Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Le.blog.catholique.de.Véronique

Contempler Jésus se penchant tendrement sur sa Croix

20 Avril 2015, 19:46pm

Publié par Véronique

Contempler Jésus se penchant tendrement sur sa Croix

Contempler Jésus se penchant tendrement sur sa Croix. Pour chacun d'entre nous Il l'accepte, l'aime, la désire... Son coeur est rempli d'amour pour elle à travers laquelle il nous voit tous. Il nous exprime son amour en la serrant de ses mains et de son coeur.

Ô doux Jésus, faites-nous aimer autant que vous les croix qui se présentent à nous.

Véronique

Voir les commentaires

Sainte Bernadette à Nevers et son corps incorrompu

19 Avril 2015, 21:11pm

Publié par Véronique

(Je témoigne pour la gloire de Dieu)

La première fois que je suis allée à Nevers, rendre visite à sainte Bernadette, j'ai vu en elle la grandeur de l'humilité de Dieu.

J'ai découvert cette vérité quelques temps après, dans un livre pieux.

Que cette humilité divine soit pour nous tous une priorité dans nos vies.

Véronique

Voir les commentaires

Laisser Jésus venir à nous.

15 Avril 2015, 00:18am

Publié par Véronique

Jésus s'invite bien des fois à nous sans que nous nous en rendions compte.

Par notre ignorance, par mépris peut-être, par peur, ou par oubli, nous ne permettons pas, parfois, de Le laisser s'approcher très près de nous.

Son désir ardent d'une intimité avec Lui, nous invite à nous approcher de Lui, et à accepter sa compagnie.

Laissez-Le venir à vous, Il n'a que ce désir d'amour intime avec vous.

N'ayez pas peur, laissez-Le vous témoigner son amour pour vous et Il vous comblera bien plus que vous ne pouvez le pensez.

Laissez Jésus vous envahir, dans tout votre être et dans votre vie.

Laissez-Lui la place nécessaire, ouvrez et faites grandir en vous l'espace que vous Lui fermiez (peut-être), afin que sa volonté se fasse en vous, comme Il le désire, car Il a un plan d'amour pour tous.

Il guérira en vous tout ce qui doit l'être, redressera en vous tout ce qui doit être élevé... la vie vous sera alors révélée en toute sa beauté, sa joie et son espérance.

Véronique

Voir les commentaires

La confession

15 Avril 2015, 00:12am

Publié par Véronique

Par nos péchés, notre âme se remplit de poussière noire qui l'enténèbre.

La confession individuelle la rend claire comme de l'eau claire.

C'est comme le vent qui balaye les feuilles mortes. Cela permet de nous faire voir la beauté des chemins et des paysages soutenue par les rayons du soleil.

La confession individuelle est indispensable à la beauté de notre âme.

Véronique

 

 

Voir les commentaires

Le mal veut régner en maître

14 Avril 2015, 10:31am

Publié par Véronique

Le mal veut régner en maître

L'Eternel par la fille du oui à Jésus

 

Mes enfants, le monde dans lequel vous vivez va de plus en plus souffrir à cause du mal en vous. Le mal va régner avec plus de puissance ; il touchera tout ce que vous aimez faire et qui vous éloigne de moi, Dieu. Je vous mets en garde contre des événements qui surgiront et qui vous engourdiront encore plus ; plusieurs souffriront à cause de cela. Les familles, plus particulièrement celles qui sont désunies, seront très secouées ; ces enfants ne sauront pas pourquoi ils sont si aigris. Les jeunes vont de plus en plus être contre la discipline et cela très, très jeunes ; les parents vont devenir de plus en plus égoïstes, oubliant de se donner à leurs enfants ; à cause de cela, ils vont se tirailler entre eux, se faisant beaucoup souffrir. Les amis entre eux vont devenir des traîtres ; eux qui se disaient de bons amis ne pourront demeurer fidèles à cause du manque d’argent, car les uns auront conservé leur emploi et les autres non, car l’ouvrage se fera rare et cela entraînera de la jalousie.

Les voisins seront contre les voisins.

De nouvelles lois vont se former à cause de l’économie qui connaîtra une baisse énorme au point que les hauts dirigeants auront de la difficulté à administrer leur pays. Les responsables voteront des lois pour atteindre ceux qui ne pourront pas payer d’impôts et ceux qui travailleront devront laisser la majorité de leurs revenus à l’état, alors ils tricheront sur leurs revenus. On récompensera ceux qui les dénonceront. Comme l’ouvrage sera rare ceux qui ne travailleront pas les trahiront pour avoir leur place afin de subvenir à leur nécessité.

Des êtres immondes soutiendront les hauts dirigeants qui n’auront pas de pitié pour les démunis, ni pour les enfants qui seront incapables de payer leurs dettes.

On essayera d’enlever toute trace d’aide, car l’entraide fait fleurir l’amour. On marquera tous les enfants d’un signe sur la main ou sur le front, cela les identifiera. Ce signe leur permettra de se procurer ce dont ils auront besoin. Tout se fera subtilement, sans trop les effrayer ; les enfants n’y verront aucun mal. Ils ne pourront plus être libres, car la main de Satan sera sur eux ; ils seront pris au piège: la marque de la Bête. Les hauts dirigeants seront sous son pouvoir et ceux qui ne s’y soumettront pas vont devoir démissionner vu l’ensemble des troubles dans le monde entier.

Tout basculera, ma très chère Église souffrira beaucoup, car des impies sont déjà au centre même de l’état ecclésiastique prêts pour la faire tomber. On nuira à mes fidèles enfants en s’attaquant à mes cardinaux, mes archevêques, mes évêques, mes prêtres qui seront fidèles à mes enseignements d’amour. Cela se fera avec hypocrisie pour arriver à faire tomber mon Église, car leur but est d’enlever dans le cœur de tous mes enfants l’amour de Dieu et du prochain. On obligera mes fidèles enfants à l’idolâtrie, car le faux christ dirigera mon Église et mes enfants souffriront beaucoup. Mais, moi, je serai là qui les protégerai.

Les enfants infidèles seront des sentinelles, ils surveilleront ceux qui n’adoreront pas le faux christ et, comme leur cœur sera endurci par la marque sur la main

ou sur le front, ils trahiront leurs frères et leurs sœurs, car cela se fera par des ondes qu’ils recevront en eux par la marque. Beaucoup d’enfants seront sous le pouvoir de la Bête qui sera sans pitié pour les enfants de Dieu, car elle voudra la mort de leur âme. Tout se fera au grand jour et seuls les enfants de la Lumière verront le mal autour d’eux, car ils auront refusé la marque. Ils ne pourront rien acheter puisqu’ils n’auront pas la marque, mais ils s’entraideront, car je multiplierai mes grâces pour leurs besoins et ils demeureront dans la paix. Les enfants du mal seront pour un court temps avec mes enfants d’amour ; il n’y aura rien qui pourra les sauver, car ils porteront en eux un non à l’Amour. Les enfants qui auront été marqués par la Bête se verront tels qu’ils sont seulement à la Grande Purification.

Dieu sait que ce monde sans amour voudra la perte de mes enfants de la

Lumière. Les impies les chercheront pour les tuer, mais ils seront aveuglés, car mes anges vont les dérouter ; ainsi ils ne trouveront pas le chemin ni l’endroit où mes enfants seront : ils auront la berlue. Dieu va étendre sa protection sur eux, mes enfants de la Lumière, mais le mal va faire des ravages dans le cœur de ceux qui ne se seront pas méfiés de Satan et de ses acolytes. Mes pauvres enfants vont connaître la souffrance, la haine, la jalousie et l’envie d’une façon jamais vue, car le mal en eux se sera fait maître d’eux et, lui, son maître est Satan. Mes enfants, l’enfer ouvrira grandes ses portes pour recevoir ces enfants qui diront non à l’Amour. Ceux qui se seront fait marquer de la marque de la Bête, moi, Dieu, je vais faire en sorte de leur ouvrir les yeux et ils verront tout ce que Satan leur a fait faire ; cela se fera au moment de la Grande Purification.

Mais il ne faut pas sous-estimer son pouvoir satanique sur vous, mes enfants, et sur vous, mes enfants de la Lumière ; c’est pourquoi je vous parle : « Faites attention !

Beaucoup d’enfants vont vous dire que l’enfer n’existe pas, car ils auront en eux des paroles du Trompeur ; ils seront très persuasifs. Ne vous dites pas supérieurs à eux car, là, Satan s’en réjouira. C’est là qu’il faut faire attention, il va faire naître en vous l’orgueil : l’ouverture tant désirée par lui, et vous serez entre ses griffes. Tranquillement, il vous enfoncera des émotions qui vous feront mal et vous allez vouloir vous défendre, et celui qui se défend perd sa confiance en Dieu, il laisse sa volonté humaine passer en premier ; c’est ce qu’il va faire parmi mes fidèles enfants. Je vous dis que beaucoup succomberont au mal;  ils ne se rendront pas compte du mal qu’ils se feront, car le doute se fera en eux et, eux, mes enfants de la Lumière, commenceront à douter de ceux qui sont fidèles à mes enseignements. Oui, mes enfants, vous allez penser qu’un tel est faux, qu’un tel est menteur. Le mal, tranquillement, vous grugera sans que vous l’ayez voulu parce que l’orgueil sera entré en vous.»

Voilà pourquoi je vous demande de prier Marie, ma Fille, pour qu’elle déverse en vous des grâces d’humilité que nous lui avons données pour vous : elle est la Dispensatrice de toutes grâces. C’est par elle que Satan sera écrasé, elle va se servir de ses enfants de la Lumière : vous êtes le talon de Marie, votre Mère. Il ne faut pas avoir peur de demain, Dieu vous fait savoir ce qui vient pour vous démontrer qu’il

sait tout et qu’il a déjà tout prévu pour votre venue en vous, afin que vous soyez prêts pour la très Grande Purification.

Mes enfants, n’ignorez pas que le mal vous veut en enfer, ce lieu n’a pas été inventé pour vous, c’est la demeure de Satan, il y a été jeté par moi, Dieu le Père.

C’est lui, Satan, qui par son refus d’adorer le Fils de Dieu fait homme a choisi délibérément ce lieu et a amené avec lui beaucoup, beaucoup, beaucoup d’anges rebelles ; ce sont eux qui ont choisi de suivre Lucifer, cet ange de la mort. Pouvez-vous comprendre que si des anges parfaits en beauté, en intelligence, connaissant l’amour et dont la splendeur de Dieu faisait leur bonheur ont été avec lui, comment vous, qui n’êtes que des humains, vous allez être trompés si vous ne demandez pas l’aide de Marie ? Elle est la seule humaine, à part le Fils de Dieu fait homme, capable de combattre Satan, lui l’ange parfait du mal. N’oubliez pas que tout ce qui était bon en lui s’est changé en mal, il était dans la hiérarchie des anges l’un des plus grands anges ; lui, un esprit lumineux est devenu un esprit de ténèbres.

Sa puissance est terrible, sa ruse n’est point mesurable, sa malice a la profondeur de l’abîme et son intelligence est supérieure à tout ce que vous pouvez penser, car il avait été placé à la tête des anges ; et les anges qui l’ont suivi étaient très intelligents, maintenant ils le sont, mais pour le mal. Satan et ses esprits du mal vous manœuvrent pour vous perdre. Soyez vigilants, car plus grandes encore seront ses ruses pour vous amener à trahir mes lois, mes enseignements et mon Église.

Mes enfants, l’enfer, c’est leur lieu à eux, non à vous et ceux qui sont en enfer, c’est parce qu’ils ont refusé de venir à nous, l’Amour. Nous avons donné à ces enfants notre Présence afin qu’ils se reconnaissent enfants d’amour, mais ils ont refusé de venir à nous ; ils ont blasphémé contre Dieu, refusant la vie, préférant la mort, car leur haine était à son comble. Depuis le commencement du monde, vous avez été guidés par des enfants de Dieu qui ont reçu de nous des enseignements ; vous avez connu l’amour de vos parents parce que Dieu vous a nourris de ses grâces d’amour quotidiennement; mais voici des jours où la terreur mettra en vous des doutes face à mes agirs en vous. Vous tous, vous serez dans le tourment de vivre avec le Malin qui saura mettre du mal en vous mais, moi, je vous aiderai avec mes enfants de la Lumière; ils vous aideront, car je mettrai en eux mes paroles d’amour pour vous.

Après la Grande Purification, tous ceux qui auront dit oui à l’Amour se reconnaîtront entre eux. Ils cohabiteront sur la terre pour un court temps avec les enfants du mal. Ces enfants n’auront plus le bien en eux, ils seront le mal à l’état pur ; ils s’autodétruiront et ceux qui resteront vont connaître le grand châtiment qui les effacera de la surface de la terre, car la terre sera prête à les avaler pour qu’ils ne puissent plus vous nuire. Ils reviendront avec tous ceux qui sont déjà en enfer pour le grand jugement devant tous les justes du Ciel et vous qui serez mes enfants de l’Amour.

Ceux qui seront délivrés de l’envoûtement de l’Ange de la mort seront heureux d’avoir prononcé leur oui. Quelle joie pour tous mes choisis d’avoir mes grâces !

Mes prêtres les nourriront du Corps et du Sang du Christ. Eux qui auront dit oui ainsi que les enfants de la Lumière verront des merveilles devant leurs yeux. Ils seront ouverts à l’amour de Dieu et du prochain. Ils seront dans la paix et dans le bonheur d’avoir trouvé leur place parmi mes enfants de la Lumière. Mes enfants de la

Lumière les évangéliseront, car ils auront une soif de connaître tout ce qu’ils ont refusé auparavant d’entendre. Ce qu’ils entendront fera leurs délices ; on baptisera au nom de Dieu, comme le Fils de l’homme s’est fait baptiser par Jean-Baptiste.

Mes enfants, vous tous aurez la foi en vous, vous n’aurez plus besoin de preuves, car vous saurez que tout ce que je vous ai dit est là dans votre vie ; vous goûterez l’amour et vous avancerez dans ma Terre Nouvelle dans la paix, la joie et l’amour sans que vous ayez à vous inquiéter de rien, car Dieu fera tout pour vous. Il sera votre agir en tout et tout ce que vous ferez sera pour lui ; vous ressentirez les effets de l’amour en vous : plus de peur, plus de haine, que de l’amour, que de la paix. Les jours avanceront sans que vous vous inquiétiez du moment où Dieu va faire descendre sur la terre son châtiment.

Et pendant ce temps, les enfants des ténèbres seront incapables d’être en paix ; la douleur sera leur quotidien, Satan va s’acharner à les faire souffrir. Eux qui se sont donnés à lui, il s’amusera à les torturer ; sa joie de les tenir entre ses griffes sera grande. Et le Malin saura qu’il ne pourra plus rien contre vous, car le mal ne sera plus en vous ; même s’il voudra vous faire souffrir, il saura que cela sera une joie pour vous, car vous saurez que Dieu vous attend. Sa vengeance sera terrible pour ceux qui auront dit non à l’Amour. Comme ces êtres vont souffrir !

Mes enfants de la Lumière:

Priez pour vos frères et vos sœurs afin que tous ceux qui diront oui soient dans mes grâces de force, car beaucoup de souffrances sont déjà commencées pour eux.

Ne vous laissez pas prendre par l’orgueil, votre volonté humaine est très faible.

Soyez humbles, ne jugez pas vos frères et vos sœurs.

Priez pour mon Église, mes ministres sont très secoués par Satan, il fait des ravages dans leur cœur.

Consacrez-vous au Cœur Immaculé de Marie et au Sacré-Cœur de Jésus.

Suivez mes commandements, ils sont des ressources d’amour.

Méfiez-vous du monde, il est en train de se suicider.

J’envoie parmi vous mes prophètes pour vous édifier sur mes enseignements, car beaucoup d’entre vous disent voir et entendre, mais ils sont parfois trompés par

Satan.

Aimez les écouter, c’est Dieu qui veut vous parler et il est présent à chaque instant dans votre vie; soyez mes petits-enfants, non des enfants qui se disent grands,

Dieu sonde les cœurs.

Allez à Marie, votre douce Maman, elle est la Reine des anges.

Les anges sont auprès de vous pour ce combat, car il y a combat entre mes enfants de la Lumière et les enfants des ténèbres.

Les saints dans le Ciel ont mission d’être près de vous.

Ne vous inquiétez pas pour vos enfants, Dieu prend soin des enfants qu’il vous a confiés mais, vous, priez pour eux avec ceux qui sont au Ciel et au purgatoire ; ils ont mission de vous aider.

Les âmes du purgatoire prient pour la victoire du bien sur le mal, elles reçoivent des consolations pour tous ceux qui se redressent grâce à leurs prières incessantes.

Demandez à vos anges gardiens de prier pour eux, vos défunts, lorsque vous ne pouvez le faire vous-mêmes.

Ne doutez pas que vos anges vous protègent, ils ont, eux, cette mission dès votre venue sur la terre, ils sont toujours près de vous.

Soyez bons, faites le bien en toute chose.

Lisez la Bible, prenez connaissance des messages de Marie et de ceux dictés à mes prophètes des derniers temps ; mais faites attention, beaucoup de messages circulent pour vous tromper, voilà pourquoi je vous dis : lisez la Bible, mes messages ne contredisent pas la Sainte Bible, c’est la Parole de Dieu.

Ce temps vous rappelle mes enseignements d’amour : «Là où le mal abonde, la grâce surabonde.»

Je vous aime. Votre Père qui vous veut tous comme des petits enfants.

 

 

Source - "Amour pour tous les miens" Volume 4 - page 166, paragraphe 317 :

http://lafilleduouiajesus.org/volumesNEW.htm

 

Voir les commentaires

Toucher Jésus…

13 Avril 2015, 22:01pm

Publié par Véronique

Toucher Jésus.

L’abandon à Dieu a plusieurs phases dans le cheminement spirituel de notre âme.

Il va au gré de nos prières, des sacrements que nous vivons, des joies et des difficultés de notre vie, de nos chutes, et surtout de notre volonté.

Dieu nous apprend à Lui ouvrir notre cœur, notre âme, et à Lui offrir tout de notre être, pour que rien ne puisse faire obstacle à sa volonté, afin que celle-ci puisse agir en nous selon sa convenance.

C’est comme abandonner nos valises trop lourdes sur une route mauvaise, les laisser, et prendre le bon chemin.

C’est se détacher de tout ce qui fait obstacle à Dieu en nous, et accepter de se laisser faire.

C’est aussi oser toucher Jésus lorsqu’Il se présente à nous, intimement, dans des moments où Il peut désirer de nous que nous nous offrions à Lui, sans avoir peur de Lui, et vouloir tout attendre et tout apprendre de Lui.

Plus de peur, mais de la confiance. Plus de souffrances dues à nos mauvais choix, mais agrandir notre espace pour aimer celui qui veut nous conduire vers la vraie vie et Lui laisser toute la place qui Lui est nécessaire : Dieu.

Si le tentateur met en notre esprit des erreurs du passé, nous restons dans la paix divine  que Dieu nous a fait goûter, et nous nous apercevons que nous grandissons dans la maturité de la foi.

Alors, nous rendons grâce à Dieu de tout ce qu’Il a déjà fait pour nous et sommes encore invités à demeurer dans l’humilité, dans la pauvreté de l’esprit aussi, car tout est de Dieu, tout vient de Dieu.

Toucher Jésus, c’est toucher l’Amour, c’est Lui dire « oui, je T’aime et j’ai confiance en Toi. »,

 

Véronique

Voir les commentaires

BULLE D'INDICTION DU JUBILÉ EXTRAORDINAIRE DE LA MISÉRICORDE

12 Avril 2015, 21:19pm

Publié par Véronique

 

Misericordiae Vultus

BULLE D'INDICTION
DU JUBILÉ EXTRAORDINAIRE
DE LA MISÉRICORDE

FRANÇOIS
EVÊQUE DE ROME
SERVITEUR DES SERVITEURS DE DIEU
À CEUX QUI LIRONT CETTE LETTRE
GRÂCE, MISÉRICORDE ET PAIX

 


 

1. Jésus-Christ est le visage de la miséricorde du Père. Le mystère de la foi chrétienne est là tout entier. Devenue vivante et visible, elle atteint son sommet en Jésus de Nazareth. Le Père, «riche en miséricorde» (Ep 2, 4) après avoir révélé son nom à Moïse comme «Dieu tendre et miséricordieux, lent à la colère, plein d’amour et de vérité» (Ex 34, 6) n’a pas cessé de faire connaître sa nature divine de différentes manières et en de nombreux moments. Lorsqu’est venue la «plénitude des temps» (Ga 4, 4), quand tout fut disposé selon son dessein de salut, il envoya son Fils né de la Vierge Marie pour nous révéler de façon définitive son amour. Qui le voit a vu le Père (cf. Jn 14, 9). A travers sa parole, ses gestes, et toute sa personne,[1] Jésus de Nazareth révèle la miséricorde de Dieu.

2. Nous avons toujours besoin de contempler le mystère de la miséricorde. Elle est source de joie, de sérénité et de paix. Elle est la condition de notre salut. Miséricorde est le mot qui révèle le mystère de la Sainte Trinité. La miséricorde, c’est l’acte ultime et suprême par lequel Dieu vient à notre rencontre. La miséricorde, c’est la loi fondamentale qui habite le cœur de chacun lorsqu’il jette un regard sincère sur le frère qu’il rencontre sur le chemin de la vie. La miséricorde, c’est le chemin qui unit Dieu et l’homme, pour qu’il ouvre son cœur à l’espérance d’être aimé pour toujours malgré les limites de notre péché.

3. Il y a des moments où nous sommes appelés de façon encore plus pressante, à fixer notre regard sur la miséricorde, afin de devenir nous aussi signe efficace de l’agir du Père. C’est la raison pour laquelle j’ai voulu ce Jubilé Extraordinaire de la Miséricorde, comme un temps favorable pour l’Eglise, afin que le témoignage rendu par les croyants soit plus fort et plus efficace.

L’Année Sainte s’ouvrira le 8 décembre 2015, solennité de l’Immaculée Conception. Cette fête liturgique montre comment Dieu agit dès le commencement de notre histoire. Après qu’Adam et Eve eurent péché, Dieu n’a pas voulu que l’humanité demeure seule et en proie au mal. C’est pourquoi Marie a été pensée et voulue sainte et immaculée dans l’amour (cf. Ep 1, 4), pour qu’elle devienne la Mère du Rédempteur de l’homme. Face à la gravité du péché, Dieu répond par la plénitude du pardon. La miséricorde sera toujours plus grande que le péché, et nul ne peut imposer une limite à l’amour de Dieu qui pardonne. En cette fête de l’Immaculée Conception, j’aurai la joie d’ouvrir la Porte Sainte. En cette occasion, ce sera une Porte de la Miséricorde, où quiconque entrera pourra faire l’expérience de l’amour de Dieu qui console, pardonne, et donne l’espérance.

Le dimanche suivant, troisième de l’Avent, la Porte Sainte sera ouverte dans la cathédrale de Rome, la Basilique Saint Jean de Latran. Ensuite seront ouvertes les Portes Saintes dans les autres Basiliques papales. Ce même dimanche, je désire que dans chaque Eglise particulière, dans la cathédrale qui est l’Eglise-mère pour tous les fidèles, ou bien dans la co-cathédrale ou dans une église d’importance particulière, une Porte de la Miséricorde soit également ouverte pendant toute l’Année Sainte. Au choix de l’Ordinaire du lieu, elle pourra aussi être ouverte dans les Sanctuaires où affluent tant de pèlerins qui, dans ces lieux ont le cœur touché par la grâce et trouvent le chemin de la conversion. Chaque Eglise particulière est donc directement invitée à vivre cette Année Sainte comme un moment extraordinaire de grâce et de renouveau spirituel. Donc, le Jubilé sera célébré à Rome, de même que dans les Eglises particulières, comme signe visible de la communion de toute l’Eglise.

4. J’ai choisi la date du 8 décembre pour la signification qu’elle revêt dans l’histoire récente de l’Eglise. Ainsi, j’ouvrirai la Porte Sainte pour le cinquantième anniversaire de la conclusion du Concile œcuménique Vatican II. L’Eglise ressent le besoin de garder vivant cet événement. C’est pour elle que commençait alors une nouvelle étape de son histoire. Les Pères du Concile avait perçu vivement, tel un souffle de l’Esprit, qu’il fallait parler de Dieu aux hommes de leur temps de façon plus compréhensible. Les murailles qui avaient trop longtemps enfermé l’Eglise comme dans une citadelle ayant été abattues, le temps était venu d’annoncer l’Evangile de façon renouvelée. Etape nouvelle pour l’évangélisation de toujours. Engagement nouveau de tous les chrétiens à témoigner avec plus d’enthousiasme et de conviction de leur foi. L’Eglise se sentait responsable d’être dans le monde le signe vivant de l’amour du Père.

Les paroles riches de sens que saint Jean XXIII a prononcées à l’ouverture du Concile pour montrer le chemin à parcourir reviennent en mémoire: «Aujourd’hui, l’Épouse du Christ, l’Église, préfère recourir au remède de la miséricorde plutôt que de brandir les armes de la sévérité… L’Eglise catholique, en brandissant le flambeau de la vérité religieuse, veut se montrer la mère très aimante de tous, bienveillante, patiente, pleine d’indulgence et de bonté à l’égard de ses fils séparés».[2] Dans la même perspective, lors de la conclusion du Concile, le bienheureux Paul VI s’exprimait ainsi: «Nous voulons plutôt souligner que la règle de notre Concile a été avant tout la charité … La vieille histoire du bon Samaritain a été le modèle et la règle de la spiritualité du Concile…. Un courant d’affection et d’admiration a débordé du Concile sur le monde humain moderne. Des erreurs ont été dénoncées. Oui, parce que c’est l’exigence de la charité comme de la vérité mais, à l’adresse des personnes, il n’y eut que rappel, respect et amour. Au lieu de diagnostics déprimants, des remèdes encourageants ; au lieu de présages funestes, des messages de confiance sont partis du Concile vers le monde contemporain: ses valeurs ont été non seulement respectées, mais honorées ; ses efforts soutenus, ses aspirations purifiées et bénies… toute cette richesse doctrinale ne vise qu’à une chose: servir l’homme. Il s’agit, bien entendu, de tout homme, quels que soient sa condition, sa misère et ses besoins».[3]

Animé par des sentiments de gratitude pour tout ce que l’Eglise a reçu, et conscient de la responsabilité qui est la nôtre, nous passerons la Porte Sainte sûrs d’être accompagnés par la force du Seigneur Ressuscité qui continue de soutenir notre pèlerinage. Que l’Esprit Saint qui guide les pas des croyants pour coopérer à l’œuvre du salut apporté par le Christ, conduise et soutienne le Peuple de Dieu pour l’aider à contempler le visage de la miséricorde.[4]

5. C’est le 20 novembre 2016, en la solennité liturgique du Christ, Roi de l’Univers, que sera conclue l’Année jubilaire. En refermant la Porte Sainte ce jour-là, nous serons animés de sentiments de gratitude et d’action de grâce envers la Sainte Trinité qui nous aura donné de vivre ce temps extraordinaire de grâce. Nous confierons la vie de l’Eglise, l’humanité entière et tout le cosmos à la Seigneurie du Christ, pour qu’il répande sa miséricorde telle la rosée du matin, pour une histoire féconde à construire moyennant l’engagement de tous au service de notre proche avenir. Combien je désire que les années à venir soient comme imprégnées de miséricorde pour aller à la rencontre de chacun en lui offrant la bonté et la tendresse de Dieu! Qu’à tous, croyants ou loin de la foi, puisse parvenir le baume de la miséricorde comme signe du Règne de Dieu déjà présent au milieu de nous.

6. «La miséricorde est le propre de Dieu dont la toute-puissance consiste justement à faire miséricorde».[5] Ces paroles de saint Thomas d’Aquin montrent que la miséricorde n’est pas un signe de faiblesse, mais bien l’expression de la toute-puissance de Dieu. C’est pourquoi une des plus antiques collectes de la liturgie nous fait prier ainsi: «Dieu qui donne la preuve suprême de ta puissance lorsque tu patientes et prends pitié».[6] Dieu sera toujours dans l’histoire de l’humanité comme celui qui est présent, proche, prévenant, saint et miséricordieux.

“Patient et miséricordieux”, tel est le binôme qui parcourt l’Ancien Testament pour exprimer la nature de Dieu. Sa miséricorde se manifeste concrètement à l’intérieur de tant d’événements de l’histoire du salut où sa bonté prend le pas sur la punition ou la destruction. D’une façon particulière, les Psaumes font apparaître cette grandeur de l’agir divin: «Car il pardonne toutes tes offenses et te guérit de toute maladie ; il réclame ta vie à la tombe et te couronne d’amour et de tendresse» (Ps 102, 3-4). D’une façon encore plus explicite, un autre Psaume énonce les signes concrets de la miséricorde: «Il fait justice aux opprimés ; aux affamés, il donne le pain ; le Seigneur délie les enchaînés. Le Seigneur ouvre les yeux des aveugles, le Seigneur redresse les accablés, le Seigneur aime les justes, le Seigneur protège l’étranger. Il soutient la veuve et l’orphelin, il égare les pas du méchant» (145, 7-9). Voici enfin une autre expression du psalmiste: «[Le Seigneur] guérit les cœurs brisés et soigne leurs blessures… Le Seigneur élève les humbles et rabaisse jusqu’à terre les impies» (146, 3.6). En bref, la miséricorde de Dieu n’est pas une idée abstraite, mais une réalité concrète à travers laquelle Il révèle son amour comme celui d’un père et d’une mère qui se laissent émouvoir au plus profond d’eux mêmes par leur fils. Il est juste de parler d’un amour «viscéral». Il vient du cœur comme un sentiment profond, naturel, fait de tendresse et de compassion, d’indulgence et de pardon.

7. «Eternel est son amour»: c’est le refrain qui revient à chaque verset du Psaume 135 dans le récit de l’histoire de la révélation de Dieu. En raison de la miséricorde, tous les événements de l’Ancien Testament sont riches d’une grande valeur salvifique. La miséricorde fait de l’histoire de Dieu avec Israël une histoire du salut. Répéter sans cesse: «Eternel est son amour» comme fait le Psaume, semble vouloir briser le cercle de l’espace et du temps pour tout inscrire dans le mystère éternel de l’amour. C’est comme si l’on voulait dire que non seulement dans l’histoire, mais aussi dans l’éternité, l’homme sera toujours sous le regard miséricordieux du Père. Ce n’est pas par hasard que le peuple d’Israël a voulu intégrer ce Psaume, le “Grand hallel” comme on l’appelle, dans les fêtes liturgiques les plus importantes.

Avant la Passion, Jésus a prié avec ce Psaume de la miséricorde. C’est ce qu’atteste l’évangéliste Matthieu quand il dit qu’«après avoir chanté les Psaumes» (26, 30), Jésus et ses disciples sortirent en direction du Mont des Oliviers. Lorsqu’il instituait l’Eucharistie, mémorial pour toujours de sa Pâque, il établissait symboliquement cet acte suprême de la Révélation dans la lumière de la miséricorde. Sur ce même horizon de la miséricorde, Jésus vivait sa passion et sa mort, conscient du grand mystère d’amour qui s’accomplissait sur la croix. Savoir que Jésus lui-même a prié avec ce Psaume le rend encore plus important pour nous chrétiens, et nous appelle à en faire le refrain de notre prière quotidienne de louange : «Eternel est son amour».

8. Le regard fixé sur Jésus et son visage miséricordieux, nous pouvons accueillir l’amour de la Sainte Trinité. La mission que Jésus a reçue du Père a été de révéler le mystère de l’amour divin dans sa plénitude. L’évangéliste Jean affirme pour la première et unique fois dans toute l’Ecriture: «Dieu est amour» (1 Jn 4, 8.16). Cet amour est désormais rendu visible et tangible dans toute la vie de Jésus. Sa personne n’est rien d’autre qu’amour, un amour qui se donne gratuitement. Les relations avec les personnes qui s’approchent de Lui ont quelque chose d’unique et de singulier. Les signes qu’il accomplit, surtout envers les pécheurs, les pauvres, les exclus, les malades et les souffrants, sont marqués par la miséricorde. Tout en Lui parle de miséricorde. Rien en Lui ne manque de compassion.

 

suite... : http://w2.vatican.va/content/francesco/fr/apost_letters/documents/papa-francesco_bolla_20150411_misericordiae-vultus.html

 

Jubilé de la Miséricorde - site internet : http://www.iubilaeummisericordiae.va/content/gdm/fr.html

Voir les commentaires

Soeur Faustine, apôtre de la Miséricorde Divine.

12 Avril 2015, 21:11pm

Publié par Véronique

DOCUMENTAIRE
 
Soeur Faustine, apôtre de la Miséricorde Divine
 
Durée 52 mn
 
  43296145.jpg
 
 
 Soeur Marie Faustine, apôtre de la Miséricorde, compte aujourd'hui parmi les Saints les plus célèbres de l'Église. Par son intermédiaire, le Seigneur Jésus transmet au monde entier son grand message de la Miséricorde Divine et montre un modèle de perfection chrétienne fondée sur la confiance en Dieu et sur une attitude miséricordieuse envers le prochain. Née en Pologne en 1905, elle sent un appel à la vie religieuse dès l'âge de 7 ans. Elle entre dans la congrégation des soeurs de Notre-Dame et endure de nombreuses souffrances, mais vit entièrement épanouie spirituellement et unie à Dieu. Les années qu'elle a passées au couvent abondaient en grâces extraordinaires : révélations, visions, stigmates cachés, participation à la Passion du Seigneur, don de bilocation...
 
 
Le petit journal de sainte Faustine : ici, et .
Le Christ Miséricordieux : ici.
La dévotion à la Miséricorde divine, au Christ Miséricordieux : ici.

Voir les commentaires