Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Le.blog.catholique.de.Véronique (Blog personnel)

"Massivement, les chrétiens ont trahi leur foi, ont trahi Jésus-Christ. Les églises sont vides..." Perdre la foi pour la retrouver - père Henri Boulad

29 Avril 2017, 16:00pm

Publié par Véronique

"Massivement, les chrétiens ont trahi leur foi, ont trahi Jésus-Christ. Les églises sont vides..." Perdre la foi pour la retrouver - père Henri Boulad
"Massivement, les chrétiens ont trahi leur foi, ont trahi Jésus-Christ. Les églises sont vides..." Perdre la foi pour la retrouver - père Henri Boulad

.

.

.

 

 

Voir les commentaires

Méditations Pour tous les jours de l'année liturgique (Livre)

29 Avril 2017, 15:06pm

Publié par Véronique

Méditations Pour tous les jours de l'année liturgique (Livre)

Le Père Emmanuel écrivit ces Méditations pour les bénédictines du Mesnil-Saint-Loup ; il les griffonnait, de semaine en semaine, sur tous les bouts de papier qui lui tombaient sous lit main ; il passait un fil dans ces feuilles détachées et disparates ; et la série était bouclée.
L'origine très modeste de ces méditations qui suivent le cycle liturgique ne doit pas nous tromper sur la valeur qu'elles présentent. Dès les premières pages, on aperçoit l'idée centrale à laquelle l'auteur revient sans cesse : le péché originel, source de cette fragilité de la nature humaine ou plutôt de l'incapacité foncière où se trouve l'homme sans la grâce pour faire son salut.
Doctrine austère ? Sans doute, mais le parfum de cette grâce sanctifiante, liturgique et sacramentelle est si pénétrant que la lecture est embaumée comme dans un jardin du ciel.

Editions Sainte Madeleine

.

.

.

Voir les commentaires

Un mois avec la Vierge Marie (Livre)

29 Avril 2017, 15:03pm

Publié par Véronique

Un mois avec la Vierge Marie (Livre)

Admirable institution du Mois de Marie ! C'est le mois du printemps et des fleurs ; il appartient donc à notre Mère bien-aimée, que la sainte-Ecriture appelle le lys des champs, la fleur des vallées, la rose des jardins de Jéricho. C'est aussi un mois dangereux à cause des plaisirs que ramène la riante saison du printemps ; consacré à Marie, il devient pour tous un mois d'innocence et de sainteté. Enfants de la meilleure des mères, saluons avec joie l'aurore de ce Mois béni qui nous apporte chaque année tant de joie, tant de bonheur, tant de consolations. Il sera pour nous le premier, le plus beau des mois de l'année. Ce livret permettra de prier la Vierge Marie quotidiennement avec des méditations, exemples et prières.

Auteur : Abbé Berlioux

Boutique "Etoile Notre Dame" - 2 €

.

.

.

Voir les commentaires

Les cloches sonneront-elles encore demain en France ? - Conférence de Mr Philippe De Villiers (11/12/2016)

28 Avril 2017, 18:59pm

Publié par Véronique

Conférence donnée à l'occasion de la grande fête du livre le dimanche 11 décembre au château de la Poterie organisée par Chiré et la Librairie Dobrée, 14 rue Voltaire, Nantes

Les cloches sonneront-elles encore demain en France ? - Conférence de Mr Philippe De Villiers (11/12/2016)

.

.

.

Voir les commentaires

Ce dimanche 30 avril 2017 - Messe selon la forme ordinaire et extraordinaire

28 Avril 2017, 18:18pm

Publié par Véronique

Forme ordinaire

Évangile de Jésus Christ selon saint Luc 23, 13-35

La charité d'accueillir Dieu en nous pour vivre en sa gloire

Cliquer ici pour le lien

 

Forme extraordinaire

Évangile de Jésus Christ selon saint Jean 10, 11-16

Jésus nous aime tant

Cliquer ici pour le lien

.

.

.

Voir les commentaires

28 avril - Fête de saint Louis-Marie Grignion de Montfort (1673-1716)

28 Avril 2017, 16:16pm

Publié par Véronique


Saint Louis-Marie Grignion de Montfort
Fondateur d'ordres religieux,
Docteur de la médiation de Marie

 

Louis-Marie Grignion de La Bacheleraie naît à Montfort-la-Cane, alors du diocèse de Saint-Malo, aujourd'hui de celui de Rennes, le 31 janvier 1673. Par esprit de religion et d'humilité, il abandonna plus tard le nom de sa famille, pour prendre celui du lieu de sa naissance et de son baptême. Sa première éducation fut pieuse et forte ; il la compléta chez les Jésuites de Rennes, où il acquit la réputation d'un saint Louis de Gonzague.

 

La Providence le conduisit ensuite à Paris, pour y étudier en diverses maisons tenues par les Sulpiciens, et à Saint-Sulpice même. Dans ce séminaire, où il brilla par son intelligence et sa profonde piété, on ne comprit pas assez les vues de Dieu sur lui. Dieu le permit ainsi pour le former à l'amour de la Croix, dont il devait être l'apôtre passionné. C'est à l'école de Saint-Sulpice qu'il puisa toutefois son merveilleux amour de Marie et qu'il se prépara à devenir son apôtre et son docteur.

 

Jeune prêtre, ordonné en juin 1700, il fut d'abord aumônier à l'hôpital de Poitiers, où il opéra une réforme aussi prompte qu'étonnante. Ballotté ensuite pendant quelques temps par les persécutions que lui suscitaient les Jansénistes, il se rendit à Rome en vue de s'offrir au Pape pour les missions étrangères, et il reçut du Souverain Pontife l'ordre de travailler à l'évangélisation de la France.

 

Dès lors, pendant dix ans, il va de missions en missions, dans plusieurs diocèses de l'Ouest, qu'il remue et transforme par sa parole puissante, par la flamme de son zèle et par ses miracles. Il alimente sa vie spirituelle dans une prière continuelle et dans des retraites prolongées, il est l'objet des visites fréquentes de la Sainte Vierge. Ses cantiques populaires complètent les fruits étonnants de sa prédication ; il plante partout la Croix ; il sème partout la dévotion au Rosaire : il prépare providentiellement les peuples de l'Ouest à leur résistance héroïque au flot destructeur de la Révolution, qui surgira en moins d'un siècle.

 

Les cinq années d'avant sa mort en 1716 furent pour Louis-Marie des années d'activité intense. Il était constamment occupé à prêcher des missions et se rendait de l'une à l'autre à pied. Il trouva pourtant le temps d'écrire: le « Traité de la Vraie Dévotion à la Sainte Vierge », « Le Secret de Marie », les « Règles des Filles de la Sagesse (ou de la Providence) », et de nombreux Cantiques qu'il utilisait dans ses missions en les faisant chanter sur des airs de danse de l'époque. Il entreprit deux longs voyages, l'un à Paris et l'autre à Rouen, pour essayer de trouver des recrues pour sa Compagnie de Marie dont il rêvait de plus en plus alors que sa vie tirait à sa fin. De temps à autre aussi il éprouvait le besoin de se retirer dans un endroit paisible et isolé, tel que la Forêt de Mervent ou son petit ermitage de Saint-Eloi près de La Rochelle.

 

Ses missions ont exercé une grande influence, surtout en Vendée. On a dit que l'une des raisons pour lesquelles les habitants de cette région sont restés fortement opposés aux tendances antireligieuses et anticatholiques de la Révolution Française 80 ans plus tard, était que leur foi avait été affermie par la prédication de saint Louis-Marie. Il eut pourtant beaucoup de difficulté à persuader d'autres prêtres de s'adjoindre à lui et de travailler avec lui comme membres de la Compagnie de Marie. Finalement, au cours de sa dernière année, deux prêtres, les Abbés René Mulot et Adrien Vatel, s'adjoignirent à lui, et il réunit aussi autour de lui un certain nombre de Frères qui l'aidaient dans sa tâche.

 

L'évêque de La Rochelle, Mgr. Etienne de Champflour, resta pour lui un grand ami, même si d'autres continuaient de s'opposer à lui et même attentaient à sa vie. Avec l'appui de l'évêque, il fonda des écoles charitables pour les enfants pauvres de La Rochelle, et invita Marie-Louise Trichet et Catherine Brunet, qui attendaient patiemment à Poitiers depuis dix ans, à venir l'aider. Elles firent enfin leur profession religieuse et c'est ainsi que naquit la congrégation des « Filles de la Sagesse ». Bientôt d'autres se joignirent à elles.

 

En avril 1716, épuisé par le travail et la maladie, Louis-Marie se rendit finalement à Saint-Laurent-sur-Sèvre pour commencer à prêcher la mission qui devait être la dernière. Il tomba malade au cours de la mission et mourut le 28 avril.

Des milliers de personnes assistèrent à ses funérailles dans l'église paroissiale, et peu de temps après le bruit se répandit que des miracles avaient eu lieu à son tombeau.

 

Louis-Marie Grignion de Montfort fut béatifié le 22 janvier 1888, par le pape Léon XIII (Vincenzo Gioacchino Pecci, 1878-1903), et canonisé le 20 juillet 1947, par le Vénérable Pie XII (Eugenio Pacelli, 1939-1958).

 

Les congrégations qu'il a données à l'Église, la « Compagnie de Marie », les « Filles de la Sagesse », et les « Frères de Saint Gabriel » (congrégation qui se développa à partir du groupe de Frères réunis par saint Louis-Marie), se sont développées et propagées, en France d'abord et ensuite dans le monde entier. Elles continuent de témoigner du charisme de saint Louis-Marie, et prolongent sa mission, qui est d'établir le Royaume de Dieu, le Règne de Jésus par Marie.

 

Pour un approfondissement biographique :

>>> Famille Montfortaine

>>> Télécharger gratuitement les oeuvres complètes du Saint

Traité de la Vraie Dévotion à la Sainte Vierge
Le Secret admirable du très saint Rosaire
L'Amour de la Sagesse éternelle
Lettre circulaire aux amis de la Croix
Maximes et leçons de la Divine Sagesse
Le Secret de Marie sur l'esclavage de la Sainte Vierge
Aux Associés de la Compagnie de Marie
Contrat d'alliance avec Dieu
Lettre ouverte aux Habitants de Montbernage
Prière embrasée
Les Règlements
Règles des prêtres missionnaires de la Compagnie de Marie
Règles des Filles de la Sagesse (ou de la Providence)
Le testament de Louis-Marie Grignion de Montfort

 

Enseignement du père Michel-Marie Zanotti-Sorkine

 

Du 24 mai 2015 au 11 septembre 2016, la famille montfortaine commémore le trois centième anniversaire de la mort du Père de Montfort (28 avril 1716). L'équipe de KTO sera présente à Saint-Laurent-sur-Sèvres pendant le triduum organisé fin avril par les Monfortains, et notamment pour le spectacle Sur les pas de Montfort des frères Martineau... À revivre dans le magazine Hors-les-murs.

.

.

.

Voir les commentaires

Parcourir le Journal de la Vénérable Marthe Robin

27 Avril 2017, 18:45pm

Publié par Véronique

Parcourir le Journal de la Vénérable Marthe Robin

Présentation du "Journal"

Pour la première fois, le cheminement intérieur de Marthe Robin est dévoilé grâce à la publication de l'intégralité de son « Journal ».

Au fil des pages du "Journal" transparaît l'attitude de Marthe Robin face à la maladie qui la touchait et le choix de vie définitif qu'elle a fait à cette époque : croire à l'amour de Dieu et s'y livrer.

Marthe sait et veut croire envers et contre tout que Dieu est bon, qu'il est son Père et qu'il l'aime. Son attitude de fond est la confiance en Dieu, la certitude de se savoir aimée de Dieu même si, physiquement et moralement, elle se voit brisée. La Vierge Marie l’accompagne sans cesse dans cet abandon à Dieu. C'est le moteur qui lui donne son dynamisme et sa force de vie.

Au moment de la rédaction de ce Journal, Marthe a déjà derrière elle plus de dix années de lutte contre la maladie. Au cœur de sa souffrance, l'Amour qu'elle reçoit transfigure sa vie. La confiance, la joie et l'espérance qui traversent ces lignes ouvrent à chacun un chemin de lumière face à l'épreuve.

Source : version internet / commander

.

.

.

Voir les commentaires

Les seize diamants pour atteindre la plus haute perfection - La Vénérable Marthe Robin

27 Avril 2017, 18:40pm

Publié par Véronique

Les seize diamants pour atteindre la plus haute perfection - La Vénérable Marthe Robin

Amour de Dieu – amour du prochain – chasteté – pauvreté – pureté – obéissance – patience – humilité – renoncement – douceur – assistance aux offices – fidélité à l’oraison – mortification intérieure – confiance – silence – paix.

 

Source : Journal de Marthe Robin

 

.

.

.

Voir les commentaires

France - Nous sommes trompés. La gauche libérale. Une pensée toute prête, dominante... La manipulation de l'opinion et par son idéologie.

27 Avril 2017, 16:13pm

Publié par Véronique

France : union de prière

 

Entre les deux vidéos du père Boulad et de l'abbé Loiseau, d'autres vidéos pour nous aider à voir clair, en demeurant tout de même dans l'amour du prochain (car le contenu de ces vidéos ne le sont pas toujours).

De la politique sur un blog catholique, est-ce logique ? D'un premier point de vue non, mais dans l'analyse des deux prédications du père Boulad et de l'abbé Loiseau on comprend qu'il faut donner la priorité au moindre mal (donc, voter pour Mme Le Pen), et que voter pour Mr Macron ne serait pas juste vis à vis des plus faibles, et, que la France, fille aînée de l'Eglise, a une responsabilité d'âme devant Dieu.

Alors, vais-je donner mon vote à un programme qui favorise notamment l'immigration de masse alors que les français n'ont plus de droits sociaux ou presque plus ? J'en fais partie depuis des années. Vais-je donner mon vote à un programme qui prévoit de faire venir des étrangers alors que nous n'avons, en autre, pas les moyens financiers ? Accueillir l'étranger oui, mais si nous n'en avons pas les moyens notre charité n'est pas sincère. Est-ce que je vais voter pour un programme qui pervertit et détruit la famille ? Vais-je voter pour un programme qui favorisera les chantiers du culte musulman ? Vais-je m'abstenir de voter pour laisser tout ce mal puisse se réaliser alors que j'aurai pu lui faire barrage ?

Chacun a sa propre liberté et sa propre conscience.

 

 

Ce maire, invité à vendre ses forêts

 

 

Le coup d'Etat de la haute finance...

 

 

Contre cette pensée unique que l'on nous impose dans les médias à ne dire que du positif du programme de Mr Macron, alors que...

 

 

Des choses à connaître

 

 

Immigration de masse - Le père Henri Boulad nous met en garde

 

 

"L'occident est naïf face à l'islamisation" - père Boulad

 

 

A l'invitation du député des Yvelines Jean-Frédéric Poisson, le père égyptien jésuite Henri Boulad a discouru le 27 mai 2015 au sein de l'Assemblée Nationale sur les enjeux de la montée du radicalisme chez les musulmans, la condition des Chrétiens en Terre d'islam et les menaces qui pèsent sur l'Europe.

.

.

.

.

.

Voir les commentaires

La France - Philippe de Villiers (Conférence du 13/12/2016)

27 Avril 2017, 15:57pm

Publié par Véronique

Avec Philippe de Villiers, nous avons encore vécu une magnifique soirée, pleine d’espérance française. Porté par un palais des congrès comble (1500 personnes) l’auteur de « Les cloches sonneront-elles encore demain » n’a pas mâché ses mots. De son combat contre l’Islam il met un point d’honneur à dire toutes les vérités que nos politiques font mine de ne pas connaître.

LIRE LA SUITE : http://www.eveilleursdesperance.fr/20...

 

 

La France - Philippe de Villiers (Conférence du 13/12/2016)

.

.

.

Voir les commentaires

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>