Le.blog.catholique.de.Véronique

"L'amitié, un don divin !" - Père Michel-Marie Zanotti-Sorkine

11 Avril 2014, 20:29pm

Publié par Véronique

Évangile de notre Seigneur Jésus-Christ selon saint Jn XI, 1-45

Un homme était tombé malade. C"était Lazare, de Béthanie, le village de Marie et de sa soeur Marthe. (Marie est celle qui versa du parfum sur le Seigneur et lui essuya les pieds avec ses cheveux. Lazare, le malade, était son frère.) Donc, les deux soeurs envoyèrent dire à Jésus : « Seigneur, celui que tu aimes est malade. » En apprenant cela, Jésus dit : « Cette maladie ne conduit pas à la mort, elle est pour la gloire de Dieu, afin que par elle le Fils de Dieu soit glorifié. » Jésus aimait Marthe et sa soeur, ainsi que Lazare. Quand il apprit que celui-ci était malade, il demeura pourtant deux jours à l'endroit où il se trouvait ; alors seulement il dit aux disciples : « Revenons en Judée. » Les disciples lui dirent : « Rabbi, tout récemment, les Juifs cherchaient à te lapider, et tu retournes là-bas ? » Jésus répondit : « Ne fait-il pas jour pendant douze heures ? Celui qui marche pendant le jour ne trébuche pas, parce qu'il voit la lumière de ce monde ; mais celui qui marche pendant la nuit trébuche, parce que la lumière n'est pas en lui. » Après ces paroles, il ajouta : « Lazare, notre ami, s'est endormi ; mais je m'en vais le tirer de ce sommeil. » Les disciples lui dirent alors : « Seigneur, s'il s'est endormi, il sera sauvé. » Car ils pensaient que Jésus voulait parler du sommeil, tandis qu'il parlait de la mort. Alors il leur dit clairement : « Lazare est mort, et je me réjouis de n'avoir pas été là, à cause de vous, pour que vous croyiez. Mais allons auprès de lui ! » Thomas (dont le nom signifie : Jumeau) dit aux autres disciples : « Allons-y nous aussi, pour mourir avec lui ! » Quand Jésus arriva, il trouva Lazare au tombeau depuis quatre jours déjà. Comme Béthanie était tout près de Jérusalem - à une demi-heure de marche environ - beaucoup de Juifs étaient venus manifester leur sympathie à Marthe et à Marie, dans leur deuil. Lorsque Marthe apprit l'arrivée de Jésus, elle partit à sa rencontre, tandis que Marie restait à la maison. Marthe dit à Jésus : « Seigneur, si tu avais été là, mon frère ne serait pas mort. Mais je sais que, maintenant encore, Dieu t'accordera tout ce que tu lui demanderas. » Jésus lui dit : « Ton frère ressuscitera. » Marthe reprit : « Je sais qu'il ressuscitera au dernier jour, à la résurrection. » Jésus lui dit : « Moi, je suis la résurrection et la vie. Celui qui croit en moi, même s'il meurt, vivra ; et tout homme qui vit et qui croit en moi ne mourra jamais. Crois-tu cela ? » Elle répondit : « Oui, Seigneur, tu es le Messie, je le crois ; tu es le Fils de Dieu, celui qui vient dans le monde. » Ayant dit cela, elle s'en alla appeler sa soeur Marie, et lui dit tout bas : « Le Maître est là, il t'appelle. » Marie, dès qu'elle l'entendit, se leva aussitôt et partit rejoindre Jésus. Il n'était pas encore entré dans le village ; il se trouvait toujours à l'endroit où Marthe l'avait rencontré. Les Juifs qui étaient à la maison avec Marie, et lui manifestaient leur sympathie, quand ils la virent se lever et sortir si vite, la suivirent, pensant qu'elle allait au tombeau pour y pleurer. Elle arriva à l'endroit où se trouvait Jésus ; dès qu'elle le vit, elle se jeta à ses pieds et lui dit : « Seigneur, si tu avais été là, mon frère ne serait pas mort. » Quand il vit qu'elle pleurait, et que les Juifs venus avec elle pleuraient aussi, Jésus fut bouleversé d'une émotion profonde. Il demanda : « Où l'avez-vous déposé ? » Ils lui répondirent : « Viens voir, Seigneur. » Alors Jésus pleura. Les Juifs se dirent : « Voyez comme il l'aimait ! » Mais certains d'entre eux disaient : « Lui qui a ouvert les yeux de l'aveugle, ne pouvait-il pas empêcher Lazare de mourir ? » Jésus, repris par l'émotion, arriva au tombeau. C'était une grotte fermée par une pierre. Jésus dit : « Enlevez la pierre. » Marthe, la soeur du mort, lui dit : « Mais, Seigneur, il sent déjà ; voilà quatre jours qu'il est là. » Alors Jésus dit à Marthe : « Ne te l'ai-je pas dit ? Si tu crois, tu verras la gloire de Dieu. » On enleva donc la pierre. Alors Jésus leva les yeux au ciel et dit : « Père, je te rends grâce parce que tu m'as exaucé. Je savais bien, moi, que tu m'exauces toujours ; mais si j'ai parlé, c'est pour cette foule qui est autour de moi, afin qu'ils croient que tu m'as envoyé. » Après cela, il cria d'une voix forte : « Lazare, viens dehors ! » Et le mort sortit, les pieds et les mains attachés, le visage enveloppé d'un suaire. Jésus leur dit : « Déliez-le, et laissez-le aller. » Les nombreux Juifs, qui étaient venus entourer Marie et avaient donc vu ce que faisait Jésus, crurent en lui.

La prédication du Père Michel-Marie Zanotti-Sorkine

Télécharger la prédication

 

Source : http://www.delamoureneclats.fr/#!/ses-predications/2013-2014/2014-04-06/jour/

 

Voir les commentaires

Que se passe-t-il dans la tête de François Hollande ?

9 Avril 2014, 09:49am

Publié par Véronique

1 h 27 mn d'émission à voir sur ce lien, pendant encore quelques jours seulement

http://www.france3.fr/emission/que-se-passe-t-il-dans-la-tete-de-francois-hollande/diffusion-du-07-04-2014-20h45

Quel rapport avec une telle émission sur un blog catholique ?

Un : le seul but est de prendre conscience qu'une mauvaise atmosphère prend place en France, et, si cette émission (sur une grande chaîne nationale) a osé voir le jours (alors que jusqu'à présent tout était dit uniquement sur internet par différents sites ou, par différents diaporamas reçus dans nos boîtes de messageries personnelles), et, ne voulant pas céder à la critique mais souhaitant rester fidèle à l'évangile, je me dis qu'il est certainement plus sage de rester centré sur Dieu pour l'écouter, dans un silence confiant, pour ne surtout pas me faire embarquer dans une démarche de jugement et critique (qui suis-je pour juger ?), et, la musique qui accompagne les critiques faites sur le personnage star de cette émission est uniquement pour engendrer plus facilement en moi le péché et donc me faire manipuler.

Ceci dit, il faut voir les choses, parce qu'elles existent, un chat est un chat, aussi, ce reportage me fait penser à deux livres :

- "Les amazones de la République"

   http://infos-75.com/voir-lire-ecouter/lire/lire-les-amazones-de-la-republique-sexe-et-journalistes-de-renaud-revel/

- "Pourquoi la France va faire faillite"

http://www.atlantico.fr/decryptage/augmentation-taux-interet-prets-impossible-france-faillite-simone-wapler-364016.html

 

Tout cela pour dire qu'il est urgent et important de prier quotidiennement pour la France tant les ténèbres y sont épaisses, d'être plus attentif aux prochaines élections (voir ceux ou celles qui défendent la vie et la famille...), car pauvre France tu as perdu pied, mais Dieu va te relever !

Véronique

Que se passe-t-il dans la tête de François Hollande ?
Que se passe-t-il dans la tête de François Hollande ?

Voir les commentaires

Les nouveaux Lego sont un outil de Satan, selon un prêtre polonais

9 Avril 2014, 09:27am

Publié par Véronique

Cela ressemble à un poisson d’avril, mais cela n’en est pas un. Le père Slawomir Kostrzewa, un prête polonais qui avait déjà accusé Hello Kitty de promouvoir la violence et l’industrie pornographique, n'apprécie pas l'aspect des nouveaux Lego. Des outils de Satan qui pourraient «détruire l'âme des enfants et les mener vers le côté obscur», a-t-il déclaré lors d'un discours, explique The Telegraph.

L’homme s’inquiète en particulier de l'expression faciale des Lego zombies et de la série Monster Fighters, dans laquelle les enfants peuvent jouer avec un Lego Dracula.

Le prêtre se justifie avec une étude de chercheurs néo-zélandais, selon laquelle les Lego expriment plus de peur et de colère qu'avant. L'étude concluait alors que «les enfants qui grandissent avec des Lego aujourd'hui se souviendront non seulement des sourires, mais aussi de la colère et de la peur sur les visages des Minifigures».

Source : http://actu.orange.fr/points-de-vue-actu/les-nouveaux-lego-sont-un-outil-de-satan-selon-un-pr-ecirc-tre-polonais-20140404110546.html

Les nouveaux Lego sont un outil de Satan, selon un prêtre polonais

Voir les commentaires

"Nos souffrances corporelles ne viennent pas de Dieu" - prédication du père Michel-Marie Zanotti-Sorkine

7 Avril 2014, 16:16pm

Publié par Véronique

Évangile de notre Seigneur Jésus-Christ selon saint Jn IX, 1-41

En sortant du Temple, Jésus vit sur son passage un homme qui était aveugle de naissance. Ses disciples l'interrogèrent : « Rabbi, pourquoi cet homme est-il né aveugle ? Est-ce lui qui a péché, ou bien ses parents ? » Jésus répondit : « Ni lui, ni ses parents. Mais l'action de Dieu devait se manifester en lui. Il nous faut réaliser l'action de celui qui m'a envoyé, pendant qu'il fait encore jour ; déjà la nuit approche, et personne ne pourra plus agir. Tant que je suis dans le monde, je suis la lumière du monde. » Cela dit, il cracha sur le sol et, avec la salive, il fit de la boue qu'il appliqua sur les yeux de l'aveugle, et il lui dit : « Va te laver à la piscine de Siloé » (ce nom signifie : Envoyé). L'aveugle y alla donc, et il se lava ; quand il revint, il voyait. Ses voisins, et ceux qui étaient habitués à le rencontrer - car il était mendiant - dirent alors : « N'est-ce pas celui qui se tenait là pour mendier ? » Les uns disaient : « C'est lui. » Les autres disaient : « Pas du tout, c'est quelqu'un qui lui ressemble. » Mais lui affirmait : « C'est bien moi. » Et on lui demandait : « Alors, comment tes yeux se sont-il ouverts ? » Il répondit : « L'homme qu'on appelle Jésus a fait de la boue, il m'en a frotté les yeux et il m'a dit : 'Va te laver à la piscine de Siloé.' J'y suis donc allé et je me suis lavé ; alors, j'ai vu. » Ils lui dirent : « Et lui, où est-il ? » Il répondit : « Je ne sais pas. » On amène aux pharisiens cet homme qui avait été aveugle. Or, c'était un jour de sabbat que Jésus avait fait de la boue et lui avait ouvert les yeux. A leur tour, les pharisiens lui demandèrent : « Comment se fait-il que tu voies ? » Il leur répondit : « Il m'a mis de la boue sur les yeux, je me suis lavé, et maintenant je vois. » Certains pharisiens disaient : « Celui-là ne vient pas de Dieu, puisqu'il n'observe pas le repos du sabbat. » D'autres répliquaient : « Comment un homme pécheur pourrait-il accomplir des signes pareils ? » Ainsi donc ils étaient divisés. Alors ils s'adressent de nouveau à l'aveugle : « Et toi, que dis-tu de lui, puisqu'il t'a ouvert les yeux ? » Il dit : « C'est un prophète. » Les Juifs ne voulaient pas croire que cet homme, qui maintenant voyait, avait été aveugle. C'est pourquoi ils convoquèrent ses parents et leur demandèrent : « Cet homme est bien votre fils, et vous dites qu'il est né aveugle ? Comment se fait-il qu'il voie maintenant ? » Les parents répondirent : « Nous savons que c'est bien notre fils, et qu'il est né aveugle. Mais comment peut-il voir à présent, nous ne le savons pas ; et qui lui a ouvert les yeux, nous ne le savons pas non plus. Interrogez-le, il est assez grand pour s'expliquer. » Ses parents parlaient ainsi parce qu'ils avaient peur des Juifs. En effet, les Juifs s'étaient déjà mis d'accord pour exclure de la synagogue tous ceux qui déclareraient que Jésus est le Messie. Voilà pourquoi les parents avaient dit : « Il est assez grand, interrogez-le ! » Pour la seconde fois, les pharisiens convoquèrent l'homme qui avait été aveugle, et ils lui dirent : « Rends gloire à Dieu ! Nous savons, nous, que cet homme est un pécheur. » Il répondit : « Est-ce un pécheur ? Je n'en sais rien ; mais il y a une chose que je sais : j'étais aveugle, et maintenant je vois. » Ils lui dirent alors : « Comment a-t-il fait pour t'ouvrir les yeux ? » Il leur répondit : « Je vous l'ai déjà dit, et vous n'avez pas écouté. Pourquoi voulez-vous m'entendre encore une fois ? Serait-ce que vous aussi vous voulez devenir ses disciples ? » Ils se mirent à l'injurier : « C'est toi qui es son disciple ; nous, c'est de Moïse que nous sommes les disciples. Moïse, nous savons que Dieu lui a parlé ; quant à celui-là, nous ne savons pas d'où il est. » L'homme leur répondit : « Voilà bien ce qui est étonnant ! Vous ne savez pas d'où il est, et pourtant il m'a ouvert les yeux. Comme chacun sait, Dieu n'exauce pas les pécheurs, mais si quelqu'un l'honore et fait sa volonté, il l'exauce. Jamais encore on n'avait entendu dire qu'un homme ait ouvert les yeux à un aveugle de naissance. Si cet homme-là ne venait pas de Dieu, il ne pourrait rien faire. » Ils répliquèrent : « Tu es tout entier plongé dans le péché depuis ta naissance, et tu nous fais la leçon ? » Et ils le jetèrent dehors. Jésus apprit qu'ils l'avaient expulsé. Alors il vint le trouver et lui dit : « Crois-tu au Fils de l'homme ? » Il répondit : « Et qui est-il, Seigneur, pour que je croie en lui ? » Jésus lui dit : « Tu le vois, et c'est lui qui te parle. » Il dit : « Je crois, Seigneur ! », et il se prosterna devant lui. Jésus dit alors : « Je suis venu en ce monde pour une remise en question : pour que ceux qui ne voient pas puissent voir, et que ceux qui voient deviennent aveugles. » Des pharisiens qui se trouvaient avec lui entendirent ces paroles et lui dirent : « Serions-nous des aveugles, nous aussi ? » Jésus leur répondit : « Si vous étiez des aveugles, vous n'auriez pas de péché ; mais du moment que vous dites : 'Nous voyons !' votre péché demeure. »

La prédication du Père Michel-Marie Zanotti-Sorkine http://www.delamoureneclats.fr/#!/ses-predications/2013-2014/2014-03-30/jour/

Voir les commentaires

"Vivre dans l'intimité de Jésus" - Homélie du père Michel-Marie Zanotti-Sorkine

3 Avril 2014, 14:49pm

Publié par Véronique

Évangile de notre Seigneur Jésus-Christ selon saint Jn IV, 5-42

Jésus arrivait à une ville de Samarie, appelée Sykar, près du terrain que Jacob avait donné à son fils Joseph, et où se trouve le puits de Jacob. Jésus, fatigué par la route, s'était assis là, au bord du puits. Il était environ midi. Arrive une femme de Samarie, qui venait puiser de l'eau. Jésus lui dit : « Donne-moi à boire. » (En effet, ses disciples étaient partis à la ville pour acheter de quoi manger.) La Samaritaine lui dit : « Comment ! Toi qui es Juif, tu me demandes à boire, à moi, une Samaritaine ? » (En effet, les Juifs ne veulent rien avoir en commun avec les Samaritains.) Jésus lui répondit : « Si tu savais le don de Dieu, si tu connaissais celui qui te dit : 'Donne-moi à boire', c'est toi qui lui aurais demandé, et il t'aurait donné de l'eau vive. » Elle lui dit : « Seigneur, tu n'as rien pour puiser, et le puits est profond ; avec quoi prendrais-tu l'eau vive ? Serais-tu plus grand que notre père Jacob qui nous a donné ce puits, et qui en a bu lui-même, avec ses fils et ses bêtes ? » Jésus lui répondit : « Tout homme qui boit de cette eau aura encore soif ; mais celui qui boira de l'eau que moi je lui donnerai n'aura plus jamais soif ; et l'eau que je lui donnerai deviendra en lui source jaillissante pour la vie éternelle. » La femme lui dit : « Seigneur, donne-la-moi, cette eau : que je n'aie plus soif, et que je n'aie plus à venir ici pour puiser. » Jésus lui dit : « Va, appelle ton mari, et reviens. » La femme répliqua : « Je n'ai pas de mari. » Jésus reprit : « Tu as raison de dire que tu n'as pas de mari, car tu en as eu cinq, et celui que tu as maintenant n'est pas ton mari : là, tu dis vrai. » La femme lui dit : « Seigneur, je le vois, tu es un prophète. Alors, explique-moi : nos pères ont adoré Dieu sur la montagne qui est là, et vous, les Juifs, vous dites que le lieu où il faut l'adorer est à Jérusalem. » Jésus lui dit : « Femme, crois-moi : l'heure vient où vous n'irez plus ni sur cette montagne ni à Jérusalem pour adorer le Père. Vous adorez ce que vous ne connaissez pas ; nous adorons, nous, celui que nous connaissons, car le salut vient des Juifs. Mais l'heure vient - et c'est maintenant - où les vrais adorateurs adoreront le Père en esprit et vérité : tels sont les adorateurs que recherche le Père. Dieu est esprit, et ceux qui l'adorent, c'est en esprit et vérité qu'ils doivent l'adorer. » La femme lui dit : « Je sais qu'il vient, le Messie, celui qu'on appelle Christ. Quand il viendra, c'est lui qui nous fera connaître toutes choses. » Jésus lui dit : « Moi qui te parle, je le suis. » Là-dessus, ses disciples arrivèrent ; ils étaient surpris de le voir parler avec une femme. Pourtant, aucun ne lui dit : « Que demandes-tu ? » ou : « Pourquoi parles-tu avec elle ? » La femme, laissant là sa cruche, revint à la ville et dit aux gens : « Venez voir un homme qui m'a dit tout ce que j'ai fait. Ne serait-il pas le Messie ? » Ils sortirent de la ville, et ils se dirigeaient vers Jésus. Pendant ce temps, les disciples l'appelaient : « Rabbi, viens manger. » Mais il répondit : « Pour moi, j'ai de quoi manger : c'est une nourriture que vous ne connaissez pas. » Les disciples se demandaient : « Quelqu'un lui aurait-il apporté à manger ? » Jésus leur dit : « Ma nourriture, c'est de faire la volonté de celui qui m'a envoyé et d'accomplir son oeuvre. Ne dites-vous pas : 'Encore quatre mois et ce sera la moisson' ? Et moi je vous dis : Levez les yeux et regardez les champs qui se dorent pour la moisson. Dès maintenant, le moissonneur reçoit son salaire : il récolte du fruit pour la vie éternelle, si bien que le semeur se réjouit avec le moissonneur. Il est bien vrai, le proverbe : 'L'un sème, l'autre moissonne.' Je vous ai envoyés moissonner là où vous n'avez pas pris de peine, d'autres ont pris de la peine, et vous, vous profitez de leurs travaux. » Beaucoup de Samaritains de cette ville crurent en Jésus, à cause des paroles de la femme qui avait rendu ce témoignage : « Il m'a dit tout ce que j'ai fait. » Lorsqu'ils arrivèrent auprès de lui, ils l'invitèrent à demeurer chez eux. Il y resta deux jours. Ils furent encore beaucoup plus nombreux à croire à cause de ses propres paroles, et ils disaient à la femme : « Ce n'est plus à cause de ce que tu nous as dit que nous croyons maintenant ; nous l'avons entendu par nous-mêmes, et nous savons que c'est vraiment lui le Sauveur du monde. »

 

La prédication du Père Michel-Marie Zanotti-Sorkine

http://www.delamoureneclats.fr/#!/ses-predications/2013-2014/2014-03-23/jour/

Voir les commentaires

Gouvernement Valls : le meilleur pour le meilleur ! Eh ben oui !

3 Avril 2014, 09:43am

Publié par Véronique

On aurait presque du mal à le croire tant ça va mal en France, mais encore faut-il comprendre les choses à l'endroit.

Le père Yannick Bonnet se réjouit de ce qui se passe en France, c'est-à dire sa chute inévitable, car il voit enfin la prophétie de Marthe Robin se réaliser, lorsqu'elle lui avait confier que la France tomberait très bas et qu'ensuite elle se relèverait.

Le nouveau gouvernement de monsieur Valls est le meilleur pour que cela se réalise enfin, oui, car le but, la volonté et les convictions de ce très mauvais gouvernement vont nous mener à une chute plus qu'évidente, bien que déjà commencée, et nous savons que beaucoup de personnes du monde politique (de gauche comme de droite) font partie de la franc maçonnerie (déguisés en habits de clown durant leur cérémonies, messes noires...), d'où viennent beaucoup de lois diaboliques françaises, et n'ont qu'un but, s'en prendre à l'être humain (nous nous en rendons déjà compte par le gazage notamment d'enfants et personnes âgées durant la Manif pour Tous, l'avortement, le mariage pour tous, bientôt la G.P.A et la P.M.A et l'euthanasie, la théorie du genre, la nouvelle réforme des rythmes scolaires qui va fatiguer les enfants et va faire débourser beaucoup d'argent aux parents...) .

Mais Dieu est le plus fort, le Tout-Puissant !

Nous voyons les prophéties de Julie Jahenny se réaliser petit à petit, confirmant ce que Dieu lui a fait vivre, selon sa volonté divine, pour sa Gloire et ceux qui voudront bien y prendre part.

Ne soyons donc pas anéantis par ce gouvernement catastrophique, au contraire, remplissons nos coeurs de joie, louons le Seigneur, prions, car enfin nous voyons les desseins de Dieu prédits en différentes prophéties : Marthe Robin, Marie-Julie Jahenny, Garabandal..., se réaliser. Et tout converge entre elles.

Allélulia !

En union de prière fraternelle si puissante pour la France.

Véronique

 

Liens

Père Yannick Bonnet - Marthe Robin http://le.blog.de.lala.over-blog.com/2014/03/fran%C3%A7ois-hollande-peut-il-mieux-faire-p%C3%A8re.-y.-bonnet.html

Catégorie "France - Sainte Jeanne d'Arc" sur le blog http://le.blog.de.lala.over-blog.com/tag/FRANCE-Ste%20JEANNE%20D'ARC/

Voir les commentaires

Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog