Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Le.blog.catholique.de.Véronique (Blog personnel)

Articles avec #avortement - euthanasie - respect de la vie

Assomption de la Vierge Marie - Homélie du Cardinal Sarah (15 août 2017)

22 Août 2017, 12:25pm

Publié par Véronique

 

.

.

.

Voir les commentaires

Neuvaine pour protéger les enfants à naître (Livret)

11 Août 2017, 22:05pm

Publié par Véronique

 

Depuis 1817, date de la création de la confrérie féminine des pénitents rouges, la Sainte Vierge est vénérée par les « Sœurs » sous le vocable de « Notre-Dame en attente de l'enfantement », Protectrice des enfants à naître, mais aussi avocate toute spéciale des femmes qui accouchent et à qui nous nous adressons particulièrement pendant les neuf jours qui précèdent sa fête instituée le 18 décembre. Cette neuvaine nous permet ainsi d'intercéder plus particulièrement :
- pour les femmes célibataires qui espèrent trouver un époux,
- pour les épouses qui espèrent avoir un enfant,
- pour la santé des femmes enceintes et des futurs enfants à naître,
- pour une bonne délivrance des femmes en travail,
- pour la guérison des femmes blessées par l'avortement,
- pour le respect de la vie des enfants non désirés.

« Une femme oublie-t-elle son petit enfant, est-elle sans pitié pour le fils de ses entrailles ? Même si les femmes oubliaient, moi, je ne t'oublierai pas. » (Isaïe 49, 15)
« Vous serez portés sur la hanche, vous serez caressé sur les genoux. Comme celui que sa mère caresse, moi aussi, je vous consolerai... Vous verrez et votre cœur réjouira. » (Is 66,12-14)

Une neuvaine est une prière offerte à une intention particulière, répétée neuf jours de suite.

Prière par laquelle nous demandons l'intercession d'un saint, de la Bienheureuse Vierge Marie, ou adressée directement à Dieu, qui répond aux appels de Jésus-Christ : « Tout ce que vous demanderez avec foi par la prière, vous le recevrez. » (Mat. 21,22)

Source

.

.

.

Voir les commentaires

Rosaire de l'enfant à naître

3 Juillet 2017, 17:14pm

Publié par Véronique

 

Rosaire de l'enfant à naître contre l'avortement

- Messages du ciel

- Se procurer le chapelet des enfants à naître

- Messes

- Prières

... sur ce lien

 

Promesses du Ciel

Quand trois ans et demi plus tard, ce chapelet fait main fut fini et prêt à être distribué, Notre Dame et Jésus donnèrent à Maureen les promesses suivantes concernant ce rosaire unique :

2 juillet 2001 (après-midi)

Notre Dame vient en tant que Mère des Douleurs. Elle dit : "Loué soit Jésus. Je vois que vous vous servez du Chapelet de l'Enfant à Naître. Je vous l'affirme, Ma fille, chaque 'Je vous salue Marie' prié avec un cœur aimant sauvera une de ces vies innocentes de la mort par avortement. Quand vous utilisez ce rosaire, rappelez-vous Mon Cœur Immaculé et Douloureux qui ne cesse de voir le péché de l'avortement se produire à chaque instant. Je vous donne ce sacramental particulier pour guérir Mon Cœur Maternel."

Maureen demande : "Sainte Mère, voulez-Vous dire chaque « Je vous salue Marie » ou seulement ceux priés avec ce Chapelet de l'Enfant à Naître ?" La Sainte Mère : "C'est une grâce spéciale liée à ce chapelet particulier.* Il devrait toujours servir pour prier contre l'avortement. Je vous prie de bien vouloir le faire savoir."

*Note : Pour devenir un sacramental, il doit être béni par un prêtre catholique.

2 juillet 2001 (soirée)

La Sainte Mère est là en tant que Marie, Refuge du Saint Amour. Elle tient le Chapelet de l'Enfant à Naître et dit : "Loué soit Jésus."

"Vous pouvez faire confiance dans l'utilisation de ce rosaire et dans les promesses qui lui sont attachées. N'ayez pas peur de propager ce message."

3 août 2001

"Je suis votre Jésus, né Incarné. Ayez confiance en Moi. Veuillez dire au monde que chaque 'Notre Père' (les grains que Jésus montre à Maureen sont des gouttes de larmes de sang en forme de croix), récité sur le Chapelet de l'Enfant à Naître, console Mon Cœur affligé. De plus, il retient le Bras de Justice."

"La plus grande promesse que Je vous donne concernant ce rosaire est la suivante : Chaque Rosaire prié avec le cœur, jusqu'à la fin, atténue le châtiment jusqu'ici retenu dû au péché de l'avortement."

Plus tard dans la même journée, je dis à Jésus que j'avais une question concernant la promesse qu'Il a faite quant au Rosaire de l'Enfant à Naître. Il revint enfin tout rayonnant. Il sourit et dit :

"Je suis votre Jésus, né Incarné. Je connais votre question. Inutile de la formuler. Quand Je dis le châtiment dû au péché de l'avortement, Je veux dire le châtiment que chaque âme mérite pour sa participation à ce péché. Ensuite, Je fais aussi référence au plus grand châtiment qui menace le monde pour avoir adopté ce péché."

"Priez avec votre cœur sachant que votre Rosaire M'apaise."

29 mai 2002

"Je suis votre Jésus, né Incarné. Je suis venu vous parler en public du Rosaire de l'Enfant à Naître. Il s'agit d'un grand cadeau du Ciel pour et par cette Mission du Saint Amour. Ma Mère a conçu ce chapelet Elle-même et il est maintenant reproduit avec Son accord. Beaucoup de promesses et des promesses importantes accompagnent ce chapelet unique qu'Elle a conçu."

"Dans le monde, il existe des gens qui cherchent à falsifier ce rosaire particulier. Je demande aux fidèles de ne pas se laisser abuser. C'est le chapelet remis ici dans cette Mission du Saint Amour qui porte les promesses du Ciel."

"Faites-le savoir."

28 février 2005

"Je suis votre Jésus, né Incarné."

"Voici ce que Ma Mère vous a dit la nuit dernière à propos du Chapelet de l'Enfant à Naître. Si un groupe se rassemble pour prier de tout cœur pour les enfants à naître et qu'une seule de ces personnes est en possession du Rosaire de l'Enfant à Naître, J'honorerai chaque 'Je Vous salue Marie' de chacune des personnes du groupe comme si elle tenait elle-même le chapelet en question."

"De cette manière, Je lève la contrainte du temps nécessaire pour produire suffisamment de chapelets."

Maureen répond : "Merci Jésus."

.

.

.

Voir les commentaires

Madame Simone Veil

3 Juillet 2017, 17:02pm

Publié par Véronique

SIMONE VEIL, connais désormais la Vérité. Nous prions sincèrement pour le salut de son âme. Elle a compté dans notre combat spirituel comme notre principal ennemi avec Giscard d'Estaing et Chirac, pour lesquels nous appelons la Miséricorde du Christ sur leurs âmes, tant que Dieu leur donne souffle de vie. Nous demandons pardon au Christ, au Nom de la France chrétienne, pour les millions de personnes non nées par suite du complot politique contre la vie, déguisé, en 1974, en progrès thérapeutique. Nous réaffirmons, en vérité, que la vie est un don du Dieu d'Amour, don inaliénable et donc que l'homme ne dispose que du pouvoir de protéger et faire grandir ce que Dieu donne aux hommes. Affirmer que la médecine peut être homicide dès l'origine est une grave distorsion de notre mission de respect de tout créature humaine. Pour nous l'auteur de cette inspiration à la médecine n'est que le satan. C'est pourquoi il nous reste encore une longue marche de rédemption pour que l'homme soit délivré des chaines du Mensonge qui nous fait prendre le mal pour le Bien et des vessies de porc pour des lanternes. A travers le décès de Simone Viel, nous venons rendre hommage au Créateur de la vie, hommage à toute mère porteuse de la vie. En priant ainsi pour son âme nous rendons grâce au Dieu de la Vie et à toute femme et tout homme qui la respecte. Prions...

Source : page Facebook Alleluia-France 1er juillet 2017

 

 

.

.

.

Voir les commentaires

Choisir la vie appelle à faire barrage de la manière la plus drastique qu'il soit à Emmanuel Macron

5 Mai 2017, 19:05pm

Publié par Véronique

Choisir la vie appelle à faire barrage de la manière la plus drastique qu'il soit à Emmanuel Macron

Communiqué de Cécile Edel, Présidente de Choisir la Vie :

Chers amis,

Certains d'entre vous nous demandent de nous positionner par rapport au prochain vote qui aura lieu le 7 mai et qui revêt un caractère particulièrement exceptionnel, étant donné l'état de la France notamment en ce qui concerne certaines valeurs fondamentales, réduites pratiquement à néant par le quinquennat suicidaire de François Hollande.

Notre position est claire. Vous savez combien Choisir la Vie se bat depuis des années pour promouvoir le respect inconditionnel de toute vie humaine à temps et à contre temps et pour une politique familiale toujours plus respectueuse des plus fragiles. Vous savez combien nous sommes également attachés à certaines valeurs comme celle de la famille traditionnelle, du mariage entre un homme et une femme, celle de l'école comme lieu de transmission du savoir et non d'idéologies les plus perverses, si dangereuses pour nos enfants…

Ainsi, en conscience et sans le moindre doute, nous demandons à tous ceux qui refusent ce changement de société vers lequel la France s'oriente tragiquement sans que nos concitoyens n'en mesurent pleinement toutes les conséquences, à tous ceux qui ont encore la force, le courage et la détermination nécessaire pour résister, de faire barrage de la manière la plus drastique qu'il soit, à Emmanuel Macron qui est LE candidat de l' "idéologie progressiste et libérale libertaire". Ses priorités ne font plus aucun doute : il s'est publiquement exprimé non seulement sur sa volonté de faire de l'égalité femmes/hommes une "cause nationale", en luttant pour l'émancipation des femmes, émancipation qui passe, bien entendu, par la défense du droit à l'avortement. Le 1er décembre 2016 sur RTL, ne déclarait-il pas que "le vrai défi" était "de rouvrir les Plannings familiaux dans les zones rurales et périurbaines" ? A en croire ses mots, étendre l'accès à l'IVG serait le seul problème auquel le futur président devrait s'attaquer ? C'est vrai, monsieur Macron, que la France se porte très bien en ce moment !

Si vous aviez encore quelques doutes, nous vous conseillons la lecture de la lettre ouverte adressée par Monsieur Macron à la communauté LGBTI* le 16 avril dernier. Par cette lettre, il souhaitait témoigner à ce puissant lobby son soutien indéfectible et inconditionnel, avec à la clé, notamment, la légalisation de la PMA pour les couples de lesbiennes, ainsi que la légalisation et la régularisation des enfants nés de la GPA à l'étranger. Cette lettre a le mérite d'être claire. C'est une prise de position évidente de soutien au lobby LGBT français, avec Pierre Bergé.

Enfin, ne soyons pas naïfs et ayons bien conscience que son programme se déploiera dans toute sa splendeur au niveau de l'éducation de nos enfants, premières victimes de cette idéologie. N'a-t-il pas écrit dans cette fameuse lettre : "Ce combat contre la haine envers les LGBTI aura pour fer de lance l'éducation".

Ainsi, le projet de société d'Emmanuel est limpide, et si nous sommes invités à "discerner dans l'indifférence de notre intérêt personnel et à privilégier le bien commun", je pense qu'il n'y a plus aucun doute possible sur le choix du candidat !

Quelques soient les résultats du second tour, je peux vous assurer que, dès le 8 mai au matin, nous serons toujours là, à vos côtés, pour défendre ceux qui n'ont pas pu donner leur voix !"

Source

 

.

.

.

Voir les commentaires

La Manif Pour Tous : Macron, c'est non !

5 Mai 2017, 18:44pm

Publié par Véronique

Voir les commentaires

Proposition de loi du 3 mai 2017 pour inscrire l'avortement dans la constitution

5 Mai 2017, 17:29pm

Publié par Véronique

France, fille aînée de l'Eglise, union de prière

 

Info relayée par Le Salon Beige

 

 

Proposition de loi du 3 mai 2017 pour inscrire l'avortement dans la constitution

.

.

.

Voir les commentaires

Des évêques soutiennent la marche pour la vie

21 Janvier 2017, 19:27pm

Publié par Véronique

Des évêques soutiennent la marche pour la vie

Des évêques de toute la France soutiennent la Marche Pour La Vie :

Mgr Marc Aillet, Évêque de Bayonne, Lescar et Oloron.

Mgr Michel Aupetit, Évêque de Nanterre.

Cardinal Philippe Barbarin, Archevêque de Lyon.

Mgr Jean-Pierre Batut, Évêque de Blois.

Mgr Jacques Benoit-Gonnin, Évêque de Beauvais, Noyon et Senlis.

Mgr Alain Castet, Évêque de Luçon.

Mgr Jean-Pierre Cattenoz, Archevêque d’Avignon.

Mgr Raymond Centène, Évêque de Vannes.

Mgr, m.e.p. Georges Colomb, Évêque de La Rochelle et Saintes.

Mgr Emmanuel Delmas, Évêque d’Angers.

Mgr Vincent Dollmann, Évêque auxiliaire de Strasbourg.

Mgr Bernard Ginoux, Évêque de Montauban.

Mgr Hervé Gosselin, Évêque d’Angoulême.

Mgr François Jacolin, Évêque de Mende.

Mgr Christian Kratz, Évêque auxiliaire de Strasbourg.

Mgr Dominique Lebrun, Archevêque de Rouen.

Mgr, op Jean Legrez, Archevêque d’Albi.

Mgr Le Saux, Évêque du Mans.

Mgr Philippe Mousset, Évêque de Périgueux et Sarlat.

Mgr Christian Nourrichard, Évêque d’Évreux.

Mgr Dominique Rey, Évêque de Fréjus-Toulon.

Mgr Thierry Scherrer, Évêque de Laval. 

Mgr François Touvet, Évêque de Châlons

Mgr Abba Arhanasios, Évêque des Coptes Orthodoxes de France


Et aussi le cardinal Robert Sarah, Préfet de la Congrégation pour le culte divin et la discipline des sacrements

.

.

.

Voir les commentaires

Marche pour la vie - Dimanche 22 janvier 2017

21 Janvier 2017, 19:12pm

Publié par Véronique

En union de prière fraternelle et de soutien

Site : http://www.enmarchepourlavie.fr/

 

Sans oublier la Sainte Trinité qui pleure de voir ses enfants tués.

Notre amour et nos prières vers Elle et ses larmes.

Véronique

.

.

.

Voir les commentaires

Mgr Lebrun concernant l'IVG : "C'est toute la société qui devrait se révolter"

21 Janvier 2017, 18:43pm

Publié par Véronique

Mgr Lebrun concernant l'IVG : "C'est toute la société qui devrait se révolter"

Pour Mgr Dominique Lebrun, archevêque de Rouen, la société française est traversée par un incroyable paradoxe : elle fait de grands progrès dans la protection des plus faibles et des plus démunis, tout en proposant la suppression de l'enfant conçu comme une solution. Or il est impossible de faire une différence entre les personnes vulnérables, qu'elles soient en situation précaire, malades, handicapées ou enfants à naître.

Vous avez été le premier évêque à participer à la Marche pour la Vie en 2010, pourquoi est-ce important que les évêques soient présents à ce rendez-vous ?

Pour moi, l'avortement est une question cruciale. Il est important que les évêques soient présents pour toutes les personnes en difficulté, en particulier les plus précaires ou les plus loin de Dieu. Cette année, le jour de la Marche pour la vie, je célébrerai les 10 ans de la mort de l'abbé Pierre à Esteville où il s'était retiré. L'abbé Pierre est emblématique du cri lancé pour les plus démunis. Or, y a-t-il plus démuni que l'embryon menacé, l'enfant à naître dont on peut décider qu'il ne naîtra pas ? « Tout est lié » dit le Pape François : « Un chemin éducatif pour accueillir les personnes faibles de notre entourage, qui parfois dérangent et sont inopportunes, ne semble pas praticable si l'on ne protège pas l'embryon humain, même si sa venue cause de la gêne et des difficultés » (Laudato si' n° 120).

" Y a-t-il plus démuni que l'embryon menacé, l'enfant à naître dont on peut décider qu'il ne naîtra pas ?"

Que vous inspire la situation de la vie en France, en particulier avec le délit d'entrave numérique ?

Nous sommes dans un paradoxe incroyable. De grands progrès sont effectués en direction des personnes faibles ou en précarité. Je pense aux personnes handicapées. Évêques et fidèles catholiques, nous pourrions faire notre autocritique sur notre retard à les prendre en considération concrètement comme le font magnifiquement des associations comme l'Arche, À bras ouverts et tant d'autres. Je pense aux églises construites avec des volées de marches, et donc inaccessibles à bien des personnes. Comment cela se fait-il que nous ne prenions pas plus soin des petits d'homme ? Après douze semaines et un jour de vie, les soignants font des miracles pour sauver les embryons. À douze semaines moins un jour, leur vie est mise en danger : les mêmes soignants peuvent être sommés de les éliminer. Je ne comprends pas le blocage. Il ne faut pas faire des acteurs politiques ni des soignants des boucs émissaires, même s'ils ont leur part de responsabilité. C'est toute la société qui devrait se révolter. Le projet de loi sur le délit d'entrave est grave. Est-ce une tentative pour étouffer une révolte dont je pense qu'elle viendra tôt ou tard ?

Quel rôle peut jouer l'Église dans un meilleur accueil de la vie ?

Parmi les causes, il y a évidemment la détresse de femmes sans oublier la responsabilité des hommes. Beaucoup de personnes retroussent heureusement leur manche pour proposer des aides alors que la société privilégie comme « solution » la disparition de l'enfant conçu. Nous devons nous engager plus fermement dans cette voie.

Il y a parfois une sorte de gêne ou de tabou dans nos communautés. C'est le signe de la gravité de la question et, peut-être, de notre culpabilité collective. Dans un grand amour et respect pour les femmes qui ont subi un avortement, je souhaite que nous puissions davantage en parler, non pour condamner mais pour sauver, à la suite de Jésus. Dans nos écoles catholiques, nous devons faire un effort pour l'éducation à la vie, et au respect de la vie.

Et, surtout, ne cessons pas de nous émerveiller : « Pensons à ce que vaut cet embryon dès l'instant où il est conçu ! Il faut le regarder de ces yeux d'amour du Père, qui voit au-delà de toute apparence », écrit le Pape François (Amoris laetitia n° 168).

Pierre Jova

Source

.

.

.

Voir les commentaires

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>