Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Le.blog.catholique.de.Véronique (Blog personnel)

Prier et espérer pendant les souffrances

24 Juin 2009, 20:03pm

Publié par Véronique (Lala)

Si vous souffrez, ne craignez rien, Dieu veille toujours sur vous.
Les souffrances et les tempêtes de l'âme sont toujours sources de grâces et portent des fruits.
Demandez à Notre-Seigneur de vous aider à Lui offrir, et à souffrir en aimant, Il vous exaucera.
Lorsque les tempêtes agitent l'âme, pour rester en paix restez fixés sur le Christ.
Durant toute Sa Passion Il a beaucoup souffert, mais ne murmurait pas, ne se plaignait pas et ne faisait qu'aimer. 
Demandez-Lui de vous aider à L'imiter.

Véronique J.


Voir les commentaires

Le but de l'Année sacerdotale est de renouveler en chaque prêtre l'aspiration à la perfection spirituelle...

24 Juin 2009, 14:01pm

Publié par Véronique (Lala)

SACERDOCE ET ANNEE SACERDOTALE

 

CITE DU VATICAN, 24 JUI 2009 (VIS).

A l'occasion de l'audience générale Place-St.Pierre, Benoît XVI est revenu sur l'Année sacerdotale ouverte vendredi dernier et de la Journée de prière pour la sanctification des prêtres. Il a évoqué le Curé d'Ars sous la protection duquel est placée cette année particulière. C'était, a-t-il dit, un prêtre qui n'avait rien d'extraordinaire en apparence. Mais "la Providence en a fait une figure qui se rattache à celle de saint Paul". Malgré la grande différence de leurs vies, "une chose fondamentale les unit, leur totale identification à leur ministère, leur communion avec le Christ... Le but de l'Année sacerdotale est de renouveler en chaque prêtre l'aspiration à la perfection spirituelle, de laquelle dépend largement l'efficacité de son ministère. L'initiative aidera les prêtres et les autres fidèles à renforcer leur conscience de la grâce extraordinaire que suppose le sacerdoce pour qui l'a reçu, mais aussi pour l'Eglise et le monde entier. Sans la présence de Dieu, cette grâce serait inutile". Même si le contexte social est différent de celui de saint Jean-Marie Vianney, "on doit se demander comment les prêtres d'aujourd'hui peuvent le suivre et conformer au sien leur ministère dans une société globalisée". Dans un monde où le sacré est de moins en moins perçu et où le fonctionnel semble la finalité de tout, "la conception catholique du sacerdoce risque de perdre son originalité naturelle, y compris au sein de la conscience ecclésiale".

 

  Le Saint-Père a alors noté qu'il existe deux conceptions du sacerdoce, qui ne s'opposent pourtant pas, "une conception sociale qui en fait un moyen de servir..., et une réalité sacramentale et ontologique pour laquelle...ce ministère est un don du Seigneur obtenu par le biais de l'Eglise et revêtu de la qualité de sacrement". Evoquant ce que signifie évangéliser pour les prêtres et en quoi consiste le primat de l'annonce, il a rappelé que "l'annonce coïncide avec la personne même du Christ...ce pourquoi le prêtre peut se considérer don et serviteur de la Parole... Seule la participation sacramentale au sacrifice du Christ...et une obéissance stricte à l'Eglise légitiment cette annonce... Tout prêtre est serviteur du Christ dans la mesure où sa vie lui est ontologiquement configurée, et dans la mesure où il agit en Christ, pour le Christ et avec le Christ, au service des frères. Le prêtre n'est totalement à leur service que parce qu'il appartient au Christ". Benoît XVI a conclu en espérant que l'Année sacerdotale "pousse chaque prêtre à s'identifier totalement au Crucifié ressuscité, à suivre l'exemple du Baptiste dont c'est aujourd'hui la Nativité, c'est-à-dire de se diminuer pour qu'il grandisse comme le fit le Curé d'Ars, à avoir sans cesse conscience de la responsabilité de leur mission comme signe de l'infinie miséricorde de Dieu".

Voir les commentaires

Faire du Christ le coeur du monde

24 Juin 2009, 13:56pm

Publié par Véronique (Lala)

CITE DU VATICAN, 19 JUI 2009 (VIS).

A 18 h, au cours des vêpres de la solennité du Sacré Coeur célébrées en la Basilique vaticane, le Pape a inauguré l'année sacerdotale en présence de nombreux prêtres et séminaristes de Rome, à l'occasion du 150 anniversaire de la mort de saint Jean-Marie Vianney. Le Pape s'est d'abord recueilli devant les reliques du Curé d'Ars apportées à Rome par Mgr.Guy Bagnard, Evêque de Belley-Ars (France). A l'homélie il a dit que "le noyau essentiel du christianisme est exprimé dans le coeur de Jésus. C'est dans le Christ que nous a été révélée et donnée toute la nouveauté révolutionnaire de l'Evangile: l'amour qui nous sauve et qui nous fait déjà vivre dans l'éternité de Dieu... Son coeur divin appelle notre coeur et nous invite à sortir de nous-mêmes, à abandonner notre sécurité humaine pour lui faire confiance et, en suivant son exemple, pour devenir nous-mêmes un don d'amour sans réserve... Puisqu'il est vrai que l'invitation de Jésus à s'établir dans son amour est pour chaque baptisé, en la fête du Sacré Coeur de Jésus, une Journée de sanctification sacerdotale, une telle invitation résonne avec une plus grande force encore pour nous, prêtres, ce soir en particulier, en ce début solennel de l'année sacerdotale... Notre mission est indispensable pour l'Eglise et pour le monde et demande une pleine fidélité au Christ et une incessante union avec lui. En fait, il exige que nous tendions constamment à la sainteté comme l'a fait saint Jean-Marie Vianney".

 

  "Laissez-vous conquérir pleinement par le Christ ! Ce fut l'objectif de toute la vie de saint Paul à qui nous avons consacré notre attention au cours de l'année paulinienne qui touche à sa fin. Ce fut celui de tout le ministère du saint curé d'Ars que nous invoquerons particulièrement au cours de l'année sacerdotale. Que ce soit aussi l'objectif principal de chacun d'entre nous!". Benoît XVI a ensuite expliqué que pour être des ministres de l'Evangile, "des études soignées et une formation pastorale permanente sont certainement utiles mais cette science de l'amour que l'on apprend seulement dans un cœur à cœur avec le Christ est encore plus nécessaire. C'est lui qui nous appelle pour partager le pain de son amour, pour nous pardonner nos péchés et pour guider son troupeau en son nom... C'est seulement ainsi que nous serons en mesure de coopérer efficacement au mystérieux dessein du Père qui consiste à faire du Christ le cœur du monde, dessein qui se réalise dans l'histoire, au fur et à mesure que Jésus devient le cœur des cœurs humains, en commençant par ceux qui sont appelés à lui être plus proches, les prêtres. Ainsi, nos carences, nos limites et nos faiblesses doivent nous reconduire au cœur de Jésus. Puisque les pécheurs, en le contemplant, apprennent de lui l'indispensable douleur des péchés qui les ramène au Père, cela vaut encore plus pour ses ministres sacrés. Comment oublier que rien ne fait autant souffrir l'Eglise, Corps du Christ, que les péchés de ses pasteurs surtout de ceux qui deviennent des 'voleurs de brebis', soit parce qu'ils les égarent par leurs propres doctrines, soit parce qu'ils les enserrent dans les filets du péché et de la mort ? Ce rappel à la conversion et au retour de la divine miséricorde vaut aussi pour nous, chers prêtres, de la même façon que nous devons demander avec humilité au Sacré Coeur de Jésus de nous préserver du grand risque de porter préjudice à ceux que nous sommes appelés à sauver".

 

  Le Saint-Père a alors invité les prêtres à cultiver la même émotion que le Curé d'Ars de la "dignité du prêtre" pour "accomplir notre ministère avec générosité et dévotion, et pour garder au fond de l'âme une vraie crainte de Dieu, la crainte de pouvoir priver de tant de bien, par notre négligence ou notre faute, les âmes qui nous sont confiées, ou de pouvoir -Dieu nous en préserve !- les endommager. L'Eglise a besoin de saints prêtres, de ministres qui aident les fidèles à expérimenter l'amour miséricordieux du Seigneur et qui en soient des témoins convaincus". La cérémonie s'est terminée par l'adoration et la bénédiction eucharistiques.

Voir les commentaires

Les prêtres ne devraient jamais se résigner à voir leurs confessionnaux déserts...

24 Juin 2009, 13:50pm

Publié par Véronique (Lala)

MIEUX COMMUNIQUER LA VERITE

 

CITE DU VATICAN, 21 JUI 2009 (VIS).

A 17 h 30, le Saint-Père a rencontré en l'église San-Pio de Pietralcina, les prêtres, religieux et religieuses et quelques jeunes réunis à San Giovanni Rotondo. Après un moment d'adoration dans la chapelle du Saint Sacrement, Benoît XVI s'est adressé à l'assistance en évoquant les prêtres et, en particulier, l'Année sacerdotale dédiée à saint Jean-Marie Vianney en disant que si le Curé d'Ars "à une époque tourmentée et difficile, a cherché, par tous les moyens, à faire redécouvrir à ses paroissiens la signification et la beauté du sacrement de pénitence, pour Padre Pio, le soin des âmes et la conversion des pécheurs furent un désir ardent qui le consuma jusqu'à sa mort. Combien de personnes ont changé de vie grâce à son patient ministère sacerdotale ! Combien d'heures a-t-il passé dans le confessionnal !... Le sacrement de pénitence doit être mieux mis en valeur et les prêtres ne devraient jamais se résigner à voir leurs confessionnaux déserts, ni se limiter à constater la désaffection des fidèles pour cette extraordinaire source de sérénité et de paix".

 

  Parmi les enseignements de la vie de Padre Pio, le Pape a souligné "la valeur et la nécessité de la prière... point fondamental non seulement pour la spiritualité du prêtre mais aussi pour celle de tout chrétien, et encore plus pour la vôtre, chers religieux et religieuses, choisis pour suivre de plus près le Christ par la pratique des voeux de pauvreté, chasteté et obéissance. On peut parfois se décourager face à l'affaiblissement puis à l'abandon de la foi dans nos sociétés sécularisées -a-t-il observé-. Il faut sûrement trouver de nouveaux canaux pour communiquer la vérité évangélique aux hommes et aux femmes d'aujourd'hui, mais puisque le contenu essentiel de l'annonce chrétienne reste toujours le même, il faut revenir à sa source originaire, à Jésus-Christ qui est le même hier, aujourd'hui et toujours". Benoît XVI s'est enfin adressé aux jeunes: "Je connais les problèmes qui vous assaillent et qui risquent d'étouffer l'enthousiasme typique de votre jeunesse. Parmi eux, en particulier, je veux mentionner le chômage qui touchent de façon dramatique de nombreux jeunes de l'Italie méridionale. Ne vous découragez pas ! Soyez des jeunes au grand coeur  !... L'Eglise ne vous abandonne pas. N'abandonnez pas l'Eglise ! Elle a besoin de vous pour construire une communauté chrétienne vivante et une société plus juste et ouverte à l'espérance". ...

Voir les commentaires

La croix et la souffrance

24 Juin 2009, 13:46pm

Publié par Véronique (Lala)

CITE DU VATICAN, 21 JUI 2009 (VIS).

A 16 h 45' le Pape s'est rendu à l'hôpital fondé en 1956 par Padre Pio pour rencontrer le personnel et les patients (un millier de lits). Parlant de la souffrance, il a souligné combien sont nombreuses ses manifestations, et les questions qu'elle nous pose: "Pourquoi souffrons-nous? La souffrance peut-elle être positive? Qui peut nous libérer de la souffrance et de la mort? Des interrogations existentielles qui demeurent le plus souvent sans réponse, la souffrance étant un mystère qui échappe à la raison. Elle appartient au mystère de la personne... Si on doit tout faire pour en diminuer les effets, son éradication du monde ne nous appartient pas car...personne ne peut éliminer le pouvoir du mal...source de toute souffrance. Dieu seul le peut et c'est justement pourquoi le Christ est venu dans le monde révéler le dessein divin du salut. La foi nous aide à percer le sens de tout ce qui est humain et, par conséquent, celui de la souffrance. Il y a un lien étroit entre la Croix, symbole de la souffrance suprême et prix de notre liberté, et de la souffrance humaine qui est sublimée lorsqu'on a conscience de la solidarité de Dieu".

 

  Le Padre Pio, a ajouté Benoît XVI, avait bien compris cette profonde vérité, quand il déclara lors du premier anniversaire de l'inauguration de la Casa Sollievo della Sofferenza: "Celui qui souffre doit vivre son amour de Dieu dans l'acceptation de ses souffrances, dans la méditation sereine de son destin... Que le Seigneur vous aide tous à compléter le projet engagé par Padre Pio, médecins et chercheurs, infirmiers et employés, volontaires et bienfaiteurs, capucins et prêtres séculiers, sans oublier les groupes de prière qui assistent cet hôpital et sont comme les avant-postes de cette forteresse de la charité, de ce vivier de foi, de ce foyer d'amour".

Voir les commentaires

"Aimez la et faites la aimer"

24 Juin 2009, 13:45pm

Publié par Véronique (Lala)

ANGELUS AU SANCTUAIRE DE PADRE PIO

 

CITE DU VATICAN, 21 JUI 2009 (VIS).

A l'angélus, Benoît XVI a évoqué l'attachement de saint Pie de Pietrelcina pour la Vierge Marie: "Aimez la et faites la aimer, disait-il. Mais plus que ses paroles c'est sa vie exemplaire qui témoignait de sa profonde dévotion mariale... Son existence et son apostolat se sont déroulés sous le regard maternel de Marie et sous le pouvoir de son intercession". Puis le Pape a confié à la protection de la Mère céleste et de Padre Pio l'Année sacerdotale, ouverte vendredi en la solennité du Sacré Coeur, et qui doit être l'occasion de relancer la mission et la sainteté des prêtres "au service de l'Eglise et de l'humanité du troisième millénaire".

 

Voir les commentaires

La séquence au Saint-Esprit (prière au Saint-Esprit)

22 Juin 2009, 14:41pm

Publié par Véronique (Lala)

 

Cet hymne liturgique est particulièrement insupportable au démon qui provoque les maux de tête, la fatigue (sans raison) et qui fait somnoler pendant la prière.

Il est également insupportable au démon qui rend nerveux, excite la colère et suscite les disputes. Ne la supportent pas non plus les esprits invoqués dans les maléfices.

 

VENI SANCTE SPIRITUS,      VENEZ, ESPRIT SAINT,

Et emitte coelitus                    Et envoyez du haut des cieux

Lucis tuoe radium                    Un rayon de votre lumière.

 

Veni, Pater pauperum,            Venez, Père des pauvres,

Veni, dator munerum              Venez, distributeur des dons,

Veni, lumen cordium.              Venez, lumière des cœurs.

 

Consolator optime,                  Parfait consolateur,

Dulcis hospes animae,            Hôte aimable de l’âme,

Dulce refrigerium.                    Rafraîchissement délicieux.

 

In labore requies,                     Repos dans le travail,         

In oestu temperies,                  Abri dans les ardeurs brûlantes,

In fletu solatium.                      Consolation dans les pleurs.

 

O lux beatissima,                     Ô bienheureuse lumière,

Reple cordis intima                  Remplissez au plus intime

Tuorum fidélium.                      Les cœurs de vos fidèles.

 

Sine tuo numine                      Sans votre divin secours

Nihil est in homine,                  Il n’est rien de bon en l’homme,

Nihil est innoxium.                   Rien en lui qui soit pur.

 

Lava quod est sordidum          Lavez nos souillures,

Riga quod est aridum              Arrosez nos sécheresses,

Sana quod est saucium.          Guérissez nos blessures.

 

Flecte quod est rigidum,          Pliez ce qui est trop rigide,

Flove quod est frigidum,          Echauffez notre froideur,

Rege quod est dévium.           Dirigez nos pas égarés.

 

Da tuis, fidelibus,                     Donnez à vos fidèles,

In te confidentibus,                  Qui ont confiance en vous,

Sacrum septenarium.              Vos sept dons sacrés *

 

Da virtutis meritum,                 Donnez le mérite de la vertu.

Da salutis exitum,                    Donnez une fin heureuse,

Da perenne gaudium               Donnez les joies éternelles.  

 

Amen. Alleluia.                        Amen. Alléluia.



 

           * Les dons du Saint Esprit

 

- la Sagesse                    - la Science

- l’Intelligence                  - la Piété

- le Conseil                      - la Crainte de Dieu

- la Force

 

 

Voir les commentaires

Créer partout des Centres marials

22 Juin 2009, 14:39pm

Publié par Véronique (Lala)

Dans chaque nation devrait surgir une « Cité de l'Immaculée » qui permettrait à l'Immaculée d'agir par tous les moyens, y compris les plus modernes, car les découvertes devraient d'abord être employées à la servir, que ce soit dans le commerce, l'industrie, le sport, etc., et même la radio, le cinéma, en un mot tout ce que l'on pourrait découvrir et qui pourrait éclairer les esprits et enflammer les coeurs, notre but étant la conquête du monde entier et de chaque âme en particulier à l'Immaculée et, à travers elle, au Coeur très Sacré de Jésus.

Saint Maximilien Kolbe



Une minute avec Marie

Voir les commentaires

Année sacerdotale : Padre Pio

22 Juin 2009, 14:35pm

Publié par Véronique (Lala)

Article venant du site   Le Salon Beige


21 juin 2009

Année sacerdotale : Padre Pio

Durant l'homélie de la messe qu'il a célébrée aujourd'hui à l'occasion de sa 15e visite pastorale en Italie, à San Giovanni Rotondo, le pape a longuement évoqué la vie de Padre Pio, cet «homme simple, aux humbles origines». Dans son homélie, le pape a évoqué

P "les risques de l'activisme et de la sécularisation [...] religieux, religieuses et laïcs, (...) tellement pris par les mille tâches demandées par le service aux pèlerins, ou par les malades à l'hôpital [prennent] le risque de négliger la chose vraiment nécessaire : écouter le Christ pour accomplir la volonté de Dieu.  Lorsque vous vous rendez compte que vous êtes proches de courir ce risque, tournez vous vers Padre Pio : vers son exemple, vers ses souffrances. Et invoquez son intercession, pour qu'il vous obtienne du Seigneur la force dont vous avez besoin pour poursuivre sa mission".

Le Saint Père a aussi parlé de la «première préoccupation» de Padre Pio :

"que les personnes retournent à Dieu, qu'elles puissent expérimenter sa miséricorde et, intérieurement renouvelées, qu'elles redécouvrent la beauté et la joie d'être chrétiens, de vivre en communion avec Jésus, d'appartenir à son Eglise et de pratiquer l'Evangile [...] Padre Pio attirait sur le chemin de la sainteté par son témoignage, indiquant par l'exemple la « voie » qui conduit à elle : la prière et la charité [...] L'amour qu'il portait dans son cœur et transmettait aux autres était plein de tendresse, toujours attentif aux situations réelles des personnes et des familles".

Voir les commentaires

Le site de l'année sacerdotale

22 Juin 2009, 14:33pm

Publié par Véronique (Lala)

Article venant du site  Le Salon Beige


21 juin 2009

Le site de l'année sacerdotale

A Le Vatican a ouvert un site internet disponible en 6 langues. On y retrouve la vie du Saint Curé d'Ars, la doctrine des Pères de l'Eglise sur le sacerdoce, les textes du Magistère, la prière pour les prêtres, le bulletin d'indulgences, etc

Voir les commentaires

1 2 3 4 5 6 > >>