Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Le.blog.catholique.de.Véronique (Blog personnel)

Articles avec #ados-jeunes-musique-drogue...

Une séance de spiritisme qui tourne mal - Dissuader les jeunes et moins jeunes à ces pratiques occultes

11 Septembre 2017, 18:40pm

Publié par Véronique

Âmes sensibles s'abstenir !

Le spiritisme est de Satan. Il ne faut pas le pratiquer. Dans le cas contraire, lorsque l'on si adonne, nous ouvrons une porte à Satan et peut ensuite faire ce qu'il veut. La preuve en image sur cette vidéo.

Son action peut ensuite nécessité un exorcisme afin de le faire partir.

Que la Vierge Marie protège ses enfants.

Véronique

 

Liens :

- Final Age (père Verlinde)

- SOS Paranormal

.

.

.

Voir les commentaires

"Trouvez le Christ en vous-mêmes !" - père Nicolas Buttet

16 Mars 2017, 14:18pm

Publié par Véronique

(Vidéo datant du 21/08/2011)

.

.

.

Voir les commentaires

Halloween vu par un exorciste : "Halloween est la fête du démon".

31 Octobre 2016, 18:38pm

Publié par Véronique

L’exorciste contre Halloween: “Protégez vos enfants et habillez-les en saints”

Don Ermes Macchioni, de la paroisse de Sassuolo, nous met en garde et organise une contre-fête pour faire face à la célébration du mal : « amenez vos enfants à l’oratoire vêtus de blanc et protégez-les de ces histoires spirituelles qui ne sont jamais inoffensives »
 
 

 

Source de l'article. Traduit par Stephix.
 
Halloween est la fête du démon. Il se cache derrière des vêtements noirs, des chapeaux à pointe, des citrouilles sculptées et des rites au sens douteux qui commencent tous par « farces ou friandises ». Don Ermes Macchioni, prêtre et exorciste de la paroisse de Sassuolo, nous met en garde et organise pour le 31 octobre prochain une contre-fête pour faire face à la célébration du mal : 
« Venez à l’oratoire e amenez vos enfants habillés de blanc – a dit le prêtre à ses paroissiens – ou mieux encore, déguisés en saints. Protégez vos enfants cette nuit-là, parce que, même sans le vouloir et à leur insu, ils se réjouiraient et danseraient pour celui qu’on appelle « le grand cornu » et qui ne peut pas les sauver. Amenez-les à la messe le lendemain, le jour des Saints, et protégez-les de ces histoires spirituelles à la mode qui ne sont malheureusement jamais inoffensives ».
On dirait qu’on parle de croisades du mal contre le bien, où les hordes d’esprits doivent être combattues avec des vêtements blancs et des témoignages chrétiens, et elles arrivent de la province de Modène.
« À la fin du XIXème siècle – continue Don Ermes – les esprits l’ont avoué. Même si les rites sont devenus superficiels, chaque fois que nous les évoquons, eux se sentent appelés pour la cause et autorisés à revenir. C’est pour cela que je dis, chacun peut faire ce qu’il veut, mais le soir du 31 octobre, si les baptisés ne veulent pas jouer les hypocrites, qu’ils viennent fêter la fête de la lumière habillés de blanc. Là aussi on peut danser, mais en rappelant la lumière et non les ténèbres ». 
Une contre-fête dédiée aux Saints qui en est rendue à sa 5ème édition, à l’initiative de la paroisse Saint Michele et Pigneto à Sassuolo, pour tenter de freiner l’expansion d’une fête qui, les organisateurs le rappellent, n’appartient pas à notre tradition chrétienne.
Le 31 octobre, veille de la Toussaint, est un jour de célébration d’origine anglo-saxonne et celtique considérée comme le nouvel an ésotérique. Elle est devenue rapidement une fête commerciale visant à dédramatiser le monde occulte des sorcières, des mages et des esprits malins. Elle reste liée à une dimension diabolique que le Vatican accepte difficilement.
La condamnation de la fête des sorcières et des lutins ne vient pas seulement de la province de Modène mais d’un chœur unanime uni à l’Eglise catholique depuis des siècles. La dernière déclaration à ce sujet est celle de Monseigneur Gualtiero Bassetti qui la nomme la fête des citrouilles vides, qui fait oublier que la mort est un acte de foi et non un phénomène qu’il faut exorciser.
 
« Halloween – a rappelé Don Ermes – n’est pas seulement un fait sociologique mais un événement spirituel. Y participer, même passivement, c’est-à-dire par effet de mode, c’est commettre un péché d’idolâtrie. En adhérant à cette fête magique cette nuit-là, on rend une adoration implicite à Satan ». 
Le prêtre va encore plus loin en analysant tout le rituel de la nuit d’Halloween, qu’il définit de « catéchisme à l’envers », où l’on prévoit de « mettre un drap sur l’autel et de le décorer avec un casque à cornes qui évoque le démon » et d’entonner « des chants, des musiques, des récits qui s’inspirent tous de la mort, des esprits, des fantômes et de la magie. » 
Ce sont les paroles de la prière qui suit qui met en alerte Don Ermes et ses fidèles : 
« Avec cela, en la sainte vigile de Samhain, je t’accorde la supériorité et le pouvoir, ô Grand Cornu, Dieu des royaumes des ténèbres ». 
 
« N’oublions pas - conclut Don Ermes – que nos défunts ne reviennent pas ;  ils sont vivants dans le Christ et ne peuvent pas revenir vers nous. Pour rejoindre leur monde la magie ne sert à rien, il faut suivre le Christ, apprendre à vivre comme lui et à mourir comme lui ».
La fête dédiée à la lumière pour combattre les disciples de l’obscurité est la dernière croisade de Don Ermes Macchioni, connu pour son activité d’exorciste depuis plus de vingt ans. Le prêtre de 63 ans a été nommé par l’Evêque Adrien, exorciste du diocèse de Reggio Emilia et Guastalla, avec ses collègues Don Stanislao Fontana di Calerno et Don Edoardo Cabassi, recteur du Sanctuaire de la Vierge de Bismantova. 
Elève du fameux père Amorth, Don Ermes explique comment son activité est très demandée dans sa région : 
« l’Evêque Adrien a été très clairvoyant en m’appelant à exercer comme exorciste, parce qu’il y en a vraiment besoin. Les problématiques sont diverses, les personnes se sentent possédées et demandent mon aide ». 
Le combat de Don Ermes est une lutte contre le démon, qui va de l’exorcisme à la fête d’Halloween, et qui cherche à ne jamais sous-évaluer aucun des contacts qu’il a avec les forces obscures des esprits. 
 

Voir les commentaires

Féminisme et théologie du corps - LA femme selon saint Jean Paul II

20 Octobre 2016, 16:00pm

Publié par Véronique

Une "lignée" de penseurs féministes accusent le magistère catholique - plus particulièrement l'anthropologie de Jean-Paul II - de réduire la femme à la fonction biologique de la maternité. Leur accusation s'appuie sur un refus radical de l'idée de nature (comprise par eux comme un réductionnisme biologique). 

Un article de Mme Michèle M. Schumacher

.

.

.

 

Voir les commentaires

Un combat pour la famille - Père Daniel Ange

12 Août 2016, 17:15pm

Publié par Véronique

Prédication du père Daniel Ange le mercredi 27 juillet, à Cracovie, pendant les JMJ 2016.

Voir les commentaires

"Youpi, je suis pécheur" Guide pratique de la joie d'être chrétien - Mgr David Macaire

12 Août 2016, 15:38pm

Publié par Véronique

Voir les commentaires

Le Pape François contre la théorie du genre. Il dénonce la manipulation éducative.

4 Août 2016, 17:50pm

Publié par Véronique

Le Pape François contre la théorie du genre. Il dénonce la manipulation éducative.

Dans un compte-rendu d'une rencontre avec les évêques de Pologne, relayé par Le Monde, le pape François critique vertement la théorie du genre, estimant que l'on vit aujourd'hui  "dans un moment de destruction de l’homme en tant qu’image de Dieu".

S'adressant aux évêques de Pologne, au début de sa visite à Cracovie pour les Journées mondiales de la jeunesse, le pape François lançait : "Aujourd’hui, on apprend à l’école à des enfants -à des enfants! - que tout le monde peut choisir son sexe". Critiqué par une partie de l'église catholique pour certains de ses propos ambigus, sur l'islam ou le mariage homosexuel par exemple, le souverain pontife a condamné avec la plus grande fermeté les "personnes et les institutions qui donnent de l’argent", fruit d'une "colonisation idéologique" menée par des "pays très influents".

"Nous vivons dans un moment de destruction de l’homme en tant qu’image de Dieu". Le pape dénonce la "manipulation éducative" de l'enseignement de la théorie du genre. Et de citer Benoit XVI : "Il me disait: votre Sainteté, c’est l’époque du pêché contre Dieu le créateur. Il est intelligent. Dieu a créé l’homme et la femme. Dieu a créé le monde ainsi et nous faisons le contraire."

Source : http://www.valeursactuelles.com/societe/le-pape-francois-sattaque-a-la-theorie-du-genre-64004

Voir les commentaires

JMJ Cracovie 2016, Mgr David Macaire, archevêque de Fort-de-France - "Dieu vous attend...c'est maintenant !"

1 Août 2016, 14:58pm

Publié par Véronique

Les pèlerins des JMJ 2016 à Cracovie ont suivi pendant 3 jours des catéchèses pour approfondir le thème "Heureux les miséricordieux, car ils obtiendront miséricorde". Premier volet avec Mgr David Macaire, archevêque de Fort-de-France, dans l'église Saint-Casimir à Cracovie, sur le thème : "C'est le temps de la miséricorde".

Source : http://www.ktotv.com/video/00106343/soiree-speciale-jmj-cracovie-2016-du-29-juillet-2016-3

 

" DIEU VOUS ATTEND... C'EST LE MOMENT !

Vous êtes une génération choisie. "

Voir les commentaires

La Miséricorde vue par l'éducateur

14 Mars 2016, 13:10pm

Publié par Véronique

Dimanche après dimanche, La Foi prise au mot, illustre le Carême avec ses regards sur la miséricorde. Cette semaine, l'émission se penche sur le regard de l'éducateur, du maître, du professeur. Dans la liste des 14 oeuvres de miséricorde, on trouve en effet " enseigner aux ignorants ", et de fait, quelle plus belle oeuvre de miséricorde que de faire grandir celui qui est petit, d'aider avec patience à faire comprendre, donc d'éduquer, dans le sens le plus profond du mot ? Mais quelle exigence également ! Comment agir avec discernement, avec patience, et surtout, comment faire grandir non pas selon notre idée, mais selon les potentialités, les aspirations et le charisme propre de celui qu'on essaie d'aider ? Pour découvrir en quoi l'éducation est un lieu privilégié de la miséricorde, Régis Burnet reçoit Emmanuelle de Garsignies, professeur de Mathématiques et mère de famille, et une nouvelle fois, comme pendant tout le Carême, le Père François Potez, curé de Notre-Dame du Travail à Paris.

Source : http://www.ktotv.com/video/00102257/la-misericorde-vue-par-l-educateur

L'année dernière, Madame de Garsignies était le professeur d'une de mes enfants, ça a été une grande joie que de la connaître sur le plan professionnel, humain et spirituel. Dieu l'habite, c'est certain.

 

Voir les commentaires

ANDRE LEVET témoin bouleversant

10 Mars 2016, 17:24pm

Publié par Véronique

Un grand truand se converti suite à une apparition de Jésus. Dieu se sert d'un délinquant pour témoigner de son Amour...

Gloire à Toi, Seigneur, sois béni...!

Voir les commentaires

1 2 3 4 > >>