Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le.blog.catholique.de.Véronique (Blog personnel)

S’il vous plaît, que cela ne se répète pas !

4 Septembre 2015, 18:10pm

Publié par Véronique

C’est avec une très profonde tristesse que la Conférence des évêques de France a accueilli la nouvelle de la découverte de la dépouille d’Aylan, 3 ans, sur une plage turque.

Les images de cet enfant ont suscité une vive émotion compréhensible et partagée. Cette émotion est aussi celle provoquée par la mort du frère d’Aylan (5 ans) et de leur mère, eux aussi retrouvés sur la plage turque parmi les 11 personnes ayant péri dans ce naufrage.

Et cette émotion est aussi celle des milliers d’hommes, de femmes et d’enfants morts durant leur exode vers un monde meilleur que leur propre pays.

En juillet 2013, face au drame de Lampedusa, le pape François s’était déplacé « pour réveiller nos consciences pour que ce qui est arrivé ne se répète pas ».

« S’il vous plaît, que cela ne se répète pas ! » avait-il martelé, ajoutant, « la mondialisation de l’indifférence nous rend tous « innommés », des responsables sans nom et sans visage ».

Aujourd’hui, cela se répète….

Nous le savons, la situation est complexe puisque les États ont le droit et le devoir de réguler les flux migratoires dans leur pays. Cependant le Pape François le rappelait lui-même devant les parlementaires européens lors de sa visite à Strasbourg en novembre 2014, l’Union européenne doit offrir « aide et accueil » aux migrants clandestins qui affluent à ses frontières. Des moyens supplémentaires, des actions nouvelles, dépassant les égoïsmes et les peurs doivent être déployés au plan européen.

C’est aussi à tous les niveaux de notre société que cette mobilisation doit se produire, au plan national, au plan local comme d’un point de vue individuel.

Ainsi, tout en soulignant l’action de nombreuses personnes qui s’engagent déjà pour sauver et aider les migrants, la Conférence des évêques de France tient aussi à appeler tous les catholiques et hommes de bonne volonté à apporter leur soutien et à ouvrir leur cœur vers leurs frères afin que leur errance vers une meilleure vie ne les amène plus à la mort.

L’image du petit Aylan nous fait prendre un peu plus conscience de la réalité des drames vécus par les migrants. Dieu nous parle à travers ces évènements et éveille notre conscience. Dans la prière, il nous faut en déchiffrer la signification. En de nombreuses églises, dimanche 6 septembre, les catholiques prieront.

Enfin, l’image d’Aylan nous renvoie à notre propre société et pointe ses égoïsmes, ses dysfonctionnements et ses fragilités. Elle doit nous appeler à un sursaut individuel et collectif. C’est l’accueil de la personne vulnérable, des plus pauvres, des migrants qui sauvera notre société.

« Nous ne sommes plus attentifs au monde dans lequel nous vivons… Nous ne prenons pas soin de ce que Dieu a créé pour tous et nous ne sommes plus capables non plus de prendre soin les uns des autres. Et quand cette désorientation prend les dimensions du monde, on en arrive à des tragédies comme celle à laquelle nous avons assisté. » Pape François, Lampedusa, juillet 2013

Mgr Renauld de Dinechin
Évêque auxiliaire de Paris
Responsable de la pastorale des migrants au sein de la Conférence des évêques de France

Source : http://www.eglise.catholique.fr/espace-presse/communiques-de-presse/400829-sil-vous-plait-que-cela-ne-se-repete-pas/

Commenter cet article

Petrus Angel 10/09/2015 18:47

Ce blog qui aborde cette question pourrait vous intéresser !
http://petrus.angel.over-blog.com/

Véronique 11/09/2015 18:51

Bonsoir.
Votre blog a l'air intéressant.
Merci !
Fraternellement
Véronique

eric 05/09/2015 23:37

ma pauvre LALA relis les prophéties de la Frauday et prépare toi a voir déferler les armées de Satan

Véronique 06/09/2015 18:50

Bonjour Eric.

Marie-Julie Jahenny tient une place particulière dans ma vie, je l'ai même en photo en cadre à la maison. Aussi, j'invite un plus grand nombre à lire ses prophéties. Il faut dire qu'elles se réalisent de plus en plus.

Ceci dit, si nous avons choisi de suivre le Christ, nous ne pouvons que vivre l'Evangile et le mettre en pratique.
Je suis moi-même une pauvre, dans tous les sens du terme, aussi, beaucoup de personnes m'aident car je n'ai pas assez de revenus pour subvenir correctement aux besoins de ma famille à cause d'un cancer il y a dix ans.
Je vois Dieu agir à travers toutes ces personnes qui nous aident ou qui nous ont déjà aidé, et je ne peux que rendre grâces.
Aussi, parce qu'il ne m'est donc pas possible d'aider mon prochain matériellement, je prie, et ma pauvreté d'âme fait que j'ai entièrement confiance en Dieu, et, qu'à travers toutes ces situations de vie (lorsqu'on me vient en aide), cela m'aide à prier Dieu pour ceux qui sont dans le besoin et qui souffrent, sans oublier de demander à Dieu de bénir toutes les personnes qui nous aident.
Ce n'est pas à moi de juger telle ou telle personne, tel ou tel réfugié ou migrant, puisque Dieu l'aime autant qu'Il m'aime, et que justement Dieu m'a fait comprendre la beauté de chacun de ses enfants, même si cette personne est endormie il y a toujours l'espoir d'une conversion afin qu'il voit enfin Dieu.
Dieu est en chaque être humain, qu'il soit bon ou méchant.
Cela me fait penser à Sainte Thérèse de Lisieux, qui avait demandé à Jésus un signe. Elle avait prié pour un grand bandit qui allait se faire exécuter. Après son exécution, dans le journal on lisait que juste avant de mourir il avait demandé un Crucifix et l'avait embrassé.
Oui, aimer, et demeurer dans l'amour.
N'oublions pas que nous serons jugés sur l'amour et rien d'autre.
En union de prière fraternelle
Véronique