Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Le.blog.catholique.de.Véronique (Blog personnel)

Le Jubilé de Notre-Dame du Laus - Jeudi 1er mai 2014

30 Avril 2014, 20:39pm

Publié par Véronique

Le Jubilé de Notre-Dame du Laus - Jeudi 1er mai 2014

Pour fêter le 350è anniversaire des apparitions et des premiers pélerinages dans ce sanctuaire des Hautes-Alpes, KTO propose une programmation spéciale autour de l'ouverture du Jubilé à Notre-Dame du Laus

sur ce lien : http://www.ktotv.com/cms/laus

Site officiel Notre-Dame du Laus :

http://www.sanctuaire-notredamedulaus.com/

Voir les commentaires

Canonisations de Jean XXIII et de Jean-Paul II (vidéos)

30 Avril 2014, 20:10pm

Publié par Véronique

Les pèlerins prêts à vivre un moment exceptionnel

Messe de canonisation des Papes Jean XXIII et Jean-Paul II

Rite de canonisation des Papes Jean XIII et jean-Paul II

MESSE ET CANONISATION DES BIENHEUREUX JEAN XXIII ETJEAN-PAUL II

HOMÉLIE DU PAPE FRANÇOIS

Place Saint-Pierre
IIe Dimanche après Pâques (ou de la Divine Miséricorde), 27 avril 2014

Vidéo
Galerie photographique

 

Au centre de ce dimanche qui conclut l’Octave de Pâques, et que saint Jean Paul II a voulu dédier à la Divine Miséricorde, il y a les plaies glorieuses de Jésus ressuscité.

Il les montre dès la première fois qu’il apparaît aux Apôtres, le soir même du jour qui suit le sabbat, le jour de la résurrection. Mais ce soir là, nous l’avons entendu, Thomas n’est pas là ; et quand les autres lui disent qu’ils ont vu le Seigneur, il répond que s’il ne voyait pas et ne touchait pas les blessures, il ne croirait pas. Huit jours après, Jésus apparut de nouveau au Cénacle, parmi les disciples, Thomas aussi était là ; il s’adresse à lui et l’invite à toucher ses plaies. Et alors cet homme sincère, cet homme habitué à vérifier en personne, s’agenouille devant Jésus et lui dit « Mon Seigneur et mon Dieu » (Jn 20,28).

Les plaies de Jésus sont un scandale pour la foi, mais elles sont aussi la vérification de la foi. C’est pourquoi dans le corps du Christ ressuscité les plaies ne disparaissent pas, elles demeurent, parce qu’elles sont le signe permanent de l’amour de Dieu pour nous, et elles sont indispensables pour croire en Dieu. Non pour croire que Dieu existe, mais pour croire que Dieu est amour, miséricorde, fidélité. Saint Pierre, reprenant Isaïe, écrit aux chrétiens : « Par ses plaies vous avez été guéris » (1P 2,24 ; Cf. Is 53,5).

Saint Jean XXIII et saint Jean Paul II ont eu le courage de regarder les plaies de Jésus, de toucher ses mains blessées et son côté transpercé. Ils n’ont pas eu honte de la chair du Christ, ils ne se sont pas scandalisés de lui, de sa croix ; ils n’ont pas eu honte de la chair du frère (Cf. Is 58,7), parce qu’en toute personne souffrante ils voyaient Jésus. Ils ont été deux hommes courageux, remplis de la liberté et du courage (parresia) du Saint Esprit, et ils ont rendu témoignage à l’Église et au monde de la bonté de Dieu, de sa miséricorde.

Il ont été des prêtres, des évêques, des papes du XXème siècle. Ils en ont connu les tragédies, mais n’en ont pas été écrasés. En eux, Dieu était plus fort ; plus forte était la foi en Jésus Christ rédempteur de l’homme et Seigneur de l’histoire ; plus forte était en eux la miséricorde de Dieu manifestée par les cinq plaies ; plus forte était la proximité maternelle de Marie.

En ces deux hommes, contemplatifs des plaies du Christ et témoins de sa miséricorde, demeurait une « vivante espérance », avec une « joie indicible et glorieuse» (1P 1,3.8). L’espérance et la joie que le Christ ressuscité donne à ses disciples, et dont rien ni personne ne peut les priver. L’espérance et la joie pascales, passées à travers le creuset du dépouillement, du fait de se vider de tout, de la proximité avec les pécheurs jusqu’à l’extrême, jusqu’à l’écœurement pour l’amertume de ce calice. Ce sont l’espérance et la joie que les deux saints Papes ont reçues en don du Seigneur ressuscité, qui à leur tour les ont données au peuple de Dieu, recevant en retour une éternelle reconnaissance.

Cette espérance et cette joie se respiraient dans la première communauté des croyants, à Jérusalem, dont parlent les Actes des Apôtres (Cf. 2, 42-47), que nous avons entendus en seconde lecture. C’est une communauté dans laquelle se vit l’essentiel de l’Évangile, c'est-à-dire l’amour, la miséricorde, dans la simplicité et la fraternité.

C’est l’image de l’Église que le Concile Vatican II a eu devant lui. Jean XXIII et Jean Paul II ont collaboré avec le Saint Esprit pour restaurer et actualiser l’Église selon sa physionomie d’origine, la physionomie que lui ont donnée les saints au cours des siècles. N’oublions pas que ce sont, justement, les saints qui vont de l’avant et font grandir l’Église. Dans la convocation du Concile, saint Jean XXIII a montré une délicate docilité à l’Esprit Saint, il s’est laissé conduire et a été pour l’Église un pasteur, un guide-guidé, guidé par l’Esprit. Cela a été le grand service qu’il a rendu à l’Église. C’est pourquoi j’aime penser à lui comme le Pape de la docilité à l’Esprit Saint.

Dans ce service du Peuple de Dieu, saint Jean Paul II a été le Pape de la famille. Lui-même a dit un jour qu’il aurait voulu qu’on se souvienne de lui comme du Pape de la famille. Cela me plaît de le souligner alors que nous vivons un chemin synodal sur la famille et avec les familles, un chemin que, du Ciel, certainement, il accompagne et soutient.

Que ces deux nouveaux saints Pasteurs du Peuple de Dieu intercèdent pour l’Église, afin que, durant ces deux années de chemin synodal, elle soit docile au Saint Esprit dans son service pastoral de la famille. Qu’ils nous apprennent à ne pas nous scandaliser des plaies du Christ, et à entrer dans le mystère de la miséricorde divine qui toujours espère, toujours pardonne, parce qu’elle aime toujours.

Source : http://w2.vatican.va/content/francesco/fr/homilies/2014/documents/papa-francesco_20140427_omelia-canonizzazioni.html

Voir les commentaires

Canonisations de Jean XXIII et de Jean-Paul II

24 Avril 2014, 20:32pm

Publié par Véronique

CANONISATIONS DE JEAN XXIII ET DE JEAN-PAUL II
Le Journal romain du 24 avril 2014

Diffusé le 24/04/2014 / Durée 26 mn

A l'occasion des canonisations de Jean XXIII et de Jean-Paul II, du jeudi 24 au lundi 28 avril, la rédaction de KTO vous donne rendez-vous à 19h40 pour le Journal Romain. Chaque soir, depuis le plateau installé à Rome, retour sur les évènements forts de la journée, avec des reportages et interviews, ainsi qu'une rencontre avec une personnalité invitée en plateau. Pour ce prermier Journal romain, Mgr Bernard Ardura, Président du Comité pontifical de Sciences historiques, est reçu par KTO.

 

Source : KTO http://www.ktotv.com/videos-chretiennes/emissions/nouveautes/canonisations-de-jean-xxiii-et-de-jean-paul-ii-le-journal-romain-du-24-avril-2014/00085102

 

Voir les commentaires

Urbi et Orbi

20 Avril 2014, 15:01pm

Publié par Véronique

Voir les commentaires

Pâques 2014 - Messe de la Résurrection à Rome

20 Avril 2014, 14:28pm

Publié par Véronique

Voir les commentaires

Jours Saints - Semaine Sainte

18 Avril 2014, 20:06pm

Publié par Véronique

Plusieurs jours d'absence, non par manque de temps, mais par une grande fatigue persistante depuis plusieurs semaines.

Le blog est donc moins alimenté. Je m'en excuse.

Peut-être est-ce aussi bien, notamment pour un temps permettant à une pause sérieuse et chargée de grâces, invitant à un coeur à coeur plus profond avec Jésus, durant cette semaine Sainte.

On la vit donc plus dans l'écoute du silence de Dieu, étant attentif au moindre souffle d'amour qui, durant cette semaine Sainte, nous offre notre vie éternelle.

Sommes-nous vraiment conscients de ce que Jésus a fait pour nous ?

Avons-nous à coeur chaque enseignement de chaque journée de cette semaine toute à fait spéciale ?

Aimons-nous rester tout près de Jésus jusqu'au tombeau, pour L'accompagner et contempler son immense amour pour chacun de nous ?

Posons-nous les gestes et les paroles d'amour envers notre prochain, en imitant l'Amour qu'est Jésus ?

Buvons-nous chaque geste et chaque parole de Jésus durant sa Passion d'Amour ?

Voyons-nous la tristesse de cette semaine et sa profondeur ?

Pouvons-nous nous arrêtez un instant durant ces jours Saints pour aimer Jésus, tout simplement ? Lui témoigner un peu plus notre reconnaissance ? Lui offrant à notre tour un moment, même petit, de notre vie ? Mais poser un instant notre coeur dans le sien.

Être à côté de Jésus, le contempler, L'aimer, compatir à ses souffrances, L'adorer, Lui témoigner notre reconnaissance et notre amour, tout en tenant la main de Marie pour sécher ses larmes et pour qu'elle nous remplisse de son amour pour Dieu le Père.

Que Dieu nous aide à vivre cette Sainte semaine selon ses désirs et non les nôtres.

Véronique

 

Site du Vatican - Semaine Sainte :

http://www.vatican.va/holy_father/francesco/calendar/papa-francesco_calendario_fr.html

 

Site KTO - tous les programmes de la semaine Sainte :

http://www.ktotv.com/cms/careme-2014#semaine-sainte

 

Catégorie "Semaine Sainte - Pâques" sur ce blog :

http://le.blog.de.lala.over-blog.com/tag/CÂREME%20-%20SEMAINE%20SAINTE%20ET%20PÂQUES/

Voir les commentaires

Le Ciel nous dit ce qui s'en vient (prophéties, messages...) - par la fille du Oui à Jésus

11 Avril 2014, 21:15pm

Publié par Véronique

Etonnant d'entendre des faits qui se réalisent, et pourtant, cette vidéo est de 2012...

En union de prière fraternelle

Véronique

Voir les commentaires

"Honte et déshonneur à vous monsieur François Hollande..." - Lettre ouverte du père Jean-Régis Fropo

11 Avril 2014, 20:35pm

Publié par Véronique

Père Jean-Régis Fropo, professeur au séminaire de la Castille et exorciste du diocèse de Fréjus-Toulon.

Voir les commentaires

"L'amitié, un don divin !" - Père Michel-Marie Zanotti-Sorkine

11 Avril 2014, 20:29pm

Publié par Véronique

Évangile de notre Seigneur Jésus-Christ selon saint Jn XI, 1-45

Un homme était tombé malade. C"était Lazare, de Béthanie, le village de Marie et de sa soeur Marthe. (Marie est celle qui versa du parfum sur le Seigneur et lui essuya les pieds avec ses cheveux. Lazare, le malade, était son frère.) Donc, les deux soeurs envoyèrent dire à Jésus : « Seigneur, celui que tu aimes est malade. » En apprenant cela, Jésus dit : « Cette maladie ne conduit pas à la mort, elle est pour la gloire de Dieu, afin que par elle le Fils de Dieu soit glorifié. » Jésus aimait Marthe et sa soeur, ainsi que Lazare. Quand il apprit que celui-ci était malade, il demeura pourtant deux jours à l'endroit où il se trouvait ; alors seulement il dit aux disciples : « Revenons en Judée. » Les disciples lui dirent : « Rabbi, tout récemment, les Juifs cherchaient à te lapider, et tu retournes là-bas ? » Jésus répondit : « Ne fait-il pas jour pendant douze heures ? Celui qui marche pendant le jour ne trébuche pas, parce qu'il voit la lumière de ce monde ; mais celui qui marche pendant la nuit trébuche, parce que la lumière n'est pas en lui. » Après ces paroles, il ajouta : « Lazare, notre ami, s'est endormi ; mais je m'en vais le tirer de ce sommeil. » Les disciples lui dirent alors : « Seigneur, s'il s'est endormi, il sera sauvé. » Car ils pensaient que Jésus voulait parler du sommeil, tandis qu'il parlait de la mort. Alors il leur dit clairement : « Lazare est mort, et je me réjouis de n'avoir pas été là, à cause de vous, pour que vous croyiez. Mais allons auprès de lui ! » Thomas (dont le nom signifie : Jumeau) dit aux autres disciples : « Allons-y nous aussi, pour mourir avec lui ! » Quand Jésus arriva, il trouva Lazare au tombeau depuis quatre jours déjà. Comme Béthanie était tout près de Jérusalem - à une demi-heure de marche environ - beaucoup de Juifs étaient venus manifester leur sympathie à Marthe et à Marie, dans leur deuil. Lorsque Marthe apprit l'arrivée de Jésus, elle partit à sa rencontre, tandis que Marie restait à la maison. Marthe dit à Jésus : « Seigneur, si tu avais été là, mon frère ne serait pas mort. Mais je sais que, maintenant encore, Dieu t'accordera tout ce que tu lui demanderas. » Jésus lui dit : « Ton frère ressuscitera. » Marthe reprit : « Je sais qu'il ressuscitera au dernier jour, à la résurrection. » Jésus lui dit : « Moi, je suis la résurrection et la vie. Celui qui croit en moi, même s'il meurt, vivra ; et tout homme qui vit et qui croit en moi ne mourra jamais. Crois-tu cela ? » Elle répondit : « Oui, Seigneur, tu es le Messie, je le crois ; tu es le Fils de Dieu, celui qui vient dans le monde. » Ayant dit cela, elle s'en alla appeler sa soeur Marie, et lui dit tout bas : « Le Maître est là, il t'appelle. » Marie, dès qu'elle l'entendit, se leva aussitôt et partit rejoindre Jésus. Il n'était pas encore entré dans le village ; il se trouvait toujours à l'endroit où Marthe l'avait rencontré. Les Juifs qui étaient à la maison avec Marie, et lui manifestaient leur sympathie, quand ils la virent se lever et sortir si vite, la suivirent, pensant qu'elle allait au tombeau pour y pleurer. Elle arriva à l'endroit où se trouvait Jésus ; dès qu'elle le vit, elle se jeta à ses pieds et lui dit : « Seigneur, si tu avais été là, mon frère ne serait pas mort. » Quand il vit qu'elle pleurait, et que les Juifs venus avec elle pleuraient aussi, Jésus fut bouleversé d'une émotion profonde. Il demanda : « Où l'avez-vous déposé ? » Ils lui répondirent : « Viens voir, Seigneur. » Alors Jésus pleura. Les Juifs se dirent : « Voyez comme il l'aimait ! » Mais certains d'entre eux disaient : « Lui qui a ouvert les yeux de l'aveugle, ne pouvait-il pas empêcher Lazare de mourir ? » Jésus, repris par l'émotion, arriva au tombeau. C'était une grotte fermée par une pierre. Jésus dit : « Enlevez la pierre. » Marthe, la soeur du mort, lui dit : « Mais, Seigneur, il sent déjà ; voilà quatre jours qu'il est là. » Alors Jésus dit à Marthe : « Ne te l'ai-je pas dit ? Si tu crois, tu verras la gloire de Dieu. » On enleva donc la pierre. Alors Jésus leva les yeux au ciel et dit : « Père, je te rends grâce parce que tu m'as exaucé. Je savais bien, moi, que tu m'exauces toujours ; mais si j'ai parlé, c'est pour cette foule qui est autour de moi, afin qu'ils croient que tu m'as envoyé. » Après cela, il cria d'une voix forte : « Lazare, viens dehors ! » Et le mort sortit, les pieds et les mains attachés, le visage enveloppé d'un suaire. Jésus leur dit : « Déliez-le, et laissez-le aller. » Les nombreux Juifs, qui étaient venus entourer Marie et avaient donc vu ce que faisait Jésus, crurent en lui.

La prédication du Père Michel-Marie Zanotti-Sorkine

Télécharger la prédication

 

Source : http://www.delamoureneclats.fr/#!/ses-predications/2013-2014/2014-04-06/jour/

 

Voir les commentaires

Les nouveaux Lego sont un outil de Satan, selon un prêtre polonais

9 Avril 2014, 09:27am

Publié par Véronique

Cela ressemble à un poisson d’avril, mais cela n’en est pas un. Le père Slawomir Kostrzewa, un prête polonais qui avait déjà accusé Hello Kitty de promouvoir la violence et l’industrie pornographique, n'apprécie pas l'aspect des nouveaux Lego. Des outils de Satan qui pourraient «détruire l'âme des enfants et les mener vers le côté obscur», a-t-il déclaré lors d'un discours, explique The Telegraph.

L’homme s’inquiète en particulier de l'expression faciale des Lego zombies et de la série Monster Fighters, dans laquelle les enfants peuvent jouer avec un Lego Dracula.

Le prêtre se justifie avec une étude de chercheurs néo-zélandais, selon laquelle les Lego expriment plus de peur et de colère qu'avant. L'étude concluait alors que «les enfants qui grandissent avec des Lego aujourd'hui se souviendront non seulement des sourires, mais aussi de la colère et de la peur sur les visages des Minifigures».

Source : http://actu.orange.fr/points-de-vue-actu/les-nouveaux-lego-sont-un-outil-de-satan-selon-un-pr-ecirc-tre-polonais-20140404110546.html

Les nouveaux Lego sont un outil de Satan, selon un prêtre polonais

Voir les commentaires

1 2 > >>