Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le.blog.catholique.de.Véronique (Blog personnel)

Je ne suis pas Charlie.

12 Janvier 2015, 14:13pm

Publié par Véronique

Je ne suis pas Charlie.

Cela n'enlève en rien les actes terroristes que je condamne.

En quoi consiste la liberté de chacun ?

Être libre c'est s'aimer et se respecter soi-même, mais c'est également aimer son prochain et le respecter.

De ce fait, nous devons essayer, du mieux que nous pouvons, à aimer mon prochain, et d'en prendre soin. Nous avons tous des caractères différents, des personnalités différentes, des sensibilités différentes, des histoires de vie différentes. L'être humain est grand et précieux, aussi nous devons en prendre soin. Nous devons respecter la vie de tous.

En touchant la religion d'un être humain, de quelle confession que se soit, nous sommes dans son intime au plus profond de lui. C'est un domaine dans lequel nous n'avons aucun droit, comme le respect de la vie de tous que nous devons honorer.

Les dessins de caricatures, d'où qu'ils viennent et, qui concernent une religion, ne devraient n'avoir jamais existé. Ils sont partis du coeur, puis de la pensée, et enfin, ont pris forme du bout des doigts.

Je ne suis pas Charlie.

J'ai été grandement blessée à la vue de ces dessins, avec en carricature la Sainte Trinité,  Jésus, le Pape, des évêques, des prêtres... mais aussi Mahomet. En effet, étant catholique, on a offensé mon Dieu, on a offensé aussi tous mes frères et soeurs chrétiens, et concernant Mahomet on a offensé mes frères et soeurs musulmans.

Imaginons une seule fois, mais sérieusement, qu'une personne aurait été à la place de Jésus, du Pape ou de Mahomet, ou un de leur proche. Est-ce qu'ils apprécieraient ? Qu'ils soient sans cesse sous le poids de ces injures, quelles sont leurs réactions au bout de plusieurs années ?

On nous parle de liberté d'expression alors que ce sont des insultes, de la persécution et de l'acharnement. Un chat est un chat, appelons les choses par leur nom. Ne soyons pas dupes.

On ne peut défendre la liberté sans respecter celle de l'autre, sinon, nous avons un double discours, un coeur divisé.

Le vivre ensemble, c'est le vivre jusqu'au bout, au plus profond du coeur, dans l'amour, les respect, la prudence et la vigilance envers tous. "Je suis doux et humble de coeur" (Matthieu 11, 29).

 

Je suis de tout coeur avec les victimes, les blessés, leur famille, leur proches, leurs amis, leurs collègues de travail... en union de coeur, compatissant à la douleur de ceux qui souffrent.

Je suis de tout coeur avec cette marche française d'hier, au nom de l'amour, au nom du respect de chacun, en soutient aux victimes et aux blessés, à leurs proches... Je suis fière d'être française et de voir la France unie comme elle l'est, quelques soient nos avis divergents.

Ne soyons pas partisans de ce qui pourrait heurter le coeur de l'être humain, arrêtons de le mettre à l'épreuve en touchant à son plus intime, dans sa foi notamment, dans sa chair.

La vie est belle, la vie est précieuse, et personne n'a de droit sur son prochain, si ce n'est que de l'aimer et de le respecter.

En union de prière fraternelle

Véronique

 

P.S :

un détail qui a son importance : d'un point de vue psychologique, si nous disons d'une personne qu'elle est con, nous l'attaquons directement, c'est un jugement sur cette personne. Par contre, si nous disons que ce qu'elle fait est con, cela ne la concerne pas elle directement mais ces actes.

Alors, s'il vous plaît, arrêtons de juger et de critiquer.

Commenter cet article

HH 13/01/2015 00:26

La personne religieuse est respectable tant qu'elle n'interfère pas dans la sphère répubicaine, comme le disait Cabu. Malheureusement les religions sont des idéologies qui cherchent à limiter la liberté de ceux qui ne croient pas. C'est pour cela que Cabu respectait le religieux qui restait dans sa sphère privée et critiquait la religion en tant qu'idéologie aux services du pouvoir de quelques dominateurs.

Véronique 15/01/2015 16:14

Bonjour HH.

Saint Jean Paul II était loin d'être intégriste.

Durant sa vie sur terre, souvent il dormait à terre, il se confessait tous les jours...
C'est un comportement de saint, d'une âme humble, d'une petite âme.
Ces âmes sont particulières, mystiques des fois, aussi, elles ont vu Dieu de très près.
De ce fait, je ne suis pas étonnée qu'il n'ai pas conseillé le préservatif, mais l'abstinence.

Il faut savoir que le risque zéro n'existe pas avec le préservatif, alors, une âme si proche de Dieu, comment pourrait-elle mettre en danger un homme ou une femme en leur disant : "allez-y, le risque zéro n'existe pas, donc vous pouvez contaminer votre prochain en lui faisant prendre le risque d'attraper la mort..." ?

Ce n'est donc pas de l'idéologie que de prendre soin des hommes même s'ils ne pensent pas la même chose que nous, c'est de l'amour.

On peut donner des conseils, mais l'homme reste libre en tout. Chacun face à ses responsabilités. En aucun cas, Saint Jean Paul II n'est responsable de morts dans le monde, au contraire, car non seulement il a toujours défendu la paix, la vie notamment à l'O.N.U, a fait tomber le mur de Berlin grâce à son chapelet, et à inviter la France à redevenir fidèle à ses promesses de baptême, elle, Fille aînée de l'Eglise, et à ne plus jamais faire la guerre aussi.

Fraternellement
Véronique

HH 14/01/2015 01:09

Connaissez-vous l'intégrisme catholique ? Etes-vous au courant des dégâts qu'à provoquer Jean-Paul II au Rwanda lorsqu'il a condamner l'usage des préservatifs ? Il a détruit les efforts d'un grand nombre de personnes essayant de lutter contre le SIDA. C'est cela que je voulais dire en parlant d'idéologie. Ce n'est pas seulement obliger les gens à se convertire.

Véronique 13/01/2015 17:56

Cher(ère) HH
Ma religion n'est pas une idéologie, c'est une réelle intimité avec Dieu, vivante, marquée par des rapports réels et vécus. Dieu est vivant.
En aucun cas je ne forcerai quelqu'un à devenir catholique, comme moi, car Dieu Lui-même ne m'oblige pas à Le suivre.
Dieu aime tellement ses enfants qu'Il ne les oblige pas à L'aimer, ça c'est le vrai amour.

Le mot "république", ou bien encore "idéologie", sont des mots je dirai à la mode actuelle, voulant nous détourner de Dieu, de celui qui nous a créé et qui nous prépare sur terre à la vie éternelle auprès de Lui. Des mots derrière lesquels des hommes se cachent et se protègent parce qu'ils refusent Dieu et ceux qui le suivent.
Mais si nous avons choisi jésus comme le Roi de notre vie, qu'avons-nous à craindre ?
Jésus nous dit bien : "rendez à Dieu ce qui est à Dieu et à César ce qui est à César". Cela veut dire qu'il faut laisser à Dieu ce qui est à Lui et au monde ce qui est à lui avec toutes les dérives qu'ils accepte et met en pratique auxquelles nous ne devons prendre part.
Je ne me sens pas républicaine mais enfant de Dieu, sur une terre qui est la France, où Il m'a voulu, et qui est la fille aînée de l'Eglise.

La France est bien plus que les longs discours que l'on pourraient entendre sur elle, car c'est une nation voulue et choisie par Dieu, pour que sa volonté s'y réalise.

Lisez Marie-Julie Jahenny, sœur Olive Danzé, sainte Margueritte-Marie Alacoque, la vénérable Marthe Robin, Marcel Van... et cherchez aussi dans les lieux tels que La Salette, Pontmain, Lourdes, Le Laus à travers lesquels Dieu nous a laissé de nombreux messages d'amour, d'appels à la conversion, à la prière et à la pénitence.
Oui, la France est la fille aînée de l'Eglise.

Interressez-vous aussi à Garabandal, à Fatima... tous ces lieux et les noms cités ci-dessus, où tous les messages concordent, qui annoncent le retour en gloire de Jésus, et, nous sommes dans ces temps. Alors, ce qui se passe en France et dans le monde est une lutte acharnée de Satan, voulant détruire l'homme par n'importe quel moyen parce qu'il nous désire tous en Enfer, lieu où il nous a tous préparé une place, mais où je m'efforce de ne pas désirer.

En vivant chaque instant, j'invite donc chacun et chacune à rester dans l'amour, à ne juger personne, et à s'efforcer de prendre soin de tous, personnellement, avec une attention particulière et sincère.

Fraternellement
Véronique

HH 13/01/2015 00:19

"Tous ceux qui pratiquent l'épée périront par l'épée". Ils avaient pour épée que leur crayon. Mais la religion est "amour du prochain" !!!

HH 12/01/2015 22:47

Quand on voit ce que la religion a fait comme horreur dans l"histoire et jusqu'à présent, je pense très sincèrement que ceux qui se moquent de la religion en ont le droit

Véronique 13/01/2015 17:38

Bonjour HH
A mon avis, si l'on regarde toujours derrière nous, nous ne pourrons être libres et vivre heureux.
J'ai souvent été moquée dans ma vie, notamment enfant, et se sont de très grandes souffrances. Je n'en veux à personne, et je le redis, nous réagissons tous d'une différente manière, et ces personnes qui ont une vue différente de la nôtre, en sont venus à la guerre en tuant et martyrisant des innocents à travers le monde. Ceci dit, leurs actes sont injustes, barbares et inacceptables.

Oui, nous devons prendre soin de chacun, prendre soin à ne pas le provoquer, à ne pas se moquer de lui, notamment au plus profond de lui-même, en se servant de sa religion par exemple, car nous l'atteignons au plus profond de son être, dans son intimité.

J'ai eu un cancer, j'en suis miraculée grâce à Dieu qui m'en a guéri, et j'ai donc vécu des moments où j'étais au plus bas. J'ai réalisé à quel point l'être humain est grand et faible à la fois. Comme il est précieux et comme nous devons en prendre soin.
C'est pour cela que je parle d'intimité profonde en l'humain dans sa foi religieuse, de quelle confession qu'il soit.

Fraternellement
Véronique

jc godson 12/01/2015 22:12

On ne peux pas dire que ceux qui ont crucifié Jésus respectaient sa personne, pourtant il leur a pardonné, je ne pense pas que les religions que Charlie s'aie moqué, ont voulus tout ça. De plus, il se moquaient de la religion en général, mais respectait les croyances de chacun, même si eux ne croyaient pas, et ils n'obligeaient personne a lire leur journal... Je vois ma maman, extrêmement croyante et praticante et pourtant raciste.... Pensez vous qu'ils n'avaient pas le droit de vivre juste parce qu'ils étaient laïc comme ce beau pays qui est la France... Je suis Charlie...

Véronique 13/01/2015 17:28

Bonjour jc godson
Vous dites que par les dessins ils se moquent de la religion en général, vous avez mis le doigt juste là où il faut. Vous avez tout compris.
Le problème c'est qu'ils ne s'en rendent pas encore compte, comme beaucoup d'autres, malheureusement.

Tout le monde a le droit à la vie, c'est pour cela que les droits de l'homme sont un papier de mensonges aujourd'hui, parce que des enfants sont assassinés avant qu'ils naissent (je ne juge pas les personnes mais les actes), et que la France s'apprête à voter le droit à donner la mort par l'euthanasie.
Où est le respect du prochain ?

C'est le même droit que nous avons tous, celui de la vie et de la liberté et aussi du respect, comme pour ces 17 victimes de ces injustes attentats comme vous en parlez.

Pour votre maman :
je suis née en région parisienne et l'ai quitté à plus de trente ans. j'ai vu mon quartier se dégrader, rapidement. Mon époux a eu un pistolet sur la tempe, par une personne étrangère, et il a fallu lui donner 4500.00 Frs (à l'époque) sinon "je te bute" il lui avait dit.
En classe de CE1, ma fille aînée, c'était en 1999, sa maîtresse, en école publique, nous avait fait acheter un livret à tendance islamique, en dessin des hommes se faisaient tuer à bout portant et l'institutrice faisait apprendre une liste entière de mots reprise de ce livret : mortuaire, ensanglanté...
Pour chacune de ces terribles épreuves, avec mon époux, nous avons pris les dispositions nécessaires, à savoir payer la somme demandée, et retirer le livret aux yeux de ma fille, regrettant qu'aucun autre parent ne se soit plaint comme nous, ce que j'avais exprimé à l'institutrice.
L'éducation nationale n'était en droit de ne pouvoir rien faire m'avait t'on répondu de ses bureaux.
Avec tous ces faits, et il y en a d'autres du même type, je ne suis pas raciste.
Aussi, j'ai demandé à Jésus de m'apprendre et à m'aider à aimer comme Il aime, et, à toujours rester auprès de moi pour que je mette en pratique cet amour.
Je suis tombée bien des fois, luttant de toutes mes forces pour ne pas sombrer davantage, notamment à ne pas respecter les dix commandements, mais tentée surtout à ne pas mettre en pratique le plus grand celui d'aimer son prochain comme soi-même...
Je suis humaine avant tout, je suis tombée bien des fois, mais à chaque fois Jésus m'a relevé, m'invitant à vivre chaque instant selon sa parole.
Alors, vous pouvez demander ces mêmes grâces pour votre maman, et soyez assuré de mes prières pour elle et pour vous.

Fraternellement
Véronique

Marie Anne Lavenerable 12/01/2015 17:20

Merçi pour votre article.

Fabrice974 12/01/2015 16:07

Je ne suis pas Charlie on ne doit pas critiquer la religion a cause de notre croyance en Dieu
Tous ceux qui pratiquent l'épée périront par l'épée
On ne détruit pas son prochain
Toutes les religions prônent l'amour et tout Bien vient de Dieu car il est AMOUR pour les HOMMES

Anne-Laure 12/01/2015 16:01

Le problème est qu'après l'union de tous les partis face à cette horreur, il est bon que les pouvoirs publics réfléchissent à ce qu'ils appellent la liberté d'expression et jusqu'à quel point elle doit s'exercer... Hier j'ai regardé la soirée "Je suis Charlie" sur la 2... Si l'intention était bonne, il y a eu les habituels dérapages sur les religions. Si je suis Charlie quand même, je ne suis pas d'accord sur le droit au blasphème... C'est là où le bât blesse car maintenant on ne va plus faire la différence entre des blagues ou des vannes qui ne portent pas à conséquence et les autres qui touchent à l'intime comme tu le dis justement. C'est exactement le même problème entre laisser mourir et l'euthanasie. Il y a eu des piratages et des dérapages déjà sur internet depuis hier....