Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le.blog.catholique.de.Véronique (Blog personnel)

La Nativité du Seigneur - Père Jean-Claude Sagne

24 Décembre 2015, 15:53pm

Publié par Véronique

La Nativité du Seigneur

En choisissant de naître enfant parmi nous, Dieu, en Jésus, a voulu la condition de la grande pauvreté pour nous communiquer son mystère. Pour Jésus, la pauvreté de la crèche n’est ni un accident, ni un malheur, mais elle est la meilleure disposition pour nous conduire au Père qui est plus grand que tout. “ Vous connaissez en effet la générosité de notre Seigneur Jésus Christ qui, pour vous, de riche qu’il était, s’est fait pauvre pour vous enrichir de sa pauvreté ” (2 Co 8, 9.) C’est par son humilité que Jésus nous conduit vers le Père. C’est à des pauvres en priorité, aux bergers, que l’Ange du Seigneur annonce la naissance du Sauveur et révèle la bonté particulière du Père pour les hommes (Luc, 2, 14).

La marque personnelle de l’Amour de Dieu le Père est la bienveillance. Ce terme, riche de sens, recouvre la confiance et la protection avec lesquelles Dieu accompagne ceux à qui il donne une mission particulière dans l’œuvre du salut, en les configurant à Jésus, son Fils bien-aimé. Parce qu’il est le Tout-Puissant, le Père choisit, par prédilection, les pauvres et les petits : “ Ce qui est folie dans le monde, Dieu l’a choisi pour confondre les sages ; ce qui est faible dans le monde, Dieu l’a choisi pour confondre ce qui est fort ; ce qui dans le monde est vil et méprisé, ce qui n’est pas, Dieu l’a choisi pour réduire à rien ce qui est, afin qu’aucune créature ne puisse s’enorgueillir devant Dieu. ” (1 Co, 27-29). Bernadette a eu conscience que la Vierge l’avait choisie à cause de son ignorance. Dieu a manifesté sa prédilection pour l’enfant d’une famille pauvre et suspectée. C’est dans le consentement à sa petitesse que Bernadette a reçu de l’Esprit Saint la force d’être témoin du message de la Miséricorde.

 

"La voix spirituelle de Bernadette"

Père Jean-Claude Sagne

Commenter cet article