Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le.blog.catholique.de.Véronique (Blog personnel)

Prier ? COmment prier ?

10 Janvier 2016, 16:30pm

Publié par Véronique

Prier ? COmment prier ?

Voici plusieurs questions reçues dans un commentaire laissé par Claudine le 15 décembre 2015 dans l'article "Les sept Pater Noster de sainte Brigitte" de ce blog.

http://le.blog.de.lala.over-blog.com/article-15092414.html

 

cela va faire 9 ans en février 2016 que je récite les 7 pater. Je trouve que c'est une belle prière car par elle, on prie pour tous les maux de la terre. Mais je désespère, car il me reste encore 3 ans et j'avoue qu'il m'est très difficile de prier ! Mon esprit ne fait que s'évader et je rabâche parce que je cherche trop la perfection. Je me demande quelquefois si je ne devrais pas arrêter. Il y a un combat permanent entre mes scrupules,(je suis vraiment nulle) et le désir de continuer ma prière quand même malgré les diaboliques diversions. . Est-ce que ma prière trouvera grâce quand même auprès du Seigneur ?

 

Bonjour Claudine.

Je vais commencer par m'excuser de ne pas vous avoir répoindu plutôt, mais ma santé et le manque de temps ne me permets pas toujours d'être sur l'ordinateur, et je me dois d'être en forme afin d'apporter du soin aux questions que l'on me pose, car je le fais sous le regard de la Sainte Trinité.

Je vais essayer de vous répondre au mieux malgré toutes mes imperfections.

J'ai choisi de vous répondre par un article, ainsi, cela peut servir à d'autres personnes. Ce qui compte, c'est de donner aux autres ce que Dieu nous donne.

Vous avez raison, la dévotion des sept Notre Père de sainte Brigitte est une très belle prière. Vous verrez, au fur et à mesure et en fonction de votre abandon à Dieu, Il vous formera pas cette prière.

Il n'est pas facile de prier et de prier comme Dieu le veut. Ce qui compte c'est l'intention de notre coeur, et, même si nous pensons mal prier, il est bien de demander à Dieu de nous apprendre à prier comme Il le désire, Le laisser faire et avoir confiance.

Penser à Dieu est déjà une prière, car notre coeur est tourné vers Lui.

Parfois nous sommes moins bien disposés à bien prier, pour de multiples raisons, mais là encore, ce qui compte le plus je pense c'est de tenir notre engagement envers Dieu à prier quotidiennement, et, nous n'oublierons pas de Lui dire que nous sommes moins bien disposés à bien prier mais que nous prions quand même parce que nous L'aimons.

Dire du mal ou penser du mal de soi blesse le coeur de Dieu le Père. Si nous savons que nous avons commis ce pêché il est bon alors de le confesser (je vous conseille de vous ocnfesser au moins une fois par mois) : "Père, Papa, Abba, je Vous (ou "Te" selon votre intimité avec Lui) demande pardon d'avoir blessé votre (ton) coeur en pensant ou/et disant du mal de moi. .." Dire ces mots exactement de cette manière pendant la confession nous aide dans notre sincérité pendant la confession qui est un sacrement vivant, et, notre être, notre coeur, notre esprit et notre âme sont vivants également, alors, ils ne peuvent qu'exprimer ce qu'ils ressentent. Là, c'est une foi sincère, vivante et vraie.

N'arrêtez pas de prier, là c'est une tentation. Insistez dans la prière, même si vous n'en avez pas envie.

En ce qui concerne votre dernière question sur la grâce, je ne suis pas Dieu, je ne peux répondre. Ce que je sais c'est que Dieu voit tout, connait tout de nous, dans les moindres détails, aussi, Il est attentif à nos efforts, même dans les moments difficiles où nous essayons quand même de faire au mieux, et que l'océan de sa miséricorde n'est rien pour nos péchés qui ne sont que poussière.

Vous pouvez demander à votre ange gardien de vous aider à prier, et lui qui voit sans cesse la face de Dieu le Père. Les anges aiment Dieu d'une manière naturelle et puissante, les mots de la terre ne suffisent pas à l'expliquer, aussi, demandez à votre ange gardien de vous apprendre à prier comme Dieu le désire et il le fera.  Ayez confiance. 

Claudine, demandez à Dieu de vous faire comprendre toute chose, soyez patiente, ne vous tourmentez de rien, laissez vous faire par Jésus et Marie et demandez leur de vous amenez vers le Père. Vous pouvez aussi, si vous le désirez, demander à Dieu le Père de vous prendre sur ses genoux et de vous faire sentir l'amour qu'Il a pour vous. S'Il exauce votre prière, si les larmes coulent, laissez les couler, laissez l'amour du Père pénétrer en vous, et si cet amour rempli votre coeur et si vous ressentez que votre coeur est trop petit pour contenir l'amour du Père, laissez vous prendre par Lui, laissez Le exprimer son amour comme Il le désire, tout n'est que grâce.

Accueillez et remerciez.

Il serait bien que vous voyez un prêtre, pour un accompagnement spirituel, comme toute personne.

J'espère avoir répondu à vos attentes, et que Dieu nous bénisse et nous fasse comprendre toutes choses. Courage !

Je Le remercie et Le bénis aussi de ce qu'Il fait en vous. Faites le avec moi si vous le voulez bien.

Je m'appuie sur votre prière et vous assure des miennes.

Fraternellement

Véronique

 

Il est bien, chaque jour :

- de prier son ange gardien de nous défendre, de veiller sur nous et de nous protéger (matin avant de se lever, soir avant de se coucher), et de le remercier pour tout ce qu'il a fait pour nous pendant le jur et la nuit

- de se recouvrir du Précieux Sang de Jésus, chaque jour, et de prier ensuite le petit exorcisme de Léon XIII (chauqe jour pour soi et les membres de notre famille en prénommant les personnes)

Commenter cet article

Beaussant 10/01/2016 17:18

Nombreux sont ceux qui encouragent le recours au petit exorcisme de Léon XIII. Cependant, l'Eglise a émis une interdiction (pour les laïcs) concernant la récitation de cette prière d'exorcisme, visant à protéger chacun d'attaques incontrôlables du démon. Certains soi-disant "messagers" continuent pourtant d'affirmer que la Vierge Marie demande de réciter cet exorcisme; cela ne peut venir de Dieu car le Ciel n'irait jamais contre l'Eglise ! "Tout ce que vous aurez lié sur terre sera lié dans le ciel, et tout ce que vous aurez délié sur terre sera délié dans le ciel." (Mt. 18,15-20)
Toutefois, l'Eglise encourage chacun à réciter quotidiennement la prière à Saint-Michel instaurée par Léon XIII [qui est une prière différente!].
Nous reproduisons ci-dessous la décision de la Congrégation pour la Doctrine de la Foi, datée du 29 septembre 1985 :

Excellece,
Depuis quelques années, auprès de certains cercles ecclésiaux, se multiplient les réunions de prière qui visent à obtenir la délivrance de l'influence des démons, même s'il ne s'agit pas là d'exorcismes proprement dits; ces réunions se déroulent sous la direction de laïcs, même si un prêtre est présent.

Puisque l'on a demandé à la Congrégation pour la Doctrine de la Foi ce qu'il faut penser de ces faits, ce dicastère pense nécessaire de porter à la connaissance de tous les Ordinaires la réponse suivante :

1. Le Canon 1172 du Code de Droit Canonique déclare que personne ne peut légitimement prononcer des exorcismes sur les possédés s'il n'a pas obtenu de l'Ordinaire du lieu une permission particulière et expresse (§ 1), et détermine que cette permission ne doit être accordée par l'Ordinaire du lieu qu'à un Prêtre qui se distingue par sa piété, sa science, sa prudence et l'intégrité de sa vie (§ 2). Les Evêques sont donc instamment priés d'insister sur l'observation de ces prescriptions.

2. De ces prescriptions, il s'ensuit qu'il n'est pas même permis aux fidèles d'employer la formule d'exorcisme contre Satan et contre les anges déchus, qui est tirée de la formule publiée par mandat du Souverain Pontife Léon XIII, et encore moins d'employer le texte intégral de cet exorcisme. Les Evêques doivent en avertir les fidèles si cela est nécessaire.

3. Par ailleurs, pour les mêmes raisons, les Evêques sont priés de veiller à ce que - même dans les cas qui, bien qu'ils excluent une véritable possession diabolique, semblent cependant révéler une certaine influence diabolique - ceux qui n’ont pas le pouvoir nécessaire ne dirigent pas des réunions durant lesquelles on fait usage de prières pour obtenir la délivrance, au cours desquelles les démons sont directement interpellés et où l'on cherche à connaître leur nom.

L'exposé de ces normes ne doit cependant absolument pas détourner les fidèles de prier pour que, comme Jésus nous l'a enseigné, ils soient libérés du mal (cf Mt 6,13). En outre, les pasteurs pourront utiliser l'occasion qui leur est offerte pour rappeler ce qu'enseigne la tradition de l'Eglise en ce qui concerne la fonction propre des Sacrements et de l’intercession de la Bienheureuse Vierge Marie, des Anges et des Saints, dans le combat spirituel des chrétiens contre les esprits mauvais. Je saisis cette occasion pour vous assurer de mes sentiments de vive estime et vous redire que je demeure votre très dévoué dans le Seigneur.

JOSEPH RATZINGER, préfet.
(Documentation Catholique n° : 1912, 16 février 1986, p.197)

Véronique 10/01/2016 19:03

Bonsoir Beaussant.
Je vous remercie de votre message et nous rappeler l'enseignement de l'Eglise Catholique.
Depuis que je prie le petit exorcisme de Léon XIII et bien sûr de prier avant Notre Seigneur Jésus Christ afin qu'Il me recouvre de son Précieux Sang, je peux vous affirmer que les grâces sont bien là, et que par conséquent, si chaque catholique priait avec une foi ferme cette prière, le monde notamment la France ne seraient pas dans l'état où ils se trouvent.
Il faut que l'Eglise autorise à nouveau cette prière indispensable au monde et aux âmes. C'est très urgent.
Que le Saint Esprit nous guide.
Je me confie à votre prière et vous assure de la mienne.
Fraternellement
Véronique