Overblog
Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Le.blog.catholique.de.Véronique (Blog personnel)

1er octobre - Fête de sainte Thérèse de l'Enfant Jésus

1 Octobre 2016, 06:07am

Publié par Véronique


Sainte Thérèse
de l'Enfant-Jésus et de la Sainte Face
Vierge, Carmélite, Docteur de l'Église
Co-patronne de la France

T

hérèse Martin naît à Alençon, en France, le 2 janvier 1873. Elle fut baptisée deux jours plus tard en l'église Notre-Dame, recevant les noms de Marie Françoise Thérèse. Ses parents étaient Louis Martin et Zélie Guérin (béatifiés le 19 octobre 2008 à Lisieux). Après la mort de sa mère, le 28 août 1877, Thérèse s'installa avec toute sa famille à Lisieux. Vers la fin de 1879, elle s'approche pour la première fois du sacrement de la Pénitence.

Le jour de la Pentecôte 1883, elle reçoit la grâce insigne de la guérison d'une grave maladie, par l'intercession de Notre-Dame des Victoires. Formée par les Bénédictines de Lisieux, elle fait sa première communion le 8 mai 1884, après une préparation intense, couronnée par une expérience très vive de la grâce de l'union intime avec le Christ. Quelques semaines après, le 14 juin de la même année, elle reçoit le sacrement de la confirmation, accueillant en toute conscience le don de l'Esprit Saint dans une participation personnelle à la grâce de la Pentecôte. Elle avait le désir d'entrer dans la vie contemplative, comme ses sœurs Pauline et Marie, au Carmel de Lisieux, mais son jeune âge l'en empêchait.

Pendant un voyage en Italie, après avoir visité la Maison de Lorette et la Ville éternelle, au cours de l'audience accordée par le Pape aux pèlerins du diocèse de Lisieux le 20 novembre 1887, elle demanda à Léon XIII (Vincenzo Pecci, 1878-1903), avec une audace filiale, de pouvoir entrer au Carmel à l'âge de quinze ans. Le 9 avril 1888, elle entra au Carmel de Lisieux. Elle prit l'habit le 10 janvier de l'année suivante et fit sa profession religieuse le 8 septembre 1890, en la fête de la Nativité de la Vierge Marie.

Au Carmel, elle s'engage sur le chemin de perfection tracé par la Mère fondatrice, Thérèse de Jésus, avec une ferveur et une fidélité authentiques, par l'accomplissement des divers services communautaires qui lui sont confiés. Éclairée par la Parole de Dieu, éprouvée très vivement par la maladie de son père bien-aimé, Louis Martin, qui meurt le 29 juillet 1894, elle avance vers la sainteté, inspirée par la lecture de l'Évangile, plaçant au centre de tout l'amour.

Dans ses manuscrits autobiographiques, Thérèse nous a laissé non seulement les souvenirs de son enfance et de son adolescence, mais aussi le portrait de son âme, la description de ses expériences les plus intimes. Elle découvre et communique aux novices qui lui sont confiées la petite voie de l'enfance spirituelle ; elle reçoit comme un don spécial la charge d'accompagner par le sacrifice et la prière deux «frères missionnaires». Elle pénètre toujours plus le mystère de l'Église et sent croître en elle sa vocation apostolique et missionnaire, pour attirer tout le monde à sa suite, saisie par l'amour du Christ, son unique Époux.

Le 9 juin 1895, en la fête de la Très Sainte Trinité, elle s'offre en victime d'holocauste à l'Amour miséricordieux de Dieu. Elle rédige alors le premier manuscrit autobiographique qu'elle remet à Mère Agnès le jour de la fête de celle-ci, le 21 janvier 1896. Quelques mois après, le 3 avril, dans la nuit entre le jeudi et le vendredi saints, elle souffre d'une hémoptysie, première manifestation de la maladie qui la conduira à sa mort et qu'elle accueille comme une mystérieuse visite de l'Époux divin. Elle entre alors dans une épreuve de la foi qui durera jusqu'à sa mort et dont elle donnera un témoignage bouleversant dans ses écrits. Au mois de septembre, elle achève le manuscrit B qui illustre de manière impressionnante la maturité dans la sainteté à laquelle elle est parvenue, en particulier par la découverte de sa vocation au cœur de l'Église.

Alors que sa santé se dégrade et que le temps de l'épreuve se poursuit, elle commence au mois de juin le manuscrit C dédié à Mère Marie de Gonzague ; de nouvelles grâces l'amènent à une plus haute perfection et elle découvre de nouvelles lumières pour la diffusion de son message dans l'Église au profit des âmes qui suivront sa voie. Le 8 juillet, elle est transférée à l'infirmerie. Ses sœurs et d'autres religieuses recueillent ses paroles, tandis que s'intensifient ses souffrances et ses épreuves, supportées avec patience, jusqu'à sa mort dans l'après-midi du 30 septembre 1897. «Je ne meurs pas, j'entre dans la vie», avait-elle écrit à son frère spirituel missionnaire, l'Abbé M. Bellier. Ses dernières paroles, «Mon Dieu..., je vous aime !», scellent une existence qui s'éteint sur la terre à l'âge de vingt-quatre ans pour entrer, suivant son désir, dans une phase nouvelle de présence apostolique en faveur des âmes, dans la communion des saints, pour répandre une pluie de roses sur le monde.

Elle fut canonisée par Pie XI (Ambrogio Damiano Achille Ratti, 1922-1939) le 17 mai 1925 et ce même Pape la proclama "Patronne universelle des missions", ainsi que St François Xavier, le 14 décembre 1927.

Sa doctrine et son exemple de sainteté ont été reçus par toutes les catégories de fidèles de ce siècle avec un grand enthousiasme, et aussi en dehors de l'Église catholique et du christianisme. De nombreuses Conférences épiscopales, à l'occasion du centenaire de sa mort, ont demandé au Pape qu'elle soit proclamée Docteur de l'Église, à cause de la solidité de sa sagesse spirituelle, inspirée par l'Évangile, à cause de l'originalité de ses intuitions théologiques où brille sa doctrine éminente, et à cause de l'universalité de la réception de son message spirituel, accueilli dans le monde entier et diffusé par la traduction de ses œuvres dans une cinquantaine de langues.

Saint Jean Paul II (Karol Józef Wojtyła, 1978-2005) proclama Thérèse de l'Enfant-Jésus et de la Sainte Face Docteur de l'Église universelle le 19 octobre 1997.

.

.

Le Carmel en France - Sainte Thérèse de Lisieux :

http://www.carmel.asso.fr/-Sainte-Therese-de-Lisieux-.html

Le Carmel en France - La petite Thérèse selon Benoît XVI, la vie et le message, la confiance et l'amour :

http://www.carmel.asso.fr/-Ste-Therese-de-l-Enfant-Jesus-sa-vie-.html

Archives du Carmel de Lisieux (Français et Anglais) :

http://www.archives-carmel-lisieux.fr/carmel/

Histoire d'une âme écrite par elle-même (livre) :

http://www.abbaye-saint-benoit.ch/saints/carmel/thereseenfj/histame/index.htm

Autres écrits de sainte Thérèse de l'Enfant Jésus :

http://www.abbaye-saint-benoit.ch/saints/carmel/thereseenfj/

.

.

Les ouvriers sentent des parfums de roses dès les premiers coups de pioche pour l'ouverture de la sépulture

Emission de KTO du 21/10/2007

Voir les commentaires

Jésus nous parle à travers soeur Josepha Menendez

30 Septembre 2016, 17:38pm

Publié par Véronique

Un appel à l'amour

http://www.oeuvre-du-sacre-coeur.be/?lang=fr

 

Le livre "Un appel à l'amour" en PDF :

http://www.oeuvre-du-sacre-coeur.be/En-lecture-Un-Appel-a-l-Amour

 

Jésus :

"Rappelle-toi mes paroles et crois en elles. Rien de ce que je te dis ne s’effacera jamais ! Peu importe que tu sois à ce point petite, c’est moi qui ferai tout. Mes paroles auront une telle force et ma grâce les accompagnera de telle manière, que les âmes les plus obstinées seront vaincues par l’Amour... Je me ferai connaître et je ferai voir en toi que je ne cherche ni ne demande ce qu’elles n’ont pas ... Ce que je veux, c’est que les âmes me donnent tout ce qu’elles possèdent. Si c’est du talent, je le veux, si c’est de la vertu, je la veux ; mais si c’est de la misère, de la faiblesse, si même ce sont des péchés, je les demande. Je vous en supplie, donnez-les moi. Donnez-les moi tous et gardez seulement la confiance que je vous pardonne, que je vous aime et que je vous sanctifierai."

 

Les 7 paroles de Jésus en Croix

« Père, pardonnez-leur, car ils ne savent pas ce qu’ils font.  »

Non ! Ils n’ont pas connu Celui qui est leur vie. Ils ont déchargé sur lui la fureur de leurs iniquités. Mais, je vous en supplie, ô mon Père ! Déchargez sur eux toute la force de votre Miséricorde !

« Aujourd’hui, tu seras avec moi en paradis. »

Car ta foi en la miséricorde de ton Sauveur a effacé tous tes crimes et c’est elle qui te conduit à la vie éternelle !

« Femme, voilà ton Fils ! »

O ma Mère ! Voilà mes frères… gardez-les…aimez-les. Vous n’êtes plus seuls, ô vous pour qui j’ai donné ma Vie ! Vous avez maintenant une Mère à qui vous pouvez recourir en toutes vos nécessités.

« Mon Dieu ! Pourquoi m’avez-vous abandonné ? »

…Oui, l’âme a désormais le droit de dire à son Dieu : « Pourquoi m’avez-vous abandonné ? » car, après la consommation du Mystère de la Rédemption, l’homme est devenu fils de Dieu, frère de Jésus-Christ, héritier de la vie éternelle.

« J’ai soif ! »

Père ! J’ai soif de votre Gloire et voici que l’heure est venue !...Désormais, en voyant la réalisation de mes paroles, le monde connaîtra que c’est Vous qui m’avez envoyé et vous serez glorifié ! J’ai soif des âmes et, pour apaiser cette soif, j’ai donné jusqu’à la dernière goutte de mon sang !...C’est pourquoi, je puis dire :

« Tout est consommé ! »

Maintenant est achevé le grand Mystère d’amour dans lequel un Dieu livre à la mort son propre Fils, pour rendre la Vie à l’homme.
Je suis venu dans le monde pour faire votre volonté. Père, elle est accomplie !

« Père, en vos mains, je remets mon âme »

Et à Vous, je livre mon esprit. Ainsi, les âmes qui ont accompli ma volonté pourront-elles dire, en vérité : ‘Tout est consommé !...Mon Seigneur et mon Dieu, recevez mon âme, je la remets entre vos mains.

PRIONS :

 

Jésus,

 

Que ta tête transpercée d’épines s’incline sur le monde.

 

Que ton regard mourant en ait pitié.

 

Que tes bras étendus l’embrassent.

 

Que tes plaies soient son pardon, ton sang sa rédemption,

 

Que ton Cœur ouvert soit son salut, sa paix, sa vie.
 
 
 
 
.
.

.

.

.

Voir les commentaires

Récitation du Rosaire : notre Bon Ange à droite, le démon à gauche...

30 Septembre 2016, 17:05pm

Publié par Véronique

RECITER AVEC ATTENTION

Il ne suffit pas, pour bien prier, d'exprimer nos demande par la plus excellente de toutes les manières d'oraison qu'est le Rosaire, mais il faut encore y apporter une grande attention, car Dieu écoute plutôt la voix cu coeur que celle de la bouche.

Prier Dieu avec des distractions "volontaires" serait une grande irrévérence, qui rendrait nos Rosaires infructueux et nous remplirait de péchés (Parlant de la prière vocale, saint Thomas dit : " Si quelqu'un y est volontairement distrait, c'est un péché, et cela empêche le fruit de la prière." (2.2, Q. 83, a. 13. ad 3.)).  Comment ose-t-on demander à Dieu qu'il nous écoute, si nous ne nous écoutons pas nous-mêmes, et si, pendant que nous prions cette redoutable Majesté qui fait tout trembler, nous nous arrêtions volontiers à courir après un papillon ? C'est éloigner de soi la bénédiction de ce grand Seigneur, et la changer en la malédiction négligemment : "Maledictus qui facit opus Dei negligenter." (Jr 48, 10).

Vous ne pouvez pas, à la vérité, réciter votre Rosaire sans avoir quelques distractions "involontaires" ; il est même bien difficile de dire un Ave Maria sans que votre imagination toujours remuante, ne vous ôte quelque chose de votre attention ; mais vous pouvez le réciter sans distractions volontaires, et vous devez prendre toutes sortes de moyens pour diminuer les distractions involontaires et fixer votre imagination.

A cet effet, mettez-vous en la présence de Dieu ; croyez que Dieu et sa sainte Mère vous regardent ; que votre bon Ange, à votre droite, prends vos Ave maria comme autant de roses, s'ils sont bien dits, pour en faite une couronne à Jésus et à Marie ; et qu'au contraire, le démon est à votre gauche et rôde autour de vous, pour dévorer vos Ave Maria et les marquer sur son livre de mort, s'ils ne sont pas dits avec attention, dévotion et modestie ; surtout, ne manquez pas de faire les offrandes des dizaines en l'honneur des mystères et de vous représenter, dans l'imagination, Notre-Seigneur et sa sainte Mère dans le mystère que vous honorez.

On lit dans la vie du bienheureux Hermann, de l'Ordre des Prémontés, que, lorsqu'il disait le Rosaire avec attention et dévotion, en méditant les mystères, la sainte Vierge lui apparaissait toute brillante de lumière, avec une beauté et majesté ravissantes. Mais ensuite, sa dévotion s'étant refroidie, comme il ne récitait plus son Rosaire qu'à la hâte et sans attention, elle lui apparut le visage tout ridé, triste et désagréable. Etonné d'un tel changement, il entendit la sainte Vierge lui dire : "Je parais telle devant tes yeux, que je suis à présent dans ton âme ; car tu ne me traites plus que comme une personne vile et méprisable. Où est le temps où tu me saluais avec respect et attention, en méditant mes mystères et en admirant mes grandeurs ? ".


"Le secret du Rosaire"
Saint Louis-Marie Grignion de Montfort
Editions Traditions Monastiques

.

.
 

Voir les commentaires

Octobre : le mois du Rosaire

30 Septembre 2016, 17:03pm

Publié par Véronique

Voir les commentaires

Saint François d'Assise (Film)

29 Septembre 2016, 17:38pm

Publié par Véronique

Voir les commentaires

"Dans la joie" - Groupe Glorious (Chant)

29 Septembre 2016, 17:26pm

Publié par Véronique

Extrait de l'album "Electro Pop Louange"

Disponible en commande sur www.glorious.fr 

 

Je chanterai de tout cœur

Les merveilles de Jésus mon Seigneur

Il m’a ôté des ténèbres

Il m’a délivré de tout péchés (bis)

 

Je suis dans la joie, une joie immense

Je suis dans l’allégresse, car mon Dieu m’a libéré

Je suis dans la joie, une joie immense

Je suis dans l’allégresse

Car mon Dieu m’a libéré

 

Car mon Dieu est fidèle Il ne m’abandonne jamais

Je n’ai plus rien à craindre Car mon Dieu m’a libéré

.

.

.

Voir les commentaires

"How I love you Jesus" - Christy Nockles (Chant)

29 Septembre 2016, 17:16pm

Publié par Véronique

How I Love You Jesus de Christy Nockles
de l'album 'Into the Glorious'

These lyrics are a cry of my heart:
I am leaning
On You Jesus
With all my longing
Laid before you now
And all I've needed
Is You Jesus
And all my wanting
You satisfied somehow

Chorus:
There is no higher worth
In all the earth
But to love You
How I love You
No greater call
No life at all
But to love You
How I love You

Jesus,
Be my desire
Purify me
'Till I burn for you alone

Chorus:
There is no higher worth
In all the earth
But to love You
How i love You
No greater call
No life at all
But to love You
How I love You
No higher worth
In all the earth
But to love You
How I love You

No greater call
No life at all
But to love You
How I love You

How I love You,
Love You, Jesus, Jesus
How I love You,
Love You, Jesus

 

.

.

.

Voir les commentaires

29 septembre - Fête des Saints Michel, Gabriel, Raphaël

29 Septembre 2016, 06:07am

Publié par Véronique

SAINT MICHEL ARCHANGE - et tous les saints Anges

 

Avec saint Michel, l'Église, en ce jour, honore tous les bons Anges, dont il a été le chef et le modèle au jour de la révolte de Lucifer et des mauvais anges. D'après nos Saints Livres, ils sont divisés en neuf Choeurs et en trois Hiérarchies: Les Anges, les Archanges et les Vertus; les Puissances, les Principautés et les Dominations; enfin, plus haut encore, les Trônes, les Chérubins et les Séraphins. Leur occupation est de contempler Dieu, de L'aimer, de Le louer et d'exécuter Ses Volontés pour la conduite de l'univers et pour le salut des hommes. Aussi les voyons-nous chargés de différentes missions sur la terre, auprès des personnes, des familles, des paroisses, des diocèses, des royaumes, de l'Église entière.

Ceux dont l'Écriture fait une mention particulière sont, outre saint Michel, l'archange Gabriel, à qui semble avoir été confié le soin de tout ce qui regarde le mystère de l'Incarnation, et l'Archange Raphaël, qui conduisit et ramena si merveilleusement le jeune Tobie. – Saint Michel a été fait non seulement Prince des anges, mais aussi Prince des âmes qui doivent remplir les places demeurées vides par la chute des démons. Son nom marque sa fidélité, car il signifie: Qui est semblable à Dieu!

Les Saints lui attribuent la plupart des apparitions mentionnées dans l'Ancien Testament. C'est lui, disent-ils, qui retint la main d'Abraham prêt à immoler son fils Isaac; c'est lui qui apparut à Josué et le rendit maître de Jéricho par la chute de ses tours et de ses murailles; c'est lui qui dirigea l'arche de Noé par-dessus les eaux du déluge; c'est lui qui lutta contre Jacob et le bénit; c'est lui qui donna la loi à Moïse sur la montagne du Sinaï; qui rendit David victorieux de Goliath et le préserva de la persécution de Saül, etc. Il a été le protecteur de la Synagogue; il est le protecteur de l'Église.


L'Histoire nous rapporte tant de merveilles de cet Ange sublime, qu'on ne peut douter qu'il ne soit, dans les desseins de Dieu, l'un des principaux instruments de Sa puissance et de Sa bonté. L'assistance que la France a souvent reçue de lui le fait regarder comme le protecteur spécial de ce royaume.

 

Prières à Saint Michel Archange

Saint Michel Archange s'est manifesté au moins trois fois sur terre

Les Archanges : Catéchisme de l'Eglise catholique

Les Anges dans la vie de l'Eglise : Catéchisme de l'Eglise catholique (334 à 336)

L'Ange Gabriel : Catéchisme de l'Eglise catholique

Les Saints Archanges : blog Notre Dame des Neiges (Prières, chapelet, Litanies, enseignements, chants...)

 

Voir les commentaires

Ce soir sur M6, une enquête sur l'Islam en France - Bernard de la Villardière agressé lors de son enquête

28 Septembre 2016, 16:44pm

Publié par Véronique

Ce mercredi soir, sur M6, Bernard de la Villardière présente Dossier Tabou , une enquête sur l'islam pour laquelle il est allé sur le terrain. Dans C à vous , le journaliste révèle avoir été agressé à cette occasion.

Dans Dossier Tabou, diffusé ce mercredi soir sur M6, Bernard de la Villardière enquête sur l'islam, sur les imams, dont 70% à 80 % viendraient de l'étranger, sur les écoles musulmanes, dont certaines sont dirigées par des salafistes, et sur les prisons, qui sont devenues de hauts lieux de radicalisation.

Un reportage qui n'a pas été sans heurt pour le journaliste. Dans l'émission C à vous, diffusée mardi soir sur France 5, il a confié avoir été agressé sur le terrain de ses investigations. Un extrait de la bousculade a été diffusé dans l'émission d'Anne-Sophie Lapix.

Bernard de la Villardière "inquiet"

A Sevran, en Seine-Saint-Denis, ville que de nombreux mineurs ont quitté pour faire le djihad, Bernard de la Villardière et son équipe ont été malmenés par une bande de jeunes.

Le journaliste révèle ne pas avoir été serein pendant l'altercation, arrêtant le tournage pour ne pas que les choses dégénèrent. "J'étais un peu inquiet. On a 'décroché', entre guillemets, prudemment, sinon ça risquait de mal se passer", explique-t-il.

Le présentateur de Zone Interdite avait refusé d'être suivi par la police durant son reportage. "Les policiers m'avaient dit: 'Quand vous venez à Sevran, dites-nous et puis on ne restera pas loin'. Mais je refusais de recourir à ce subterfuge. Je ne les ai pas prévenus."

Des pressions de l'administration pénitentiaire

Bernard de la Villardière indique également avoir été victime de pressions de l'administration pénitentiaire, notamment après avoir interviewé un imam de la prison de Fresnes.

"On nous dit qu'il ne fallait pas l'interviewer alors qu'on a été devant le directeur de la prison et qu'il nous a vus." Bernard de la Villardière déplore que, face à ce genre de pratiques, l'Etat "ferme les écoutilles".

Source :  http://www.msn.com/fr-fr/actualite/france/bernard-de-la-villardi%c3%a8re-agress%c3%a9-durant-un-reportage-sur-lislam/ar-BBwIVq3?li=BBoJIji&ocid=mailsignout

 

France : union de prière

.

.

.

Voir les commentaires