Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Le.blog.catholique.de.Véronique (Blog personnel)

INTENTIONS DE PRIERE POUR JUIN

31 Mai 2010, 16:57pm

Publié par Véronique J.

CITE DU VATICAN, 31 MAI 2010 (VIS).

 

L'intention de prière générale de Benoît XVI pour le mois de juin est :

"Pour que les institutions nationales et supranationale s'engagent à garantir le respect de la vie humaine, de sa conception à sa fin naturelle".

 

  Son intention missionnaire est :

"Pour que les Eglises en Asie, qui constituent un petit troupeau parmi des populations non chrétiennes, sachent communiquer l'Evangile et témoigner avec joie leur adhésion au Christ".

 

 

Voir les commentaires

TRINITE ET ENGAGEMENT CHRETIEN

31 Mai 2010, 16:55pm

Publié par Véronique

CITE DU VATICAN, 30 MAI 2010 (VIS).

 En ce dimanche de la Sainte Trinité qui "résume la révélation de Dieu dans les mystères pascals", le Saint-Père a rappelé, à l'angélus, que la liturgie nous fait revenir au "temps ordinaire", ce qui ne signifie pas pour autant que "l'engagement des chrétiens doive diminuer, au contraire. Entrés dans la vie divine par les sacrements, nous sommes appelés quotidiennement à rester ouverts par l'action de la grâce pour progresser dans notre amour envers Dieu et notre prochain... L'esprit et le langage humain sont impropres à expliquer la relation existant entre le Père, le Fils et le Saint Esprit, mais les Pères de l'Eglise ont toutefois cherché à illustrer le mystère de Dieu Un et Trine en le vivant dans leur propre existence avec une foi profonde", a dit le Pape aux milliers de fidèles réunis Place St.Pierre. "En fait, la Trinité divine vient habiter en nous le jour de notre baptême... Nous nous rappelons du nom de Dieu dans lequel nous avons été baptisés chaque fois que nous faisons le signe de croix... C'est dans le signe de croix et dans le nom du Dieu vivant qu'est ainsi contenue l'annonce qui génère la foi et inspire la prière. Et ce que Jésus promet aux apôtres dans l'Evangile : "Quand il viendra, l'Esprit de vérité, il vous guidera dans la vérité tout entière", a lieu au cours de la liturgie dominicale lorsque les prêtres dispensent, d'une semaine à l'autre, le pain de la Parole et de l'Eucharistie". Le Saint-Père a conclu en citant la prière de saint Hilaire de Poitiers. "Conserve intacte cette foi droite qui est en moi, jusqu'à mon dernier souffle. Donne moi également cette voix de la conscience afin que je reste toujours fidèle à ce que j'ai professé dans le symbole de ma régénération, quand je fus baptisé dans le Père, dans le Fils et dans l'Esprit".

 

 

Voir les commentaires

DISCOURS AUX EVEQUES ITALIENS

31 Mai 2010, 16:50pm

Publié par Véronique J.

CITE DU VATICAN, 27 MAI 2010 (VIS).

Ce matin Salle Paul VI, le Saint-Père s'est adressé aux évêques italiens actuellement réunis pour définir leurs orientations pastorales 2010 - 2020: L'Esprit, a dit Benoît XVI à ses hôtes, "guide l'Eglise dans le monde et à travers l'histoire. Le Ressuscité, en qui nous trouvons le sens de la vie humaine, accompagne notre chemin... Soutenus par l'Esprit et dans la voie tracée par le Concile Vatican II, vous vous êtes engagés pour les dix prochaines années à assumer pastoralement la question de l'éducation. Ce but répond à la gravité et à la dimension d'un problème qui concerne la transmission aux jeunes générations d'un patrimoine capable de les aider à penser, à vivre la vérité, la beauté et la bonté du christianisme".

 

  Puis le Pape a évoqué le contexte culturel, où "la dignité de la personne et de la vie, le sens même de la vérité et du bien" sont souvent mis en doute, où "rien n'est considéré comme définitif au delà de l'individu". Ce contexte rend "difficile et problématique la mission de proposer aux jeunes le pain de la vérité, pour qui il vaut la peine de vivre en acceptant, si nécessaire, la rigueur de la discipline et l'embarras de l'engagement... Conscients de l'importance du phénomène, on ne saurait céder au découragement. Eduquer n'a jamais été facile et il ne faut pas capituler car cela reviendrait à trahir le mandat du Seigneur, qui nous a chargé de faire paître son troupeau... Eduquer et former pour que les nouvelles générations puissent entrer préparés en contact avec le monde, forts d'une mémoire et d'un patrimoine intérieur partagé, et de la véritable sagesse qui reconnaît la transcendance de la vie et oriente pensée, jugement et sentiments... La soif des jeunes est une forte demande de rapports humains capables d'éviter la solitude face aux défis de l'existence". Notre réponse à cette attente, a poursuivi le Saint-Père, "est notre réponse à Dieu, cet ami de l'homme qui s'est fait proche de nous en Jésus. Transmettre la foi fait entièrement partie de la formation" et la "rencontre personnelle avec le Christ est la clef permettant de comprendre la place de Dieu dans le quotidien". Pour enseigner, dans la famille, à l'école et en paroisse, la qualité du témoignage demeure la priorité de la mission ecclésiale.

 

  Puis le Pape a parlé "des faiblesses et des péchés de certains de ses membres" que l'Eglise doit reconnaître avec humilité, sans oublier le service gratuit et passionné de tant de chrétiens et de prêtres. L'Année sacerdotale a voulu provoquer chez eux un renouveau spirituel, qui est la première condition à un plus efficace engagement ministériel et évangélique... Ce qui est source de scandale doit être pour nous un nouvel appel à re-apprendre la pénitence, à accepter la purification, à s'ouvrir au pardon comme à la nécessité de la justice". Benoît XVI a alors encouragé les évêques italiens à ne pas désespérer de la jeunesse : "Fréquentez leurs réalités, y compris le monde de la nouvelle communication qui touche toutes les facettes de la culture. Il ne s'agit pas d'adapter l'Evangile au monde mais d'en tire cette nouveauté permanente qui permet à chaque époque d'annoncer selon ses modes la Parole éternelle, celle qui sert et alimente la vie humaine. Il faut donc re-proposer aux jeunes la valeur suprême de la transcendance, de la vie comprise comme vocation". Citant enfin la crise culturelle, spirituelle et économique, Benoît XVI a lancé un appel aux responsables publics et décideurs économiques afin qu'ils fassent tout leur possible pour en atténuer les effets négatifs sur l'emploi. Je les encourage tous à réfléchir sur l'éducation, qui fonde chaque existence positive".

 

 

 

Voir les commentaires

GOUVERNER AVEC L'AUTORITE DU CHRIST

31 Mai 2010, 16:46pm

Publié par Véronique J.

CITE DU VATICAN, 26 MAI 2010 (VIS).

Au cours de l'audience générale d'aujourd'hui célébrée Place St.Pierre, le Pape a évoqué la mission du prêtre de "gouverner, de guider avec l'autorité du Christ, et non avec la sienne propre, la partie du peuple que Dieu lui a confié".

 

  Lors des trois dernières catéchèses sur les devoirs essentiels du ministère presbytéral, le Saint-Père s'est demandé "comment comprendre dans la culture contemporaine une telle dimension qui implique le concept d'autorité et trouve son origine dans le mandat du Seigneur de faire paître son troupeau".

 

  Il a ensuite ajouté qu'un regard "sur les régimes qui, au cours du siècle passé, ont semé la terreur et la mort, nous rappelle avec force que, si dans tous les domaines l'autorité est exercée sans référence au Transcendant, en faisant abstraction de l'autorité suprême qui est Dieu lui-même, cela finit inévitablement par se retourner contre l'homme. C'est pourquoi, il est important de reconnaître que l'autorité humaine n'est jamais une fin mais toujours et seulement un moyen et qu'à toutes les époques, nécessairement, la fin est toujours la personne".

 

  "Pour être des pasteurs selon le cœur de Dieu, il faut que notre amitié vivante avec le Christ soit profondément enracinée, non seulement en intelligence, mais aussi dans la liberté et la volonté, dans une conscience claire de l'identité reçue lors de l'ordination sacerdotale, une disposition inconditionnelle pour diriger le troupeau qui nous est confié, là où le Seigneur veut et non dans la direction qui nous semble la plus opportune ou la plus facile. Cela demande, en premier lieu, une disponibilité constante et progressive pour laisser le Christ lui-même gouverner l'existence sacerdotale des prêtres. De fait, personne n'est réellement capable de diriger un troupeau s'il ne vit pas une vraie et profonde obéissance au Christ et à l'Eglise, et la docilité du peuple à ses prêtres dépend de la docilité des prêtres au Christ".

 

  Evoquant ensuite le concept de "hiérarchie" dans l'Eglise, le Pape a souligné que, dans l'opinion publique, l'idée dominante est celle d'un "élément de subordination...qui, pour beaucoup, contraste avec la flexibilité et la vitalité du sens pastoral... Il s'agit d'une interprétation équivoque qui trouve ses origines dans des abus historiques". Toutefois, a-t-il ajouté, "la vraie signification est d'origine sacrée. C'est une autorité qui vient d'ailleurs, qui soumet la personne au mystère du Christ et la convertit en son serviteur. Et c'est seulement en servant qu'il est possible de gouverner et de guider par le Christ et avec le Christ".

 

  Ainsi, "le Pape qui est le point de référence pour la communion avec tous les pasteurs de l'Eglise ne fait pas ce qu'il veut, au contraire. Il est le garant de l'obéissance au Christ et à sa Parole".

 

  Le Saint-Père a souligné qu'en "dehors d'une vision claire et explicitement surnaturelle, le devoir de gouverner des prêtres ne peut être compris. Toutefois, lorsqu'il s'appuie sur le véritable amour pour le salut de chaque fidèle, il est extrêmement précieux et nécessaire aujourd'hui encore".

 

  "Où donc aujourd'hui un prêtre peut-il trouver la force d'exercer son ministère, en étant pleinement fidèle au Christ et à l'Eglise, et se dévouer totalement à son troupeau? Il n'y a qu'une seule réponse -a ajouté le Pape-: dans le Seigneur Jésus-Christ".

 

  Benoît XVI a encouragé les prêtres à "ne pas avoir peur de mener au Christ chacun des frères qu'il leur a confié, avec l'assurance que toutes leurs paroles et leurs actes, s'ils obéissent à la volonté de Dieu, donneront du fruit. Vivez en appréciant les mérites et en reconnaissant les limites de la culture dans laquelle nous vivons, avec la ferme certitude que l'annonce de l'Evangile est le plus grand service que l'on peut rendre à l'homme. En effet -a-t-il ajouté- il n'existe pas de plus grand bien dans cette vie terrestre que de conduire les hommes à Dieu, de rendre la foi vivante, de sortir l'être humain de son inertie et de son désespoir, de donner l'espérance que Dieu est proche et guide notre histoire personnelle et celle du monde. Voilà, en définitive, le sens profond et ultime de notre mission de gouverner que le Seigneur nous a confié".

 

  Le Pape a conclu en invitant les prêtres aux célébrations de clôture de l'Année sacerdotale, les 9,10 et 11 juin prochain à Roe : "nous méditerons sur la conversion et la mission, sur le don de l'Esprit Saint et sur notre relation avec la Vierge Marie et nous renouvellerons nos promesses sacerdotales, soutenus par tout le Peuple de Dieu".

 

Voir les commentaires

Prières pour la vie jusqu'à dimanche 30 mai 2010 - Neuvaine pour la vie du 29 mai au 7 juin 2010.

28 Mai 2010, 07:46am

Publié par Véronique J.

A la demande de Monseigneur André Vingt-Trois, nous sommes tous invités à unir notre prière dans une neuvaine pour la vie, du 29 mai au 7 juin, dimanche de la Trinité, appuyée sur cette prière à Marie :

 

Ô Marie,
aurore du monde nouveau,
Mère des vivants,
nous te confions la cause de la vie :
regarde, ô mère, le nombre immense
des enfants que l’on empêche de naître,
des pauvres pour qui la vie est rendue difficile,
des hommes et des femmes victimes d’une violence inhumaine,
des vieillards et des malades tués par l’indifférence
ou par une pitié fallacieuse.
Fais que ceux qui croient en ton Fils
sachent annoncer aux hommes de notre temps
avec fermeté et amour
l’Evangile de la vie.
Obtiens-leur la grâce de l’accueillir
comme un don toujours nouveau,
la joie de le célébrer avec reconnaissance
dans toute leur existence
et le courage d’en témoigner
avec une ténacité active, afin de construire,
avec tous les hommes de bonne volonté,
la civilisation de la vérité et de l’amour,
à la louange et à la gloire de Dieu Créateur qui aime la vie.
Jean-Paul II, Évangile de la vie 1995

 

Source

 

27 mai 2010 :

- Veillée de prière à Notre-Dame de Paris << ici >>

- Conférence des Evêques de France << ici >>

28 mai 2010 :

- à la Cathédrale de Bayonne << ici >>

 

29 mai :

- Bordeaux : marche pour la vie << ici >>

 

30 mai :

- Journée nationale pour la vie << ici >>, << ici >>,

 

Soirées bioéthiques : mobilisez votre entourage << ici >>

 

Voir les commentaires

Se remplir de Dieu...

27 Mai 2010, 22:00pm

Publié par Véronique J.

Se remplir de Dieu et non du monde de ténèbres.

Se remplir de Dieu en refusant de regarder des films contraires à la volonté divine, mais au contraire, regarder un documentaire concernant un saint, un enseignement...

Se remplir de Dieu en refusant de lire des livres qui nous mènent à rien, mais au contraire, en lisant la Bible, un livre de prières...

Se remplir de Dieu en refusant le monde, mais au contraire, rechercher Dieu dans notre vie quotidienne dans nos actes, nos pensées, nos prières, nos paroles...

Se remplir de Dieu c'est dire oui à sa grâce, c'est Le laisser agir en nous, c'est Lui laisser une place en nous, c'est respecter ses commandements, c'est aimer notre prochain, c'est avoir un regard miséricordieux sur tous, c'est rejeter tout péché et toute tentation, c'est refuser la volonté de Satan en nous et c'est accueillir celle de Dieu uniquement, c'est écouter Dieu dans les croix qu'Il nous envoie, c'est passer du temps avec Lui, c'est Lui demander conseils et secours, c'est Le laisser nous envahir de sa présence, c'est Lui dire "oui" pour tout et en tout...

Se remplir de Dieu c'est se laisser pénétrer de l'amour, par l'amour et pour l'amour.

Véronique J.

 

 

Voir les commentaires

La croix (épreuves, souffrances...) est l'amie quotidienne de l'âme...

26 Mai 2010, 21:13pm

Publié par Véronique J.

La croix (épreuves, souffrances, combats...) est l'amie quotidienne de l'âme qui a dit oui à Dieu.

S'abandonner à Dieu, entièrement, n'est pas chose facile. Plus nous répondons favorablement à tout ce qu'Il daigne nous faire vivre, notamment nos croix, plus Dieu nous enseigne, plus Il nous met à l'épreuve de son amour, des vertus et à l'imitation de son divin Fils, Jésus.

Nous ne devons pas penser et croire que le chemin qui mène à Dieu le Père est facile, que nous devons rechercher les plaisirs, l'argent, les honneurs du monde, non, c'est tout le contraire, car plus nous faisons la volonté du Ciel, plus notre âme est mise à de rudes épreuves, et de plus en plus difficiles.

L'âme sait alors qu'elle doit s'abaisser de plus en plus devant Dieu, afin que son abnégation soit totale ne laissant que la grâce agir en elle, et, la mettant en pratique.

Le monde ne nous vente que les plaisirs, les loisirs, les facilités, les futilités, les passions : tout ce qui est contraire à la vie spirituelle nécessaire à notre salut.

Quel perte de temps pour notre âme que tout les attraits du monde, il suffit pourtant de peu de choses dans nos vies quotidiennes, et y mettant Dieu à la première place, pour qu'elle soit si belle et si vivante.

Lorsqu'une épreuve survient, nous devons rechercher la paix de Dieu, et, avoir le reflex de nous dire que par elle (l'épreuve) Dieu nous invite à grandir davantage dans les vertus.

Cela nous aide à rechercher Dieu dans nos croix. 

Nous devons tout faire pour écouter Dieu nous parler, faire attention à ce à quoi Il nous invite, peut-être à être plus patient, à être plus humble, ou peut-être aussi à être miséricordieux envers notre prochain, ou bien d'autres choses encore comme l'amour des humiliations...

Devant ces épreuves nous devons essayer de ne pas les refuser, mais au contraire de mettre en pratique ce que Dieu nous a déjà appris, ne pas nous révolter, ne pas nous mettre en colère ni même murmurer, ainsi nous nous mortifions.

Pour nous aider nous avons l'exemple de Notre-Seigneur Jésus Christ durant sa vie terrestre, sa Passion et sa Croix. Il n'a été qu'amour, et toujours qu'amour dans toutes ses épreuves.

Nous devons L'imiter car notre âme est appelée à aller vers Dieu le Père comme Jésus nous invite à le faire, Lui-même n'ayant fait que la volonté de son Père.

Tout cela peut sembler difficile, triste et décourageant pour certains, et c'est normal. Il ne faut pas leur en vouloir car ils n'ont pas assez parcourru de chemin pour le comprendre.

Il faut alors expliquer qu'à mesure de notre avancée vers Dieu, notre amour pour Lui grandit, et Il nous donne toutes les grâces nécessaires pour faire ce qu'Il veut que nous accomplissions sur terre.

Ainsi, notre amour pour notre prochain devient très grand, au point d'avoir un regard miséricordieux sur lui, quoi qu'il ait fait, quoi qu'il fasse et quoi qu'il fera. Dieu fait grandir aussi en nous l'amour de la souffrance comme son Fils Notre-Seigneur Jésus et son utilité et les grâces qu'elles offriront. Il nous permettra également de nous connaître plus profondément ainsi nous nous purifierons de tous nos péchés. Il mettra en lumière devant nous ce qu'Il attend de nous, dans chaque épreuve...

Nous ne devons donc pas craindre d'aller vers Dieu, bien au contraire, car nous savons qu'Il est fidèle, qu'Il ne nous abandonne jamais, et il suffit de Lui demander toutes les grâces nécessaires afin d'imiter son Fils Notre-Seigneur et pour faire sa volonté en nous, et, voyant la disposition de notre coeur, de notre esprit et de notre âme à tout accepter pour y arriver, les grâces abondent.

Si nous sommes humiliés, nous pouvons nous inspirer du Couronnement d'épines de Jésus, si nous devons nous mortifier nous pouvons penser à la Flagellation de Jésus, si nous manquons de patience dans les épreuves nous pouvons penser au Portement de Croix de Jésus, si nous avons du mal à pardonner et à aimer nous pouvons penser à la Crucifixion et la Mort de Jésus alors qu'Il a aimé et pardonné jusqu'au bout.

Si nous n'arrivons pas à aimer celui qui nous blesse, nous pouvons demander à Notre-Seigneur de nous aider à aimer comme Il aime et à nous apprendre à le mettre en pratique.

Nous pouvons aussi demander toute l'aide possible à Marie, la mère de Notre-Seigneur, notre maman du Ciel, qui a souffert, qui a vu les souffrances de son Fils, elle connait les souffrances, mais elle a toujours été debout devant elles. Marie est un exemple à suivre aussi, et nous pouvons nous inspirer d'elle pour nous aider dans nos croix quotidiennes.

Pour parler à Dieu, à Notre-Seigneur Jésus, à la Vierge Marie, il faut leur parler simplement, comme vous le feriez à un (e) ami (e). Il ne faut pas hésiter à vider votre coeur, à tout leur confier. Ils savent déjà ce que vous allez leur demander, n'ayez donc aucune hésitation ni aucune crainte à tout leur dire, à tout leur demander afin qu'Ils viennent en vous, dans votre vie, dans votre famille, dans votre maison...

Ils sont tendres, ils sont doux, ils sont humbles, ils sont patients, ils sont miséricordieux, ils vous aiment.

 

Alors, lorsque les croix surviennent dans vos vies, accueillez-les avec joie parce que Dieu vous fera comprendre que par elles Il vous invite sans cesse à devenir meilleur, à devenir saint, à imiter Jésus, ne les rejettez pas, et plus notre âme est mise à rude épreuve, plus elle grandit dans l'amour, dans les vertus, dans la joie, et Dieu la remplit de sa lumière.

Même si vous pensez de pas pouvoir supporter la croix que Dieu vous envoie, ne croyez pas à cette tentation, car nous savons que si Dieu nous fait vivre cela c'est que nous en sommes capables. Dieu n'est-Il pas Tout-puissant ? Ne pouvons-nous pas recourir à son aide ? "Sans moi vous ne pouvez rien faire" (Jean 15, 5). Nous Lui demanderons donc sans cesse tout ce qu'il nous faut pour faire ce qu'Il veut.

 

Même si Dieu ne se fait pas entendre, ne se fait pas sentir, ne vous inquiétez pas, soyez patients, faites Lui confiance, priez, priez, priez... vivez les plus souvent posssible des Sacrements, Il est fidèle vous ne risquez rien, mais sachez qu'Il vous regarde sans cesse en tous vos actes, vos pensées, vos paroles, vos prières, votre abandon...

Pour que la volonté de Dieu vive en vous, faites que votre volonté soit dominante devant toute tentation, que ce ne soit pas la volonté de Satan qui prenne le dessus mais la vôtre à faire celle de Dieu, en respectant ses commandements et sa parole, ainsi votre mortification sera constante.

 

Que Dieu vous bénisse et vous comble de ses grâces pour faire sa volonté afin de vivre éternellement auprès de Lui.

Amen.

 

Véronique J.

 

 

Voir les commentaires

Avoir jugé l'Eglise, ou un de ses membres... comment le confesser.

26 Mai 2010, 12:58pm

Publié par Véronique J.

L'Eglise est sortie du coeur de Notre-Seigneur Jésus-Christ.

L'Eglise est le corps mystique du Christ.

L'Eglise, c'est le corps tout entier du Christ, de la tête aux pieds. Pas un de ses membres n'en est exclu.

La Vierge Marie est la Mère de l'Eglise par les paroles de Notre-Seigneur Jésus-Christ sur la Croix à l'Apôtre Jean : "Fils, voici ta mère".

Lorsque nous jugeons l'Eglise, nous blessons aussi tous ses membres.

Lorsque nous jugeons un des membres de l'Eglise, nous blessons l'Eglise et ses membres.

Nous blessons aussi Dieu le Père, Jésus le Fils, le Saint-Esprit, la Vierge Marie, et la Création puisque tout est un.

"Soyez parfaits comme votre Père céleste est parfait" (Matthieu 5, 48), voici ce à quoi Dieu nous invite à chaque souffle de la vie qu'Il daigne nous offrir, notre amour ne doit que grandir sans cesse pour Lui, nous-mêmes et notre prochain.

Si nous mettons en oeuvre tous les efforts pour y parvenir, les grâces de Dieu seront abaondantes, ainsi Il nous apprendra à avoir un regard miséricordieux envers tous comme Lui l'a envers nous tous.

Si nous avons jugé l'Eglise ou un de ses membres nous ne pouvons dire que nous aimons Dieu, nous serons alors des hypocrites et des tueurs, des âmes sans coeur et sans amour car Dieu Lui-même qui est l'amour parfait nous invite à L'imiter sans cesse.

Nos âmes ne peuvent juger des membres de l'Eglise ayant commis des péchés graves, nous ne pouvons juger que les actes et les paroles.

Si nous nous reconnaissons coupables d'avoir porté des jugements sur un seul (ou plusieurs) des membres de l'Eglise ou sur l'Eglise elle-même, Dieu nous invite vers sa miséricorde divine infinie.

Pendant le Sacrement de la confession (Réconciliation) il est donc conseillé de dire nos péchés, les jugements portés, notre manque d'humilité, de charité, de miséricorde envers ceux vers qui notre âme a été une âme de jugement au lieu d'être une âme d'amour.

Nous pouvons aussi demander pardon à Dieu le Père, à Jésus le Fils, au Saint-Esprit, à la Vierge Marie, à l'Eglise , aux membres de l'Eglise et à la Création.

Ayant vécu cela, je vous apporte mon propre témoignage, en affirmant que ce sera pour vous une confession par laquelle Dieu vous offrira de grandres grâces. 

Dieu est en train de purifier son Eglise.

Je vous rappelle qu'à la confession nous ne devons rien cacher, Dieu nous connait mieux que nous nous connaissons, il sait la moindre de nos pensées, la moindre de nos paroles, le moindre de nos actes, ainsi nous ne devons pas laisser Satan nous séduire encore afin que notre âme ne soit purifier de tout ce qui l'enténèbre. Pensez à votre salut et à la haine de Satan lorsqu'une âme lui échappe et se tourne vers la miséricorde infinie de Dieu. Quel bonheur pour le ciel pour seulement une âme qui se convertit !

Il est temps de nous purifier de tous nos péchés. Dieu nous appelle à la sainteté.

Véronique J.

 

P.S : N'oubliez jamais de toujours avoir un regard miséricordieux envers tous. Notre-Seigneur Jésus-Christ était ainsi, même sur la Croix. 

 

 

Voir les commentaires

7000 pèlerins entre Chartres et Paris ce week-end de Pentecôte.

25 Mai 2010, 20:16pm

Publié par Véronique J.

 

Comme chaque année la traditionnelle marche de la Pentecôte entre Chartres et Paris :

 

- Le cardinal Vingt-Trois s'est adressé aux pèlerins de Notre-Dame de Chrétienté

On marchait aussi de Chartres à Paris

Paris-Chartres : les photos sont en ligne

 

(via "Le salon beige")

 

 

Voir les commentaires

CORPUS DOMINI

25 Mai 2010, 20:13pm

Publié par Véronique J.

CITE DU VATICAN, 25 MAI 2010 (VIS).

L'Office des cérémonies pontificales indique que jeudi 3 juin, solennité du Corpus Domini, Benoît XVI célébrera la messe à 19 h sur le parvis de la Basilique St.Jean du Latran. Après qui il conduira la traditionnelle procession eucharistique jusqu'à la Basilique St.Marie-Majeure.

 

 

 

 

Voir les commentaires

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>