Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Le.blog.catholique.de.Véronique (Blog personnel)

Il y a un Dieu - 1ère leçon (Catéchisme 1ère Année)

28 Février 2009, 21:39pm

Publié par Véronique (Lala)

Article venant du site  Catéchèse simplifiée



Qu'est-ce que le bon Dieu a fait ?

- le bon Dieu a fait...
(faire énumérer par l'enfant en regardant l'image page 7)

Le CIEL avec les ANGES, le SOLEIL, la LUNE et les ETOILES...
la TERRE..., l'EAU..., les ARBRES..., les PLANTES...
les OISEAUX qui volent dans l'air...
les POISSONS qui nagent dans l'eau...
tous les ANIMAUX (toutes les bêtes)...
les HOMMES... (Ne pas encore parler d'Adam et Eve... se concentrer de dire : LES HOMMES)

tout...

TOUT est à Lui.


Vous êtes-vous déjà promenés le SOIR quand il fait tout noir ?...

Pour nous éclairer le BON DIEU a mis dans le CIEL des LUMIERES on voit la LUNE...  et puis...  des ETOILES...   des ETOILES...   beaucoup d'ETOILES.


Essayez un peu de les compter... vous ne saurez pas... il y en a trop.


QUI est-ce qui a FAIT
                  ces MILLIONS et ces MILLIONS d'ETOILES ?

- C'est le bon DIEU.


NOUS... est-ce que nous saurions FAIRE une ETOILE ?



On se met à genoux devant le bon Dieu

parce que c'est Lui qui nous a faits. *



... suite

Voir les commentaires

Un nouveau site pour soutenir Benoît XVI

28 Février 2009, 14:08pm

Publié par Véronique (Lala)

Article venant du site   Le Salon Beige


26 février 2009

Un nouveau site pour soutenir Benoît XVI

Il s'appelle "Benoît, j'ai confiance en toi!". Il s'intitule :

"site offert en cadeau au Saint-Père par des laïcs catholiques pour lui manifester notre entière confiance".
Depuis hier, il propose de signer le manifeste suivant :
"En ce jour des Cendres, et après un mois de polémiques et de discrédits jetés sur notre Eglise en son représentant Benoît XVI, nous, simples baptisés et paroissiens oubliés des medias, voulons entrer en Carême en disant humblement mais publiquement notre foi, notre fidélité et notre confiance dans l’Eglise fondée par Jésus-Christ, et confiée par Lui à Benoît XVI, successeur de l’apôtre Pierre.
MANIFESTE DE CAREME : « BENOIT, J’AI CONFIANCE EN TOI ! »

« Je souhaite entrer en Carême en disant publiquement ma fidélité et ma confiance dans le ministère de Benoît XVI, garant de l’unité de l’Eglise catholique.

Oui, Benoît, j’ai confiance en toi ! »

E-deo propose une présentation plus longue de ce nouveau site qui ne demande qu'à se développer!

Lahire

Voir les commentaires

"... pour faire de l'Eglise une famille..."

28 Février 2009, 14:02pm

Publié par Véronique (Lala)

Article venant du site   Le Salon Beige


25 février 2009

Le Cardinal Sodano répond à Hans Küng

Le cardinal Angelo Sodano, doyen du collège des cardinaux et secrétaire d'Etat émérite, a répondu aux propos de Hans Küng tenus dans Le Monde :

S "Si le texte est exact, je ressens le devoir de dire qu'il s'agit d'affirmations générales et pas prouvées. Je suis témoin personnellement de l'engagement du Saint-Père pour faire de l'Eglise une famille, la famille des enfants de Dieu. [...] Une critique fraternelle est toujours possible dans l'Eglise, depuis l'époque de saint Pierre et de saint Paul. Une critique amère, au contraire, et d'autant plus si elle est générale, ne contribue pas à l'unité de l'Eglise, à laquelle le pape Benoît XVI travaille tellement, lui que l'Esprit Saint a placé à la tête de la Sainte Eglise de Dieu, en cette heure importante de son histoire."

Michel Janva

Voir les commentaires

Lorsque de très grandes tentations vous assaillent...

27 Février 2009, 21:42pm

Publié par Véronique (Lala)

Plus nous allons à la suite du Christ, plus Il nous attire à Lui.
Plus les tentations seront grandes, fortes, douloureuses.
Lorsque de très grandes tentations nous assaillent,
même si nous avons l'impression de ne plus sentir Dieu auprès de nous,
que ce néant grandit encore et encore,
Dieu nous met à l'épreuve,
notre amour pour Lui grandit, ainsi que notre foi.

Véronique J.

Voir les commentaires

Le Christ : voulons-nous Le suivre ? L'imiter ?

26 Février 2009, 17:25pm

Publié par Véronique (Lala)

Voulons-nous suivre le Christ ?
Voulons-nous l'imiter ?
Sommes-nous capables de refuser le monde ?
Sommes-nous capables de refuser l'orgueil ?
Sommes-nous capables de nous convertir ?
Avons-nous conscience de ce que le Christ a fait pour nous ?

Véronique J.

(ci-dessous, un extrait de La Montée du Carmel, de Saint Jean de la Croix)




Si l'homme, en effet, se détermine à prendre ce joug et à porter cette Croix, s'il se décide résolument à vouloir trouver et supporter par amour pour Dieu toutes sortes de travaux, il trouvera en tous une facilité et une suavité merveilleuse pour suivre ce chemin, dès lors qu'il est dénué de tout et ne désire rien. Mais s'il prétend avoir la moindre propriété dans une chose qui ait rapport à Dieu ou à la créature, il n'est pas dans le dénûment et le renoncement absolu; dès lors il ne peut entrer dans le sentier étroit ni le gravir. Voilà pourquoi je voudrai convaincre les personnes adonnées à la spiritualité que ce chemin qui mène à Dieu ne consiste pas dans la multiplicité des considérations, ni dans les méthodes, les exercices ou les goûts, bien que cela soit, d'une certaine manière, nécessaire aux commençants; mais dans une seule chose indispensable, celle de savoir se renoncer véritablement à l'intérieur et à l'extérieur, et de se dévouer à la souffrance par amour pour le Christ et à la mort complète de soi-même. En étant fidèle à cet exercice, on acquiert tous les autres biens. Si on le néglige, quand il est le fondement et la racine des vertus, et si l'on prend d'autres moyens, on ne s'attache qu'à ce qui est accessoire et l'on n'avance pas, alors même que l'on serait favorisé des plus hautes lumières et que l'on serait en communication avec les anges. On ne réalise de progrès qu'en imitant le Christ; il est la voie, la vérité, la vie; personne ne va au Père si ce n'est par lui, comme il le proclame lui-même. Il dit aussi ailleurs: « Je suis la porte; si quelqu'un entre par moi, il sera sauvé (Jean XIV, 6; X, 9) ». Voilà pourquoi je ne regarde pas comme bon l'esprit qui veut marcher par la voix douce et facile ou refuse d'imiter le Christ.

J'ai dit que le Christ est la voie et que cette voie est la mort à notre nature tant spirituelle que sensible. Je veux l'expliquer maintenant à l'exemple du Christ, qui est notre modèle et notre lumière.


Tout d'abord, il est certain qu'il mourut aux sens d'une manière morale pendant sa vie et d'une manière naturelle à la fin de sa vie. Comme il l'affirme, il n'a pas eu, dans le cours de sa vie, où reposer sa tête (Mat. VIII, 20). A sa mort ce fut de même; il est certain qu'alors il fut aussi abandonné et comme anéanti dans son âme. Son Père le laissa sans aucune consolation et sans nul secours; il l'abandonna à la sécheresse la plus profonde; voilà pourquoi il ne put s'empêcher de s'écrier à la Croix: Deus meus, Deus meus, ut quid dereliquisti me? « Mon Dieu, mon Dieu, pourquoi m'avez-vous abandonné? (Mat. XXVII, 46) » Ce fut l'abandon le plus grand et le plus sensible qu'il eût jamais éprouvé dans sa vie. Mais c'est alors aussi qu'il opérait la plus grande oeuvre de sa vie, celle qui surpassait tous les miracles et les prodiges qu'il avait jamais accomplis sur la terre et au ciel, je veux dire la réconciliation du genre humain et son union à Dieu par la grâce. Cette oeuvre s'accomplissait au temps et au moment où le Sauveur était le plus complètement anéanti. Il l'était, en effet, dans sa réputation vis-à-vis des hommes, qui, le voyant expirer sur le bois de la Croix, non seulement ne lui donnaient pas la moindre marque d'estime, mais l'accablaient de leurs moqueries; il l'était dans sa nature, puisque par elle il s'anéantissait dans la mort; il l'était vis-à-vis de son Père, qui, loin de lui accorder un secours, une consolation, le délaissa et l'obligea à payer intégralement la dette de l'homme pour le réconcilier à Dieu. Il resta ainsi comme détruit et réduit à néant. Voilà pourquoi David, parlant en son nom, a dit: Ad nihilum redactus sum et nescivi (Ps. LXXII, 22; « J'ai été réduit au néant, et je l'ignorais »).

 L'homme spirituel doit comprendre par là le mystère de la porte et du chemin, c'est-à-dire du Christ par qui il faut passer pour s'unir à Dieu; il doit savoir que plus il s'anéantira par amour pour Dieu, dans ses deux parties sensitive et spirituelle, plus aussi il s'unira à Dieu et plus son oeuvre sera grande. Quand il arrivera à ce degré où il sera réduit à rien, et dans la suprême humiliation, son âme alors achèvera son union spirituelle avec Dieu. C'est là l'état le plus glorieux et le plus élevé auquel on puisse parvenir en cette vie. L'union ne consiste donc point dans les jouissances, dans les consolations, dans les sentiments spirituels, mais dans la mort réelle de la Croix au point de vue sensitif et spirituel, intérieur et extérieur.

 Je ne veux par parler plus longuement de ce sujet, malgré mon désir de le continuer, car je vois que Jésus-Christ est très peu connu de ceux qui se croient ses amis. On les voit, en effet, rechercher en lui les douceurs et les consolations et s'aimer beaucoup eux-même, au lieu de rechercher ses amertumes et ses anéantissements, ce qui serait la marque de l'amour qu'ils lui portent; je dis cela de ceux qui se croient ses amis. Quant à ceux qui vivent loin de lui et sont séparés de lui, à ces grands, à ces savants, à ces potentats, et aux autres qui vivent au milieu du monde, préoccupés de satisfaire leurs ambitions et leurs désirs de grandeurs, comment pourrions-nous dire qu'ils connaissent le Christ? Leur fin, si bonne qu'elle soit, sera remplie d'amertume. Il n'est pas question d'eux dans cet écrit; mais au jour du jugement il en sera parlé. Car c'est à eux tout d'abord qu'il convenait d'adresser cette parole de Dieu, puisque leur science et leur haute situation les mettaient en évidence.



"La Montée du Carmel"
Saint Jean de la Croix
Livre II chapitre VI

Voir les commentaires

Vivre dans l'intimité du Christ - tome 1 et 2 (Livre)

26 Février 2009, 15:11pm

Publié par Véronique (Lala)




tome 1





tome 2


Les chartreux, de par leur prière silencieuse, leur méditation continuelle de l'Ecriture sainte, leur participation à une vie liturgique intense, entrent toujours plus avant dans le mystère de Dieu. Peu à peu, leur vie se conforme au mystère de la croix et de la résurrection du Christ. C'est là leur vocation, leur désir, ce vers quoi ils tendent de tout leur être.

Mais cette relation intime qu'ils vivent avec leur Sauveur n'est pas leur apanage. D'une manière ou d'une autre, tout chrétien est appelé à le suivre dans l'amour.

Le déroulement de l'année liturgique est l'occasion pour l'auteur de méditer sur les différents évènements de la vie du CHrist. Défilent ainsi devant nos yeux l'attende de sa venue dans la chair et celle de sa venue dans la gloire, en passant par sa naissance, sa vie publique, sa passion (tome 1), sa mort, sa résurrection, son ascension et l'envoi de l'Esprit Saint (tome 2). Peu à peu est dévoilé à notre coeur l'amour fou que DIeu éprouve pour tous les hommes.

Un livre qui nous fait participer à l'intimité du Christ afin de mieux voir Dieu en toute chose.


L'auteur est un moine contemporain qui a exercé plusieurs fonctions dans l'ordre des chartreux. Il est notamment père maître des novices depuis trente ans. Pour respecter son désir de vivre caché, ce livre est publié sans nom d'auteur.




PRESSES DE LA RENAISSANCE

Voir les commentaires

Souhaits de Carême

26 Février 2009, 12:05pm

Publié par Véronique (Lala)

Beau et saint Carême
à tous...

Que Notre-Seigneur entre dans votre coeur,
qu'Il y soit aujourd'hui spécialement,
afin qu'Il y demeure éternellement.


Véronique (Lala)

Voir les commentaires

Jésus et la Vierge Marie prient ensemble...

25 Février 2009, 20:45pm

Publié par Véronique (Lala)

Sachez que Jésus et la Vierge Marie sont aux côtés de toutes les âmes qui souffrent, que se soient de petites ou de grandes souffrances.
Ils sont tout près de l'âme qui est leur enfant, et prient ensemble, tous les deux.

Vous pouvez tout leur confier, tout leur offrir.
Leurs prières profondes et humbles sont d'un amour doux, paisible et parfait.

Leurs deux Coeurs sont inséparables, et ne veulent pas se séparer du vôtre parce qu'Ils vous aiment.

Vous ne devez donc rien craindre lorsque vous souffrez puisqu'Ils sont à vos côtés.

Véronique J.



Voir les commentaires

Unité de l'Eglise : Benoît XVI a besoin de nos prières

24 Février 2009, 19:50pm

Publié par Véronique (Lala)

Article venant du site   Le Salon Beige


22 février 2009

Unité de l'Eglise : Benoît XVI a besoin de nos prières

Aujourd'hui, en la fête de la Chaire de saint Pierre, Benoît XVI a demandé la prière des fidèles pour son ministère de Successeur de Pierre :

B "Ce dimanche coïncide aussi avec la fête de la Chaire de saint Pierre, une fête liturgique importante qui met en lumière le ministère du Successeur du Prince des Apôtres. La Chaire de Pierre symbolise l'autorité de l'évêque de Rome, appelé à accomplir un service particulier vis à vis de tout le Peuple de Dieu. Chers frères et sœurs, cette fête m'offre l'occasion de vous demander de m'accompagner de vos prières, afin que je puisse accomplir fidèlement la haute tâche que la Providence divine m'a confiée en tant que Successeur de l'apôtre Pierre. Immédiatement après le martyre des saints Pierre et Paul, l'Eglise de Rome s'est en effet vu reconnaître le rôle primatial dans toute la communauté catholique, rôle attesté déjà au IIe s. par saint Ignace d'Antioche.

Ce ministère singulier et spécifique de l'évêque de Rome a été rappelé par le concile Vatican II. ‘De là vient aussi l'existence légitime, dans la communion ecclésiastique, des Eglises particulières qui jouissent de traditions propres, sans préjudice du primat de la Chaire de Pierre qui préside à toute l'assemblée de la charité, qui protège les légitimes diversités et, en même temps, veille à ce que les différences ne nuisent point à l'unité, mais la servent' (Lumen gentium, 13)".

Michel Janva

Voir les commentaires

Eugénisme : seul le pape est cohérent dans ses condamnations

24 Février 2009, 19:47pm

Publié par Véronique (Lala)

Article venant du site  Le Salon Beige


21 février 2009

Eugénisme : seul le pape est cohérent dans ses condamnations

B Le pape Benoît XVI a déclaré devant les participants au congrès "Les nouvelles frontières de la génétique et les risques de l'eugénique" :

"Il est nécessaire de réitérer que toute discrimination exercée (...) contre des personnes, des peuples ou des ethnies sur la base de différences provenant de vrais ou supposés facteurs génétiques est un attentat contre l'humanité entière".

L'eugénisme, une science qui cherche à améliorer l'espèce humaine, a été utilisée dans le passé "avec la violence d'un régime d'Etat, comme fruit de la haine envers une population", a rappelé le pape.

"Des manifestations préoccupantes de cette pratique odieuse existent de nos jours aussi. On a tendance à privilégier la capacité opérationnelle, l'efficacité, la perfection et la beauté physique au détriment des autres dimensions de l'existence humaine, affaiblissant le respect dû à chaque être humain même en présence de défauts dans son développement ou de maladies génétiques".

Nos médias sont bien hypocrites de condamner d'un côté les propos inadmissibles de Mgr Williamson et d'ignorer de l'autre les pratiques réelles de nos laboratoires ! Guides aveugles, qui arrêtez au filtre le moucheron et avalez le chameau ! (Mt 23;24)

Michel Janva

Voir les commentaires

1 2 3 4 5 6 7 > >>