde.

Un prêtre (quelle que soit sa couleur de peau) est un Christ, Dieu le met sur notre chemin pour le salut de notre âme et de toutes les autres. Les prêtres sont des personnes dont nous devons prendre soin, ils sont les porteurs d'amour qu'est Dieu. Ils sont des créatures de Dieu, comme nous toutes et comme nous tous, aussi, si nous aimons Dieu nous sommes invités à les aimer comme nous L'aimons. Il est impératif de prier pour eux.

 

J'ai déjà remarqué que les prêtres africians ont une foi dont nous devons nous inspirer. Leur foi est dure comme la pierre et n'est pas bâtie sur le sable, alors que la nôtre est trop souvent bancale, la leur est joyeuse et vivante alors que nous sommes souvent trop tristes et non Témoins Vivants de l'évangile.

 

Je choisis de témoigner pour que nous nous posions toutes et tous plusieurs questions et qu'éventuellement nous nous convertissions si nous en avons besoin :

- est-ce que j'aime mon prochain comme j'aime Dieu ?

- est-ce que je lui témoigne mon amour fraternel ?

- ai-je conscience que je serai jugé sur l'amour et rien d'autre et que mon orgueil prend trop souvent trop de place ?

 

Que la Très Saint Trinité nous guide, nous enseigne, nous appelle, sans cesse, à son amour et à sa miséricorde, et nous aide à les mettre en pratique en toutes choses.

 

En union de prière fraternelle

Véronique

 

"Sans moi vous ne pouvez rien faire" Jean 15,5

"En vérité je vous le dis, ce que vous avez fait à l'un de ces petits qui sont mes frères, c'est à moi que vous l'avez fait" Matthieu 25, 40

Voir les commentaires