Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le.blog.catholique.de.Véronique (Blog personnel)

Natalie Saracco, revenue de la mort après avoir vu le Sacré Coeur de Jésus et reçu un message

28 Juin 2017, 16:03pm

Publié par Véronique

Le message d'amour de Jésus pour nous tous, les larmes de son Sacré Cœur, ses souffrances,

et sur quoi nous seront jugés devant le Tribunal Céleste

 

(à 3 : 30)

Je me suis retrouvée nez à nez avec le Sacré Cœur de Jésus, un truc dingue, nez à nez avec la représentation du Sacré Cœur de Jésus, avec sa tunique blanche, avec son Sacré Cœur, avec la Couronne d'épines, et là, où c'est complètement bouleversant, Jésus qui pleurait à chaud de larmes, qui était face à moi, on étaient vraiment tout proches, et Il pleurait à chaud de larmes, Il soufrait tout simplement le martyre en fait.

Et Il me montrait son Sacré Cœur qui pleurait aussi, parce qu'il y avait comme des larmes de sang qui sortaient de son Sacré Cœur et qui venaient directement, on étaient vraiment connectés cœur à cœur, Il venait vraiment s'échouer dans mon cœur à moi. Il voulait que je sente sa souffrance, Il voulait se plaindre parce qu'Il savait déjà à l'époque que je L'aimais, mal, bien évidemment, mais ce sera jusqu'à la fin, c'est l'histoire de la conversion, c'est la lute jusqu'à la fin. Mais je l'aimais et Il a voulu se plaindre et partager sa souffrance, et j'ai dis "Seigneur...", j'étais tellement bouleversée par sa souffrance, par ce concentré absolu de souffrances, tu vois quelqu'un que tu aimes et c'est carrément le Christ, que je vois pleurer comme un enfant qui souffre le martyre, j'insiste bien là-dessus parce que tout part de là, et du coup je n'ai plus pensé à ma mort, à la peur à tout ce que tu veux, mais j'ai dit comme une espèce de cri du cœur  comme par télépathie, j'ai dis "Seigneur, pourquoi Tu pleures ?". Je m'attendais à tout sauf à ça de voir Jésus en larmes, souffrir le martyre et me montrer son Cœur avec la couronne d'épines.

Là, Il m'a répondu, pareil, tu vois, avec le cœur à cœur, "Je pleure...", c'est vraiment une réponse à tout genre humain, "je pleure parce que vous êtes mes enfants chéris, que j'ai donné ma vie pour vous, je ne sais plus quoi faire pour vous, et que en échange je n'ai que froideur, mépris et indifférences, et péchés...", bien sûr, "je pleure parce que mon cœur se consume d'un amour tellement fou, tellement sans limite pour vous tous, qui que vous soyez, qui que vous soyez, et que vous me rejetez.".

Il n'y a rien de pire que d'être rejeté par ceux qu'on aime. Un maman qui adore ces gamins, qui a donné sa vie pour ces gamins et qui se fait juste renier.

Et là où s'était dingue, cette rencontre avec le Cœur de Jésus, et que tu vois, comment dirais-je, quand je lisais la Bible, l'évangile, tout ce que tu veux,  quand je chantais à la messe le dimanche, ou quoi ou qu'est-ce, j'étais au courant de l'amour fou et insondable de Dieu, mais je disais intellectuellement, je le disais comme quelque chose que tu sais, que tu n'en doutes pas, tu le rabâches, et là en fait, Il m'a fait sentir de l'intérieur, avec mon sang, avec ma chair, avec mon cœur, avec tout, Il m'a fait sentir physiquement son amour fou pour nous tous qui que nous soyons... tu vois comme quand tu as froid, tu es dans une pièce, il y a un courant d'air et tu as un frisson, eh ben le Seigneur m'a fait, Il a fait passer un frisson de son amour brûlant pour nous tous en moi physiquement , et c'est juste un truc de ouf.

Cet amour insondable, qu'on ne peut pas, on ne peut pas l'enfermer. Il est énorme l'amour de Dieu. On croit, expliquer que Dieu est amour mais ça dépasse tellement tout ce qu'on imagine, ça a été comme un cri du cœur tout de suite, voilà. Mais c'est ma nature aussi, je suis d'une nature spontanée, marseillaise, italienne, la totale, femme et artiste, et j'ai dit comme un cri du cœur, j'ai dit : "Seigneur, quel dommage, quel dommage de rendre l'âme maintenant que je sais, j'ai Lui dit c'est sa ta souffrance d'être rejeté par nous tous et ton amour fou pour nous tous qui que nous soyons, je voudrais pouvoir revenir sur terre, c'était un cri du cœur, c'était pas un (?), je voudrais pouvoir revenir sur terre pour témoigner de ton amour fou pour nous tous qui que nous soyons et pour te consoler à ma façon, dans ma nature passionnée, Te dire que Tu es le plus beau, je T'aime à la folie et que forcément je veux dire à la terre entière tout ça, et je veux vraiment te consoler...

 

 

Après un crash violent en voiture il y a 6 ans, Natalie Saracco éprouva l'expérience de mort imminente au cours de laquelle elle sentit la vie la quitter. Mais c'était sans compter sur la présence de Jésus qui se manifesta à elle avec son Sacré-Coeur entouré d'une couronne d'épines. Echappant au pire, au grand étonnement des médecins qui la soignèrent à l'hôpital, Natalie Saracco, bouleversée par cette expérience de l'amour du Christ, décide de réaliser un film où sa foi pourrait s'exprimer. A l'occasion de la sortie de ce film, La Mante religieuse, le 4 juin, Natalie Saracco revient sur cette expérience de foi et sur ce long-métrage.
Un Coeur qui écoute du 02/06/2014.

Dans le documentaire ci-dessus,

à partir de 17 minutes - La rencontre avec le Sacré Cœur de Jésus

à partir de 22 minutes 54 - Notre jugement devant Dieu, sur quoi nous serons jugés

... j'ai été comme transportée dans un autre lieu, un autre endroit, qui n'avait rien à voir, et là, quelque chose de fou, je vois au-dessus de moi, face à moi, une espèce de demi cercle de lune, de demi cercle plongé dans une espèce de lumière de nuée, quelque chose d'écrasant d'en haut, bien en hauteur et d'écrasant, on sentait que ça ne plaisantait pas, et à ce moment là, je savais tout simplement que c'était l'heure de mon jugement, l'heure de notre jugement qui nous attend à tous, et qu'en fait j'avais face à moi le Tribunal Céleste, le fameux Tribunal Céleste dont parle Saint Paul dans les épitres, et à l'époque je ne l'avais absolument pas lu. Et là, vous savez ce qui est dingue, c'est qu'on se retrouve la créature face à son Créateur, en toute vérité, en toute responsabilité, on doit répondre jusqu'au dernier petit pseudo détail de notre vie, pas question de dire vous savez comme à la cour de récréation je lui ai tiré la langue parce qu'il m'a tiré les couettes, j'ai fait si parce que ça, là non, c'est toi la créature face à ton créateur. Là, une voix, donc je peux vous dire on n'en mène pas large, il vaut mieux le savoir parce que Dieu est miséricordieux, Il est absolu dans son amour, Il veut tous nous sauver, certes, Il est miséricordieux et Il est aussi absolu dans sa justice sinon Il ne serait pas Dieu, ça dépend de notre réponse, de notre libre arbitre, et là, une voix me dit  : "Vous serez jugés, vous tous, les humains, vous serez jugés sur l'amour de Dieu, l'amour vrai de Dieu et l'amour vrai des frères", et qu'en gros tout le reste c'est de la littérature...

 

.

.

.

Commenter cet article