Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Le.blog.catholique.de.Véronique (Blog personnel)

Articles avec #livres - dvd

Aide - Je recherche un livre

9 Octobre 2017, 16:01pm

Publié par Véronique

Je suis à la recherche d'un livre

"Les portes du silence" écrit par un moine - Editions Ad Solem où il est en rupture de stock

Peut-être en avez-vous un que vous vendriez d'occasion ?

J'ai peu de moyens financiers, mais je veux le payer à un prix raisonnable.

Merci de votre aide.

Fraternellement

Véronique

 

.

.

.

Voir les commentaires

Vénérable Marthe ROBIN - des témoins réagissent et parlent (Livre)

11 Août 2017, 22:15pm

Publié par Véronique

 

Marthe Robin (1902-1981) fondatrice de l'Association des Foyers de Charité déclarée est déclaré " vénérable " par le Pape François le 7 novembre 2014

Qui était Marthe Robin? Personne ne saurait le dire, d’autant plus que nous n’avons accès qu’aux signes extérieurs de son union avec Dieu et de la mission qu’Il lui a donnée.

 

Source : Editions Un seul coeur

 

 

 

.

.

.

Voir les commentaires

Neuvaine pour protéger les enfants à naître (Livret)

11 Août 2017, 22:05pm

Publié par Véronique

 

Depuis 1817, date de la création de la confrérie féminine des pénitents rouges, la Sainte Vierge est vénérée par les « Sœurs » sous le vocable de « Notre-Dame en attente de l'enfantement », Protectrice des enfants à naître, mais aussi avocate toute spéciale des femmes qui accouchent et à qui nous nous adressons particulièrement pendant les neuf jours qui précèdent sa fête instituée le 18 décembre. Cette neuvaine nous permet ainsi d'intercéder plus particulièrement :
- pour les femmes célibataires qui espèrent trouver un époux,
- pour les épouses qui espèrent avoir un enfant,
- pour la santé des femmes enceintes et des futurs enfants à naître,
- pour une bonne délivrance des femmes en travail,
- pour la guérison des femmes blessées par l'avortement,
- pour le respect de la vie des enfants non désirés.

« Une femme oublie-t-elle son petit enfant, est-elle sans pitié pour le fils de ses entrailles ? Même si les femmes oubliaient, moi, je ne t'oublierai pas. » (Isaïe 49, 15)
« Vous serez portés sur la hanche, vous serez caressé sur les genoux. Comme celui que sa mère caresse, moi aussi, je vous consolerai... Vous verrez et votre cœur réjouira. » (Is 66,12-14)

Une neuvaine est une prière offerte à une intention particulière, répétée neuf jours de suite.

Prière par laquelle nous demandons l'intercession d'un saint, de la Bienheureuse Vierge Marie, ou adressée directement à Dieu, qui répond aux appels de Jésus-Christ : « Tout ce que vous demanderez avec foi par la prière, vous le recevrez. » (Mat. 21,22)

Source

.

.

.

Voir les commentaires

Méditations Pour tous les jours de l'année liturgique (Livre)

29 Avril 2017, 15:06pm

Publié par Véronique

Méditations Pour tous les jours de l'année liturgique (Livre)

Le Père Emmanuel écrivit ces Méditations pour les bénédictines du Mesnil-Saint-Loup ; il les griffonnait, de semaine en semaine, sur tous les bouts de papier qui lui tombaient sous lit main ; il passait un fil dans ces feuilles détachées et disparates ; et la série était bouclée.
L'origine très modeste de ces méditations qui suivent le cycle liturgique ne doit pas nous tromper sur la valeur qu'elles présentent. Dès les premières pages, on aperçoit l'idée centrale à laquelle l'auteur revient sans cesse : le péché originel, source de cette fragilité de la nature humaine ou plutôt de l'incapacité foncière où se trouve l'homme sans la grâce pour faire son salut.
Doctrine austère ? Sans doute, mais le parfum de cette grâce sanctifiante, liturgique et sacramentelle est si pénétrant que la lecture est embaumée comme dans un jardin du ciel.

Editions Sainte Madeleine

.

.

.

Voir les commentaires

Un mois avec la Vierge Marie (Livre)

29 Avril 2017, 15:03pm

Publié par Véronique

Un mois avec la Vierge Marie (Livre)

Admirable institution du Mois de Marie ! C'est le mois du printemps et des fleurs ; il appartient donc à notre Mère bien-aimée, que la sainte-Ecriture appelle le lys des champs, la fleur des vallées, la rose des jardins de Jéricho. C'est aussi un mois dangereux à cause des plaisirs que ramène la riante saison du printemps ; consacré à Marie, il devient pour tous un mois d'innocence et de sainteté. Enfants de la meilleure des mères, saluons avec joie l'aurore de ce Mois béni qui nous apporte chaque année tant de joie, tant de bonheur, tant de consolations. Il sera pour nous le premier, le plus beau des mois de l'année. Ce livret permettra de prier la Vierge Marie quotidiennement avec des méditations, exemples et prières.

Auteur : Abbé Berlioux

Boutique "Etoile Notre Dame" - 2 €

.

.

.

Voir les commentaires

« Je servais Lucifer sans le savoir », le livre-choc d’un ancien franc-maçon (Livre)

3 Avril 2017, 15:06pm

Publié par Véronique

Entretien avec Serge Abad-Gallardo, ancien "fils de la veuve".

Serge Abad-Gallardo s’est fait connaître par un premier livre J’ai frappé à la porte du temple (éditions Téqui, 2014). Après ses annonces fracassantes, il revient avec un nouveau livre au titre singulier : Je servais Lucifer sans le savoir (éditions Tequi, 2016).

Aleteia : Dans votre premier ouvrage, vous expliquiez en quoi catholicisme et maçonnerie sont incompatibles. Quelles ont été les réactions des catholiques et des maçons ?
Serge Abad-Gallardo : Globalement, les réactions furent très favorables, mais pas toutes ! Après avoir animé plus de quarante conférences sur ce thème depuis octobre 2014, je vois que les catholiques sont convaincus de cette incompatibilité mais souhaitent des précisions sur sa nature. Certains francs-maçons y participent aussi parfois, ils s’expriment avec plus ou moins d’agressivité mais ne la comprennent pas. Soit parce qu’ils sont profondément « pris » par la doctrine relativiste. Soit parce qu’ils estiment que, je les cite, « l’Église n’a rien compris ».
C’est pourtant le cardinal Ratzinger, alors Préfet de la Congrégation pour la Doctrine de la Foi, qui précisa les raisons doctrinales de cette incompatibilité par le décret du 26 novembre 1983 (que vous pourrez retrouver en intégralité ici, Ndlr). Mais la franc-maçonnerie est très obstinée : selon le père Alberto Barcena-Perez, qui rapporte même dans son livre (Iglesia y Masoneria. Las dos ciudades, éd San Roman 2016) qu’un franc-maçon et homme politique français, avait envoyé une lettre le 8 mars 2016 au pape François, lui demandant rien moins que de revenir sur 300 années de doctrine vaticane interdisant à un catholique d’appartenir à la franc-maçonnerie.

[Cette démarche n’est d’ailleurs pas inédite jusqu’au sein même de l’Église. Ainsi, pour le cardinal Gianfranco Ravasi, président du Conseil pontifical pour la culture, « il faut aller au-delà de l’hostilité, des outrages, des préjugés réciproques ». Le théologien français Jean Rigal avait ajouté récemment dans la Croix : « Le débat ne serait-il pas plus bénéfique qu’une condamnation ? (…) À l’occasion de l’Année de la miséricorde, pourquoi ne pas écarter définitivement cette accusation de « péché grave », imputée uniquement, du moins de cette façon, aux « initiés » des obédiences maçonniques ? ». Ndlr]

Maintenant, vous allez plus loin encore puisque vous affirmez que la maçonnerie est, in fine, un culte à Lucifer. En êtes-vous sûr ?
Absolument et je cite environ 200 documents maçonniques. Comme l’expliquait un auteur Espagnol, éminent spécialiste du sujet (Ricardo de la Cierva : Masoneria, Satanismo y Exorcismo) : « Satan n’a pas besoin qu’on lui rende un culte afin de parvenir à ses fins. Tout ce qu’il doit faire est d’éviter que l’Homme suive Jésus ». L’influence Luciférienne est subtile : Il ne s’agit pas d’un « culte » direct à Lucifer. La franc-maçonnerie n’est pas une « Église satanique ». Je cite cependant nombre de « planches » (travaux, Ndlr) maçonniques louant explicitement Lucifer* ! Enfin, il existe, dans certains Hauts Grades, des signes Lucifériens que je décris. De même, l’ésotérisme, l’hermétisme, l’occultisme, qui fondent les rituels maçonniques, sont des pratiques proprement sataniques. Nombre d’écrits que je cite glorifient explicitement le Serpent de la Genèse, en tant que libérateur de l’Humanité. On ne peut donc être plus clair : la franc-maçonnerie, toutes obédiences et rites confondus, est bien luciférienne.

La majorité des « frères » sont-ils conscients de ce culte ?
Non. Beaucoup pensent que la Franc-maçonnerie n’est qu’une association philosophique anodine tendant à « libérer » l’Humanité. Ce n’est pas le cas. Et peu nombreux sont les francs-maçons qui discernent l’action magique des rituels.

En dépit de ce constat abrupt, vous dites ne pas vouloir heurter les maçons mais leur tendre la main. Que diriez-vous à un ami franc-maçon ?
Je voudrais le convaincre que je ne me situe pas dans un « anti-maçonnisme » primaire, respectant trop la liberté de conscience et de religion. Je n’ai pas non plus d’animosité à leur égard, même s’ils estiment que j’écorche parfois l’institution à laquelle ils appartiennent. Mais je différencie clairement les franc-maçons et la Franc-maçonnerie. Je voudrais leur parler de l’Amour fou d’un Dieu qui nous aime tant qu’il est venu mourir sur la Croix pour nous sauver et les inviter à une adoration du Saint-Sacrement ou à une « Lectio Divina ». Ils verraient la différence entre la Parole de Dieu, accueillie dans notre cœur, et la « Parole perdue » de la Franc-maçonnerie.

Peut-on sortir facilement de la maçonnerie ?
En théorie oui. Une simple lettre suffit (les franc-maçons se plaisent à dire qu’à la différence d’une secte, il est très difficile d’entrer en maçonnerie et très facile d’en sortir, Ndlr). Mais en pratique cela devient plus compliqué. Surtout si, comme moi, on a été très longtemps franc-maçon : on perd tous ses « amis », tous ses contacts et réseaux professionnels. Parfois c’est plus compliqué encore, surtout si, comme moi, l’on écrit ou si l’on donne des conférences ! Sur le plan spirituel, une prière de délivrance, voire plus, n’est pas à négliger. En tout état de cause, il est souhaitable d’en parler à un prêtre bien au fait de ces questions (parfois ce n’est malheureusement pas le cas), et au moins de se confesser afin de pouvoir recevoir à nouveau les sacrements.

Conseilleriez-vous aux maçons d’aller aider les pauvres, à l’hôpital comme vous l’avez fait ?
La relation de la franc-maçonnerie est particulière devant la détresse humaine. Elle est globalement conceptuelle, c’est-à-dire qu’elle concerne l’ « Humanité » et relève plutôt des concepts et des idéaux. Quelques francs-maçons s’engagent pourtant réellement, il faut le dire, dans des actions humanitaires. Mais la Franc-maçonnerie ne sollicite l’entraide de ses adhérents que pour assister les « frères » en difficulté. C’est ainsi que je me souviens, par exemple, de « quêtes » en loge afin d’apporter un soutien financier aux « frères » touchés par les inondations dans l’Hérault en 2004. Mais pas aux « profanes » ! L’Église, quant à elle, a toujours été proche des pauvres et de ceux qui souffrent, croyants ou pas.

Quel conseil me permettrais-je de donner aux maçons ? D’abord, de démissionner pour se tourner vers Marie et vers le Christ. Ensuite, en effet, d’aider ceux qui souffrent, mais avec la charité du Seigneur. Car cette mission n’est pas seulement humanitaire. Elle est charité de Dieu et de l’Église. Or je n’imagine pas qu’un maçon puisse aider un mourant en invoquant (les maçons ne prient pas) le Grand Architecte de l’Univers : Le G.A.D.L.U n’est pas mort en croix pour nous sauver. Ce n’est donc pas un « dieu » personnel et aimant, mais un vague concept. En revanche, la prière chrétienne n’est rien d’autre qu’un appel à la pitié du Seigneur, dans la communion avec l’Esprit Saint.

Propos reccueillis par Christian Redier

* Lucifer signifie en latin porteur de lumière, dans la Tradition chrétienne, il est l’ange déchu pour s’être rebellé contre Dieu mentionné par Isaïe. Lorsque la franc-maçonnerie parle de « Lumière », elle parle d’un savoir ésotérique, hermétique et occulte, d’une « Connaissance » que poursuivent les francs-maçons. Elle est symbolisée par le « G » souvent inscrit sur les sigles maçonniques : dans une étoile à cinq branches ou bien dans un compas et une équerre, les outils du maître-maçon, de l’architecte. Ce « G » désigne la « Gnose » (du grec gnôsis, connaissance), un savoir caché, réservé aux seuls initiés. Les premiers chrétiens, et parmi eux saint Irénée, ont sévèrement mis en garde contre une lecture gnostique de l’évangile, considérée comme une grave hérésie.

 

Source - Aleteia

« Je servais Lucifer sans le savoir », le livre-choc d’un ancien franc-maçon (Livre)

Voir les commentaires

La dévotion des Premiers Samedis de cinq mois consécutifs

31 Mars 2017, 16:46pm

Publié par Véronique

Voir les commentaires

"Entrer dans le Château intérieur avec Thérèse d'Avila (Livre)

4 Janvier 2017, 13:38pm

Publié par Véronique

Un guide de lecture très précis pour mieux pénétrer dans les demeures secrètes du Château intérieur, le chef d'oeuvre de Thérèse d'Avila. La Sainte y a consigné le meilleur de son savoir sur les voies d'oraison qui conduisent à l'union divine.

Auteur - Tomas Alvarez, o.c.d.

Editions du Carmel

"Entrer dans le Château intérieur avec Thérèse d'Avila (Livre)

Le Château intérieur de Thérèse d'Avila est plus qu'un livre. C'est un symbole merveilleux du mystère de l'homme. C'est l'âme de son auteur qui se déplace peu à peu et s'élève de demeure en demeure. C'est aussi le dernier livre écrit par le Docteur de l'Eglise, Thérèse de Jésus, qui, cinq ans avant sa mort, y consigna le meilleur de son savoir : ce que les années avaient décanté et épuré de son existence.

Pour lire un ouvrage comme celui-ci, ou pour pénétrer profondément dans les demeures secrètes du Château, il est normal d'avoir recours aux services d'un guide expert qui nous précédera en lisant posément, un à un, chacun des chapitres de l'œuvre.

C'est ce que proposent les pages du présent volume. Son unique objectif est de servir de tremplin pour entrer dans l'œuvre de la sainte.

L'auteur, carme de la Province de Burgos, est l'un des meilleurs spécialistes contemporains de sainte Thérèse d'Avila.

* * * * * * *

Ce livre m'a été conseillé par la mère prieure d'un Carmel (une amie). En effet, je recherchais, en matière de spiritualité (et tout ce qu'elle comporte) des réponses à des questions. J'ai trouvé ce dont j'avais besoin, et eu des confirmations sur d'autres choses. Ce qui est sûr, c'est que pendant la lecture de ce livre, comme pour d'autres, désireux de vouloir grandir dans notre intimité avec Dieu, et, avec le désir de devenir meilleur, Il nous offre des grâces qui nous permettent, intérieurement, de grandir davantage.

Même si sainte Thérèse d'Avila est de la spiritualité du Carmel, le chemin spirituel est identique pour toute âme puisque Dieu l'a créée. De ce fait, chacun peut trouver dans ce livre tout ce qui lui faut pour comprendre l'évolution de son âme, de la 1ère à la 7ème demeure, là où Dieu nous invite toutes et tous. Peut-être aussi, que vous pourrez trouver des réponses à votre vie spirituelle que votre accompagnateur spirituel ne pourra pas vous donner.

Bonne lecture.

Véronique

.

.

.

Voir les commentaires

Chemin vers l'oraison - Annick Rousseau (Livre)

28 Décembre 2016, 18:21pm

Publié par Véronique

Chemin vers l'oraison - Annick Rousseau (Livre)

Le blog d'Annick Rousseau

son livre...

.

.

.

Voir les commentaires

Conférence de Philippe de Villiers à Béziers pour la présentation de son livre "Les Cloches sonneront-elles encore demain ?"

14 Décembre 2016, 19:50pm

Publié par Véronique

France : union de prière

Conférence de Philippe de Villiers à Béziers pour la présentation de son livre "Les Cloches sonneront-elles encore demain ?"

Editions Albin Michel

La France est meurtrie par le terrorisme. Mais il y a plus grave : elle est en train de perdre son identité. Si l’on ne fait rien, selon Philippe de Villiers, la voix du muezzin couvrira le son des cloches de nos terroirs. 
L’auteur a eu accès à de nombreuses informations qu’il divulgue ici pour que les Français sachent et prennent conscience de l’extrême gravité de la situation.
À travers une mise en perspective vertigineuse, il rappelle  comment, depuis les années 1980, notre pays a été lentement mais sûrement « islamisé ». Rien n’a été fait pour répondre aux vagues migratoires et au plan secret de l’Europe. Pire, ce projet d’un « Eurislam », révélé ici au grand jour, a été encouragé par les élites françaises. 
Il faut renouer avec notre pays. Philippe de Villiers propose d’inventer un nouveau roman national qui soit un roman d’amour. Pour que chaque Français puisse partir dans la vie avec un bagage imaginaire qui porte ses rêves. 

.

.

.

Voir les commentaires

1 2 3 4 5 6 7 8 9 > >>