Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le.blog.catholique.de.Véronique (Blog personnel)

2 octobre - Fête des Saints Anges Gardiens

2 Octobre 2016, 06:00am

Publié par Véronique

LES SAINTS ANGES GARDIENS

         C'est une vérité de foi que les Anges, tout bienheureux qu'ils sont, reçoivent une mission de Dieu auprès des hommes; les paroles de Notre-Seigneur, l'enseignement des Docteurs et des Saints, l'autorité de l'Église, ne nous permettent pas d'en douter. Si les démons, en légions innombrables, rôdent autour de nous comme des lions prêts à nous dévorer, selon la parole de saint Pierre, il est consolant pour nous de songer que Dieu nous a donné des défenseurs plus nombreux et plus puissants que les démons. 

         C'est au plus tard dès sa naissance que tout homme venant au monde est confié à la garde d'un esprit céleste; les païens, les hérétiques, les pécheurs eux-mêmes, ne sont pas privés de ce bienfait de Dieu. Il est même certain que divers personnages, en raison de leur situation, comme les rois, les pontifes, ou en raison des vues spéciales de Dieu sur eux, comme nombre de saints, ont parfois plusieurs Anges gardiens. Il semble indubitable que non seulement les individus, mais les sociétés et les institutions, sont confiées aussi spécialement à la garde des Anges; l'Église, les royaumes, les provinces, les diocèses, les paroisses, les familles, les ordres religieux, les communautés, ont leurs angéliques protecteurs.

          Les Anges nous préservent d'une foule de maux et de dangers, ils éloignent de nous les occasions du péché; ils nous inspirent de saintes pensées et nous portent à la vertu, nous soutiennent dans les tentations, nous fortifient dans nos faiblesses, nous animent dans nos découragements, nous consolent dans nos afflictions. Ils combattent avec nous contre le démon et nous prémunissent contre ses pièges; si nous tombons, par fragilité ou par malice, ils nous relève par le remords, par les pensées de la foi, par la crainte des jugements de Dieu, et nous procurent divers moyens de conversion: ils portent nos bonnes oeuvres et nos prières à Dieu, réparent nos fautes, intercèdent pour nous auprès de la divine miséricorde, suspendent la vengeance céleste au-dessus de nos têtes; enfin ils nous éclairent et nous soutiennent dans la maladie et à l'heure de la mort, nous assistent au jugement de Dieu, visitent les âmes du purgatoire.

         Saint Bernard résume nos devoirs en trois mots: "Quel respect, quel amour, quelle confiance de notre part ne méritent pas les anges! Respect pour leur présence, amour à cause de leur bienveillance, confiance en leur protection." Ajoutons un quatrième devoir, la docilité à leurs bonnes inspirations.



Evangile de Jésus-Christ selon saint Matthieu 18,1-10.
En ce temps-là, les disciples s'approchèrent de Jésus, et lui dirent : Qui donc est le plus grand dans le royaume des cieux ?
Alors ayant fait venir un enfant, il le plaça au milieu d'eux
et dit : " Je vous le dis, en vérité, si vous ne changez et ne devenez comme les enfants, vous n'entrerez point dans le royaume des cieux.
Celui donc qui se fera humble comme ce petit enfant est le plus grand dans le royaume des cieux.
Et celui qui reçoit en mon nom un enfant comme celui-ci, c'est moi qu'il reçoit.
Mais celui qui scandalisera un de ces petits qui croient en moi, mieux vaudrait pour lui qu'on lui suspende une meule à âne autour de cou et qu'on le précipite au fond de la mer.
Malheur au monde à cause des scandales ! C'est une nécessité qu'il arrive des scandales; mais malheur à l'homme par qui le scandale arrive !
Si ta main ou ton pied est pour toi une occasion de chute, coupe-le et jette-le loin de toi : il vaut mieux pour toi entrer dans la vie manchot ou boiteux, que d'être jeté, ayant deux mains ou deux pieds, dans le feu éternel.
Et si ton œil est pour toi une occasion de chute, arrache-le et jette-le loin de toi; il vaut mieux pour toi entrer borgne dans la vie, que d'être jeté, ayant deux yeux, dans la géhenne du feu.
Prenez garde de mépriser aucun de ces petits, car je vous dis que leurs anges dans les cieux voient sans cesse la face de mon Père qui est dans les cieux.





Commentaire de Saint Jean-Marie Vianney (1786-1859), prêtre, curé d'Ars
Sermon pour la fête des Saints Anges Gardiens (in Sermons, Beauchesne 1925, t. 4)

 

« Leurs anges dans les cieux voient sans cesse la face de mon Père »

      Mes frères, nos anges gardiens sont nos plus fidèles amis, parce qu'ils sont avec nous le jour, la nuit, dans tout le temps et dans tous les lieux ; la foi nous apprend que nous les avons toujours à nos côtés. C'est ce qui fait dire à David : « Rien ne pourra nous nuire, parce que le Seigneur a commandé à ses anges d'avoir soin de nous » (Ps 90,11). Et pour montrer combien sont grands les soins qu'ils prennent de nous, le prophète dit qu'ils nous portent entre leurs mains, comme une mère porte son enfant. Ah ! C'est que Dieu prévoyait les dangers sans nombre auxquels nous serions exposés sur la terre, au milieu de tant d'ennemis, qui tous ne cherchent que notre perte. Oui, ce sont nos bons anges qui nous consolent dans nos peines, qui nous avertissent quand le démon vient nous tenter, qui présentent à Dieu nos prières et toutes nos bonnes actions, qui nous assistent à la mort et présentent nos âmes à leur souverain juge...

      Depuis le commencement du monde, le commerce des anges avec les hommes est si fréquent que l'Écriture sainte en fait mention à tout instant... Presque tous les patriarches et les prophètes ont été instruits par les anges des volontés du Seigneur. Souvent même, nous voyons que Dieu s'est fait représenter par des anges. Mais, me direz-vous, si on les voyait, l'on aurait bien plus de confiance ? Si cela eût été nécessaire au salut de notre âme, le bon Dieu les aurait rendus visibles. Mais cela importe peu ; car dans notre religion, nous ne connaissons que par la foi, et cela, afin que toutes nos actions soient plus méritoires... 


      Si vous désirez savoir le nombre des anges, leur fonction, je vous dirai qu'ils sont sans nombre : les uns sont créés pour honorer Jésus Christ dans sa vie cachée, souffrante et glorieuse, ou pour être les gardiens des hommes, sans cesser pour cela de jouir de la présence divine. Les autres s'occupent à contempler les perfections de Dieu ou bien veillent à notre conservation, en nous fournissant tous les moyens nécessaires à notre sanctification. Quoique le bon Dieu se suffise à lui-même, il emploie néanmoins, pour gouverner le monde, le ministère de ses anges.


Prière à notre ange gardien :

Le matin :

"Mon bon ange gardien, merci de m'avoir protégé, défendu, et d'avoir veillé sur moi durant toute la nuit. Je te demande la grâce aujourd'hui pendant le jour de me protéger, de me guider, de me conseiller, de m'accompagner, de me défendre et de faire tout ce que Notre-Seigneur te dira de faire pour moi..."

Le soir :

"Mon bon ange gardien, je te remercie de tout ce que tu as fait pour moi aujourd'hui pendant le jour. Durant toute la nuit,  je te demande la grâce de me protéger, de me défendre, de veiller sur moi. J te demande la grâce de louer, de prier et d'adorer Notre-Seigneur à ma place et de Lui dire que je L'aime... je te remercie, je te bénis...".



 

Commenter cet article

Julianne Nevers 02/10/2016 14:42

Bonjour,
Comment douter de la présence de son Ange auprès de soi? En mille occasion, j'ai pu constater sa bienfaisante action envers moi: en calant le moteur de ma voiture quand, démarrant avec une seconde de retard, j'ai évité un bolide ayant brulé un feu rouge sur une voie rapide, quand traversant devant une voiture me laissant le passage, une autre arrivant a fait un écart au dernier moment, et même dans les évènements de tous les jours. Étant handicapée du bras droit, il n'est pas toujours facile d'effectuer les gestes qui demandent l'usage des deux mains. Alors quand je peine à accomplir un geste que n’importe qui de normal effectuerait sans y penser, je demande à mon Ange de m'aider. Et il le fait. Certes, il n'agit pas à ma place, ce serait des dizaines de miracles qu'il accomplirait ainsi, non, il m'inspire une façon de faire, façon à laquelle je ne pense pas. Et je peux venir à bout de tâches difficiles, comme renfiler une perle d'un chapelet cassé (essayez d'une main, pour voir...) Mais mon Ange m'assiste, il me guide par des astuces, il m'aide à maîtriser mes gestes, et à deux, on arrive à bout de presque tout. Je n'oublie jamais de le remercier. Et quand je prie, je lui demande de "polir" mes prières avant de les présenter à Dieu et à Marie. Et je demande toujours à Dieu de bénir mon Ange pour sa tendresse envers moi. Et je n'oublie pas de Le remercier de me l'avoir donné. Quand je me réveille le matin, après avoir remercier Dieu et Marie pour mon sommeil qu'Ils ont protégé et la journée nouvelle qui commence, je salue mon Ange en lui disant: "voilà une nouvelle journée que nous allons passer ensemble, veux-tu m'aider à la passer selon la volonté de Dieu, s'il-te-plaît". N'ayons pas peur de solliciter souvent notre Ange gardien, il a horreur de rester les bras croisés à nous regarder nous débattre seuls...
Alors bonne fête, mon Ange, même si je ne connais pas ton nom, que Dieu te fasse resplendir de tout l'éclat qu'il jugera bon.

Paroisse + Sainte Agathe + La Réunion 02/10/2016 08:25

Bel article
Bonne et sainte fête des saints anges gardien
Union de prière
Bonne visite = http://paroisse-sainteagathe-lareunion.over-blog.com/

la petite therese 05/07/2014 13:33

à mon saint patronyme sainte solange ou la petite therese pour sa veillée de ses reliques au sanctuaire sacre coeur de mokolo archidiocese de yaounde le 11 juillet 2014 je sollicite votre amour