Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le.blog.catholique.de.Véronique (Blog personnel)

Mardi 14 septembre 2016 - Fête de la Croix Glorieuse

14 Septembre 2016, 16:30pm

Publié par Véronique

La vénération de la Sainte Croix, le 14 septembre, se rattache aux solennités de la dédicace de la basilique de la Résurrection, érigée sur le tombeau du Christ, en 335. Le Christ a offert sur la Croix son sacrifice pour l'expiation des péchés de la multitude ; la Croix est pour le peuple chrétien le signe de l'espérance du Royaume, que le peuple juif célèbre lors de la fête des Tentes. C'est dire de quelle lumière brille la Croix glorieuse de Jésus : objet de mépris, la Croix est devenue « notre fierté ». Si l'arbre planté au paradis originel a produit pour Adam un fruit de mort, l'arbre de la Croix a porté pour nous un fruit de vie, le Christ, « en qui nous avons le salut et la résurrection ».

Sous le règne de l'empereur Héraclius Ier, les Perses s'emparèrent de Jérusalem et y enlevèrent la principale partie de la vraie Croix de Notre-Seigneur, que sainte Hélène, mère de l'empereur Constantin, y avait laissée. Héraclius résolut de reconquérir cet objet précieux, nouvelle Arche d'alliance du nouveau peuple de Dieu. Avant de quitter Constantinople, il vint à l'église, les pieds chaussés de noir, en esprit de pénitence ; il se prosterna devant l'autel et pria Dieu de seconder son courage ; enfin il emporta avec lui une image miraculeuse du Sauveur, décidé à combattre avec elle jusqu'à la mort.

Le Ciel aida sensiblement le vaillant empereur, car son armée courut de victoire en victoire ; une des conditions du traité de paix fut la reddition de la Croix de Notre-Seigneur dans le même état où elle avait été prise. Héraclius, à son retour, fut reçu à Constantinople par les acclamations du peuple ; on alla au-devant de lui avec des rameaux d'oliviers et des flambeaux, et la vraie Croix fut honorée, à cette occasion, d'un magnifique triomphe.

L'empereur lui-même, en action de grâce, voulut retourner à Jérusalem ce bois sacré. Quand il fut arrivé dans la Cité Sainte, il chargea la relique précieuse sur ses épaules ; mais lorsqu'il fut à la porte qui mène au Calvaire, il lui fut impossible d'avancer, à son grand étonnement et à la stupéfaction de tout : « Prenez garde, ô empereur ! lui dit alors le patriarche Zacharie ; sans doute le vêtement impérial que vous portez n'est pas assez conforme à l'état pauvre et humilié de Jésus portant sa Croix. » Héraclius, touché de ces paroles, quitta ses ornements impériaux, ôta ses chaussures, et, vêtu en pauvre, il put gravir sans difficulté jusqu'au Calvaire et y déposer son glorieux fardeau.

Pour donner plus d'éclat à cette marche triomphale, Dieu permit que plusieurs miracles fussent opérés par la vertu de ce bois sacré. À la suite de ces événements fut instituée la fête de l'Exaltation de la Sainte Croix, pour en perpétuer le souvenir.



Abbé L. Jaud, Vie des Saints pour tous les jours de l'année, Tours, Mame, 1950.

Mardi 14 septembre 2016 - Fête de la Croix Glorieuse

L'hymne à la Croix, cadeau de Marie-Julie Jahenny à tous les chrétiens

Je te salue, je t'adore, je t'embrasse,

Ô Croix adorable de mon Sauveur !

Protège-nous, garde-nous, sauve-nous !

Jésus t'a tant aimée !

Qu'à son exemple je t'aime !

Que ta sainte image calme mes frayeurs !

Que je ne ressente que calme et confiance !

 

Ephithalme à la Croix

Marie-Julie Jahenny - Extase du 14 septembre 1886

Notre-Dame : "La Croix elle-même nous présente Jésus avec l'amour de son coeur.

Je vous salue, je vous adore,

Ô sainte Croix, source resplandissante de la Jérusalem céleste.

O sainte Croix, quels sont ces rayons qui se dirigent vers les coeurs fidèles !

Quand vous vous retirez, vous emportez quelque chose de ces coeurs.

"Je possède la même miséricorde, la même bonté, le même amour que le Coeur de Jésus. C'est le Coeur de Jésus qui laisse échapper cette parole : "Je suis la sauvegarde de Ceux qui m'aiment. Je suis la protection et le salut de ceux qui se consacrent à moi. Je suis le chemin du ciel. Marchez par la voie de la Croix, je vous recevrai, je vous présenterai comme j'ai présenté le DIls adorable."

Et la sainte Croix ajoute : "Je suis la Croix, j'ai eu héritage tout ce qu'avait le Seigneur Jésus. Il m'a tout laissé."

 

Voici un extrait du message que la Vierge de Medjugorje a donné le 20 février 1986 : "Il faut prier à nouveau devant la Croix. Chers enfants, je vous donne des grâces particulières et Jésus vous donne des cadeaux qui viennent de la Croix. Accueillez-les et vivez-les ! Méditez la Passion de Jésus. Dans vos vies unissez-vous à Jésus".

Source: site "Chère Gospa" http://chere-gospa.eklablog.com/

Commenter cet article