Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le.blog.catholique.de.Véronique (Blog personnel)

Le soir avant la résurrection

15 Avril 2017, 11:26am

Publié par Véronique

Quand le sabbat fut terminé, Jean vint trouver les saintes femmes, pleura avec elles, et leur donna des consolations. il les quitta au bout de quelque temps : alors Pierre et Jacques le Majeur vinrent les voir dans le même but, mais ils ne restèrent pas longtemps avec elles. Les saintes femmes exprimèrent encore leur douleur en s'enveloppant dans leurs manteaux et en s'asseyant sur des cendres.

Pendant que la Sainte Vierge priait avec ferveur, pleine d'un ardent désir de revoir Jésus, un ange vint à elle, et lui dit de se rendre à la petite porte de Nicodème, parce que le Seigneur devait bientôt venir. Transportée de joie, Marie s'enveloppa de son manteau, quitta les saintes femmes sans dire à personne où elle allait, et se rendit en toute hâte au lieu indiqué.

Il pouvait être neuf heures du soir : je vis Marie s'arrêter près de la porte en un lieu solitaire. Elle regarda comme ravie en extase au haut du mur de la ville, et l'âme du Sauveur, toute lumineuse et entourée des patriarches descendit jusqu'à Marie. Jésus, montrant la Sainte Vierge, prononça ces paroles : "Marie ma mère !" Il sembla l'embrasser, puis il disparut. La Sainte Vierge tomba à genoux, et baisa la terre à la place où s'était montré le Seigneur. Le coeur rempli d'une ineffable consolation, elle revint auprès des saintes femmes, qu'elle trouva occupées à préparer des aromates et des parfums. Elle ne leur dit pas ce qui lui était arrivé ; mais elle était remplie de force. Elle consola toutes les autres, et les fortifia dans la foi.

Lorsque Marie revint, je vis les saintes femmes près d'une longue table dont la couverture pendait jusqu'à terre. Il y avait là plusieurs paquets d'herbes qu'elles arrangeaient et mêlaient ensemble ;  elles avaient aussi des flacons d'onguent et d'eau de nard, et en outre des fleurs fraîches parmi lesquelles était, je crois, un iris rayé ou un lis. Pendant l'absence de Marie, Madeleine, Marie, file de Cléophas, Salomé, Jeanne Chusa et marie Salomé, étaient allées acheter tout cela à la ville. Elles voulaient le lendemain en couvrir le corps enseveli du Seigneur.

Peu après le retour de Marie, je vis Joseph d'Arimathie priant dans son cachot. Tout à coup la prison fut inondée de lumière, et j'entendis une voix qui l'appelait par son nom. Le toit fut come soulevé dans un endroit, et je vis une forme lumineuse lui tendre un drap qui me rappela le linceul dans lequel il avait enseveli Jésus. Joseph le saisit à deux mains, et, s'aidant des pierres qui faisaient saillie dans la muraille, il monta jusqu'à l'ouverture, qui se referma derrière lui.

Quand il fut arrivé en haut, la gifure lumineuse disparut. Je ne sais si ce fut le Seigneur lui-même, ou un ange, qui le délivra.

Il courut sans être vu sur les murailles de la ville jusqu'à un endroit voisin du cénade ; arrivé là, il descendit et frappa à la porte. les disciples qui s'y trouvaient réunis avaient été très afligés de la disparition de Joseph, d'autant plus que le bruit courait qu'on l'avait jeté dans un égout. Lorsque la porte s'ouvrit et qu'ils le virent paraître au milieu d'eux, leur joie fut extrême. Il leur raconta sa délivrance miraculeuse, et tous en furent réjouis et consolés ; ils lui donnèrent à manger, et rendirent grâces à Dieu. Joseph quitta Jérusalem pendant la nuit, et se retira à Arimathie, son pays natal ; mais quand il sut qu'il n'y avait plus de danger pour lui, il revint à Jérusalem.

Je vis aussi Caïphe et d'autres princes des prêtres s'entretenir avec Nicodème dans sa maison. Ils lui firent plusieurs questions avec une feinte bienveillance ; il défendit avec fermeté l'innocence du Seigneur, et ils se retirèrent.

Visions de la Bienheureuse Anne-Catherine Emmerich

.

.

.

Commenter cet article

caillon félicité 30/03/2013 19:02

a travers le récit de cette vision, jésus nous fait comprendre qu'il est vivant et présent parmi nous, que le miracle est encore possible.Quelque soit la densité du pêché dans lequel je suis en
emprisonner,il est capable de me délivrer,peu importe le temps ,les années. alléluia. merci mon Dieu pour ton amour infini pour nous. louons le seigneur.