Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le.blog.catholique.de.Véronique (Blog personnel)

Les Saintes Plaies de Notre-Seigneur Jésus-Crist

14 Avril 2017, 19:29pm

Publié par lala

Soeur Marie-Marthe CHAMBON de la visitation Saint-Marie de Chambery et

Les Saintes Plaies

de

Notre-Seigneur Jésus-Christ

* * * * * * * *

L'éloge que fit de la vie et des enseignements de Marie-Marthe Chambon, le plus grand théologien de cette époque, le célèbre Père Garrigou-Lagrande, dominicain, résume exactement tous les autres ;

 "Vie écrite avec beaucoup de soin d'exactitude et de piété par les Religieuses de Chambéry, d'après les notes laissées par les Spuérieurs. Le Seigneur fit connaître à cette humble religieuse les trésors infinis renfermés dans ses Plaies et l'importance de les offrir sans cesse à Dieu le Père, pour les besoins de l'Eglise, la conversion des pécheurs, la délivrance des âmes du purgatoire, et il lui donna la mission spéciale de rappeler aux âmes la dévotion à ses Saintes Plaies.  Cette dévotion ne convient-elle pas particulièrement à notre époque si troublée ? N'est-ce pas le moment de déverser sur ce pauvre monde bouleversé les mérites infinis du Sang rédempteur ?"

* * * * * * * *

Jésus :

" Ma fille, reconnais bien le trésor du monde !... le monde ne veut pas le connaître. - Je veux que tu les voies ainsi, afin que tu comprennes mieux ce que j'ai fait en venant souffrir pour toi.

" Ma fille, chaque fois que vous offrez à mon Père les mérites de mes divines Plaies, vous gagnez une fortune immense. Vous êtes semblables à celui qui se trouverait dans la terre un grand trésor ; mais comme vous ne pouvez pas conserver cette fortune, Dieu la reprend, et ma divine Mère aussi, pour vous la rendre au moment de la mort et en appliquer les mérites aux âmes qui en ont besoin : car vous devez faire valoir la fortune de mes saintes Plaies.

" Il ne faut pas rester pauvres, parce que votre Père est bien riche ! ... Votre richesse ? c'est ma sainte Passion ! Il ne faut pas vous en écarter. Il faut que vous puisiez constamment dans le trésor de ma Passion et dans les trous de mes Plaies sacrées.

" Celui qui est dans le besoi, qu'il vienne ici ; c'est le trésor et la richesse.

" Une de mes créature m'a trahi et a vendu mon Sang, mais vous pouvez si facilement le racheter goutte à goutte pour purifier la terre ! ... - Une seule goutte suffit... et vous n'y pensez pas ! ... vous n'en connaissez pas le prix !

" Les bourreaux ont bien fait en me perçant le côté, les mains et les pieds, puisqu'ils ont ouvert par là des fontaines d'où couleront éternellement les eaux de ma miséricorde. C'est seulement le péché qui en a été la cause qu'il faut détester.

" Mon Père se complaît dans l'offrande de mes sacrées Plaies et des douleurs de ma divine Mère. Offrir mes Plaies au Père éternel, c'est lui offrir sa gloire, c'est offrir le Ciel au Ciel.

" Voilà de quoi payer pour tous ceux qui ont des dettes ! - Car, en offrant à mon Père le mérite de mes saintes Plaies, vous satisfaites pour les péchés des hommes."

Jésus la presse - et nous presse avec elle, - de venir à ce trésor :

" Il faut tout confier à mes divines Plaies et travailler au salut des âmes par leurs mérites."

Il nous demande de le faire avec humilité :

" Lorsque mes saintes Plaies ont été faites, il y a eu de la "vanité" pour l'homme qui croyait qu'elles finiraient. Mais non, elles seront éternelles, et éternellement elles seront vues de toutes mes créatures. Je te dis ceci, afin que tu ne les regardes pas par manières de routine, mais que tu les vénères avec grand humilité.

" Votre vie n'est pas de ce monde ; enlevez les Plaies de Jésus et vous deviendrez terrestres... Vous êtes trop matériels pour comprendre toute l'étendue des grâces que vous recevez par leurs mérites... - Vous ne regardez pas assez le soleil dans sa plénitude... - Mes prêtres eux-mêmes ne montrent pas assez le Crucifix : je veux que l'on m'honore tout entier.

" Il ne faut pas craindre de montrer mes PLaies aux âmes... Le chemin de mes Plaies est si simple et si facile pour aller au Ciel..."

La couronne d'épines : une chose frappante, c'est que Jésus réclame pour son auguste Chef couronné d'épines, un culte très spécial de vénération, de réparation et d'amour. La Couronne d'épines fut pour Lui une cause de souffrances particulièrement cruelles :

" Ma couronne d'épines m'a fait plus souffrir que toutes mes autres Plaies, confie-t-il à son épouse, elle a été ma plus cruelle souffrance après le Jardins des Olives. Pour l'alléger, il faut bien observer votre Règle."

Elle est, pour l'âme fidèle jusqu'à l'imitation, une source de mérites :

" Voilà, dit-il, cette tête qui a été percée pour ton amour et par les mérites de laquelle tu dois être couronnée un jour. Heureuse l'âme qui aura bien contemplé et encore mieux pratiqué ! ... - Voilà où est votre vie ; marchez-y simplement et vous marcherez assurément.

" Si vous contemplez ma couronne d'épines sur la terre, vous serez un jour ma couronne de gloire au Ciel...".

 

.

.

.

 

Commenter cet article