Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le.blog.catholique.de.Véronique (Blog personnel)

Un roi est en marche pour sauver la France.

17 Mai 2017, 15:06pm

Publié par Véronique

Il y a quelques jours, je vous ai informé d'un prochain article concernant le futur roi que nous allons avoir pour sauver la France. Le voici donc. Il est à l'image du futur roi pour la France.

Persuadée de ne pas me tromper de personne, en ce roi qui nous a été donné, il est bien de regarder ce documentaire "Ainsi soit Macron" ainsi que le débat qui l'a suivi, pour faire une synthèse avec ce qui est, ce qui n'est pas et ce qui vient.

Invitée par une amie (merci A-L) à regarder cette émission, pour moi tout me parait évident, bien que je mets une partie de conditionnel, même petite, car je crois toujours que nos prières ont un impact sur les évènements du monde.

 

Ainsi soit Macron

Voici quelques phrases et quelques mots de ce documentaire et débat :

Partie documentaire (1ère partie de l'émission)

La journaliste interrogée - "... Le type est sur cette scène (allusion à Mr Macron durant sa campagne présidentielle), il parle à Dieu, il entend des voix, il est dans la transcendance, il est dans l'idée du destin, il pense qu'il vient de quelque part pour être là.

Question : Est-ce que ça veut dire que Macron est mystique ?

Réponse : Oui, Macron est mystique. Macron, son propos, c'est de dire quand vous vous posez la question de la dimension christique, de la dimension mystique. Mais christique même parce que, c'est ça que je lui avais demandé, il m'a dit : "La dimension christique je ne la renie pas, je ne la revendique pas", et quand je lui ai demandé "Est-ce que Dieu vous parle ?", "Est-ce que vous parlez à Dieu ?", là il ne me dit pas "mais qu'est-ce que c'est ces questions saugrenues, farfelues, arrêtez vos conneries, c'est pas ça...". A la fin il me dit "Ce sont les voix que l'on créé soi-même".

 

Question à Mr Macron : Est-ce que vous êtes en mission ?

Réponse de Mr macron : "Oui, c'est comme ça que je le vis. Je ne suis pas en train de faire une carrière, j'ai d'ailleurs jamais cherché à faire une carrière de ma vie, j'ai poursuivi des objectifs, j'ai cherché à comprendre, à apprendre, à réussir des choses, à mener des combats, je crois que je n'ai jamais eu le sentiment que je faisais une carrière, et, depuis que je suis rentré dans le champs politique, je vis ça comme une mission.

 

Question : "Il y a une dimension de spiritualité ?"

Réponse de Mr Macron : "Il y en a une, et en tout cas la conviction qu'il existe une transcendance, quelque chose qui dépasse... qui vous dépasse, qui vous a précédé et qui restera."

 

Question : "Vous vous sentez l'âme d'un guide ?"

Réponse de Mr Macron : "Pareil, je pense c'est pas quelque chose que l'on pense pour soit, c'est quelque chose qui advient on n'advient pas, c'est différent."

Le documentaire continue - Conquérant de l'impossible, champion de la persuasion, animé par un idéal humaniste qui peut le transcender jusqu'au Sacré, Emmanuel Macron et aussi un animal à sang froid. Il apprend très vite et avec méthode.

Quand le ton de la campagne a commencé à se durcir, le candidat d'"En Marche" a abandonné la sacro-sainte bienveillance qu'il prônait à longueur d'interviews pour bousculer lui aussi les journaliste.

Mr Macron en répondant à des ados sur Snapchatt - "Il faut voter pour moi. Je suis le seul projet qui permet de préparer l'avenir"

Le documentaire continue - "L'audace qui peut réveiller la France"

 

Partie débat (2e partie de l'émission)

Sur le côté monarchique, il y a Emmanuel Macron, il est un intellectuel, est un philosophe, même si certains lui conteste un certain nombre de choses, est un philosophe. Il a beaucoup étudié la philosophie politique et je me souviens d'un entretien qu'il a donné, il était à Bercy encore, et il a théorisé la place du roi, dans nos institutions, la place vide du roi.

Il dit en gros, les français n'ont jamais supporté d'avoir tué le roi. Et notre démocratie, la 5e République, elle a eu un roi qui était De Gaulle, et ensuite on cherche ce roi. Et pourquoi les français d'une certaine manière ont toujours été déçus par les successeurs, que se soit Sarkozy, que se soit Hollande, parce que cette incomplétude de la démocratie, on demande de la royauté, on la demande à un monarque républicain, qui n'a pas occupé la fonction et d'une certaine manière peut-être voudra-t-il l'occuper.

Quelque chose de très important chez Emmanuel Macron, il a de l'audace, il a l'audace d'assumer de ne pas être comme les autres, il n'a pas peur de dire que le Président de la République en France c'est un monarque républicain. Il n'a pas peur de mettre en scène la solitude du pouvoir, c'est ça qu'il faut dans cette marche de plus de 3 minutes 30 (à la pyramide du Louvre).

Une marche, elle est solennelle, elle est majestueuse, les images sublimes et néanmoins c'est immensément césariste comme vision, pour l'incarnation ( - "Oui, mais il est seul" - ). Oui, mais c'est un homme qui va assumer.

Sujet - Il est emblématique non seulement de la jeunesse mais aussi de ce qui fait que tous les gens souffrent aujourd'hui...

Maintenant il est dans la lumière, il est dans le pouvoir. La question centrale n'est pas qui est Emmanuel Macron, mais qui va devenir Emmanuel Macron ? Est-ce qu'il est un produit du système qui finalement se recompose alors qu'il nous disait qu'il était tout le contraire, c'est-à dire que finalement la gauche, la droite, vont retrouver derrière ce visage... Est-ce que c'est Dorian Gray ? Est-ce que c'est quelqu'un qui est sincère dans sa jeunesse, dans ses élans, etc...? Première chose. Est-ce que c'est un produit tout court, c'est-à dire un produit marketing qui a su conquérir ? Et vous savez bien qu'entre la conquête et puis après l'exercice, se sont deux choses différentes. Je pense qu'il est utile de relire Machiavel aujourd'hui, c'est-à dire le prince, le jeune prince. Est-ce qu'il va justement aller chercher de l'ambiguïté ou de la sincérité ? Est-ce qu'il va être ingrat ? C'est à dire "j'ai les mains libres, j'ai un destin et je ne vais pas m'attacher à tous ceux qui voudraient que je fasse comme ils veulent que je fasse". Et donc, cette détestation, elle est le fait que certains disent que c'est le système qui revient et finalement ,il nous on bien eu.

Moi je peux vous donner la réponse, enfin l'espoir qu'a Emmanuel Macron pour répondre à votre question, c'est que lui il espère devenir le guide des français, le guide avec un "G" majuscule, c'est-à dire celui qui va montrer le chemin, celui qui s'est mis en marche le 6 avril, celui qui va montrer le chemin, et quand il part en mission, vous avez vu, les yeux qu'il a dans les films, dans le monde dans lequel il dit qu'il est en mission.

Question : "Il y a un côté habité ?"

Il y a plus qu'un côté habité. Je veux dire qu'il est embrasé par l'esprit de mission et par l'idée de la verticalité de sa mission l'oblige...

Mais attendez, c'est là-dessus qu'il a retrouvé Dominique de Villepinte ( - "Dans l'exaltation ?" - ), mais dans l'exaltation de la mission de la verticalité et dans l'idée de la transcendance, et tout ça il l'assume Emmanuel Macron, c'est ça qui est intéressant quand même.

C'est plutôt une personne qui cherche à guider, ce n'est pas la figure christique. Quand on a beaucoup dit de la figure christique, elle me parait assez erronée, c'est plutôt du Moïsisme, quelqu'un qui veut être en marche un pas en avant et qui entraîne. Donc l'enjeu, effectivement, dans ce qu'il perçoit, le point sur lequel il veut entraîner le pays, c'est qu'il ait le plus d'adhésion et d'écoute...

 

Dans cette émission on nous parle donc d'un roi, en marche, Mr Macron, dans la transcendance, dans l'exaltation de la mission de la verticalité... d'une personne qui cherche à guider, comme Moïse, quelqu'un qui entraîne... dans une dimension de spiritualité, quelque chose qui dépasse. Il parle à Dieu, il entend des voix, il est mystique, dans une dimension mystique et christique.

Rien que ça.

Il est vrai qu'il a tout l'air d'un roi avec ces qualificatifs et images qu'on lui donne.

Mais ne soyons pas dupes.

A présent, voici le roi, le futur Henri V de la Croix, annoncé dans les prophéties de Marie-Julie Jahenny.

Que la volonté de Dieu se fasse.

Ainsi soit-il

Extase du 26 août 1881 (Lien)

Marie-Julie : "Sainte Anne nous a dit que, après le sacre, l'élu de Dieu, le sauveur viendra jusqu'à nous.

Jésus : Après avoir reçu la sainte bénédiction (du sacre) avec ses nobles défenseurs, leur désir et mes desseins sont qu'ils s'acheminent avec joie, portant la blanche bannière au lieu où j'aurai clairement dit l'hure de sa venue, d'où j'aurai envoyé les messagers porter la bonne nouvelle et l'espérance du salut ; au sanctuaire (La Fraudais) où déjà mes dons sont au comble de toute gloire et consolation, reposera se signe de victoire (l'étendard du roi), la bannière blanche. Et l'appelé (dans la cellule) louera ma bonté, adoptera ma divine majesté et, imitant le roi Saint Louis, se frappera la poitrine et placera son visage contre terre : mon peuple attend la clarté sans ombre, des choses plus complètes en un immense travail. Il sera beau, le triomphe de la terre, la venue de l'exilé au siège de la Croix" (la cellule)

Jésus (à l'adresse de Marie-Julie) : "Cette fête désirée, acclamée, tu ne seras plus là pour en réjouir tes yeux, mais de plus haut (il s'agit du ciel voyant l'allégresse des nobles familles, voyant l'éclat de ma gloire les revêtir, la sublime envie de ton âme sera de revenir partager l'allégresse ; mes vues, mes desseins sont écrits bien plus profondément. Bientôt, pas un cœur n'en doutera. De la Fraudais, le roi Henri V de la Croix partira vers Sainte Anne d'Auray pour remercier sainte Anne."

Extase du 18 janvier 1881 (Lien)

"Le Sauveur viendra sous la terreur d'une révolution telle que la terre, depuis son commencement, n'en aura jamais vu de semblable..." C'est le ciel qui l'annonce par la bouche de Marie-Julie. Le Ciel, comme preuve, a réduit la pauvre femme dans l'état que l'on sait. Tout autre commentaire serait superflu...

...

La violence de l'orage recommencera sous une grêle épouvantable, sous une pluie torrentielle... Tout cela n'arrêtera pas cette haine indomptable. le fort de la reprise conduira jusqu'au décombre dernier. Il n'y aura plus rien à faire : tout sera fait.

L'Eglise entière sera déserte, mon peuple englouti dans le sang des morts, le Centre (Paris) écroulé sous les signes de ma vengeance... Le royaume entier, jusqu'à ses frontières, sera réduit sous la terreur d'une révolution telle que jamais la terre, depuis son commencement, n'en aura vu de semblable. C'est là que, de ma voix éternelle j'appellerai le Sauveur du royaume. Mon appel sera entendu. Pendant qu'il viendra de l'exil de sa patrie, de grands efforts se feront.

Au centre, ce sera terrible pendant ce temps : les derniers coups jailliront, et ce sera le comble de la terreur. Tout sera désert et dévasté : ce ne sera plus qu'une place sanglante".

Je lis encore :

"Quand le Sauveur franchira l'entrée du malheureux Centre (les portes de Paris), la chaise ne sera pas encore vide (Il y aura encore un gouvernement) : elle sera cernée de milliers de ces infâmes trompeurs, race que, déjà, je ne connais plus"...

 

La France divisée dans l'attente du Sauveur (Lien)

La Sainte Vierge dit :

"Mes chers enfants, mon cœur maternel est brisé de plus en plus ; mon royaume de France devient le centre de tous les abîmes du mal et, pour la sauver, que de victimes, que de sang répandu !... Mon royaume, sous peu, sera divisé. Les enfants de la France vont devenir les enfants d'un autre royaume, malgré leur prétention de rester français (25 mars 1895)

Saint Michel dit :

"Mes bien-aimés, fidèles, courage ! Encore un peu de temps, et vous verrez tout l'enfer se déchainer pour tout renverser. Vous verrez des choses abominables, des violations épouvantables. La malice des hommes va encore grandir en fureur et en méchanceté. La fille aînée de l'Eglise sera divisée, partagée, déshonorée, souillée de crimes... C'est mon dernier mot...

et la voix vibrante de l'extatique saisit les assistants.

%Mes bien-aimés enfants, consolez-vous : à l'heure du désespoir terrible, sous le coup de la Justice, la fille aînée de l'Eglise verra se lever pour elle ceux qui ont été ses sincères amis. Elle sera sauvée et chantera le Te Deum d'action de grâces". (2 juillet 1895)

... Le grand Coup de la main de Dieu ne sera pas de longue durée, mais il sera si terrible que beaucoup en mourront de peur. C'est après ce grand Coup qu'arrivera le triomphe de l'Eglise et de la France.

D'abord paraîtra celui que la France prendra pour son sauveur ; mais ce ne sera pas le vrai Sauveur : celui qui est choisi et envoyé par Dieu et qui sera des lys. (19 mai 1898)

Notre-Seigneur dit :

"Quand je verrai en souffrance la vie des victimes, ma main, qui bénit et qui frappe, fendra le firmament et apparaîtra aux regards des justes pour les diriger, comme une étoile mystérieuse, vers la terre du repos. Ensuite, cette main armée de traits de vengeance, après tant de patience et de bonté, touchera la terre ; et le coup sera le grand coup de ma Justice.

Un peu plus tard, sous une belle aurore d'un matin plein d'espérance, sortira un Sauveur qui sera choisi par moi pour rendre la paix à mes enfants exilés. Il bénira mes œuvres ; il favorisera mes desseins ; il sera l'ami de Dieu.

SI les hommes ne ont pas ce qu'ils doivent, je prendrai leur place et je ferai mon œuvre sans les hommes malgré les hommes". (1er décembre 1896)

"Ne vous découragez pas, dit Jésus, je laisse faire l'ennemi de vos âmes, car il est à la dernière limite de son effort. IL sent qu'approche l'heure de la grande Justice. Je suis las de tant de péchés, de tant d'offenses... Je n'ai plus qu'à laisser sortir de ma bouche un souffle pour que la terre entière soit remuée jusque dans ses fondements.

Je m'effraie cependant de ce grand Coup annoncé depuis tant et tant d'années et qui n'est plus éloigné... J'aime tant la France. Je me la suis choisie pour l'accomplissement de mes grands desseins". (1er mars 1923)

 

Commenter cet article

KEL JEAN 18/05/2017 12:53

Macron nouveau nom de Jésus ?
Non je ne crois pas. Par contre Macron a une mission: celle de nous faire accepter le Nouvel Ordre Mondial et si vous remarquez bien la vidéo entre lui et Marine Le Pen, tout le long il a fait le signe 666 avec ses mains. Le pouce tenant l'index et les 3 autres doigts levés.Ce signe est le signe de reconnaissance des satanistes et francs-maçons. Un autre signe: il est élu avec 66,6 % des voix. 666, ça ne vous rappelle rien ?
Heureusement Jésus-Christ revient nous chercher. Nous laisserons alors Macron et ses amis se disputer la planète Terre derrière nous. Notre patrie est céleste.