Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Le.blog.catholique.de.Véronique (Blog personnel)

Articles avec #dangers-occultisme-magie...

Autrefois versée dans l’occultisme, Beth Eckert met en garde les chrétiens contre le Yoga.

16 Août 2017, 17:13pm

Publié par Véronique

 

Beth Eckert s’est enfoncée très jeune dans ce qu’elle nomme « une vie d’obscurité et de désespoir » dans l’occultisme, le New-Age et les philosophies orientales, jusqu’à sa rencontre avec Jésus qui la fera sortir « de l’obscurité vers la lumière ». Au vue de toute cette expérience, Beth estime que le yoga n’est pas une pratique anodine spirituellement et elle a décidé de partager ses positions dans une vidéo postée sur Youtube.

Beth s’est toujours sentie seule et triste, mais à l’adolescence après avoir été violée, elle essaie de mettre fin à ses jours, puis tombe dans la drogue et l’alcool. Elle recherche la vérité et un sens à sa vie. C’est dans le New-Age, les philosophies orientales et l’occultisme qu’elle cherchera. Elle deviendra une sorcière et seul Jésus la sortira des ténèbres dans lesquelles sa vie s’est enfoncée. Elle raconte son parcours dans un blog, The other side of darkness, l’autre face des ténèbres.

Et pour cette jeune femme désormais chrétienne et engagée, la pratique du yoga serait à éviter. Car selon elle, les racines du yoga puisent directement dans l’hindouisme et l’occultisme, et cette pratique ouvrirait une porte sur l’occultisme.

« Il prend quelque chose qui semble bien, qui ressemble à quelque chose qui est bon pour ta santé spirituelle, mentale et physique. Tu portes de jolies tenues, tu sors et tu rencontres des gens agréables et c’est juste super bon pour toi. C’est ce que les gens pensent faire en pratiquant le yoga. […] Ils croient réellement qu’ils font quelque chose qui est bon pour eux. […] Donc quand vous faites du yoga, vous utilisez le pouvoir de l’esprit Kundalini qui est Shakti, qui est une fausse divinité, c’est à dire un démon, que vous invitez dans votre corps et qui se canalise dans votre corps, qui devient un portail pour les démons. »

Nul doute que cette position réveillera le débat qui existe dans les milieux chrétiens autour de certaines de ces pratiques, mais il demeure intéressant de l’alimenter avec le témoignage de Beth.

Voir les commentaires

La puce. DANGER !

4 Août 2017, 19:25pm

Publié par Véronique

La puce, la marque de la Bête (Satan)

Livre de l'Apocalypse, chapitre 13 et 14 (Bible des Peuples)

Les forces du mal à l’œuvre dans l’histoire

La bête d’occident

•13 1 J’ai vu alors une bête qui remontait de la mer et qui avait dix cornes et sept têtes ; ses cornes portaient dix couronnes et sur ses têtes étaient gravés des titres qui offensent Dieu. 2 La bête que j’ai vue ressemblait à un léopard, mais elle avait des pattes d’ours et une gueule de lion. Le dragon lui a donné sa propre puissance, son trône et le pouvoir politique.

3 Une des têtes paraissait blessée à mort, mais cette blessure mortelle s’est guérie et toute la terre en est restée stupéfaite. Ils ont suivi la bête 4 et ils ont adoré le dragon qui avait donné à la bête le pouvoir politique. Ils ont même adoré la bête : « Qui donc, disaient-ils, est comme la bête, qui pourrait lui tenir tête ?»

5 On lui a donné de parler avec beaucoup d’orgueil et elle a insulté Dieu. On lui a donné le pouvoir politique pour 42 mois, 6 et elle a ouvert la bouche pour insulter Dieu, pour insulter son Nom et sa Résidence, c’est-à-dire ceux qui résident dans les cieux. 7 On lui a donné de faire la guerre aux saints et de les vaincre ; on lui a donné de soumettre les gens de toute tribu, de tout peuple, de toute langue et nation.

8 Tous les habitants de la terre vont l’adorer, tous ceux dont le nom n’est pas écrit depuis la création du monde sur le livre de vie de l’Agneau sacrifié. 9 Que celui qui a des oreilles écoute ceci :

10  Qui est pour la prison ira à la prison, qui est pour l’épée périra par l’épée. C’est pour les saints l’heure de la fermeté et de la foi.

Le faux prophète venu de l’orient

11 À ce moment j’ai vu une autre bête qui montait de la terre ; elle avait deux cornes comme celles de l’Agneau, mais elle parlait comme le dragon. 12 Elle est au service de la première bête et dispose de toute son autorité. Elle fait que la terre et ses habitants adorent la première bête qui s’est remise de sa blessure mortelle.

13 Elle fait de grands prodiges ; elle a même fait tomber sur terre le feu du ciel à la vue de tous. 14 C’est ainsi qu’elle égare les habitants de la terre grâce aux prodiges qu’on lui a donné de faire au service de cette bête. Elle dit aux habitants de la terre : «Faites donc une image de cette bête qui a été frappée de l’épée et s’en est remise.»

15 Elle a été capable de donner vie à cette image de la bête. Et voilà que l’image de la bête se met à parler, et elle fait mettre à mort tous ceux qui n’adorent pas l’image de la bête.

16 C’est ainsi que tous, petits et grands, riches et pauvres, libres ou esclaves, se laissent marquer de la marque de la bête sur leur main droite ou sur le front. 17 Et personne ne peut plus acheter ou vendre s’il n’est pas marqué de la marque de la bête, ou de son nom ou du chiffre de son nom. 18 Si vous êtes intelligents, cherchez un peu et devinez à partir du chiffre de la bête. Son chiffre est celui d’une personne et ce chiffre est 666.

Les 144 000 sur le Mont Sion

•14 1 Ensuite j’ai vu ceci : l’Agneau se tenait sur le Mont Sion avec autour de lui les 144 000 qui portent son nom et le nom de son Père écrit sur leur front.

2 J’ai entendu une clameur dans le ciel, puissante comme le vacarme des grandes eaux ou comme celui du tonnerre. Ce que j’entendais devait être un chœur où chacun chante et s’accompagne avec sa guitare, 3 pendant qu’il chante le cantique nouveau en présence du trône et des quatre Vivants et des 24 Anciens. Personne ne pouvait apprendre ce chant sinon les 144 000 qui ont été rachetés de ce monde.

4 Ceux-là ne se sont pas souillés avec les femmes, ils sont vierges ; ils ont été rachetés d’entre les hommes et sont comme les prémices offertes à Dieu et à l’Agneau. 5 Il n’y a pas eu de mensonge dans leur bouche ; ils sont sans tache.

Les jugements de Dieu tombent sur le monde idolâtre

L’heure du choix : martyrs ou renégats

6 Alors j’ai vu un autre ange qui volait dans les hauteurs du ciel, apportant une bonne nouvelle, la définitive, qu’il doit annoncer à tous ceux qui sont sur terre, à tout peuple et tribu de toute langue et de toute nation. 7 Et il leur crie : «Craignez Dieu et rendez-lui gloire, car l’heure de son jugement est arrivé. Adorez celui qui a fait le ciel et la terre, la mer et les sources ! »

8 Un second ange est venu qui a dit : « Elle est tombée ! elle est tombée, Babylone la Grande ! celle qui enivrait toutes les nations avec sa prostitution sauvage ! »

9 Un troisième ange est venu qui a crié : « Celui qui adore la bête et son image et qui se laisse marquer au front ou sur la main droite, 10 celui-là boira aussi jusqu’à l’ivresse la fureur de Dieu, ce vin pur qu’il a préparé dans la coupe de sa colère ! Il sera torturé par le feu et par le soufre en présence des saints anges et de l’Agneau. » 11 Oui, la fumée de leur supplice continue de monter siècle après siècle. De jour et de nuit ils n’ont pas de repos, ceux qui ont adoré la bête et son image, ceux qui ont accepté la marque de son nom.

12 C’est donc l’heure de la fermeté pour les saints, pour ceux qui gardent les commandements de Dieu et la foi de Jésus. 13 Et j’ai entendu une voix dans le ciel qui disait : «Écris ceci : Heureux, dès maintenant, ceux qui sont morts dans le Seigneur ! Oui, dit l’Esprit, ils sont réconfortés après toutes leurs peines, car leurs œuvres les ont suivis.»

14 Après cela j’ai vu un nuage lumineux et quelqu’un assis sur le nuage ; on aurait dit un fils d’homme. Il avait sur sa tête une couronne d’or, et dans sa main une faucille affûtée. 15 Un autre ange est sorti du temple et il a crié à celui qui siégeait sur le nuage : « Lance ta faucille et moissonne, car il est temps de moissonner, la moisson de la terre est mûre.» 16 Alors celui qui siégeait sur le nuage a lancé sa faucille sur la terre, et la terre a été moissonnée.

17 Un autre ange est sorti du temple qui est dans le ciel, ayant lui aussi une faucille affûtée ; 18 et un autre ange encore est venu de l’autel de l’encens, celui qui est chargé du feu. Il a appelé celui qui tenait la faucille affûtée pour lui crier : «Lance ta faucille affûtée et coupe les grappes de la vigne de la terre, car ses raisins sont mûrs.»

19 L’ange a alors lancé sa faucille sur la terre, afin de vendanger les raisins de la terre ; et il les a jetés dans le pressoir de la terrible fureur de Dieu. 20 Le pressoir a été foulé hors de la ville, et du pressoir il est sorti du sang. Sur une étendue de 1 200 stades le sang montait jusqu’au mors des chevaux.

15 1 Alors j’ai vu dans le ciel un autre signe grand et étonnant, sept anges porteurs de sept fléaux. Ce sont les derniers, car avec eux s’apaisera la fureur de Dieu. 2 J’ai vu un grand bassin de cristal avec des veines de feu, et sur cette estrade de cristal se tenaient les vainqueurs de la bête et de son image et du chiffre de son nom ; ils avaient en main les guitares de Dieu. 3 Leur chant, c’est le cantique de Moïse, serviteur de Dieu, et le cantique de l’Agneau :

« Grandes et admirables sont tes œuvres, Seigneur Dieu, Maître de l’univers ! Tes actes sont justes et vrais, ô Roi des nations ! 4 Peut-on refuser de te craindre, Seigneur, et de donner gloire à ton nom ? Car toi seul es saint : tous les peuples viendront adorer en ta présence, car tes décisions maintenant sont venues à la lumière.»

Les sept coupes : les fléaux de Dieu

5 Et voici ce que j’ai vu ensuite : le Temple céleste de Dieu s’est ouvert, la Tente des Déclarations divines. 6 Les sept anges porteurs des sept fléaux sont sortis du temple vêtus de lin brillant et impeccable, avec des ceintures d’or à la hauteur de la poitrine, 7 et l’un des quatre Vivants a remis aux sept anges sept coupes d’or remplies de la fureur du Dieu qui vit pour les siècles des siècles. 8 Le temple a été envahi par la fumée provenant de la Gloire de Dieu et de sa puissance ; il n’a plus été possible d’entrer dans le temple avant que les sept fléaux des sept anges aient pris fin.

16 1 Alors j’ai entendu dans le temple une voix forte qui appelait les sept anges : «Allez, versez sur la terre les sept coupes de la fureur de Dieu.»

2 Le premier sort et verse sa coupe sur la terre : de gros ulcères forts pénibles apparaissent sur tous ceux qui portent la marque de la bête et adorent son image.

3 Le deuxième verse sa coupe sur la mer : voilà du sang comme après un meurtre, et tout ce qui vit dans la mer en meurt.

4 Quand le troisième verse sa coupe sur les rivières et les sources d’eau douce, c’est du sang partout. 5 J’ai entendu cet ange des eaux potables qui disait : «Tu as pris une juste décision, toi qui Es et qui Étais, et tu es parfait en tout : 6 ils ont versé le sang des saints et des prophètes et tu leur donnes à boire le sang. Ils l’ont bien mérité.»

7 Alors l’autel de l’encens a parlé, je l’ai entendu : «Oui, Seigneur Dieu, Maître de l’Univers, tes décisions sont justes et vraies.»

8 Quand le quatrième ange a versé sa coupe sur le soleil, il a commencé à brûler les humains. 9 Les humains avaient de terribles coups de soleil et ils insultaient le nom de Dieu qui a pouvoir sur de tels fléaux, mais ils ne se sont par repentis et ils n’ont pas reconnu leurs fautes.

10 Quand le cinquième ange a versé sa coupe sur le trône de la bête, la nuit est venue sur tout son royaume. Les gens se mordaient la langue de douleur, 11 et ils insultaient le Dieu du ciel à cause de leurs douleurs et de leurs ulcères. Ils ne se sont pas repentis de leurs œuvres.

 

Un article sur les dangers de la puce : voir sur ce lien

Livre de l'Apocalypse de Saint Jean commenté, par le père Nathan : sur ce lien, et celui-ci.

.

.

.

Voir les commentaires

Quels sont les dangers avec les magnétiseurs ou guérisseurs (Vos questions)

4 Mai 2017, 16:47pm

Publié par Véronique

Bonsoir, merci pour votre article Véronique, j'aimerais savoir quels sont les dangers avec les magnétiseurs ou guérisseurs et vous remercie par avance pour vos explications.
Bien cordialement.
Isabelle

***********************************

Bonjour Isabelle.

Merci de votre message.

Les dangers sont multiples.

Il peut y avoir une réelle dépendance, à laquelle ont peu difficilement se passer et renoncer.

Par ces pratiques dangereuses Satan peu intervenir par les portes que nous lui ouvrons. Cela peut être des attaques intérieures, physiques, et peuvent aller parfois plus loin au point que des personnes ont besoin d'exorcisme, même petit.

Sur mon article, je mets en référence le site S.O.S Paranormal. Ce site nous donne des informations plus précises qui peuvent nous aider. Il y a un forum sur lequel on peut déjà lire les différentes questions posées et les réponses apportées, on peut également y intervenir et poser nos questions personnelles.

Voilà Isabelle, j'espère vous avoir donner quelques lumières supplémentaires.

Fraternellement

Véronique

.

.

.

Voir les commentaires

Pourquoi le yoga n'est pas compatible avec la foi catholique ?

18 Avril 2017, 12:45pm

Publié par Véronique

Pourquoi le yoga n'est pas compatible avec la foi catholique ?

Le yoga est une pratique qui est devenue à la mode. On le voit partout, je l'ai même vu proposé dans une paroisse.

Le yoga est fixé sur notre intérieur de façon à le gérer nous-même et à nous chercher en nous-même. Le souci c'est que nous cherchons quelque chose que nous ne trouverons jamais. En quelques mots : on perd son temps.

Dans la foi catholique, Dieu vient habiter en nous et nous fait découvrir qui nous sommes vraiment. Nous le vivons dans les étapes du chemin spirituel. Grâce à cela, Dieu vient nous purifier et nous dévoile nos propres richesses à travers Lui. Sans l'intervention divine, celle de Dieu trois fois Saint, Père, Fils et Saint Esprit, nous ne pouvons vivre notre propre transfiguration et de ce fait nous restons à l'état d'esprit humain sans que notre âme réalise et fasse ce dont elle est capable.

Vivre dans la réalité vivante spirituelle avec la Sainte Trinité nous fait comprendre ce qui est bon ou mauvais pour nous, mais pas seulement, parce qu'une âme spirituelle en la Sainte Trinité est au-dessus de l'esprit du monde puisqu'elle est déjà dans le divin.

C'est pour cela qu'il est nécessaire d'avoir une vie spirituelle, que nous faisons grandir par notre foi mais sans oublier une vie de prière régulière et, en vivant des sacrements de l'Eucharistie et de la confession, qui, vécus dans l'abandon, l'amour, l'humilité et la confiance porteront des fruits. Ainsi, l'âme sera capable de juger de toute chose, de discerner, parce que Dieu l'aura formé pour savoir faire les bons choix et évangéliser sans se tromper.

Choisir la Sainte Trinité c'est choisir la vie.

Véronique

.

.

.

Voir les commentaires

Non à Halloween des ténèbres, oui au Christ qui est la Lumière et la vie !

31 Octobre 2016, 18:42pm

Publié par Véronique J.

La fête d'Halloween ne fait pas partie de la lumière qu'est Notre-Seigneur, il faut la rejeter.

Elle comporte un autre aspect plus secret. La symbolique  de la fête d'Halloween célèbre les puissances spirituelles obscures et dangereuses, les influences sataniques. Elle donne l'idée qu'il est possible de faire appel aux forces démoniaques. Cette célébration de la mort est même parfois devenue la célébration du diable. Aujourd'hui, dans le monde entier, c' est la cérémonie la plus importante pour les satanistes.






<< ici >>

Voir les commentaires

Halloween fruit de la propagation de l'occultisme et de la magie.

31 Octobre 2016, 18:39pm

Publié par Véronique

Propos de l'Archidiocèse de Varsovie sur son site internet.

 

Effectivement, sous prétexte de s'amuser... on invite les âmes, surtout celles d'enfants, à se baigner dans l'occultisme, la magie, ce qui est contraire à l'enseignement de l'Eglise catholique.

 

Véronique

.

.

 

 

Voir les commentaires

Halloween vu par un exorciste : "Halloween est la fête du démon".

31 Octobre 2016, 18:38pm

Publié par Véronique

L’exorciste contre Halloween: “Protégez vos enfants et habillez-les en saints”

Don Ermes Macchioni, de la paroisse de Sassuolo, nous met en garde et organise une contre-fête pour faire face à la célébration du mal : « amenez vos enfants à l’oratoire vêtus de blanc et protégez-les de ces histoires spirituelles qui ne sont jamais inoffensives »
 
 

 

Source de l'article. Traduit par Stephix.
 
Halloween est la fête du démon. Il se cache derrière des vêtements noirs, des chapeaux à pointe, des citrouilles sculptées et des rites au sens douteux qui commencent tous par « farces ou friandises ». Don Ermes Macchioni, prêtre et exorciste de la paroisse de Sassuolo, nous met en garde et organise pour le 31 octobre prochain une contre-fête pour faire face à la célébration du mal : 
« Venez à l’oratoire e amenez vos enfants habillés de blanc – a dit le prêtre à ses paroissiens – ou mieux encore, déguisés en saints. Protégez vos enfants cette nuit-là, parce que, même sans le vouloir et à leur insu, ils se réjouiraient et danseraient pour celui qu’on appelle « le grand cornu » et qui ne peut pas les sauver. Amenez-les à la messe le lendemain, le jour des Saints, et protégez-les de ces histoires spirituelles à la mode qui ne sont malheureusement jamais inoffensives ».
On dirait qu’on parle de croisades du mal contre le bien, où les hordes d’esprits doivent être combattues avec des vêtements blancs et des témoignages chrétiens, et elles arrivent de la province de Modène.
« À la fin du XIXème siècle – continue Don Ermes – les esprits l’ont avoué. Même si les rites sont devenus superficiels, chaque fois que nous les évoquons, eux se sentent appelés pour la cause et autorisés à revenir. C’est pour cela que je dis, chacun peut faire ce qu’il veut, mais le soir du 31 octobre, si les baptisés ne veulent pas jouer les hypocrites, qu’ils viennent fêter la fête de la lumière habillés de blanc. Là aussi on peut danser, mais en rappelant la lumière et non les ténèbres ». 
Une contre-fête dédiée aux Saints qui en est rendue à sa 5ème édition, à l’initiative de la paroisse Saint Michele et Pigneto à Sassuolo, pour tenter de freiner l’expansion d’une fête qui, les organisateurs le rappellent, n’appartient pas à notre tradition chrétienne.
Le 31 octobre, veille de la Toussaint, est un jour de célébration d’origine anglo-saxonne et celtique considérée comme le nouvel an ésotérique. Elle est devenue rapidement une fête commerciale visant à dédramatiser le monde occulte des sorcières, des mages et des esprits malins. Elle reste liée à une dimension diabolique que le Vatican accepte difficilement.
La condamnation de la fête des sorcières et des lutins ne vient pas seulement de la province de Modène mais d’un chœur unanime uni à l’Eglise catholique depuis des siècles. La dernière déclaration à ce sujet est celle de Monseigneur Gualtiero Bassetti qui la nomme la fête des citrouilles vides, qui fait oublier que la mort est un acte de foi et non un phénomène qu’il faut exorciser.
 
« Halloween – a rappelé Don Ermes – n’est pas seulement un fait sociologique mais un événement spirituel. Y participer, même passivement, c’est-à-dire par effet de mode, c’est commettre un péché d’idolâtrie. En adhérant à cette fête magique cette nuit-là, on rend une adoration implicite à Satan ». 
Le prêtre va encore plus loin en analysant tout le rituel de la nuit d’Halloween, qu’il définit de « catéchisme à l’envers », où l’on prévoit de « mettre un drap sur l’autel et de le décorer avec un casque à cornes qui évoque le démon » et d’entonner « des chants, des musiques, des récits qui s’inspirent tous de la mort, des esprits, des fantômes et de la magie. » 
Ce sont les paroles de la prière qui suit qui met en alerte Don Ermes et ses fidèles : 
« Avec cela, en la sainte vigile de Samhain, je t’accorde la supériorité et le pouvoir, ô Grand Cornu, Dieu des royaumes des ténèbres ». 
 
« N’oublions pas - conclut Don Ermes – que nos défunts ne reviennent pas ;  ils sont vivants dans le Christ et ne peuvent pas revenir vers nous. Pour rejoindre leur monde la magie ne sert à rien, il faut suivre le Christ, apprendre à vivre comme lui et à mourir comme lui ».
La fête dédiée à la lumière pour combattre les disciples de l’obscurité est la dernière croisade de Don Ermes Macchioni, connu pour son activité d’exorciste depuis plus de vingt ans. Le prêtre de 63 ans a été nommé par l’Evêque Adrien, exorciste du diocèse de Reggio Emilia et Guastalla, avec ses collègues Don Stanislao Fontana di Calerno et Don Edoardo Cabassi, recteur du Sanctuaire de la Vierge de Bismantova. 
Elève du fameux père Amorth, Don Ermes explique comment son activité est très demandée dans sa région : 
« l’Evêque Adrien a été très clairvoyant en m’appelant à exercer comme exorciste, parce qu’il y en a vraiment besoin. Les problématiques sont diverses, les personnes se sentent possédées et demandent mon aide ». 
Le combat de Don Ermes est une lutte contre le démon, qui va de l’exorcisme à la fête d’Halloween, et qui cherche à ne jamais sous-évaluer aucun des contacts qu’il a avec les forces obscures des esprits. 
 

Voir les commentaires

Hypnose médicale (Vos questions)

15 Septembre 2016, 16:04pm

Publié par Véronique

Bonjour Véronique,
Fervente catholique, je suis abonnée à votre blog depuis plusieurs années, et aujourd'hui j'aurais besoin de vos lumières...
Je vous explique mon problème en quelques mots. Je sors de chez ma dentiste qui, encore une fois, ne trouve pas de réponse à mes douleurs dentaires (rien n'apparaît sur la radio à nouveau mais je ressens des douleurs que je n'invente pas...) et aujourd'hui, elle me suggère de faire de l'hypnose médicale! J'en ai refusé l'idée aussitôt, ce qui l'a un peu vexée (même si ce n'est pas elle-même qui le pratique). Sans doute est-elle agacée que je vienne la consulter "sans raison"... Mais ces douleurs, je les ressens pourtant bien... Que me conseillez-vous? J'avais fort envie de pleurer en sortant ce soir de son cabinet! Je ne sais pas du tout quoi faire. Pourquoi le Seigneur me laisse-t-il dans ce désarroi? D'où peuvent bien venir mes douleurs? (Je précise que je porte une gouttière dentaire pour cause de bruxisme...)
Merci pour votre réponse Véronique. Vous allez sans doute trouver mon message puéril...Mais j'ai pensé me tourner vers vous ce soir à cause de cette notion d' "hypnose médicale" car vous mettez parfois en garde contre l'hypnose tout court.
La dentiste me dit que ce n'est pas du tout l'hypnose spectacle de la télé...
Merci beaucoup pour votre réponse et vos conseils éclairés.
En union de prière.

...

-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-

 

 

Bonjour à toutes et à tous.

Voici ma réponse à ce message qui n'est pas puéril mais sage.

Mon premier conseil est de changer de dentiste si celui-ci ne peut vous soigner correctement. Il est important de prendre soin de soi et cela passe par les bons médecins.

Pour ce qui est du désarroi, il vient bien souvent de nous, n'étant pas habitués à travailler, rechercher et demeurer dans l'héroïsme discret de la patience et, dans la véritable humilité. C'est un travail à faire et une grâce à demander.

En ce qui concerne l'hypnose, il faut être extrêmement prudent (bien écouter le père Verlinde dans la vidéo qui suit).

Pour ce qui est du bruxisme, il est possible, si nous le désirons, de demander à Jésus de nous en guérir, de nous en libérer. Il y a peut-être des blessures à guérir (je pense à des peurs remontant à l'enfance).

Voici des liens utiles concernant les dangers de l'hypnose :

http://sosparanormal.free.fr/forum/viewtopic.php?t=1073

- http://sosparanormal.free.fr/therapies_alternatives.php (notamment pour l'état de conscience modifié)

 

et des liens avec plus de précisions du père Verlinde notamment avec la vidéo qui suit :

http://final-age.net/?s=hypnose&submit.x=10&submit.y=11

http://final-age.net/forums/search.php

 

Fraternellement

Véronique

Voir les commentaires

Chakras, yoga, énergies, chi, homéopathie, aura, ésotérisme..... - père Manjakal

4 Août 2016, 16:25pm

Publié par Véronique

Quel est le problème avec l’Homéopathie ?
James Manjackal MSFS

Beaucoup de gens m’écrivent et me demandent, “Quel est le problème avec l’Homéopathie ? Un Chrétien peut-il en prendre ? Est-elle en relation avec le new age et l’ésotérisme ? » etc. Je dois dire que je n’ai pas étudié le sujet de façon approfondie. Mais j’en ai vu les effets négatifs sur les Chrétiens et leur vie spirituelle. Beaucoup qui ont des problèmes dans leur vie de prière comme le manque de concentration, les distractions, les sentiments de fatigue, les bâillements durant la prière, les douleurs sur tout le corps pendant les prières et surtout quand ils appellent le Nom de Jésus, de mauvaises idées et surtout immorales pendant la méditation chrétienne etc- ont admis qu’ils étaient sous traitement homéopathique, et quand je leur ai demandé d’arrêter leur homéopathie, ils furent alors capables de bien prier. Récemment un homme est venu et m’a dit qu’il n’e pouvait pas prier en langues alors qu’il  était dans le Renouveau Charismatique et dans un groupe de prières depuis très longtemps. Il prenait des médicaments homéopathiques pour l’insomnie. Quand je lui ai demandé d’arrêter ses médicaments et de prendre des médicaments normaux allopathiques, il put retrouver le sommeil et fut capable de prier en langues. Une sœur religieuse en Slovénie m’a dit que le médecin qui lui prescrivait des médicaments homéopathiques pour le traitement de son cancer, lui avait demandé d’arrêter de prendre la Sainte Communion pour un meilleur effet de ses médicaments.  Beaucoup de personnes en Allemagne, Autriche et France m’ont dit que les médecins Homéopathes, pendant qu’ils prescrivent leurs médicaments, leur conseillent de ne pas faire le signe de croix ou d’appeler le Nom de Jésus avant de prendre leurs médicaments homéopathiques car les chrétiens font tout avec un signe de Croix ou une petite prière. Pourquoi faire une exception pour l’homéopathie ? Peut-être parce que le signe de Croix ou le Nom de Jésus peuvent bombarder le pouvoir ou l’énergie des médicaments Homéopathiques ! J’ai un témoignage à vous faire partager.

Il y a 13 ans, un médecin Homéopathe catholique m’a demandé de bénir sa clinique Homéopathique. Avec joie je suis allé à sa clinique et je l’ai bénie avec les prières habituelles selon le rite de l’Eglise Catholique Romaine et j’ai aspergé de l’eau bénite partout où il me le demandait. Après quelques jours il vint et me dit : « Père James, après que vous avez béni et aspergé d’eau bénite ma clinique et mes médicaments, j’ai dû jeter tous les médicaments car ils avaient perdu leur « potency » (puissance) ». Grâce à Dieu il n’a pas menacé de me poursuivre ! Puis j’ai demandé à ce docteur la raison pour laquelle ses médicaments ont perdu leur puissance alors que j’ai prié avec la puissance de l’Esprit Saint. Il a dû admettre que le pouvoir de ces médicaments était en opposition avec le pouvoir de l’Esprit Saint. Alors il me demanda d’examiner les bouteilles de médicaments allopathiques où le détail du contenu est précisément formulé comme Hydrate de carbone 15%, Magnésium 20%, Alcool 5%, Eau 10% etc, alors que de telles précisions quant au contenu sur les bouteilles ou tubes de médicaments homéopathiques ne sont pas retrouvées, au lieu de cela l’efficacité du médicament est précisée sous forme de « potencies » « dilution et dynamisation », désignées par CH … etc Le Docteur lui-même admit qu’il ignorait l’origine du pouvoir de cette « dilution et dynamisation ». Il me dit que l’effet principal de l’Homéopathie est un effet placebo. Il est clair que cette puissance est un pouvoir caché (pouvoir occulte). Je ne veux faire aucun jugement sur l’Homéopathie car je n’en suis pas un expert, mais il y a une chose que je veux dire à mes frères chrétiens c’est que ce n’est pas bon pour un chrétien de les utiliser quel que soit le bon effet qu’ils peuvent apporter sur les gens malades. Beaucoup de traitements ésotériques et de new age (médecines alternatives) font de la publicité en disant « c’est bon marché et il n’y a pas d’effet secondaire » mais il ne disent pas le principal effet secondaire sur les chrétiens c’est-à-dire « qu’ils éloignent les gens du Christ, de l’Eglise et du Salut que le Christ a apporté à ce monde ». Le document du Vatican « Jésus Christ Porteur d’Eau Vive » explique clairement le danger caché de l’Homéopathie et d’autres médecines alternatives basées sur des pouvoirs occultes.

J’ajoute ici quelques articles et extraits de quelques médecins et experts éminents en la matière et je laisse le discernement et le jugement aux lecteurs.
 

Homéopathie, sain ou occulte ?

Dr Manfred Heide - L’auteur du présent article est médecin-chef à la clinique de Bad Laasphe, et spécialiste en médecine interne et médecine naturelle. L’homéopathie se veut une science expérimentale, et représente actuellement le courant paramédical le plus important. Mais ses effets réels ne sont pas prouvés scientifiquement. «Des examens cliniques effectués sur des préparations homéopathiques distinctes relatives à des maladies distinctes donnent des résultats erronés et incertains» (1).

Hahnemann et son principe de similitude
L’homéopathie a été fondée par un médecin allemand, le docteur Samuel Hahnemann (1755-1843), un contemporain de Goethe. Selon Blatter (2), il fut l’ami de Mesmer, l’un des grands pourfendeurs de la foi chrétienne de son temps, et qui développa le magnétisme. Hahnemann était franc-maçon, libre-penseur, doué de capacités intellectuelles supérieures à la moyenne. Il ne se satisfaisait pas des résultats de la médecine traditionnelle de son époque et énonça ses propres théories. Suite à quelques expérimentations, il émit l’hypothèse que les maladies pouvaient être guéries par les substances, diluées, qui les avaient générées.

C’est ainsi qu’il établit son fameux «principe de similitude», selon lequel «le semblable guérit le semblable» (similia similibus curentur). Ce principe de similitude était déjà connu dans les médecines populaires du Tibet, de la Chine et de l’Arabie, et il fut connu d’Hippocrate et de Paracelse. Mais Hahnemann le reprit et le systématisa dès 1796 par de nouvelles expérimentations pratiques (3). La règle de la similitude est donc le noyau dur de l’homéopathie, dont l’étymologie vient du grec «homoion» (semblable) et «pathos» (maladie)

Homéopathie: Diluer la substance à l’infini
Un autre principe de l’homéopathie est la dilution infinitésimale de la substance. Contrairement à l’allopathie, qui repose sur l’administration plus ou moins forte et élevée de médicaments, l’homéopathie applique des doses fortement diluées («homéopathiques»). Car pour Hahnemann, la dilution a un effet dynamique, démultiplicateur: une dose infime possèderait donc des vertus guérissantes accrues. Les détracteurs de l’homéopathie affirment que la dose retenue est comparable à une goutte d’eau dans un lac! Cette dilution infinitésimale est l’un des points controversés de l’homéopathie.

Thérapie et esprit

Dans son livre «Organon der Heilkunde» (4), Hahnemann explique qu’à partir de la dilution C30, «la matière est à tel point réduite» qu’elle présente «une particule qui n’est plus quantifiable; manifestement, par la dynamique de la dilution. La matière est réduite à sa substance intrinsèque et pure, et c’est là qu’elle présente tout son potentiel spirituel.»

«L’explication selon laquelle la dilution "dynamiserait" le médicament tout en lui conférant un pouvoir spirituel repose sur des conceptions magiques» (5). Dans la préface de sa cinquième partie consacrée aux «Maladies chroniques», Hahnemann écrit: «Les dynamisations homéopathiques sont de véritables stimulateurs des propriétés médicinales cachées dans les corps naturels (...) qui peuvent ainsi agir sur notre esprit et notre vie...»

Homéopathie: qu’en est-il en réalité?

En termes strictement scientifiques, il n’est pas possible que ces produits puissent avoir un effet, car après un nombre élevé de dilutions, il ne reste presque plus de trace de la substance active. A titre d’exemple, une dilution de type D20 équivaut à un litre de produit versé dans l’ensemble des eaux de notre globe! A la puissance D31, l’effet serait celui d’une goutte sur une masse un million de fois plus importante que notre planète...

Certaines préparations sont de l’ordre de D1000 ou plus...et l’on parle encore de succès! Commentaire d’un spécialiste en médecine naturelle chrétien (6): «On sait parfaitement qu’à partir de la dilution D23, il n’y a plus une seule molécule de la substance-mère. Ce qui se passe dès cette étape-là n’est donc rien d’autre qu’un rituel où l’on secoue de l’alcool...Le vrai homéopathe travaille avec du D30, pour être sûr qu’il n’y a plus de matière du tout» (7).

Hahnemann a dit lui-même que ses produits n’avaient pas un effet «chimique», mais «dynamique», et que des forces particulières entraient en jeu. Hahnemann qualifiait aussi de «dynamique» la force d’un aimant sur le fer, tout comme il intégrait dans sa théorie les forces magnétiques de Mesmer. «Les fondements de l’homéopathie et le recoupement avec d’autres théories manifestent ses liens avec l’occultisme et la magie. Les forces recherchées sont occultes et non scientifiques... Hahnemann mentionne aussi dans sa thérapie expérimentale une dynamique des médicaments proche du mesmérisme» (8). L’homéopathie Samuel Hahnemann.

Force cosmique/démoniaque

La force cosmique
Qu’est-ce qui se cache, finalement, derrière les préparations homéopathiques? «A la base de ces médicaments se trouve la notion de force cosmique; celle-ci renvoie à une vision du monde tout à fait occulte. La force cosmique dont parlent tour à tour les magies blanche et noire, le yoga, la radiesthésie et l’anthroposophie, entre autres, ne peut nullement être identifiée à la puissance divine (2).»

Hahnemann a écrit: «Si l’on fait tomber une goutte de médicament dans un grand lac, le mélange n’en fera pas un médicament, car la force serait absorbée. Mais en secouant fortement le liquide et en frottant la poudre en petites doses, ses vertus sont intensifiées» (cité par (8)). Selon Hahnemann, au moment de la confection des doses homéopathiques, une force passe du fabricant au médicament, de façon mystérieuse... La manière de faire transiter cette force - en la dynamisant - dans un élément amoindri, manifeste le côté occulte du procédé. Les affirmations de Hahnemann permettent de conclure qu’il avait une conception strictement spirite des maladies.

Au paragraphe 31 de son oeuvre maîtresse, «Organon», il déclare que les maladies sont des «dysfonctionnements de la dynamique de l’esprit humain». Sa théorie de l’effet des médicaments dilués (la «dynamisation ») est également de type spirite: «Les substances se réduisent ainsi à leur nature la plus pure, qui est spirituelle... » Dans son «Organon», Hahnemann explique lui-même comment la substance médicamenteuse se transforme, suite à une procédure mécanique, en une force guérissante subtile, d’ordre spirituel. «Nous avons là une authentique doctrine de spiritualisation de la matière. C’est du spiritisme à l’état pur...»(8). Dans ses fondements, l’homéopathie est donc proche du mesmérisme; dans les deux démarches, des forces mystérieuses transitent vers le malade.

Hahnemann a développé une thérapie où les forces occultes jouent un rôle important - tout comme dans le magnétisme. «Ces corrélations manifestent l’essence même de l’homéopathie» (9). L’homéopathie a également servi de complément à l’anthroposophie de Rudolph Steiner, qui avait lui-même vécu des phénomènes occultes dans son enfance: contact avec les morts et divers esprits. «La médecine Weleda présente des similitudes avec l’homéopathie, dont Rudolph Steiner a repris le principe des potentialisations. Toutefois, l’effet guérissant ne se produit pas ici selon le principe des similitudes, mais par de la "voyance" (1). «Les principes de la "médecine anthroposophique" reposent sur l’imagination, l’inspiration et l’intuition, par lesquelles des "influences cosmiques" (comme dans l’astrologie, autre pseudo-science) sont captées. L’anthroposophie combine donc sa doctrine ésotérique avec les conceptions irrationnelles de l’homéopathie» (9).

Homéopathie: en résumé...
Samuel Hahnemann, tenant de l’occultisme, prétendait lui-même avoir reçu sa méthode par le biais de révélations spirites. Il était hostile au Seigneur Jésus, qu’il considérait comme un doux rêveur. Sa pensée repose sur le principe de similitude de la doctrine micro-/macrocosmique. Sa conception, selon laquelle toute matière contient une part d’esprit, n’est pas du tout biblique. Il était persuadé que la dilution des médicaments devait libérer toujours plus de forces dans la matière; or, d’un point de vue chimique, une dilution de puissance supérieure à D23 ne laisse plus rien de la substance originelle - le procédé ne laisse que des éthers: l’esprit - selon la compréhension que l’on a de ce terme. De nombreuses personnes - des croyants notamment - cherchent la guérison par le biais de méthodes parfois occultes. Mais, contrairement à ce qu’a écrit un homéopathe, tout ce qui guérit n’est pas forcément bon.
Cet article est un condensé du livre de Manfred Heide: «Irrwege des Heils», paru aux éditions Schulte & Gerth, Asslar.
 

Références bibliographiques
1) M. Richter: Notes personnelles du 30.12.1986
2) K. Blatter: Pratiques paramédicales, Bible et communauté 82, No 2, 1982
3) M. Dorcsi: Principes de l’homéopathie, journal des médecins autrichiens 33, No 23, 1978, 1300
4) S. Hahnemann: Organon de la médecine, 6e édition, Editions Dr Schwabe, Hrsg. R. Hael, Leipzig 1921
5) R. König: Médecines douces, Hänssler-Editions, Neuhausen-Stuttgart 1987
6) K.H. Däumer: Entretien au sujet du livre d’O. Markmann (96) dans «Ferme et fidèle», No 30
7) Th. Dethlefsen: le hasard, une chance, Goldmann-Editions de poche 880
8) O. Markmann: les méthodes de guérison occultes de l’homéopathie et de la biochimie, Editions Lorenz-Keip, Berlin, 1978
9) G. Glowatzki: La pensée magique de la médecine et son arrière-plan anthroposophe. Dans: Oepen/Prokop: Méthodes marginales de la médecine. Société du Livre Scientifique, Darmstadt 1986
Les documents bibliographiques ci-dessus ont été édités en allemand.

HOMÉOPATHIE: CONTROVERSE CHEZ LES CHRÉTIENS
L’homéopathie est certainement la thérapie parallèle la plus controversée parmi les chrétiens. Si les uns la condamnent en bloc notamment à cause de l’arrière-plan occulte de son fondateur, d’autres sont plus nuancés, bien que sceptiques. Selon Robert Golaz, de la Pharmacie Internationale Golaz Chemist SA (Lausanne), la majorité des produits homéopathiques ne sont pas fabriqués selon des procédés occultes. Toutefois, même dans le cadre d’un produit «sain», le thérapeute peut encore exercer une influence (choix du médicament effectué à l’aide d’un pendule, etc.). Il s’avère que la plupart des patients ne sont pas en mesure de savoir si les médicaments ont été fabriqués de manière douteuse ou scientifique. La prudence s’impose donc... (Les éditeurs)

 

Recherche d'une plante
Homéopathique

POSITION DE L’ASSOCIATION DES DROGUISTES CHRÉTIENS

L’Association des droguistes chrétiens admet l’homéopathie dans certaines limites (potentialisations basses), mais se distancie clairement des homéopathes qui exercent des pratiques occultes, telles que le pendule, pour chercher la substance requise.

Pour les problèmes relatifs à la colère, à la jalousie, au désir de vengeance et d’autres difficultés de ce type, elle recommande la cure d’âme. L’Association rappelle que le fondateur de l’homéopathie Samuel Hahnemann, ainsi que plusieurs homéopathes actuels, affirment que ce n’est pas la substance d’une préparation qui agit, mais sa «force immatérielle».L’Association pose donc les questions suivantes:

- Comment les produits homéopathiques agissent-ils dans ces préparations à dilutions infinitésimales?
- La «puissance de vie» contenue dans les préparations peut-elle être assimilée au souffle divin décrit dans Genèse 2, 7, ou s’agit-il d’une puissance occulte?
- Lorsque l’on secoue et dilue le produit, des forces cosmiques sont-elles associées, ou s’agit-il de simples processus physiques?

 

LES RAISONS QUI M’ONT POUSSÉ À RENONCER À VENDRE DES PRODUITS ANTHROPOSOPHES ET HOMÉOPATHIQUES

Témoignage de Hanspeter Horsch

L’auteur de ce témoignage est droguiste à Heiden, et naturopathe cantonal reconnu.
J’ai vendu pendant des années des produits homéopathiques et anthroposophiques; j’ai même promu personnellement l’homéopathie et j’avais plus d’un argument pour défendre ces préparations. Les résultats observés auprès de mes clients ajoutaient encore de l’eau à mon moulin. Mais, après avoir discuté longuement avec des frères et soeurs dans la foi qui refusaient avec conviction l’homéopathie, j’ai commencé à voir plus clair sur certains points jusque-là refoulés - à la vérité pour des raisons matérielles. Un beau soir, mon épouse et moi-même avons décidé de ne plus tergiverser, et de cesser de vendre des médicaments dont les bases seraient incompatibles avec l’Evangile de Jésus-Christ. Cette décision a été suivie d’une grande paix, mais aussi d’âpres combats.

Nous n’avons pas agi sur un coup de tête, mais après mûre réflexion. J’étais interpellé par le fait que l’homéopathie s’attache beaucoup aux effets immatériels des substances. Les dysfonctionnements que l’homéopathie prétend soigner- la haine, la convoitise, l’envie, la jalousie - sont des comportements que la Bible nomme péchés. En vendant ces médicaments, j’ai réalisé que je soutenais un autre évangile que le seul qui nous ait été donné. J’ai donc quitté cette voie après l’avoir confessée, tout en réalisant tout à nouveau la valeur du sacrifice accompli par Jésus-Christ. Notre décision a suscité bien des réactions au sein de notre équipe de travail et de notre clientèle, et j’ai ainsi eu l’occasion de témoigner de ma foi. Nous avons aussi discuté avec des collègues à ce sujet... Et, même si les affaires ont été moins bonnes suite à notre décision, nous avons vu la main de Dieu, et notre foi en a été affermie. Nous avons aussi vécu quotidiennement de petits miracles, et cela se poursuit depuis trois ans et demi!

Hahnemann a dit lui-même que ses produits n’avaient pas un effet «chimique» mais «dynamique», et que diverses forces particulières agissaient sur les médicaments
 
Article paru et édité par Campus pour Christ Suisse romande

 

A voir ====> Video conférence du Père Joseph Marie Verlinde

 

 

Source : http://www.jmanjackal.net/fra/frahomeo.htm

Voir les commentaires

La médiumnité. Danger !

12 Mai 2016, 12:31pm

Publié par Véronique

Je viens de tomber par hasard sur une vidéo d'enseignement sur la médiumnité, d'une personne se rapprochant de la foi catholique. Pourtant elles ne sont pas compatibles.

Voici des vidéos du père Paul-Marie, de la communauté Saint Jean, nous donnant toutes les explications nécessaires afin de ne pas tomber dans les pièges de la médiumnité.

 

Vidéo n°1

L'hyper-sensibilité ou médiumnité est un développement de la nature humaine anormal mais qui donne des pouvoirs occultes naturels. Ce développement étant contraire à la nature humaine elle-même, n'est pas bon ainsi que les pouvoirs qui lui sont liés.

 

 

Vidéo n°2

L'hyper-sensibilité ou médiumnité empêche le développement normal de l'intelligence ce qui est contraire à l'intention de Dieu qui nous a créé pour que la personne humaine se développe selon esprit, intelligence et volonté

 

 

Vidéo n°3

Les conséquences inévitables de la médiumnité permettent de saisir les symptômes de la médiumnité. Il n'est pas nécessaire que tous les symptômes rapportés dans la vidéo soient présents mais seulement quelques uns.

 

 

Vidéo n°4

Il est facile de comprendre que pour perdre la médiumnité, il suffit de rétablir l'ordre vital de la nature humaine. C'est pourquoi, revitaliser l'intelligence est primordial. Il existe une méthode qui aide à cela: la méthode Vittoz. S'il s'agit d'une médiumnité affective, il suffit d'enrayer l'émotivité excessive en relativisant la source d'émotion. La méthode Thomatis aidera beaucoup à cela.

 

 

Vidéo n°5

Développer son intelligence se fait surtout en la laissant vivre. Des lieux si ordinaires de la vie quotidienne plongent l'être humain dans l'imagination au point qu'il en perd sa présence au réel. Ainsi il redéveloppe sa médiumnité.

Voir les commentaires

1 2 3 4 > >>