Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Le.blog.catholique.de.Véronique (Blog personnel)

Pour l'amour de l'Amour - Père Michel-Marie Zanotti-Sorkine

27 Février 2012, 14:03pm

Publié par Véronique

Regardez ce film ! Écoutez cette voix ! Laissez-vous emporter dans la beauté indépassable du christianisme...
Que de nombreuses vocations se lèvent ! Allez les garçons ! En avant !
 

Voir les commentaires

Des hamburgers élaborés avec des cellules souches. Danger pour notre santé...

24 Février 2012, 13:50pm

Publié par Véronique

Dieu veut nous prenions soin de notre santé, de notre corps, c'est loin d'être le cas avec ce que nous propose le monde : ici.

En tout cas, la Création n'est pas respectée.

J'ai suivie des stages de formation professionnelle dans le domaine du funéraire. Aussi, dans les questions d'hygienne, j'ai appris qu'il n'y a rien de plus dangereux au niveau microbes, qu'un corps sans vie. Aussi, j'ai bien entendu dans ce cours reportage, que les cellules souches provenaient d'animaux morts.

 

Fraternellement

Véornique

Voir les commentaires

Lucifer a entraîné avec lui les anges rebelles dans sa révolte, il veut aussi entraîner l'homme. (Notre-Seigneur Jésus-Christ à soeur Marie LATASTE)

23 Février 2012, 21:42pm

Publié par Véronique

Notre-Seigneur Jésus-Christ à sœur Marie-LATASTE

 

LIVRE QUATRIÈME, chapitre 7

  Lucifer, ainsi que tous les anges du ciel, fut soumis à un temps d’épreuve. Au lieu de reconnaître Dieu pour son créateur et d’accepter l'épreuve à laquelle il voulut le soumettre, Lucifer se leva contre lui en disant : « Je m’élèverai, je deviendrai semblable au Très-Haut. » Il ne fut pas seul dans sa révolte, il entraîna avec lui un nombre considérable d'anges  des neuf degrés établis parmi eux. C'était le plus parfait de tous, et par sa révolte, par l’entraînement qu'il donna aux autres, il devint le plus coupable et le chef des révoltés. Il devint par son crime roi de tous les Fils de la superbe et de l’orgueil; mais il ne règnera plus dans le ciel et ses hauteurs; il est, avec tous ses anges, dans les abîmes et les profondeurs de l'enfer. Le nombre de ceux qu'il entraîna fut immense, inférieur néanmoins à celui des anges fidèles. Il aurait voulu les entraîner tous, mais les autres se levèrent contre lui en disant : « Qui est semblable à Dieu? »
  « Écrasé par le poids de cette parole et le regard vengeur du Très-Haut, Lucifer fut précipité dans l’éternelle malédiction.
 « N’ayant pu entraîner tous les anges avec lui, il cherche à entraîner les hommes. Il a séduit Adam, il l’a mis en révolte contre Dieu, il veut agir de même vis-à-vis de tous les enfants  d’Adam. C'est pourquoi il donne à chacun un tentateur pour combattre l’action de l’ange gardien, pour détourner chaque homme de la voie du bien, pour faire de lui une victime de la vengeance de Due et un révolté éternel contre sa divine volonté.
  « Pour cela, il emploie ruses et artifices; il combine toutes choses, promet le bien et donne le mal, montre la vie et entraîne dans la mort, fait goûter le plaisir et ce plaisir se change en une amertume qui éloigne de Dieu.
  « Ma fille, craignez de vous laisser séduire par Satan ; il veut votre ruine et la ruine de tous les chrétiens. Depuis que je suis venu au monde pour battre en brèche son empire, il redouble d’efforts pour réduire mes conquêtes. Vains efforts, jamais il n’aura de pouvoir, d’autorité, d’entraînement que sur ceux qui voudront se donner à lui, se livrer à lui, marcher avec lui. Ma grâce repousse Satan, ma force l’épouvante, mon drapeau le met en fuite. Mon drapeau, c'est la croix ; attachez-vous à elle, et Satan fuira loin de vous. Ma force est la force de la croix, qui a vaincu la mort et l’enfer; armez-vous de ma croix, et vous épouvanterez Satan. Ma grâce descend de la croix, puisez-y comme dans une source intarissable, et vous repousserez Satan.
  « Je suis avec vous, je suis pour vous; marchez, ma fille, et demandez : Qui donc sera contre moi? »

 

SOURCE

Voir les commentaires

Les vieux couples se stigmatisent souvent se livrant à une agression de tous les instants. La maturité du couple devrait déboucher sur le silence et l'offrande...

23 Février 2012, 16:13pm

Publié par Véronique

 

Les vieux couples se stigmatisent souvent en se livrant à une agression de tous les instants. La maturité du couple devrait déboucher sur le silence et l’offrande. Un amour humain est du meilleur de lui-même un chemin, un vœu, une promesse. L’absolu de l’amour entre un homme et une femme ne saurait trouver son accomplissement qu’en Dieu. Mais ici encore, et qui s’en étonnerait, nous nous trouvons renvoyés au mystère de la nuit de Dieu et de la sainte espérance. La maturité du lien en l’homme et la femme est un appel à redécouvrir en Marie la mémoire vivante du cœur et le lieu de la purification des souvenirs. Par sa présence douce, la Vierge immaculée nous autorise à reconnaître en tout notre faiblesse et elle nous donne la certitude du don du Père, qui dépasse tout ce que nous saurions imaginer ou désirer. Cela vaut aussi pour l’autre, le prochain le plus proche, l’aimé. Marie est celle qui permet de jeter sur l’autre un regard de tendresse et de patience, tout en discernant les germes de l »éclosion en lui de la vie divine.

 

La maturité de l’amour, c’est consentir simplement à se donner tout entier à l’autre pour lui-même, en se faisant médiateur de la fidélité de Dieu pour lui. C’est dans ce don désintéressé à l’autre que Dieu nous atteint, pour nous renouveler lui-même de l’intérieur. C’est par le choix de la fidélité que l’amour s’ouvre au mystère de Dieu et en reçoit sa fécondité au-delà même de la mort ou de la séparation.

 

A l’éveil de tout amour, comme de tout choix de vie, on débusque le besoin de rattraper ce qui nous a manqué dans l’enfance. On attend de celui que l’on choisit d’aimer qu’il nous donne tout ce qui nous a manqué. La maturité advient avec un retournement décisif. De la revendication impatiente autant que passive, nous devons accéder au risque du don. De l’autre nous n’obtiendrons jamais ce qui nus a manqué.

 

Ce qui nous manque aujourd’hui, nous sommes justement appelés à le donner, et c’est cela l’amour. Aimer, c’est donner ce que nous n’avons pas. En cela même, la rencontre d’amour veut nous libérer de l’illusion de l’avoir ou de la perte. Donner ne présuppose rien, sinon notre consentement au risque de la vie. La vie du désir n’est rien d’autre que notre ouverture discrète au manque de l’autre. L’amour est la joie dans la pauvreté partagée. La fécondité jaillit du désir du don.

 

« Viens vers le Père » Père Jean-Claude SAGNE p.166

Editions de l’Emmanuel

Voir les commentaires

Qui dit blessures de l'enfance dit traces, inscriptions et souvenirs... : comment s'y prend Satan.

23 Février 2012, 16:06pm

Publié par Véronique

Qui dit blessures de l’enfance dit traces, inscriptions et souvenirs. Or le souvenir est toujours prégnant d’une construction et d’une interprétation. Jean de la Croix dénonce dans les souvenirs la cause de tous nos troubles intérieurs :

… tous les désordres de l’âme, sans exception, procèdent des connaissances de la mémoire (Cf. Jean Gabriel de l’Enfant-Jésus, « Saint Jean de la Croix et la guérison des mémoires », Carmel, 1995, n°75, p. 67-77.).

 

C’est bien dans la même intuition que Jean de la Croix assignait aussi la mémoire l’impact habituel des attaques sataniques :

la plupart des maux que le démon cause à l’âme, la plupart des erreurs où il l’engage, pénètrent en elle par les connaissances et les discours de la mémoire. Le démon, en effet, n’a aucun pouvoir sur l’âme, si ce n’est moyennant l’opération de ses puissances, mais son pouvoir s’opère principalement par l’entremise des connaissances de la mémoire. (2 Montée du Carmel 5, 1, 796.).

 

Si Satan est du côté de la mauvaise mémoire, de l’accusation qui porte à la destruction, l’Esprit de vérité, lui, vient guérir les blessures qu’il ravive pour les purifier. Notre vie est le travail de l’enfantement par la découverte de la vérité dans notre relation filiale au Père. Nous avons parlé des blessures physiques puis, plus largement, des troubles et désordres de l’âme. Alors que la blessure est subie, le péché dénote le repli volontaire sur notre faiblesse. Les liens spirituels sont les conséquences de nos péchés, à commencer par la crainte de Dieu le Père. Globalement prise, la guérison spirituelle, fruit du pardon divin, nous restitue la liberté de vivre pleinement la confiance filiale et le don de nous-mêmes. Il est bon que nous ne soyons pas seuls pour accueillir la lumière très pure de la vérité divine qui nous conduit à notre liberté. La mère a pour rôle d’aider son enfant à prendre le risque de franchir les seuils successifs et décisifs vers son autonomie. La Vierge Marie intervient dans notre vie pour nous aider à discerner les  profondeurs abyssales de l’amour de Dieu le Père, lieu de notre paix.

 

En interprétant Jean de la Croix à la lumière du témoignage de Thérèse de l’Enfant-Jésus et en explicitant au mieux le rôle pédagogique de la Vierge immaculée, nous risquerons ceci : Marie est en son Cœur très pur la mémoire vivante de l’Eglise et de chacun de ses membres. C’est Marie qui peut nous apprendre à retrouver dans notre union actuelle à Jésus Enfant le chemin de la liberté filiale.

Le chemin de la liberté exige la découverte de notre désir le plus personnel et le plus profond. Le mystère de la révélation évangélique nous enseigne que c’est le désir du Père, de ce Père qui est Dieu. Jésus n’a rien d’autre à nous apprendre. L’influence maternelle de Marie consiste précisément à éveiller et former en nous le désir du Père. Nous préciserons notre propos en nous centrant sur l’analyse de la volonté. C’est l’Agonie de Jésus qui le révèle à nous comme l’Homme parfait dont la volonté parvient à son accomplissement en se faisant obéissance à la volonté du Père. Or c’est encore une fois l’état d’enfance de Jésus qui peut rendre compte de l’abandon radical de Jésus dans les mains du Père aux heures les plus obscures de la nuit de sa Passion. Mystère impénétrable de douceur et de joie, la confiance entière de Jésus remettant sa cause à celui qui peut le sauver est le seul chemin vers la liberté et vers la vie. La guérison, c’est Jésus nous attirant vers le Père qui est l’Océan de paix. Nous réservons pour le premier chapitre de notre ouvrage l’exposé de l’outillage de notre analyse et de la progression de notre parcours.

 

« Viens vers le Père » Père Jean-Claude SAGNE p ; 13-15.

Editions de l'Emmanuel

Voir les commentaires

Chapelet du mercredi : Mystères Glorieux.

22 Février 2012, 13:08pm

Publié par Véronique

 

 

01

Voir les commentaires

Elisabeth rappelée à Dieu.

21 Février 2012, 16:59pm

Publié par Véronique

 

Elisabeth est un membre de ma famille.

Dieu l'a rappelée.

L'enterrement catholique, suivi de l'inhumation, seront jeudi, après-demain.

Merci de prier pour elle.

 

En union de prière fraternelle

Véronique

Voir les commentaires

Chapelet du mardi : mystères douloureux.

21 Février 2012, 16:55pm

Publié par Véronique

 

 

 

15

Voir les commentaires

Nos politiciens nous disent qu'ils aiment la France et les français. C'est faux !

20 Février 2012, 17:40pm

Publié par Véronique

Nos politiciens disent qu'ils aiment la France et les français.

C'est faux, parce qu'ils tuent les français par l'avortement, l'euthanasie, la destruction des embryons...

Ne soyons pas dupes pour les élections présidentielles prochaines.

 

Véronique

Voir les commentaires

Chapelet du lundi : Mystères Joyeux.

20 Février 2012, 17:39pm

Publié par Véronique

 

 

chapelet.jpg

Voir les commentaires

1 2 3 4 > >>