Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Le.blog.catholique.de.Véronique (Blog personnel)

Jésus parle à une âme en prière

27 Avril 2008, 18:49pm

Publié par lala


 

Dans le Saint Sacrement, dans le Tabernacle, sur l'Autel,
Jésus est là.
Nous sommes alors devant l'amour parfait, aucun amour ne lui ressemble parce qu'il est parfait,
 et il nous parle.


"Je suis là, regarde-Moi, aime-Moi, adore-Moi, ressemble-Moi. J'ai tant à te donner. J'aime et mon coeur est doux, Il aime chaque âme, oui toute âme sur terre... J'aime par-dessus tout, même les pécheurs, J'ai soif de leur amour, et, de leur présence auprès de Moi, parce que J'aime, Je suis l'amour. Prie pour que les âmes aiment comme tu M'aimes, prie pour qu'elles me découvrent, Je suis l'amour qu'elles attendent. Je les aime, et par ma Miséricorde infinie, Je pardonne leurs fautes à la confession. Leur pénitence sera une preuve d'amour à Mon Coeur qui les aime tant. Malgré leurs péchés, Je les aime, et Je les attend. Je les aime plus que tout, Je les veux, Je les souhaite auprès de Moi pour toujours.
Malheureusement, beaucoup d'âmes ne me croient pas vivant, alors que Je suis là, tout à côté d'elles. Je suis au Ciel, mais Je suis aussi sur la terre. Je suis invisible, mais Je suis là, présent, vivant. L'âme qui s'abandonne à Moi, cette âme Me sent, Me voit avec les yeux de son âme. Je ne suis pas qu'au Ciel, mais aussi sur la terre, il faut que les âmes le sachent. Je suis dans les coeurs qui M'aiment, Je suis dans les âmes qui s'abandonnent à Ma volonté et à Mon amour. Je suis là auprès d'elles, en elles. D'autres âmes me prient, mais beaucoup ne croient pas en Ma présence réelle auprès d'elles. Je souffre de cela, mais Je les aime quand même, et J'attends leur abandon à Mon amour qui pardonne, parce que Je suis L'amour. Lorsqu'une âme me prie, simplement, sincèrement, et, avec beaucoup d'amour et avec confiance, Je suis là auprès d'elle, oui tout à côté d'elle. Je la regarde, Je l'écoute, Je l'aime.
Toi tu sais tout cela, tu as compris tout cela, tu vis tout cela, mais trop d'âmes ne le savent pas, alors continue de parler aux enfants, il est important qu'elles sachent que Je les aime et que Je les attend. J'ai tant d'amour à donner.

(une âme pendant plusieurs oraisons, et, devant le Saint Sacrement)

Voir les commentaires

Suivre Jésus Bon Pasteur

14 Avril 2008, 12:31pm

Publié par lala

 Benoît XVI nous invite à suivre Jésus Bon Pasteur

SOURCE

Voir les commentaires

Avortement, divorce : annoncer la Miséricorde de Dieu

14 Avril 2008, 12:27pm

Publié par lala

Fautes graves de l'avortement et du divorce : annoncer la miséricorde de Dieu

Benoît XVI s'est exprimé sur la question du divorce et de l'avortement :

B16 "Le divorce et l'avortement sont des choix de nature certes différente, mûris parfois dans des circonstances difficiles et dramatiques, qui comportent souvent des traumatismes et qui sont source de souffrances profondes pour ceux qui les font  (...)
Les hommes et les femmes, de nos jours, se trouvent parfois dépouillés et blessés, en marge des chemins que nous parcourons, souvent sans que personne n'écoute leur demande d'aide, et s'approche de leur peine, pour la soulager et pour la soigner. Dans le débat, souvent purement idéologique, se crée à leur égard, une espèce de conspiration du silence. C'est seulement dans l'attitude de l'amour miséricordieux que l'on peut s'en approcher, pour apporter du secours et pour permettre aux victimes de se relever et de reprendre le chemin de l'existence (...)

Le jugement éthique de l'Eglise à propos du divorce et de l'avortement est clair et connu de tous : il s'agit de fautes graves qui, dans une mesure différente, et sans porter de jugement sur les responsabilités subjectives, lèsent la dignité de la personne humaine, impliquent une profonde injustice dans les rapports humains et sociaux, et offensent Dieu lui-même, garant du pacte conjugal et auteur de la vie. Et pourtant, l'Eglise, à l'exemple de son Divin Maître, a toujours devant elle des personnes concrètes, surtout celles qui sont plus faibles et plus innocentes, qui sont victimes des injustices et des péchés, mais aussi ces autres hommes et femmes qui, ayant accompli de tels actes, se sont tachés de fautes et en portent les blessures intérieures, en cherchant la paix et la possibilité d'une reprise (...)
l'Eglise a le devoir principal de s'approcher avec amour et délicatesse, avec prévenance et attention maternelle, pour annoncer la proximité miséricordieuse de Dieu en Jésus-Christ".

Lahire

SOURCE 

Voir les commentaires

Pas de liberté sans obéissance à la loi divine

14 Avril 2008, 12:18pm

Publié par lala

Pas de liberté sans obéissance à la loi divine

Benoît XVI se rend du 15 au 20 avril aux Etats-Unis et aux Nations Unies à New York (programme). Dans un document vidéo diffusé par le Vatican, le pape s'est adressé en anglais et en espagnol aux catholiques et au peuple américain :

"Avant de partir, je voudrais vous adresser mon salut cordial ainsi qu'une invitation à la prière [...] En accord avec vos évêques j'ai choisi une phrase simple mais fondamentale: le Christ est notre espérance... Jésus est l'espérance pour tout homme et toute femme, quelles que soient leur origine, leur culture ou leur condition... Grâce à lui notre vie trouve sa plénitude et, ensemble, nous pouvons former une famille d'individus et de peuples fraternels, vivant selon l'éternel dessein du Père. Je sais combien le message évangélique est enraciné dans votre pays, et je viens le partager au cours de cérémonies et de rencontres.

Je porterai aussi le message de l'espérance chrétienne à l'assemblée des Nations-Unies et aux représentants des différents peuples. Plus que jamais ce monde a besoin d'espérance, d'un espoir de paix, de justice et de liberté, qui ne se réalisera pas sans obéir à la loi divine, accomplie par le Christ dans le commandement de l'amour d'autrui. Faites à autrui ce que vous voudriez qu'on vous fasse, ne faites pas à autrui ce que vous ne voudriez pas qu'on vous fasse. Cette règle d'or biblique est valable pour tous, y compris les non-croyants. Gravée dans la conscience humaine, cette loi peut mettre tout le monde d'accord, faire que les différences soient positives et constructives pour toute la famille humaine".

Michel Janva

SOURCE

Voir les commentaires

Nous avons faim de la Parole d'amour de Dieu

11 Avril 2008, 16:22pm

Publié par lala

Par la samaritaine,
Jésus nous dit qu'Il a soif de notre amour.
Quelque soient nos péchés, Il nous aime.
Il est Miséricordieux, ainsi lui confaissant nos fautes,
Il nous pardonne.
Jésus a soif de notre amour, et nous,
nous avons faim de Sa Parole.

Véronique

Voir les commentaires

"... pour leur pardonner."

8 Avril 2008, 20:20pm

Publié par lala

" Je cours à la poursuite des pécheurs comme la justice à celle des criminels. Mais la justice les cherche pour les châtier et, Moi, pour leur pardonner."


"Un Appel à l'Amour"
Message du Sacré-Coeur à Soeur Josefa Menéndez

Voir les commentaires

L'importance et la puissance de la prière.

7 Avril 2008, 16:19pm

Publié par lala

Une maman se trouve au chevet de sa fille.
L'adolescente est à l'hôpital et vient  de retrouver sa chambre, remontant juste du bloc opératoire.
La jeune fille dort.
La maman, se trouvant à l'extrémité de son lit, prie le Seigneur Jésus et la Vierge Marie, afin qu'ils l'a protègent, et l'aident à se remettre de cette épreuve.......
Les mots de la prière de la maman sont vivants, et s'enchaînent les uns après les autres.

La maman voit le visage de sa fille dégager une paix infinie, et une grande sérénité.
Plus la maman prie, plus le visage de sa fille rayonne dans cette paix et cet amour Divins.
La maman n'avait jamais vu cela.

Rien de semblable sur terre, et, au fur et à mesure que la prière dure, la maman semble être portée par cet amour et cette paix comme jamais.

La maman sait que le Seigneur est vivant, Il lui en témoigne par cette vérité, là, sous ses yeux.

La maman réalise alors que sa fille de chair et de sang, n'est plus sa propre fille, mais avant-tout la fille de Dieu. Il vient de la prendre avec Lui, et, la Vierge Marie l'aime d'un tendre et protecteur amour.
Le ciel prend soin de ses enfants, c'est si doux, si beau. 

Rien ne pouvait toucher cette jeune fille, rien, elle était protégée et aimée par le Ciel, autour d'elle, le Seigneur à sa droite et la Vierge Marie à sa gauche.

La maman rassurée, voit devant elle l'oeuvre de l'amour de Dieu, et, sachant qu'une âme qui se donne au Ciel en s'abandonnant à Sa volonté peut tout obtenir de Dieu.
Dieu est donc plus vivant que jamais dans son coeur et dans son âme, et elle Lui fera confiance plus que tout.

La maman étant très proche du Seigneur, savait déjà qu'Il était vivant en elle, mais, là, c'est de ses yeux qu'elle a vu L'amour Divin agir sur Ses enfants.

Une maman.
(cela s'est passé le jeudi 3 avril 2008 en France)

Voir les commentaires

Toute prière n'est jamais perdue...

1 Avril 2008, 14:08pm

Publié par lala

" La prière n'est jamais perdue, lui a répondu le Christ, car d'une part, elle me console de la douleur que me cause le péché, de l'autre, son efficacité et sa puissance servent sinon à ce pécheur (pour lequel on prie), du moins à d'autres âmes mieux disposées à en reccueillir le fruit."


"Un Appel à l'Amour"
Le Sacré-Coeur à Sr Josefa Menéndez

Voir les commentaires

Pourquoi se confesser ?

1 Avril 2008, 13:39pm

Publié par lala

1. La place de la conversion dans la vie chrétienne

" Le mouvement de la conversion de la pénitence a été merveilleusement décrit par Jésus dans la parabole dite du Fils prodigue dont le centre est le père miséricordieux (Lc 15, 11-24) : la fascination d'une liberté illusoire, l'abandon de la maison paternelle ; la misère extrême dans laquelle le fils se trouve après avoir dilapidé sa fortune : l'humiliation profonde de se voir obligé de paître des porcs, et pire encore, celle de désirer se nourrir des caroubes que mangeaient les cochons ; la réflexion sur les biens perdus ; le repentir et la décision de se déclarer coupable devant son père ; le chemin du retour ; l'accueil généreux par le père ; la joie du père : ce sont là des traits propres au processus de conversion. La belle robe, l'anneau et le banquet de fête sont des symboles de cette nouvelle, pure, digne, pleine de joie qu'est la vie de l'homme qui revient à Dieu et au sein de sa famille, qui est
l'Eglise.
Seul le coeur de Christ qui connaît les profondeurs de l'amour de son Père, a pu nous révéler de l'abîme de sa miséricorde d'une manière si pleine de simplicité et de beauté * "
(* CEC 1439)

Sans la conversion et la réconciliation la vie de l'âme se trouverait amputée d'une dimension fondamentale : " L'Evangile présente la réconciliation avec Dieu comme une attitude fondamentale, un élément primordial de notre vie dans la foi.
Si nous soommes vraiment des disciples et des confesseurs du Christ qui a réconcilié l'homme avec Dieu, nous ne pouvons pas vivre sans chercher notre part cette réconciliation intérieur.* "
(* Jean Paul II, Homélie du 16 mars 1980)

Et pourquoi cette nécessité de la conversion est-elle si forte ?
Faudrait-il en conclure que le sacrifice du Christ sur la Croix ne nous aurait pas définitivement réconciliés avec Dieu le Père ?
En vérité, le Christ nous a bien réconciliés avec le Père, mais il n'a pas estimé utile de nous rendre impeccables. Si nous étions impeccables, la grâce baptismale, qui nous incorpore au Christ rédempteur demeurerait intacte dans nos âmes tout au long de notre vie, et nous serions dans un état permanent d'innocence. 
Tel aurait pu être l'état habiutel de l'homme... s'il n'y avait pas eu le péché originel.
A cause des séquelles de ce péché et des fautes personnelles de chacun, nos âmes perdent vite la première grâce. 
Il nous faut alors recourir à la "deuxième planche de salut", comme les Pères de l'Eglise se plaisaient à appeler la pénitence. "Nous ne devons pas nous attrister des chutes, même des chutes graves, si nous nous approchons de Dieu dans le sacrement de pénitence, avec repentir et désir de nous corriger.
Le chrétien n'est pas un maniaque qui collectionne des états de service irréprochables. Jésus-Christ Notre Seigneur, si ému de l'innocence et de la fidélité de Jean, est aussi attendri par le repentir de Pierre après sa chute.* "
(* J. Escriva, Quand le Christ passe, 2è édition, Le Laurier, n. 75.)

Mais qui dit conversion dit transgression préalable, c'est-à-dire péché. 


Augustin Roméro
POURQUOI et COMMENT SE CONFESSER
Le Laurier

Voir les commentaires