Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
Le.blog.catholique.de.Véronique (Blog personnel)

Spiritualité - Amour

, 06:26am

Publié par Véronique

Notre capacité d'aimer, notre capacité à l'amour, notre capacité d'amour

Notre capacité d'aimer est une inconnue, mais au fur et à mesure que Dieu nous apprend à nous découvrir et à nous aimer Il l'a fait apparaître et nous la révèle. Nous faisons connaissance avec elle, nous lui portons du soin et faisons en sorte qu'elle grandisse jusqu'à ce qu'elle soit vivante et féconde, dans nos joies, nos peines et nos ultimes souffrances. Dieu veille à cela et nous encourage à toujours aimer davantage. Que Dieu est bon, car Il est l'amour et Il nous rend capables d'aimer, mais encore faut-il le vouloir et le désirer chaque jour. Notre capacité d'amour est infinie puisque Dieu nous offre le Paradis éternel, lieu où ne règne que l'amour.

Notre capacité d'aimer est en nous, il nous appartient de la rendre vivante et féconde.

Notre capacité à l'amour est en nous depuis notre conception puisque nous sommes acteurs de l'amour qu'est Dieu dans sa création. Notre capacité à l'amour est une force et une puissance.

Notre capacité d'amour n'appartient qu'à nous puisque Dieu nous a tout donné gratuitement par le fruit de son amour. Reste à la nourrir et à la choyer.

Véronique (01/12/2016)

 

L'amour refusé

Dieu se fait révèle notamment en nous remplissant de son amour. Nous pouvons alors sentir cet amour divin, faire connaissance avec lui, apprendre à le connaître, à le reconnaître et, faire la différence avec notre amour qui lui est humain.

Cet amour divin que nous mettons en pratique peut être refusé par les uns et par les autres, c'est alors un amour blessé dont la douleur est indescriptible. Nos entrailles en sont broyées et déchiquetées, c'est une souffrance bien plus grande qu'une souffrance physique.

Continuer à aimer, malgré tout, reste une dynamique de notre amour pour les créatures de Dieu que nous contemplons en elles, et notre amour rejeté peut être offert à ceux qui ne reçoivent pas d'amour ou si peu.

Ainsi, l'amour demeure par notre amour blessé offert à Dieu pour ceux qui refusent l'amour et ceux qui n'en reçoivent pas.

Oui, l'amour demeure et demeurera toujours.

Véronique (18/10/2016)

 

 

Lorsque notre cœur est entouré d'épines

L'amour blessé dont nous parle Jésus est une épreuve douloureuse comme Il le dit. Oui, et, lorsque l'on nous refuse notre amour, il ne nous reste que Dieu sur qui nous pouvons compter parce qu'Il nous porte toujours du soin, de l'attention, de la considération, de l'amour, de la miséricorde.

Véronique (14/10/2016)

 

 

L'amour en notre chair

Donner tout à Jésus et tout accepter de Lui fait preuve d'amour mais il faut être prudent parce que la mission risque d'être trop lourde à porter.

Lorsque nous cheminons avec Lui, après qu'Il nous ai demandé de travailler pour Lui et que nous l'avons accepté, Il déverse en nous son amour afin de le connaître et de le sentir en notre chair.

La comparaison avec l'amour humain est faite, aussi, à chaque fois que l'amour divin se manifeste en nous, les larmes coulent et l'amour divin vit en nous. Dieu ne manquera pas alors de fait sentir les manques d'amour de ses enfants sur la terre en comparaison avec l'amour qu'Il est. C'est une terrible et intense souffrance qui s'imprègne en notre chair.

Au fur et à mesure Dieu nous fait prendre part à sa tristesse d'amour à cause des manques d'amour mais aussi à cause de la souffrance en ses enfants, celle qu'ils peuvent vivre en eux à cause de différents maux.

La grâce de la compassion est offerte et Dieu nous demande si nous voulons bien l'accepter. Comment résister ? Nous compatissons en même temps à la douleur de Dieu et à celle de ses enfants souffrants. L'amour en notre chair vit.

Véronique (22/09/2016)