Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Le.blog.catholique.de.Véronique (Blog personnel)

ROSE BLANCHE - Aux prêtres

31 Janvier 2009, 11:39am

Publié par Véronique (Lala)

ROSE BLANCHE

Aux prêtres

Ministres du Très-Haut, prédicateurs de la vérité, trompettes de l'Evangile, permettez-moi de vous présenter la rose blanche de ce petit livre, pour mettre en votre coeur et en votre bouche les vérités qui y sont exposées simplement, sans politesse (c'est-à-dire sans apprêt). En votre coeur, pour entreprendre vous-mêmes la sainte pratique du Rosaire et en goûter les fruits. En votre bouche, pour prêcher aux autres l'excellence de cette sainte pratique et les convertir par  ce moyen.

Prenez garde, s'il vous plaît, de regarder comme le vulgaire, et même comme plusieurs savants orgueilleux, cette pratique comme petite et de peu deconséquences ; elle est vraiment grande, sublime et divine. C'est le ciel qui vous l'a donnée. Il vous l'a donnée pour convertir les pécheurs les plus endurcis et les hérétiques les plus obstinés. Dieu y a attaché la grâce en cette vie et la gloire dans l'autre. Les saints l'ont pratiquée, et les souverains Pontifes l'ont autorisée.

Oh ! qu'un prêtre et un directeur des âmes est heureux, à qui le Saint-Esprit a révélé ce secret inconnu de la plus grande partie des hommes, ou qui ne le connaissent que surperficiellement ! S'il en reçoit la connaissance pratique, il le récitera tous les jours et le fera réciter aux autres. Dieu et sa sainte Mère verseront abandamment la grâce en son âme pour être un instrument de sa gloire ; et il fera plus de fruit par sa parole, quoique simple, en un mois, que les autres prédicateurs en plusieurs années.

Nous ne contentons donc pas, mes chers confrères, de le conseiller aux autres ; il faut que nous le pratiquions nous-mêmes. Nous pourrons être convaincus dans l'esprit, de l'excellence du saint Rosaire ; mais comme nous ne le pratiquerons point, on se mettra fort peu en peine de pratiquer ce que nous conseillerons, car personne ne donne ce qu'il n'a pas : "Coepit Jésus facere et docere." (Ac 1, 1). Imitons Jésus-Christ, qui a commencé par faire ce qu'il a enseigné. Imitons l'Apôtre, qui ne connaissait et ne prêchait que Jésus-Chrsit crucifié (CF. 1 Co 2, 2) ; c'est ce que vosu ferez en prêchant le saint Rosaire qui, comme vous le verrez ci-après, n'est pas seulement une composition de Pater* et d'Ave
, mais un divin abrégé des mystères de la vie, de la passion, de la mort et de la gloire de Jésus et de Marie.

Si je croyais que l'expérience que Dieu m'a donnée de l'efficace de la prédication du saint Rosaire pour convertir les âmes pût vous déterminer à prêcher le saint Rosaire malgré la mode contraire des prédicateurs, je vous dirais les conversions merveilleuses que j'ai vues arriver en prêchant le saint Rosaire ; mais je me contente de vous rapporter en cet abrégé, quelques histoires anciennes et bien approuvées (voir ce qu'il en dit lui-même, Dixième rose, p47)

* Les mots "Pater" et "Ave" ou "Ave Maria" que nous retrouvons souvent sous la plume de saint Louis-Marie signifient les prières du "Notre Père" et du "Je vous salue Marie".


"Le secret du Rosaire"
Saint Louis-Marie Grignion de Montfort
Editions Traditions Monastiques
<< ici >>

Voir les commentaires

Porter beaucoup de soin à nos prières.

31 Janvier 2009, 11:23am

Publié par Véronique (Lala)

Notre prière doit être parfaite,
Car lorsqu'elle sort de notre coeur
Elle va vers le Ciel.
Ainsi, elle ne nous appartient plus,
Elle est à jamais à celui ou à celle
à qui nous avons fait notre demande.
Le Ciel reste humble devant nos prières,
qui parfois sont si mal faites.
Que d'amour nous témoigne le Ciel.
Demandons à Dieu de prier comme Il prie,
portons beaucoup de soin à nos prières,
comme Il prend beaucoup de soin à nous aimer.

Ô Marie, Mère de Dieu, Notre Mère,
apprenez-nous à prier comme vous priez,
à aimer comme vous aimez,
que nos âmes soient prière,
comme vous êtes prière.

Véronique J.

Voir les commentaires

Les maux du monde ?

30 Janvier 2009, 15:14pm

Publié par Véronique (Lala)

Les maux du monde ?
C'est le refus de Dieu.

Véronique J.

Voir les commentaires

31 janvier 2009: prière non-stop dans plus de 400 villes de la planète

30 Janvier 2009, 15:10pm

Publié par Véronique (Lala)

Prière non-stop de 24h dans plus de 400 villes de la planète, pour demander la ‘Paix en Terre Sainte’

ITALIE - Le 31 janvier, des jeunes prieront pendant 24h dans 400 villes du monde pour la paix en Terre Sainte : célébrations de Rome à Jérusalem, de l’Afrique à l’Asie et à l’Amérique

Le 30 janvier 2009  - Eucharistie Sacrement de la Miséricorde -  Samedi 31 janvier 2009, une prière non-stop de 24h qui traversera les océans et les nations s’élèvera du cœur de nombreux jeunes des 5 continents, récitée de célébrations eucharistiques et d’adorations ininterrompues dans plus de 400 villes de la planète, pour demander la ‘Paix en Terre Sainte’. De Jérusalem à Rome, de New York à Cracovie, puis en Argentine, au Brésil, en Espagne, en France, avec des rendez-vous en Afrique, en Australie et en Asie. Une messe sera aussi célébrée à cette intention dans la paroisse du patriarcat latin de la Sainte Famille à Gaza. La Cité du Vatican participera aussi à cette journée internationale, avec un concélébration présidée le 31 au matin par le cardinal Raffaele Farina, Préfet de la Bibliothèque apostolique, avec la communauté salésienne de la Typographie vaticane.

La Journée internationale d’intercession pour la paix est née de la volonté de s’engager de manière concrète et forte à vivre une journée intense de prière pour la paix, prenant appui sur les paroles de Benoît XVI, prononcées à l’
Angelus le 28 décembre dernier : “la Terre Sainte est de nouveau bouleversée par l'explosion d'une violence inouïe. Je suis profondément attristé pour les morts, les blessés, les dommages matériels, les souffrances et les larmes des populations victimes de cette tragique succession d'attaques et de représailles. La terre de Jésus ne peut pas continuer à être témoin de tant d'effusion de sang, qui se répète sans fin ! J'implore la fin de cette violence qui est à condamner dans toutes ses manifestations, et la reprise de la trêve dans la Bande de Gaza. Je demande un sursaut d'humanité et de sagesse chez tous ceux qui ont une responsabilité dans cette situation. Je demande à la communauté internationale de ne rien négliger pour tenter d'aider Israéliens et Palestiniens à sortir de cette impasse et à ne pas se résigner - comme je le disais il y a deux jours dans mon message Urbi et Orbi - à la logique perverse de l'affrontement et de la violence, mais à privilégier au contraire la voie du dialogue et de la négociation. Confions à Jésus, Prince de la Paix, notre prière fervente pour ces intentions”.

L’initiative internationale a été encouragée par certains groupes de jeunes : l’Association nationale ‘Papaboys’, qui travaille pour que tous connaissent le Christ, restant fidèles à Pierre, directement dans le cœur de l’Eglise ; l’apostolat ‘Jeunes pour la vie’ qui encourage la défense de la vie de sa conception jusqu’à sa fin naturelle, particulièrement à travers la prière de l’adoration spirituelle ; des chapelles d’adoration perpétuelle en Italie et dans le monde et des groupes Eucharistiques qui invitent les jeunes à s’arrêter une nuit entière en adoration et en prière, pour retrouver l’essentiel de sa vie. La Journée a par ailleurs recueilli l’adhésion de plusieurs groupes de prière, de simples laïcs et consacrés, et des prêtres dans le monde entier, dont beaucoup de paroisses salésiennes (qui célèbrent le 31 janvier la fête de leur fondateur saint Jean Bosco), des Missionnaires de la Consolation et des Missionnaires du Très Précieux Sang.

Ce sont les jeunes du monde entier qui ont lancé
cette initiative mondiale et ont exprimé leur désir à travers leur adhésion au groupe Facebook ‘Nous voulons la paix en Terre Sainte’. Les inscriptions au groupe atteignent plus de 4.000 personnes aujourd’hui et plus de 2.000 personnes qui y adhèrent personnellement des 5 continents. Mais les adhésions devraient augmenter. Pour s’inscrire personnellement, comme groupe ou comme association ou paroisse, il suffit de se rendre sur Facebook sur le groupe ‘Nous voulons la paix en Terre Sainte’, et d’adhérer à l’événement de la Journée de prière internationale. Le 29 janvier, la liste des villes du monde où il sera possible de participer à une initiative de paix sera disponible sur Internet. Toutes les informations concernant l’événement, avec des mises à jour, des interviews, des services photo et vidéo seront transmises par les sites des associations qui ont encouragé la Journée

Eucharistie Miséricordieuse

Voir les commentaires

L'invitation du Saint-Père à prier le Seigneur et Saint Paul

30 Janvier 2009, 15:06pm

Publié par Véronique (Lala)

VATICAN - L’invitation du Saint-Père à prier le Seigneur et Saint Paul « pour que nous aussi, comme chrétiens, nous puissions toujours plus nous manifester, à l’égard de la société dans laquelle nous vivons, comme des membres de la famille de Dieu… et pour que les Pasteurs de l’Eglise acquièrent toujours plus des sentiments paternels, tendre set forts en même temps, dans la formation de la Maison de Dieu, de la communauté, de l’Eglise »

Rome (Agence Fides) – Les dernières Lettres de Saint Paul, appelées Lettres Pastorales, deux envoyées à Timothée et une à Tite, ses collaborateurs étroits, ont été le thème de la catéchèse du Pape Benoît XVI, ce mercredi 28 janvier lors de l’audience générale hebdomadaire. A Timothée, qui fut ensuite le premier Evêque d’Ephèse, l’Apôtre confia des missions importantes, et écrivit de lui un éloge flatteur. Tite lui aussi est chargé des missions très délicates dont le résultat réconforta l’Apôtre, et d’après la Lettre qu’il lui a envoyée, il ressort qu’il a été Evêque de Crète. « La majorité des exégètes, a expliqué le Saint-Père, est aujourd’hui de l’avis que ces Lettres n’auraient pas été écrites par Paul lui-même, mais leur origine serait dans ‘l’école de Paul’, et reflèterait son héritage pour une nouvelle génération, en intégrant peut-être quelque bref écrit ou parole de l’Apôtre lui-même »
« Sans aucun doute, la situation ecclésiale qui ressort de ces Lettres est différente de celle des années centrales de la vie de Paul ». Les nouveaux contextes culturels, précisa le Saint-Père, et l’apparition d’enseignements tout à fait erronés et faux, anticipèrent « plusieurs traits de cette orientation erronée qui s’ensuivit que l’on connaît sous le nom de Gnosticisme ». Pour s’opposer à ces doctrines, Saint Paul invite en premier lieu « à une lecture spirituelle de la Sainte Ecriture, c’est-à-dire à une lecture qui la considère réellement comme ‘inspirée’ et provenant du Saint-Esprit, en sorte que l’on puisse, par elle, ‘ être instruits pour le salut’… L’autre rappel consiste en l’accent mis sur le bon ‘dépôt’ : c’est une parole spéciale des Lettres Pastorales par laquelle on indique la Tradition de la foi apostolique qu’il faut conserver avec l’aide du Saint-Esprit qui habite en nous. Ce ‘dépôt’ comme on l’appelle doit donc être considéré comme la somme de la Tradition Apostolique et comme un critère de fidélité à l’annonce de l’Evangile… L’annonce apostolique, c’est-à-dire la Tradition, est nécessaire pour s’introduire dans la compréhension de l’Ecriture, et pour y recueillir la voix du Christ ».
Dans les Lettres Pastorales, on apprend en outre que « la communauté chrétienne est en train de prendre sa forme en termes très nets, selon une identité qui prend non seulement ses distances d’interprétations incongrues, mais surtout qui affirme son propre ancrage aux points essentiels de la foi, qui, ici, est synonyme de ‘vérité’… En tout cas, elle reste une communauté ouverte, marquée par un désir universel, qui prie pour tous les hommes de tout ordre et de tout degré, pour qu’ils arrivent à la connaissance de la vérité… Aussi, le sens de l’universalité, même si les communautés sont encore petites, est fort et déterminant
pour ces Lettres… C’est là une première composante importante de ces Lettres : l’universalité et la foi comme vérité, comme clef de lecture de la Sainte Ecriture, de l’Ancien Testament, et se profilent ainsi une unité d’annonce et d’Ecriture, et une foi vivante ouverte à tous, et témoin de l’amour de Dieu pour tous ».
Pour ce qui concerne la structure ministérielle de l’Eglise, les Lettres Pastorales présentent pour la première fois la triple subdivision des évêques, des presbytres et des diacres. En effet, dans les Lettres des années centrales de sa vie, Saint Paul parles des ‘épiscopes’ et des ‘diacres’, selon la structure typique de l’Eglise qui s’est formée à cette époque dans le monde païen. Pour autant, la figure de l’Apôtre lui-même reste dominante, et c’est pourquoi c’est seulement petit à petit que se développent les autres ministères. Dans les Eglises formées dans le monde judéo-chrétien, en revanche, les « presbytres » sont la structure dominante. « A la fin, dans les Lettres Pastorales, les deux structures s’unissent : ‘l’épiscope’ apparaît (l’évêque), toujours au singulier, accompagné de l’article défini ‘l’épiscope’. Et, à côté de ‘l’épiscope’, nous trouvons les presbytres et les diacres… On note ainsi initialement la réalité qui s’appellera plus tard ‘succession apostolique’… Et nous avons ainsi l’essentiel de la structure catholique. Ecriture et Tradition, Ecriture et annonce, forment un ensemble, mais, à cette structure, pour ainsi dire doctrinale, doit s’ajouter la structure personnelle, les successeurs des Apôtres, comme témoins de l’annonce apostolique ».
La dernière remarque faite par le Saint-Père sur les Lettres Pastorales de saint Paul concerne le fait que « l’Eglise se comprend elle-même en termes très humains, en analogie avec la maison et la famille ». On lit des instructions très détaillées sur l’épiscope : qu’il sache bien diriger sa propre famille… parce que quelqu’un qui ne sait pas diriger sa propre maison, comment pourra-t-il avoir soin de l’Eglise de Dieu ? C’est pourquoi est requise l’attitude importante vis-à-vis de l’enseignement, et une caractéristique personnelle, spéciale, celle de la paternité : « L’épiscope en effet est considéré comme père de la communauté chrétienne » a souligné le Saint-Père qui a conclu sa catéchèse en invitant à prier le Seigneur et Saint Paul pour
que nous aussi, comme chrétiens, nous puissions toujours plus nous manifester, à l’égard de la société dans laquelle nous vivons, comme des membres de la ‘famille de Dieu’. Et prions aussi pour que les Pasteurs de l’Eglise acquièrent toujours plus des sentiments paternels, tendre et forts en même temps, dans la formation de la Maison de Dieu, de la communauté, de l’Eglise »

Avant des terminer l’audience, le Saint-Père a fait les trois communications suivantes:

La première :
« J’ai appris avec joie la nouvelle de l’élection du Métropolite Kirill comme nouveau Patriarche de Moscou et de routes les Russies. J’invoque sur lui la lumière du Saint-Esprit pour un service généreux en faveur de l’Eglise orthodoxe russe, en le confiant à la protection spéciale de la Mère de Dieu ».

La deuxième :
« Dans l’homélie prononcée à l’occasion de l’inauguration de mon Pontificat, je disais que ‘l’appel à l’unité’ ‘était la tâche ‘explicite’ du Pasteur, et, commentant les paroles évangéliques relatives à cette pêche miraculeuse, j’ai dit : ‘Même si les poissons étaient si nombreux, le filet ne se rompit point’, et je poursuivis, après ces paroles évangéliques : ‘Hélas, voudrions-nous dire tout attristés, Seigneur bien-aimé, à présent il – le filet - s’est rompu’. Et je continuais : ‘Mais non – nous ne devons pas être tristes ! Réjouissons-nous pour ta promesse que ne déçoit pas, et faisons tout notre possible pour parcourir la voie vers l’unité que tu as promise… Ne permets pas Seigneur, que ton filet se rompe, et aide-nous à être des serviteurs de l’unité’. Et précisément, pour remplir ce service en faveur de l’unité, qui qualifie de manière spécifique mon ministère de successeur de Pierre, j’ai décidé il y a quelques jours d’accorder la levée de l’excommunication qu’avaient encourue les quatre Evêques ordonnés en 1988 par Monseigneur Lefebvre sans le mandat pontifical. J’ai fait ce geste de miséricorde paternelle, parce que, à plusieurs reprises, ces Prélats m’ont manifesté leur vive souffrance pour la situation dans laquelle ils se trouvaient. Je souhaite que mon geste soit suivi d’un prompt engagement de leur part, d’accomplir les autres pas nécessaires pour réaliser la pleine communion avec l’Eglise, en témoignant ainsi une véritable fidélité et une véritable reconnaissance du Magistère et de l’autorité du Pape et du Concile Vatican II ».

La troisième communication :
« En ces jours où nous rappelons la ‘Shoah’, me reviennent à la mémoire les images recueillies lors de mes visites répétées à Auschwitz, un des lagers où s’est consommé le massacre effroyable de millions de juifs, victimes innocentes d’une haine raciale et religieuse aveugle. En renouvelant avec affection l’expression de ma pleine et indiscutable solidarité avec nos Frères destinataires de la première Alliance, je souhaite que la mémoire de la Shoah amène l’humanité à réfléchir sur la puissance imprévisible du mal quand il gagne le cœur de l’homme. Que la Shoah soit pour tous un avertissement contre l’oubli, contre la négation ou le réductionnisme, parce que la violence faite conte un seul être humain est une violence contre tous. Aucun homme n’est une île, a écrit un poète célèbre. Que la Shoah enseigne spécialement aux anciennes et aux nouvelles générations que, seul le chemin laborieux de l’écoute et du dialogue, de l’amour et du pardon, conduit les peuples, les cultures et les religions du monde au but désiré de la fraternité et de la paix dans la vérité. Que plus jamais la violence n’humilie la dignité de l’homme ! ». (S.L.)
(Agence Fides, 29 janvier 2009)

FIDES

Voir les commentaires

Se convertir c'est croire au Christ

30 Janvier 2009, 15:04pm

Publié par Véronique (Lala)

VATICAN - « AVE MARIA » par Mgr Luciano Alimandi - Se convertir c’est croire au Christ

Rome (Agence Fides) – La fête de la Conversion de l’Apôtre Paul, en cette Année qui lui est dédiée, célébrée dimanche dernier, a été une grande grâce pour nous chrétiens, qui sommes liés à la Sainte Liturgie « Source » de vie. C’est une pause de réflexion et de prière pour renouveler notre projet le plus important : notre conversion !
Oui, la conversion est ce qu’il y a de plus important, mais aussi de plus beau, qu’il puisse y avoir dans la vie de foi. En effet, le chrétien authentique est un converti à Jésus, qui se convertit toujours plus, un croyant en Lui, qui croit toujours plus, quelqu’un qui a été conquis par Lui, et qui se laisse toujours plus conquérir par l’Evangile. Il n’y a pas de sainteté de vie sans une conversion permanente, parce qu’il est impossible de suivre Jésus sans avoir dans le cœur, de manière stable, la disposition de la conversion, c’et-à-dire la volonté de laisser son propre égoïsme, de se vider de soi-même, pour Lui laisser la place.
Le Seigneur l’affirme avec des paroles claires : « En vérité je vous le dis : si vous ne vous convertissez pas et si ne vous devenez pas comme des enfants, vous n’entrerez pas dans le Royaume des Cieux » (Mathieu 18, 3). La conversion, c’est donc devenir des enfants, se rapetisser et se simplifier devant ses propres yeux, devant les autres, et avant tout, devant Dieu.
On se convertit précisément pour être capables de prendre pour soi les dispositions du Cœur de Jésus : Ses vertus. Ces vertus, à cause du péché, nous ne les pratiquons pas sans un effort. Avec Sa grâce, nous devons les conquérir, avec un élan intérieur, jour après jour.
La conversion chrétienne, que Saint Paul lui aussi a vécue et a témoignée dans toutes ses lettres, est essentiellement dynamique. C’est « devenir » continuellement des enfants, c’est-à-dire doux et humbles, simples et transparents, pour être toujours plus semblables à Jésus : « Apprenez de moi que je suis doux et humble de cœur, et vous trouverez le repos pour vos âmes » (Mathieu 11, 29).
Cette école de conversion, que le chrétien doit fréquenter chaque jour, a comme livre fondamental l’Evangile de Jésus. Ceux qui l’enseignent, qui représentent l’Unique Maître de tous, ce sont les Apôtres et leurs successeurs, les Evêques avec comme Tête le Pape, Vicaire du Christ, Successeur de Pierre, Evêque de Rome. Ils nous transmettent ce que, à leur tour, ils ont reçu, dans le sillon d’une Tradition ininterrompue conservée par l’Eglise. Les étudiants déjà « promus » sont les Saints qui, depuis le Ciel sont toujours prêts à nous aider, à nous donner des leçons supplémentaires pour vivre ce qu’eux-mêmes ont vécu, à commencer par le commandement le plus grand, celui de l’Amour de Dieu et du prochain.
Dans cette école, nous sommes tous dans la même classe, parce que l’on ne fait pas de préférences, que la Vérité est unique. L’Evangile est en effet égal pour tous, et ceux qui veulent vraiment l’apprendre, doivent le mettre en pratique. Personne ne peut faire valoir, devant Dieu, des titres ou des conditions sociales spéciales, pour obtenir une « remise », un traitement de faveur. Le Nouveau testament l’affirme clairement, précisément par la bouche du premier Pape : « Dieu ne fait pas acception des personnes » (Actes 10, 34). Tous, sur ces « bancs » de l’école de l’Evangile, sont frères entre eux, parce un seul est leur Seigneur et Maître : Jésus de Nazareth. Il distribue à chacun les talents nécessaires pour apprendre et pour vivre la communion avec Lui dans l’Eglise. Puis, à la fin de l’école, il y aura l’examen final, qui aura lieu à l’heure de notre mort, quand chacun d’entre nous devra répondre à Dieu pour soi-même : « Seigneur, tu m’as confié cinq talents, voilà, j’en ai gagné cinq autres » (Mathieu 25, 20) ; et le Seigneur donnera la récompense promise : « C’est bien, bon et fidèle serviteur… Tu as été fidèle en peu de chose, je te donnerai autorité sur beaucoup ; prends part à la joie de ton maître » (Mathieu 25, 21).
Ainsi, le chrétien, à l’école de l’Evangile, se présente comme disciple toujours prêt à apprendre des choses nouvelles, à recommencer depuis le début, à repartir de la Parole de Jésus, que l’Eglise, comme Mère et Maîtresse, lui annonce sans cesse. Que de gratitude il porte dans son cœur pour son Seigneur et Maître qui, en tant que Bon Pasteur, le « mène vers les eaux du repos », le « guide par le juste chemin pour l’amour de son
nom », et lui met comme compagne à ses côtés « grâce et bonheur » tous les jours de sa vie (cf. Psaume 23, 3.6.)
La conversion est la première annonce de l’Eglise, parce qu’elle est la première annonce de l’Evangile, et qu’elle doit être la première tâche du chrétien. Que l’Apôtre saint Paul nous aide à nous convertir, à incarner dans notre vie l’Evangile de Jésus, comme le Pape Benoît XVI nous l’a enseigné :
« En réalité, l'expérience de l'apôtre peut être le modèle de toute conversion chrétienne authentique. Celle de Paul a mûri dans la rencontre avec le Christ ressuscité; c'est cette rencontre qui changea radicalement son existence. Sur le chemin de Damas, il lui est arrivé ce que Jésus demande dans l'Evangile d'aujourd'hui: Saul s'est converti parce que, grâce à la lumière divine, "il a cru à l'Evangile". C'est en cela que consiste sa conversion et la nôtre: croire en Jésus mort et ressuscité et s'ouvrir à l'illumination de sa grâce divine. A ce moment-là, Saul a compris que son salut ne dépendait pas des bonnes oeuvres accomplies selon la loi, mais du fait que Jésus était mort aussi pour lui - le persécuteur - et qu'il était ressuscité. Cette vérité qui, grâce au Baptême, illumine l'existence de chaque chrétien, bouleverse totalement notre façon de vivre. Se convertir signifie, pour chacun de nous aussi, croire que Jésus "a donné sa vie pour moi", en mourant sur la croix (cf. Galates 2, 20) et, ressuscité, qu'il vit avec moi et en moi. En me confiant à la puissance de son pardon, en le laissant me prendre la main, je peux sortir des sables mouvants de l'orgueil et du péché, du mensonge et de la tristesse, de l'égoïsme et de toute fausse sécurité, pour connaître et vivre la richesse de son amour ». (Benoît XVI, Angélus, dimanche 25 janvier 2009).
(Agence Fides, 28 janvier 2009)

FIDES

Voir les commentaires

Marche pour la Vie : la vérité avant l'efficacité

30 Janvier 2009, 14:57pm

Publié par Véronique (Lala)

article venant du site Le Salon Beige


30 janvier 2009

Marche pour la vie : la vérité avant l'efficacité

Extrait de l'allocution de J-B Grenouilleau, Président du Comité pour Sauver l'Enfant à Naître, le 25 janvier 2009, place de la Bastille, à la fin de la Marche pour la Vie :

G "[S]i nous n'avons pas les médias - ou si peu - nous avons la rue. Ça ne sert à rien pensent certains. Ce ne serait pas efficace. Mais ce qui nous motive, ce n'est pas d'abord l'efficacité. Il y a autre chose dans la vie que la recherche de l'efficacité. Est-ce que l'Amour, c'est efficace? Ou aussi le Beau? Ce qui nous motive, ça doit se voir, et au besoin se crier ! Car rien n'est pire que le silence, quand tant de vies humaines innocentes sont en danger, quand tant de vie humaines innocentes sont quotidiennement supprimées, dans l'indifférence apparemment générale. [...]

Vous le savez, certains pensent que nous ne devrions pas dire cela parce que, même si demain, comme je l'espère, nous sommes des millions à défiler pour le dire, selon eux, «ça ne sert à rien.» Ça ne servirait à rien de crier «arrêtez le massacre !» Ça ne servirait à rien de chercher à réveiller les consciences endormies ! Car les adversaires de la vie sont tellement éveillés eux, tellement combattifs, tellement agressifs, tellement introduits dans les médias et dans les cercles où se préparent les directives et les lois, que tous nos efforts resteraient vains! Penser ainsi, c'est oublier que la Vérité rend libre, qu'elle est la condition même de la liberté, qu'elle a par elle même, comme l'amour, sa dynamique. Nous n'avons pas le droit de mettre la Vérité sous le boisseau."

MJ

Voir les commentaires

> (vidéos disponibles) articles venant du site Le Salon Beige - une vidéo << ici >> - encore des photos << ici >> - la Marche pour la Vie conteste les chiffres de la Préfecture << ici >> - La Marche..." href="http://le.blog.de.lala.over-blog.com/article-27347789.html"> Marche pour la Vie 2009

30 Janvier 2009, 14:43pm

Publié par Véronique (Lala)

- Tout sur la site de "La Marche pour la Vie" << ici >> (vidéos disponibles)



articles venant du site  Le Salon Beige

- une vidéo << ici >>

- encore des photos << ici >>

- la Marche pour la Vie conteste les chiffres de la Préfecture << ici >>

- La Marche pour la Vie dans nos médias << ici >>

Voir les commentaires

5 480

26 Janvier 2009, 15:03pm

Publié par Véronique (Lala)

En 1350, Ste Brigitte de Suède vit le Christ en croix s'animer. Il lui révéla les 15 oraisons à réciter chaque jour pendant un an afin d'honorer ses 5480 coups reçus lors de sa passion.

Voir les commentaires

Grande Marche pour la Vie 2009

26 Janvier 2009, 13:50pm

Publié par Véronique (Lala)

Grande Marche pour la défense de la Vie

dimanche 25 janvier 2009  -  14 h 30
Place de la République - Paris


les dernières nouvelles de cette Marche 2009 aujourd'hui  << ici >>

 

- site détaillé << ici >> surtout faites bien attention au changement d'itinéraire !

- 24 janvier : 3 Veillées de prière à Paris pour la vie <<
ici >>

- J - 12 : Argumentaire pour La Marche pour la Vie du 25 janvier << ici >>

- FIV : pour 200 000 enfants conçus,
combien sont morts ou congelés ? << ici >>

- Message de la Vierge Marie :
"La vie doit être respectée..." <<
ici >>

- Message de la Vierge Marie
"L'Avortement est le plus grand péché du monde" <<
ici >>

- pour respecter la Vie,
Dieu nous demande de ne pas tuer Ses enfants par le Cinquième Commandement
 <<
ici >> + << ici >>

- La Marche pour la Vie : les soutiens <<
ici >>

- Lutter contre l'avortement : ne pas se décourager <<
ici >>

- Marche pour la Vie : le site fait peau neuve <<
ici >>

- Lettre du père Hubert Lelièvre à Madame Simone Veil <<
ici >>

- Notre Dame de Guadelupe -
Patrone des enfants à naître (vidéo) <<
ici >>

- "On tue plus de 1 000 enfants par jour en France"
Docteur X. Dor <<
ici >>

- Soeur Emmanuelle "L'Avortement" (vidéo) <<
ici >>

- Convertissez-vous, et croyez à l'Evangile de la vie :
Mgr Cattenoz <<
ici >>

- L'Avortement tue les mamans <<
ici >>

- L'avortement source de souffrances << ici >>

Voir les commentaires

1 2 3 4 5 6 7 8 > >>