Overblog
Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Le.blog.catholique.de.Véronique (Blog personnel)

Dimanche 28 août 2016 - Se préparer à la mort sur la terre, c'est se préparer à la vie au Ciel. (Messe selon le rite extraordinaire)

27 Août 2016, 12:04pm

Publié par Véronique

Dimanche 28 août 2016

Forme extraordinaire (calendrier Tridentin de 1962)

Évangile de Jésus Christ selon saint Luc 7,11-16.

En ce temps-là, Jésus se rendait à une ville, appelée Naïm ; et ses disciples faisaient route avec lui, ainsi qu'une foule nombreuse.

Comme il approchait de la porte de la ville, voilà qu'on emportait un mort, fils unique de sa mère, laquelle était veuve, et une foule considérable de gens de la ville étaient avec elle.

Le Seigneur l'ayant vue, fut touché de compassion pour elle, et il lui dit : " Ne pleurez pas. "

Et s'approchant, il toucha le cercueil, et les porteurs s'arrêtèrent ; et il dit : " Jeune homme, je te le dis, lève-toi ! "

Et le mort se dressa sur son séant et se mit à parler ; et il le rendit à sa mère.

Tous furent saisis de crainte, et ils glorifiaient Dieu en disant : " Un grand prophète s'est levé parmi nous, " et : " Dieu a visité son peuple. "

 

-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-

Pour enfants et pour adultes

Jésus ressuscite, oui, car Il est la vie.

Avec Jésus la mort n'existe pas. Comme a dit sainte Thérèse de l'Enfant Jésus au moment de sa mort : "Je ne meurs pas, j'entre dans la vie".

La mort nous touche bien sûr, lorsque nous perdons un être cher ou un ami, mais la mort de notre âme, c'est-à dire la mort que nous lui donnons parce que nous ne nous en occupons pas correctement est encore plus terrible.

Dieu pleure de voir que nous ne faisons pas ce q'il faut pour notre âme, ne pas la faire vivre alors qu'elle est beauté, vie et puissance. C'est un trésor que Dieu nous a offert lors de notre création dès le ventre de notre maman.

Les enfants, lorsque vous serez habitués à donner à manger à votre âme, en priant Dieu quotidiennement, en passant du temps avec Jésus notamment dans l'oraison, en allant à la messe au moins le dimanche, à vous confesser régulièrement, votre âme sera alors remplie de Dieu, de plus en plus, et alors elle sera prête lorsque Dieu viendra la rappeler à Lui.

Oui, se préparer à la mort sur la terre c'est se préparer pour la vie au Ciel.

Alors, une bonne base pour vivre au mieux sur terre, c'est déjà de demeurer dans l'amour sans critiquer ni juger personne, c'est se remplir de Dieu avec ce que je vous ai expliqué plus haut (prière, sacrements...), mais aussi en respectant au mieux les dix commandements d'amour que Dieu nous a donnés.

Une chose aussi qui a son importance, c'est d'être aux côtés des personnes qui sont proches de la mort, et simplement par la prière cela est déjà bien et très grand. Oui, je vous l'ai déjà dit, votre âme est beauté, vie et puissance, elle est éternelle et ne mourra jamais.

Vous voyez tout est vie.

Véronique

 

Source : http://catechisme-et-spiritualite.over-blog.com/2016/08/evangile-de-saint-luc-7-11-16-se-preparer-a-la-mort-sur-la-terre-la-vie-du-ciel.html

Voir les commentaires

Dimanche 28 août 2016 - Rester devant la face de Dieu pour rester devant la vraie humilité et la vrai vie. (Messe ordinaire)

27 Août 2016, 11:57am

Publié par Véronique

Dimanche 28 août 2016

Forme ordinaire

Évangile de Jésus Christ selon saint Luc 14,1.7-14.

Un jour de sabbat, Jésus était entré dans la maison d’un chef des pharisiens pour y prendre son repas, et ces derniers l’observaient.

Jésus dit une parabole aux invités lorsqu’il remarqua comment ils choisissaient les premières places, et il leur dit : « Quand quelqu’un t’invite à des noces, ne va pas t’installer à la première place, de peur qu’il ait invité un autre plus considéré que toi.

Alors, celui qui vous a invités, toi et lui, viendra te dire : “Cède-lui ta place” ; et, à ce moment, tu iras, plein de honte, prendre la dernière place.

Au contraire, quand tu es invité, va te mettre à la dernière place. Alors, quand viendra celui qui t’a invité, il te dira : “Mon ami, avance plus haut”, etce sera pour toi un honneur aux yeux de tous ceux qui seront à la table avec toi.

En effet, quiconque s’élève sera abaissé ; et qui s’abaisse sera élevé. »

Jésus disait aussi à celui qui l’avait invité : « Quand tu donnes un déjeuner ou un dîner, n’invite pas tes amis, ni tes frères, ni tes parents, ni de riches voisins ; sinon, eux aussi te rendraient l’invitation et ce serait pour toi un don en retour.

Au contraire, quand tu donnes une réception, invite des pauvres, des estropiés, des boiteux, des aveugles ; heureux seras-tu, parce qu’ils n’ont rien à te donner en retour : cela te sera rendu à la résurrection des justes. »

 

-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-

Pour enfant

Cher enfants, il y a une phrase qui domine à mon avis cet évangile de ce dimanche qui arrive :

"En effet, quiconque s'élève sera abaissé ; et qui s'abaisse sera élevé."

Cet évangile nous parle aussi de ne pas nous mettre en avant, de se faire remarqué, car cela ne sert à rien si ce n'est que d'être notamment dans l'orgueil et la vanité. Ce n'est pas bien.

Non, Dieu lui nous dit que si nous nous élevons il nous rabaissera devant sa fasse, et, si nous nous abaissons il nous relevera.

Mais qu'est-ce que cela veut dire.

C'est très simple.

Oui, Dieu abaissera celui qui est trop haut (orgueil, vanité...) afin qu'il puisse regarde la face de Dieu.

Oui, Dieu relèvera celui qui 'abaissera (la fausse humilité, celui qui pense du mal de lui...) afin qu'il regarde la face de Dieu.

Oui, Dieu désire que nous Le regardions tous en face afin de toujours être devant son regard d'amour et de miséricorde pour que nous L'imitions.

Ainsi, Dieu nous invite à prendre conscience et à réaliser l'importance que nous avons à ses yeux et la grandeur de l'homme qu'Il a créé et qu'Il aime. Oui, l'homme est capable de grandes et belles choses.

Alors, celui qui se met au-dessus des autres n'est pas un bon comportement, celui qui pense du mal de lui non plus.

Je vais juste parler brièvement de la dernière phrase de cet évangile, où Jésus nous invite à nous tourner vers ceux qui en ont besoin, les malades, les pauvres, afin qu'avec les trésors que Dieu nous offre, nous les mettions au service de ceux qui sont dans le besoin.

Ce n'est pas celui qui porte trop d'importance à sa vie matérielle comme avoir la plus belle maison ou la plus belle voiture qui a le bon comportement, non, c'est celui (malgré ses richesses matérielles) qui regarde Dieu et Le sert en acceptant de vivre véritablement celui qu'il est, c'est-à dire un enfant de Dieu mature et humble, et, en se mettant au service de celui qui est dans le besoin.

 

Pour adultes

Apprenez aux petits la véritable humilité, non pas en se mettant au-dessus des autres, ni en les rabaissant, mais celle que l'on possède en laissant tomber en nous tout ce qui met obstacle à faire silence devant Dieu et à L'écouter, celle que l'on obtient en contemplant la face de Dieu.

"Seigneur, souvent je me suis élevé à cause de mon orgueil, abaisse-moi devant ta face. Seigneur, souvent je me suis rabaissé, j'ai pensé du mal de moi, relève moi devant ta face...".

Véronique

Voir les commentaires

Cannes : attentat terroriste faisant 11 victimes... silence des médias.

27 Août 2016, 11:49am

Publié par Véronique

Il agresse onze personnes dans le vieux port de Cannes. Il les a d'abord effrayé en criant "Alla..." avant de les frapper à coups de poing et de pied, et de les jeter à l'eau.

 

Source unique : http://www.nicematin.com/faits-divers/il-agresse-onze-personnes-sur-le-vieux-port-de-cannes-avant-de-les-jeter-a-leau-73241

 

France : union de prière

Voir les commentaires

" Se laisser toucher par le Christ miséricordieux" - Cardinal Gérard-Crypien Lacroix (JMJ 2016)

25 Août 2016, 13:42pm

Publié par Véronique

Deuxième volet des catéchèses pendant les JMJ 2016, avec le Cardinal Gérald-Cyprien Lacroix, archevêque du Québec et Primat du Canada. "Se laisser toucher par le Christ miséricordieux", tel est le thème de cet enseignement qui a été donné en l'église Saint-Florian à Cracovie. Pendant les JMJ, la Communauté du Chemin Neuf a assuré l'animation spirituelle dans cette église.
JMJ Cracovie 2016 du 29/07/2016.

Voir les commentaires

L'Orgueil - père Potez, frère David Macaire (devenu Archevêque depuis cette émission de 2013)

25 Août 2016, 13:36pm

Publié par Véronique

Dernière émission de la série de Carême consacrée aux sept péchés capitaux, ce numéro de "La foi prise au mot" nous entraîne à comprendre ce qu'est le péché capital d'orgueil. Certains moralistes en ont fait le pire de tous les péchés, celui d'Adam, celui qui entraîne tous les autres. D'ailleurs, les théologiens nous disent que Satan, qui était le plus beau de tous les anges, s'étant révolté par orgueil contre Dieu, a entraîné dans sa chute les démons. Comment donc comprendre ce péché d'orgueil ? Comment le situer par rapport à la fierté, la gloire, la superbe, la vanité ou tout simplement à l'ambition ? L'orgueil ne peut-il pas être une source d'énergie ? Pour en parler, le père Potez, curé de la paroisse Notre-Dame du Travail, à Paris, et le frère David Macaire, dominicain, répondront aux questions de Régis Burnet. Une émission à voir comme antidote à l'orgueil de nos sociétés occidentales, souvent prométhéennes.
La Foi prise au Mot du 24/03/2013.

Voir les commentaires

Les trois ennemis - père Marie-Michel (23/08/2016)

25 Août 2016, 13:20pm

Publié par Véronique

Extrait de l'enseignement du P. Marie-Michel (fondateur du Carmel de La Vierge Missionnaire) le 23 août, au Sanctuaire Notre Dame du Laus Découvrez le Festival Marial : http://festivalmarial.com

Voir les commentaires

Nos "Je T'aime" dans nos difficultés.

22 Août 2016, 11:15am

Publié par Véronique

Les difficultés et les épreuves de la vie peuvent parfois engendrer de la tristesse dans notre coeur. Pour ne pas se laisser envahir par ce sentiment négatif, nous pouvons, si nous le désirons, orienter nos pensées, notre regard, nos prières, notre amour... vers Jésus. Nous pouvons le faire en écoutant de la musique, elle ouvre le coeur.

 

Jésus je t'adresse mes "Je T'aime".

Malgré les douleurs et les larmes, ce qui me tient debout, dans mes difficultés et mes épreuves d'aujourd'hui, c'est mon amour pour Toi. Ton amour que Tu m'as toujours témoigné et que Tu as fait couler en moi parfois, sont des souvenirs auxquels je m'accroche pour ne pas tomber. Mes faiblesses sont grandes et ma pauvreté s'exprime à Toi dans mes "Je T'aime". Prends les et lie les entre nous afin que nous ne soyons jamais séparés. Fais couler encore en moi ton amour pour moi, en surabondance, qu'il m'enivre, qu'il m'emporte dans ton coeur et dans les lieux que je ne connais pas encore. Transporte moi là où Tu le désires, pénètre en mon coeur même s'il ne peut contenir tout ce que Tu m'offriras. Que mes "Je T'aime" deviennent tes "Je t'aime" pour moi, qu'ils ne fassent qu'un. Que mes faiblesses se transforment en force, que mes épreuves deviennent espérance, que ma tritesse devienne joie, grâce à l'attention que Tu me portes et aux grâces que Tu feras couler en moi. Apprends-moi à T'aimer davantage, à T'exprimer l'amour que j'ai pour Toi, et à me laisser bercer par ta grâce de ta volonté divine en moi...

Véronique

Nos "Je T'aime" dans nos difficultés.

 

Une musique dans deux versions différentes, chacun choisit celle qu'il préfère.

Voir les commentaires

Evangile de saint Matthieu 6, 24-33 - S'attacher non pas au monde mais à Dieu pour atteindre les hauteurs spirituelles.

21 Août 2016, 17:34pm

Publié par Véronique

Dimanche 21 août 2016

Forme extraordinaire (calendrier Tridentin de 1962)

Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu 6,24-33

En ce temps-là, Jésus dit à ses disciples : Nul ne peut servir deux maîtres ; car ou il haïra l'un et aimera l'autre, ou il s'attachera à l'un et méprisera l'autre. Vous ne pouvez servir Dieu et l'argent.

C'est pourquoi je vous dis : Ne vous inquiétez pas pour votre vie de ce que vous mangerez ou de ce que vous boirez, ni pour votre corps de quoi vous le vêtirez. La vie n'est-elle pas plus que la nourriture, et le corps plus que le vêtement ?

Regardez les oiseaux du ciel, qui ne sèment ni ne moissonnent et n'amassent rien dans des greniers, et votre Père céleste les nourrit. Ne valez-vous pas beaucoup plus qu'eux ?

Qui de vous, à force de soucis, pourrait ajouter une seule coudée à la longueur de sa vie ?

Et pourquoi vous inquiétez-vous pour le vêtement ? Observez les lis des champs, comment ils croissent : ils ne peinent ni ne filent.

Or je vous dis que Salomon même, dans toute sa gloire, n'était pas vêtu comme l'un d'eux.

Si donc Dieu revêt ainsi l'herbe des champs, qui est aujourd'hui et demain sera jetée au four, ne le fera-t-il pas bien plus pour vous, gens de peu de foi ?

Ne vous mettez donc point en peine, disant : Que mangerons-nous ou que boirons-nous, ou de quoi nous vêtirons-nous ?

C'est de tout cela en effet que les païens sont en quête, car votre Père céleste sait que vous avez besoin de tout cela.

Cherchez premièrement le royaume de Dieu et sa justice, et tout cela vous sera donné en plus.

 

-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-

Pour enfants

Les enfants, ce dimanche Dieu nous invite s'approcher davantage de Lui.

Pourquoi ?

Dans les mots que j'ai souligné dans l'évangile, on voit une différence entre Dieu et les biens du monde. Les biens du monde sont notamment l'argent, les biens matériels, les objets, les vêtements, la télévision...

DIeu veut notre bonheur, un bonheur épanoui avec Lui et les personnes que nous rencontrons et celles avec qui nous vivons. Les biens du monde que je viens de vous expliquer empêchent ce bonheur. Oui, si nous donnons trop d'importance aux autres choses du monde et non à Dieu, nous ne vivrons pas dans le vrai bonheur.

Dans cet évangile, Dieu nous rassure en nous expliquant qu'en L'aimant Il nous donnera tout ce dont nous avons besoin (nourriture, vêtements...).

Le plus important sur terre, c'est de nous remplir au mieux de Dieu, de passer du temps avec Lui, d'être à son service, d'avoir une intimité de plus en plus grande avec Lui et, de vivre des moments d'amour de plus en plus vrais et de plus en plus profonds.

Il ne suffit pas d'aller au catéchisme (ce qui est indispensable), d'aller à la messe, de faire ses prières quotidiennes, non, il ne faut pas faire mécaniquement les choses alors que la vie intime avec Dieu est une vie qui bouge grâce à laquelle nous ressentons des choses en dedans de nous.

Quand notre intimité avec Dieu grandit, Il est arrive souvent que Dieu nous fasse sentir l'amour qu'Il est et aussi celui qu'Il a pour nous. Oui, Dieu nous fait sentir ces choses en nous et nous ne devons pas en avoir peur, au contraire, cela nous permet de mieux connaître Dieu. Plus vous vous rapprocherez de Dieu et plus Il vous fera entrer dans ce qu'Il est vraiment et, ce qu'Il a fait pour vous et ce qu'Il vous fait vivre depuis votre conception dans le ventre de votre maman.

Dieu créé la vie humaine, aussi, chaque instant de notre vie, et ce depuis le début, est toujours dans l'amour créateur de Dieu le Père, notre Papa du Ciel, Abba.

Je vous invite à vous plonger dans votre vie, depuis son début dans le ventre de votre maman (Memoria Dei), et essayer de prendre conscience de tout ce que Dieu fait pour vous depuis cet instant. Vous pouvez Lui demander de l'aide pour vivre ce moment. Durant ce temps, vous serez dans le temps spirituel lieu où nous vivons intimement avec Dieu et où notre âme vit.

En repensant à ce moment et en fonction des grâces que Dieu vous aura offert, vous verrez une différence avec les moments de votre vie ordinaire. Vous verrez une différence entre la vie sur terre et la vie spirituelle. C'est cette vie spirituelle à laquelle nous devons porter du soin et non aux choses du monde.

Plus vous vivrez intimement profondemment avec Dieu, plus vous serez spirituels, plus vous serez heureux (malgré les épreuves de la vie), plus vous sentirez en vous la liberté d'être enfant de Dieu et plus votre bonheur sera épanoui.

Lorsque vous aurez pris conscience de tout cela et quand vous le vivrez, priez pour ceux qui ne connaissent pas le vrai bonheur de vivre avec Dieu. Que votre prière soit à la hauteur de votre amour pour Dieu, ainsi, vous Lui exprimez votre envie que tous ses enfants vivent la même chose avec Lui.

 

Pour adultes (suite de ce qui est écrit pour les enfants)

Laisser Dieu agir en nous, c'est accepter son amour pour nous. Laisser Dieu faire bouger en nous ce qu'Il veut, laisser Dieu redresser en nous ce qu'il y a à redresser, abaisser ce qu'il a à abaisser, Le laisser venir guérir en nous ce qu'il y a à guérir, c'est plonger dans sa vie créatrice d'amour et lui faire porter du fruit. Oui, baignés dans le coeur même de l'amour créateur du Père nous sommes dans le coeur même du Père où nous sommes immergés dans son amour paternel qui nous a voulu depuis toute éternité. Ce n'est pas un ruisseau d'amour mais un torrent d'amour qui nous prend dans toute notre humanité.

Ces moments où Dieu nous plonge dans son amour nous aide dans notre vie quotidienne et à rechercher Dieu en toute chose. L'évangile de ce jour peut alors paraître inutile à lire et à entendre, mais chaque mot de la divine volonté mis à notre disposition est là pour nous aider à ne plus tomber et aussi à alimenter notre volonté de grandir en perfection et sainteté, sans oublier de prier pour les âmes qui n'ont pas encore atteint des hauteurs spirituelles lieu où le bonheur est de plus en plus parfait, de plus en plus profond, de plus en plus intense. Notre ardent désir que toute âme vive ainsi doit demeurer en nous.

Que Dieu comble toute âme.

Véronique

 

Source : http://catechisme-et-spiritualite.over-blog.com/2016/08/evangile-de-saint-matthieu-6-24-33-s-attacher-non-pas-aumonde-mais-a-dieu-pour-atteindre-les-hauteurs-spirituelles.html

Voir les commentaires

Paradis ? Purgatoire ? Enfer ? Nous serons jugés sur l'amour.

19 Août 2016, 18:16pm

Publié par Véronique

Dimanche 21 août 2016

Forme ordinaire

Évangile de Jésus Christ selon saint Luc 13,22-30.

Tandis qu’il faisait route vers Jérusalem, Jésus traversait villes et villages en enseignant. Quelqu’un lui demanda : « Seigneur, n’y a-t-il que peu de gens qui soient sauvés ? » Jésus leur dit : « Efforcez-vous d’entrer par la porte étroite, car, je vous le déclare, beaucoup chercheront à entrer et n’y parviendront pas. Lorsque le maître de maison se sera levé pour fermer la porte, si vous, du dehors, vous vous mettez à frapper à la porte, en disant : “Seigneur, ouvre-nous”, il vous répondra : “Je ne sais pas d’où vous êtes.” Alors vous vous mettrez à dire : “Nous avons mangé et bu en ta présence, et tu as enseigné sur nos places.” Il vous répondra : “Je ne sais pas d’où vous êtes. Éloignez-vous de moi, vous tous qui commettez l’injustice.” Là, il y aura des pleurs et des grincements de dents, quand vous verrez Abraham, Isaac et Jacob, et tous les prophètes dans le royaume de Dieu, et que vous-mêmes, vous serez jetés dehors. Alors on viendra de l’orient et de l’occident, du nord et du midi, prendre place au festin dans le royaume de Dieu. Oui, il y a des derniers qui seront premiers, et des premiers qui seront derniers. »

 

-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-

Pour enfants et adultes

Nous serons jugés sur l'amour.

Les mots soulignés ci-dessus dans l'évangile de saint Luc sont importants.

La porte étroite dont parle Jésus est la porte d'entrée du Paradis. Lorsque notre corps meurt sur la terre, notre âme, elle, qui est éternelle, ira soit au Paradis directement, soit au Purgatoire soit en Enfer.

Ne croyons pas ceux qui nous racontent que nous irons tous au Paradis, c'est un mensonge comme cette chanson si connue.

Jésus dit Lui-même dans cet évangile que tous ne seront pas sauvés. C'est Jésus qu'il faut croire et non l'esprit du monde.

Lorsque nous paraîtrons devant Dieu notre âme ne pourra plus rien faire pour elle puisque le compteur sera arrêté, et elle sera jugée sur tout le bien et tout le mal qu'elle aura amassé.

Elle sera jugée sur l'amour afin de pouvoir entrer dans le Paradis d'amour où règne l'amour éternellement. Sans l'amour suffisant il n'est pas possible d'entrer dans le royaume de l'amour.

J'ai beau être catholique pratiquante, mais si je n'ai pas fait tous mes efforts pour aimer, alors je n'irai pas au Paradis. Jésus me dira : "Je ne te connais pas".

L'école de l'amour est notre portée, chaque jour, à chaque instant de notre vie, en la personne de Jésus, envers nous-même et envers notre prochain.

Par un abandon quotidien envers Dieu auquel nous devons porter de l'importance, Dieu nous apprend comment aimer, comment pardonner, comment réagir devant toute situation difficile d'amour. Les manques d'amour que l'on nous porte sont des épreuves. Ces épreuves peuvent être plus ou moins grandes, plus ou moins nombreuses, aussi, en essayant de faire toute chose en Dieu, nous sommes invités à aimer et à pardonner par-dessus tout.

La charité excuse tout, et permet de nous tenir droit devant nos difficultés à aimer.

L'héroïsme discret de la patience dans lequel Dieu nous invite nous aide à vivre les moments difficiles de notre vie. Devant chaque difficulté à aimer, nous ne devons pas oublier notre pauvreté et celle de notre prochain, nos imperfections et les siennes. Plus ou moins remplis de Dieu, nos manques d'amour seront plus ou moins grands.

L'amour nous remet à chaque instant devant nous-mêmes, devant notre conscience mais aussi devant Dieu. "Seigneur, vous voyez mon âme en cet instant, je dis que j'aime, mais est-ce vrai ? Est-ce que j'aime comme vous voulez que j'aime ?". Nous devrions nous mettre en présence de Jésus, maintenant, pensant en cet instant que c'est celui de notre jugement et ne pouvant plus rien faire. Notre capital d'amour est-il suffisant, est-il de bonne qualité...?

Oui, ai-je assez aimé mon prochain, l'ai-je critiqué, l'ai-je jugé, lui ai-je porté tous les soins nécessaires, ai-je été à son écoute, ai-je assez prier pour lui...? Ai-je porté du soin à la vie de l'enfant à naître, au mourant, au malade ? Ai-je répondu aux attaques que l'on m'a porté ou bien ai-je pardonné et excusé dans un silence d'amour et de miséricorde ?

La remise en question sur l'amour que nous avons pour notre prochain, ou pas, doit revenir régulièrement en notre esprit et dans notre coeur. Cela nous permet de rectifier ce qui ne va pas, d'ajuster nos pensées, nos actes, nos paroles et nos prières pour devenir amour.

Lorsque nous pénétrons dans l'amour créateur de Dieu le Père, là où l'amour s'exprime, il n'y a pas de place pour autre chose que l'amour. Dans sa création d'amour, Dieu nous y a introduit et nous y fait participer. Nous sommes créés par l'amour, nous sommes amour, et nous sommes faits pour l'amour.

Reste à faire vivre cet amour en nous, à ne pas le faire mourir mais à le rendre vivant et fécond.

 

Si je ne sais pas ce qu'est aimer ni comment aimer, il est très simple de demander de l'aide à Dieu :

"Seigneur, je ne sais pas aimer, je T'aime et j'ai confiance en Toi, aussi, apprend-moi à aimer comme Tu veux que j'aime. Aide-moi à faire vivre cet amour qui est en moi puisque Tu m'as créé à ton image et à ta ressemblance, et, Tu es amour. Cet amour en moi qui dort et ne sait pas s'exprimer, fais-le vivre en moi, fais le vibrer, fais-lui faire ce qu'il doit faire, apprend-moi à le connaître et aide-moi pour qu'il vive et porte des fruits...".

 

Ne pas avoir peur de contempler Jésus qui est l'amour, de Le prendre dans ses bras et sur son coeur, de plonger dans ses Saintes Plaies et son Divin Coeur, afin d'aimer par-dessus tout et en toute chose. 

Véronique

Source : http://catechisme-et-spiritualite.over-blog.com/2016/08/evangile-de-saint-luc-12-22-30-que-faut-il-faire-pour-vivre-eternellement-dans-le-paradis-de-dieu.html

Voir les commentaires